Soirée torride au cinéma

15 pages de SCORTATOR Bernard
Soirée torride au cinéma SCORTATOR Bernard
Synopsis

« Davantage par habitude que par résignation, Mahé enfila rapidement sa petite culotte sous sa jupe longue, tout en sachant pertinemment que dans une heure ou deux, ladite petite culotte se retrouverait, froissée et en boule, dans une poche du pantalon de Mitch... »… Une fois de plus, cette soirée cinéma serait excitante. Mais Mitch tiendrait-il la distance ? En tout cas, aucun risque que Mahé cale !
Nouvelle extraite d’un recueil de 5 nouvelles érotiques sur Amazone, ebook kindle, :" amours fous ".

1301 lectures depuis la publication le 20 Novembre 2018

Les statistiques du livre

  64 Classement
  306 Lectures
  -9 Progression
  3 / 5 Notation
  22 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

15 commentaires , 2 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@mattalah Encore merci pour cette information. Je comprends mieux certaines étrangetés sur le site. Mais tout ceci n'est pas si important et j'avais pris le parti d'en sourire.

Publié le 28 Décembre 2018

@scortateur
bonjour, vous avez été victime du troll "amalia rodriguez" et de tous ses divers pseudos...alias perla xx ect, alias dans un passé peu lointain alias jezzabel qui a été confondu comme étant un mec...

Publié le 28 Décembre 2018

@matallah Correctif. Après vérification, perla xx a supprimé toutes ses notes salées, pour ne garder que celle qu'elle m'a attribuée. J'en suis extrêmement flatté.

Publié le 28 Décembre 2018

@matallah Merci d'avoir pris le temps de laisser une note. Avec la très sévère étoile de perla xx, cela fait une moyenne. Mais en cliquant plus bas sur le pseudo de cette lectrice, on voit bien que c'est une habituée des notes salées, mais sans commentaire; Et donc sans intérêt. D'autant que cette petite nouvelle a bien "marché" sur le site (meilleur classement à 16), tout comme le recueil dont elle est un extrait sur Amazon ebook kindle (et cela continue d'ailleurs). Je fais beaucoup d'effort pour rendre la meilleur qualité d'écriture possible, en puisant dans mon expérience d'ouvrages "classiques" sous mon véritable nom. Pour ces nouvelles, je me suis amusé mais en respectant les lecteurs potentiels.

Publié le 28 Décembre 2018
5
super
Publié le 27 Décembre 2018

Petite précision pour les lecteurs potentiels et afin de lever tout nouveau malentendu ; cette nouvelle n'aurait effectivement pas du tout sa place dans la rubrique "poésie" du site. Elle est franchement réaliste, et donc davantage porno qu'érotique, ce qui n'empêche nullement une part de tendresse.

Publié le 04 Décembre 2018

@perla xx. Bien entendu que cela manque de poésie. Au sens littéral, le contraire de "poésie" c'est "prose". En l'espèce, ce pourrait être "réalisme". Et effectivement je suis inspiré par Henry Miller (en particulier Opus Pistorum) et pas du tout par Emnanuelle Arsan ( "Emmanuelle", plus probablement écrit par son diplomate de mari). Opus Pistorum signifie d'ailleurs "l'œuvre de Miller" : pistorum = meunier en latin, et Miller de même en allemand. Dans mon potager, il y a surtout des choses que l'on consomme. Chacun son truc.

Publié le 04 Décembre 2018
1
@SCORTATOR Bernard Ca manque un peu de poésie, tout ça, non ?
Publié le 04 Décembre 2018

@Rachel z L'invective ne déshonore que son auteur selon Confucius. Mais là, je me sens l'arroseur arrosé. Tout cela n'est pas si important. En tout cas, félicitations. Dans ma période intense Miller, j'ai surtout été fasciné par le personnage. Et aussi la version de 1970 de "jours tranquille à Clichy" (film danois), fidèle au livre, avec un acteur qui ressemblait à Miller.

