Sandrine C
Présentation

Lectures, toujours et partout … j'aime et je partage !

Sandrine C a noté ces livres

5
C’est un petit bijou votre récit. Effectivement, on n’atterrit jamais vraiment tant vos mots planent avec légèreté et finesse. Si ce n’est qu’un extrait, c’est en tout cas un récit qui pourrait s’arrêter là. Qui laisse son lecteur imaginer une suite. Vous donner envie de vous suivre.
Publié le 16 Juillet 2020
4
Vous nous tenez avec ce mystère que vous entretenez au fil des pages… Qu’a t-elle fait ? Subit ?... C’est donc une réelle intrigue. Et je n'ai pas arrêtée de faire des suppositions. Mais j’ai trouvé que vous aviez écrit deux histoires, il y a celle des premières cinquante pages, et puis celle qui se passe dans la guerre qui vous conduit à un autre récit, d’autres histoires d’autres personnages. Même s’il y a le même fil conducteur, même si vous entretenez le mystère, vous m’avez égarée un peu. J’étais tenue par le secret, le reste m’intéressait moins ! (et il faudrait vraiment que vous modifiez la mise en page, beaucoup de sauts à la ligne inopportuns et tous les mots en italique collés les uns aux autres, autant vous dire, illisibles)
Publié le 30 Juin 2020
5
C’est joli comme une douce mélodie, comme une petite gorgée de bière, comme un torrent timide. c’est doux à lire, même lorsque les mots ne le sont pas. C’est une parenthèse au bruit qui est revenu et qui cache le chant des oiseaux dont vous parlez avec nostalgie. (ne devriez-vous pas inscrire votre livre en "nouvelles" plutôt qu'en "roman romance" !)
Publié le 16 Juin 2020
4
C’est amusant, je finissais votre livre ce matin sur lequel j’avais passé une partie de la nuit et pensais au commentaire que j’allais écrire, quand j’ai vu le commentaire précédent le mien, me faisant douter de mon propre avis :). Et finalement non ! chaque lecteur a son propre ressenti, bien sûr. J’ai aimé le récit, le personnage, un peu moins son message parfois trop convenu pour moi, j’ai aimé l’envie d’une chute qui motive à partir de la mi-chemin, j’ai aimé votre œil sur ce qui vous entoure, plus que l’analyse de votre regard, mais ai regretté que tout cela soit quand même très envahi par des broussailles étouffantes tout autour. Vous avez écrit un roman, mais on dirait trop que vous voulez en faire un essai sur le monde de l’open space vu par un quadra mal dans sa peau de ne pas être là où il pourrait. La midinette qui est en moi n’a pas envie de toute cette narration sur ses tribulations. On comprend très bien qui il est, où il ne va pas dès les premières pages. En avez-vous besoin de 150 autres pour vous assurer que l’on ait compris ? Mais si votre écriture est tortueuse à mon goût, elle n’en est pas moins fluide, elle coule, elle porte. Il y a un petit suspense, on veut effectivement savoir ce qu’il en est de Caroline. On veut savoir ce qu’il va faire. Un roman quoi ! qui pour moi a un peu commencé à mi-parcours. Je serai curieuse de lire votre deuxième roman allégé de ce qui m’a paru alourdir celui-ci ! Merci de votre partage et je vous souhaite de susciter plein d'avis divers.
Publié le 03 Mai 2020
5
Enorme histoire. Il faut oser rentrer dedans, oser affronter ce que l’on pense être une longue narration. Et on aurait tort de ne pas le faire ! Vos deux personnages énigmatiques sont magnifiques. Celui qui se dévoile peu à peu, tout en gardant une grosse part de mystère. Et celle qu’on ne peut que deviner. C’est une alchimie très subtile que vous avez réglée. Une alchimie rare entre deux êtres qui le sont tout autant. Le tout dit avec des pensées qu’on a envie de garder en soi à jamais, qu’on veut retenir et dont on aimerait pouvoir se servir pour avancer soi-même. Et puis changement de ton, de lieu, de récit. Presque de personnages. Sans prévenir ! Je n’avais pas compris à votre synopsis qu’il y avait 4 récits. Pour moi, sans aucun doute, ce sont 4 récits, 4 romans, 4 livres, mais un ouvrage qui réunisse les 4. Même si, il y a un fil conducteur, un PGDC (plus grand dénominateur commun !). Mais le premier d’entre eux, qui m’a tant touchée, ne mérite-t-il pas un écrin unique ? Et le second, en forme de conte, n’en mérite t-il pas un également ? Et le 3ème ?... Merci de ce très beau partage.
Publié le 10 Avril 2020

Pages