Felicità

399 pages de Gilbert Gasparutto
Felicità Gilbert Gasparutto
Synopsis

Guido, jeune immigré plein de ressources et futur membre des Brigades Internationales ; Mihaela, séduisante aristocrate roumaine adepte d’expériences épicées et de liberté sexuelle ; Bella, gitane d'adoption à l'enfance dévastée, tentée par le mysticisme ; Rollo, résistant de la première heure prêt à tout pour réaliser son rêve : tout au long de la première moitié du XXème siècle, les destins de ces personnages vont se croiser, s’épouser et se heurter. A Paris, Rome, Berlin ou Madrid, dans l'ambiance délétère des années trente, de l'Occupation ou de la Libération ; mais aussi - et surtout - dans des lieux étranges dédiés à l'expérimentation d'autres valeurs et rapports humains. Avec une même quête : vivre plus intensément, ici et tout de suite, sans interdits et sans tabous.

1745 lectures depuis la publication le 05 Décembre 2018

Les statistiques du livre

  812 Classement
  43 Lectures
  -228 Progression
  4.8 / 5 Notation
  33 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

21 commentaires , 14 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@atis
Ce récit se déroule sur une soixantaine d'années : il permet donc de suivre les personnages principaux à différents âges de leur existence, et de voir l'oeuvre du temps sur les projets, les envies, les valeurs, et des évolutions parfois profondes quant aux choix de vie... Et comme vous le dites fort justement, "que reste-t-il de tout cela quand on les contemple à la fin d'une vie"?
Merci de votre commentaire sensible et pertinent !

Publié le 10 Avril 2019
5
Une lecture très fluide tout au long du roman, qui retrouve un nouveau souffle à sa moitié avec l'introduction de nouveaux personnages. Dans les dernières pages du récit je fus soufflé de me rappeler que ce vieil homme est bien la même personne que le jeunot du début. Une transformation profonde et pourtant inaperçue alors qu'avec les pages coulent les années. Une belle réflexion sur l'éternel recommencement des projets humains cherchant le même sens novateur et idéaliste au cours de différentes époques. Ce qui m'a le plus touché fut l'intériorité retranscrite dans la profonde relation entre les deux personnages principaux, et sa transformation implacable comme le temps façonne leurs expériences et parcours réciproques. Que reste-t-il de ces expériences, des idéaux, des désirs lorsqu'on les contemple à la fin d'une vie? Au lieu d'une morale limitante, j'ai aimé que l'auteur laisse induise ces questionnements en laissant au lecteur le soin d'en décider les réponses. Beau travail!
Publié le 28 Mars 2019

@Thierry Goubin
Un grand merci pour votre commentaire.
Oui il y a bien un fil qui relie ces expériences en apparence différentes, qui toutes vont dans la même direction et tournent autour de la même quête...

Publié le 26 Mars 2019
5
J'ai pris un réel plaisir à la lecture de ce très beau roman. C'est au grés d'un fil invisible, qui relie les premières expérimentations existentielles et communautaires de Monté Vérita au début des années 1900 aux créateurs de la psychologie humaniste au sein de l'institut Esalen en Californie dans les années 60, tout en passant par la créations des lieux naturistes de l'ile du Levant et de Montalivet..., que l'auteur est parvenu à tisser un roman passionnant de bout en bout. Ce fil invisible c'est la Vie qui cherche à se réaliser et pour cela à s'extirper du carcan rigide des interdits et règles morales qui régentaient alors le vivre ensemble de ces époques. (Pour mémoire on peut revoir des films comme "Le Ruban blanc" de Michael Haneke ou "La vie et rien d'autre" de Bertrand Tavernier...qui résument bien cette atmosphère...) Les personnages sont émouvants et attachants, en quête de liberté ils traversent des périodes historiques tragiques, certains s'y perdent ou s'y abiment... et rétrospectivement cela rend encore plus précieux les acquis de notre époque et ce que nous devons à ces pionniers. Beaucoup de scènes de sexualité disent certains commentaires ? Oui peut-être, mais dans ces époques d'interdits généralisés quoi de plus urgent que de la vivre... M'ont touché aussi les questionnements du personnage principal arrivé au soir de sa vie sur son rapport à la mort, à la spiritualité, au sens de la vie... ce livre est captivant, riche et nourrissant... un grand Merci.
Publié le 15 Mars 2019

@Dameleine
Merci pour ce commentaire très personnel... et très pertinent, car vous résumez bien l'un des questionnement de ce récit : est-on plus heureux lorsque l'on est complètement libre ? Et cela veut dire quoi, être libre ?

Publié le 27 Février 2019

@Danielle Hendriks
Merci de votre commentaire !

