Sandrine C
Présentation

Lectures, toujours et partout … j'aime et je partage !

Sandrine C a noté ces livres

4
Pour reprendre une de vos phrases "ça sent le vécu" pour être si précise, si informée des us et coutumes japonais. Et dans ce cas, peut-être devriez-vous le dire dans votre bio. Car c’est un vrai récit cette aventure. Et vous menez le déroulé de la vie de Lucie avec un juste équilibre entre ce qu’il faut savoir de son environnement et d’elle. Cela dit, 500 p, c’est impressionnant, intimidant sur ordi. Surtout sur un sujet aussi loin de nos centres d’intérêts à priori. Une raison de plus je pense pour dire le contexte de ce roman. Pourquoi l’avoir écrit ? comment ? Votre lien avec ce pays, etc. En tout cas, moi ça m’intéresserait d’en savoir plus ! Et peut-être aussi, puisqu’il y a un tome 2, d’en faire 3 plutôt que 2 ??? merci pour cette découverte.
Publié le 10 Août 2019
4
Sentiments mitigés… votre écriture, le récit, "l’intrigue", mènent d’évidence jusqu’à la fin, sans se forcer, loin s’en faut ! Et inondée de soleil, je n’étais pas malheureuse d’être à l’ombre avec votre livre, souriant aux élucubrations sexuelles et sentimentales de Lison. Mais, pourrait-on ne pas de deviner trop facilement dès les premières pages ce que sera l’issu ? A t-on besoin de cette revue en détail de ses 12 prétendants tous un peu caricaturaux pour arriver à ses fins ? En d’autres mots, comment, avec le même feel good book, votre talent de formidable conteuse peut-il vous faire éviter quelques pièges… à mon goût évitables ? ! Merci en tout cas de ce partage, et je vous souhaite plein de dédicaces à venir.
Publié le 05 Août 2019
5
Ça sent les cigales, le soleil, la fraicheur sous les tonnelles, on voit la Durance en bas, les platanes sur chaque place de village. Belle leçon de nature, c’est fusionnel d’évidence pour vous. Et jolie histoire de filiation, du passé qui se transmet. J’ai aimé beaucoup de moments de votre roman, notamment quand son grand-père l’invite à visiter "ta" maison. Je suis en pleine lecture et suis curieuse de savoir le lien entre votre Provence et l’aéroport de NY. Merci pour ce partage parfait pour l'été sous la tonnelle...
Publié le 23 Juillet 2019
5
Ah j’ai aimé votre Mathilde et cette narration inattendue et si prenante en même temps. Je lis les commentaires de Catarina Viti et essaye de comprendre son analyse très pointue. Ce qui me questionne je crois, c’est cette sensation d’inachevé, vous nous laissez sur notre faim avec cette queue de poisson à la fin, comme si tout d’un coup il fallait accélérer la chute après nous avoir fait si longtemps languir. C’est à la fois frustrant et bien joué, ça laisse une trace, on ne résiste pas à imaginer 1 ou 2 scénarios. Bravo et merci de ce partage.
Publié le 16 Juillet 2019
5
Oui, un cauchemar comme le dit fab, ou plutôt un conte fictif ! Avec plein d’idées originales, amusantes, et mine de rien, un message… merci pour ce bon moment futuriste.
Publié le 16 Juin 2019

Pages