Mary COUSIN
Biographie

Cadette d’une famille rurale basse normande de 7 enfants, j’entre dans la vie active par le biais de l’enseignement comme ma mère et ma grand-mère maternelle. L’amour m’amène à tout quitter pour aller travailler aux côtés de mon conjoint restaurateur dans la région parisienne. Ayant atteint la cinquantaine suite à une séparation douloureuse, j’ai éprouvé le besoin de revenir aux sources, avec mes enfants, retrouver mes racines et cette contrée normande au cœur de laquelle s’élève un atypique château, celui d’un mystérieux Seigneur de Carrouges ». Après des années de recherches ardues j’ai osé prendre la plume pour tenter de relater le destin fabuleux de ce fameux chevalier

Mary COUSIN a noté ces livres

4
À travers un voyage dans le temps, vous nous donner l’envie de découvrir votre contrée grâce à« la Vouivre». Le lecteur découvre cet animal fabuleux, sorte de grand serpent aux ailes de chauve-souris, qui avait la particularité, lorsqu'elle se baignait, de déposer sur le rivage la pierre précieuse qu'elle portait habituellement au front. Comme dans le récit de Marcel Aymé, l’auteur en a fait une ravissante jeune femme qui vient se mêler à la vie quotidienne des paysans. Si vous aimez ce mythe de la Vouivre, je vous conseilles la lecture de : « La Porte Mystérieuse du Mont-Saint-Michel » de Bertrand Leroy qui utilise « La Vouivre de St Bomer des Forges en Normandie » pour nous y conduire.
Publié le 15 Novembre 2015
4
Belle histoire, très bien menée, très bien écrite. Vous savez rendre vos personnages attachants. Félicitations
Publié le 15 Novembre 2015
4
Plus près du roman fantastique, voir gothique que du roman historique au sens ou je l’entends, il n’en reste pas moins que votre livre est un récit original, écrit dans une langue d’époque, à la musicalité colorée à vous en « Escamoter la voix » .
Publié le 15 Novembre 2015
5
"FLAMBERGE se rebiffe", un vrai polar à la Frédéric DARD. Bravo Claude, vous m’avez embarqué dans les enquêtes de ce commissaire divisionnaire rouennais à la prose bien personnelle et pleine de cocasserie. Ça nous change de tous ces romans dit policiers actuels, copies conformes des séries policières américaines qui n’ont plus aucun intérêt.
Publié le 08 Novembre 2015
4
Chère Balladine Telle la plume d’une colombe Trempée dans la rosée du matin, La vôtre s’envole et puis retombe S’épancher sur votre parchemin.
Publié le 07 Novembre 2015

Pages