Publié le 26 Novembre 2018

@SCORTATOR Bernard
Eh bien, ne vous en déplaise, j'ai lu la Crucifixion en rose de la première à la dernière page et Mon vélo et autres amis itou. Et je me dis in petto qu'il est heureux que Miller soit votre écrivain préféré, sinon on peut se demander ce que vous diriez de son oeuvre... Décidément, vous perdez votre temps, c'est évident, avec les grands auteurs, remettez-vous vite fait aux Pieds Nickelés.

Publié le 26 Novembre 2018

@rachel z L'un n'empêche pas l'autre. Je doute que vous ayez lu intégralement la trilogie "la crucifixion en rose", pas plus que cet autre morceau de bravoure "Mon vélo et autres amis" etc. Un écrivain aussi prolifique ne peut pas n'avoir écrit que des chefs d'œuvres. Mais comme il s'agit de mon auteur préféré, en particulier pour sa vie incroyable, j'ai sans doute été influencé par Opus Pistorum ou Jours tranquilles à Clichy, courts ouvrages plus ou moins inspirés de sa vie, et magnifiquement écrits. Par contre Plexus et Nexus sont des sacrés pavés;

Publié le 25 Novembre 2018

@SCORTATOR Bernard
Je vous en prie, laissez Henry Miller tranquille. C'est un auteur que j'admire énormément. Lire qu'il est ennuyeux est la plus belle connerie qu'on puisse imaginer.

Publié le 25 Novembre 2018

@Rachel z. Merci pour vos commentaires.Toute opinion sincère est respectable. Et de fait, non féru de littérature érotique, j'ai un peu de mal à faire la différence entre l'érotisme et la pornographie. Pour moi, cela reste toutefois une gentille petite histoire assez proche de la réalité. Enfin, de ce qu'a pu être ma réalité. Mon approche à effectivement un côté assez rustique, un peu bourrin, sans sensualité. Mon écrivain préféré est Henri Miller, que je trouve pourtant plus ennuyeux (Plexus, Nexus) que sulfureux (Sexus, et surtout opus pistorum). Tout est de sa faute.

Publié le 22 Novembre 2018

@SCORTATOR Bernard
L'amour fou se conjugue bien avec le sexe débridée réaliste, dites-vous ? Peut-être. Mais ce dont je doute fort, c'est que la littérature érotique se conjugue bien avec votre besogeuse pornographie. Désolée.

Publié le 22 Novembre 2018

Précisions : mon "truc", c'est d'écrire des ouvrages inspirés de faits, lieux et personnages réels sous mon nom (Bolopion Michel) : récits personnels (Syrie, Saint Denis) et romans. Dans cette nouvelle "cinématographique" les "aventures" de Mitch et Mahé, qui servent de trame, sont assez largement fantasmées, sauf le personnage de Mahé. Par contre, tout le reste est assez fidèlement inspiré de la réalité (flic au pistolet, erreur d'aiguillage...), Idée conductrice : l'amour fou se conjugue bien avec le sexe débridé réaliste.

Publié le 21 Novembre 2018

@Elvire.m Bonjour Elvire. Bien joué pour la (très grosse) coquille et votre humour. Et merci. J'en suis rouge de honte, Comme une écrevisse..

Publié le 20 Novembre 2018

@BOLOPION Michel
En page 1 de votre indescriptible "Soirée torride au cinéma", vous écrivez de votre héroïne qu'elle avait "la chatte seiche (sic) comme un buvard". Je ne voudrais pas me mêler de ce qui ne me regarde pas, mais je pense qu'il eût été plus correct d'écrire qu'elle avait la chatte seiche comme un encornet, voire, à la limite, comme un calamar.. Maintenant, ce que je vous en dis, c'est que je vous en cause, n'est-ce pas ? Je ne suis pas non plus une experte ès céphalopodes.

Publié le 20 Novembre 2018