Publié le 27 Février 2019
5
Dès les premières lignes du roman, j'ai été absorbée et je ne l'ai plus lâché jusqu'à la fin. Pour moi, Guido et Mia se sont perdus dans une quête frénétique d'un plaisir sexuel, plus proche d'un libertinage qui ne dit pas toujours son nom. Bella a choisi une autre route en s'ouvrant vers une dimension spirituelle qui me parle davantage. Quant à Rollo après s'être un peu cherché et perdu, il semble parti dans une voie moins individualiste et plus créative que les autres. C'est mon ressenti, et tout au long de ma lecture, je me suis posé cette question : Est-on plus heureux, lorsqu'on est complètement libre ? J'ai moins aimé les descriptions systématiques et répétitives de "scènes de cul" dans un style trivial, que je trouvais forcé. Mais je ne suis peut-être pas assez libre pour apprécier cette liberté de ton ;-) Ce roman m'interroge sur la quête de notre propre liberté, face à celle des autres : Jusqu'où est-on libre ? Et qu'en est-il du libertinage, des libertaires et du libéralisme... ? Ces mots qui commencent pareil et se revendiquent tous de la LIBERTE, tout en étant pleins de différences. Bravo et merci.
Publié le 21 Février 2019
5
Un livre très agréable à lire et instructif car il marque différentes époques avec le récit de vie de personnages très attachants. On se laisse emporter.....
Publié le 19 Février 2019

@Gobeaut Lepakowski Katia
Merci !

Publié le 26 Janvier 2019
5
j'avais oublié les étoiles dans mon commentaire !
Publié le 26 Janvier 2019

@Kroussar
Ravi que ce livre ait fait écho à des situations que vous avez vécues... L'histoire d'Héliopolis est peu connue il me semble, et ce qu'est devenue l'île nn'a plus grand'chose à voir avec l'esprit initial. C'est la vie... Mais cela m'a donné matière à installer des personnages dans un contexte dont les valeurs me questionnaient. De même pour Alexandra David Néel, trop peu connue.
Merci beaucoup pour votre commentaire !

Publié le 15 Janvier 2019
5
Et les étoiles bien à part pour ne pas les manquer. Moi aussi j'ai eu un coup de cœur pour votre roman...
Publié le 13 Janvier 2019

@Gilbert Gasparutto Incroyable, j'ai navigué pendant dix ans dans les eaux de l'Île du Levant, mouillé (jeté l'ancre, qu'est-ce que vous allez imaginer) dans ses criques et celles de port-cros. Jamais je n'ai pris conscience de l'extraordinaire aventure d'Héliopolis depuis sa création en 1931. Pour moi, ce n'était qu'un domaine militaire qui autorisait le naturisme sur une toute petite partie de l’île, rien d'autre... Sinon un lieu trop superficiel, pas assez authentique. Il a fallu que je me retire à l'autre bout du monde, au milieu des rizières pour lire votre roman et découvrir son histoire... Comme quoi on en apprend à tout âge. Et puis les bains-douches ! Toute une atmosphère que j'ai connue dans les années 50 en y allant chaque semaine avec mon père ...
/n
En tout cas, merci pour cette belle leçon d'histoire et ses drames sur toile de fond des conflits européens. Les personnages de Guido et Bella, et les autres nous emportent dans leurs délires, leurs joies, leurs peines... Nostalgique, oui c'est le sentiment qui me reste après avoir dévoré votre récit. Très Cordialement Kroussar
/n
PS : dans votre roman, vos faites référence à Alexandra David Neel, née Louise Eugénie Alexandrine Marie David. Vous avez parfaitement raison de citer cette femme extraordinaire Il se trouve que je possède au format numérique, quatre de ses livres que vous avez mentionnés . Et je peux les partager avec ceux qui le désireraient.

Publié le 13 Janvier 2019

@Araceli
Merci pour ce commentaire qui fait référence à mes autres romans que vous avez apparemment appréciés... "L'intrigue tient en haleine jusqu'au bout"... Oui, il me semble important à chaque fois d'installer un certain suspense afin de "tirer" le lecteur jusqu'à la dernière ligne...

Publié le 06 Janvier 2019
5
Merci pour ce beau voyage dans le temps et au coeur de différentes communautés débordantes d harmonie, de liberté et de bienveillance ... ! Des lieux dont on rêve, que l on imagine idylliques et par conséquent inexistants ... et pourtant, voilà qu on découvre grâce à vous que OUI de tels lieux magiques existent bien dans la réalité, sur Terre, et depuis longtemps ! Vos personnages sont très attachants, avec leurs fortes personnalités. J aime votre style et votre façon de les faire vivre et évoluer sous nos yeux. Et l intrigue nous tient en haleine jusqu au bout ! Tout comme dans vos autres romans, que j ai tous dévorés, le dénouement nous surprend et nous "libère",  juste à la fin ...
Publié le 05 Janvier 2019

@kerpantine
Un grand merci pour ce commentaire ! Au-delà de son appréciation très favorable, il me semble très bien résumer les différentes thématiques présentes dans ce livre...

Publié le 28 Décembre 2018
5
Un sens du récit indéniable, une imagination foisonnante, un style vigoureux pour nous embarquer dans une saga où l’on découvre des personnages romanesques à souhaits, complexes et attachants, en quête de sens, d’idéaux, d’expérimentations, d’engagement, de liberté sexuelle, de vérité intime et d’élévation spirituelle : le tout sur fond d’histoire, de guerres et de crises en tout genre, sur plus d’un demi-siècle. Des destins qui se croisent, évoluent de façon inattendue façon polar, et que l’on suit avec gourmandise. Cette œuvre multifacette est au carrefour de l’analyse psychologique fine des individus, de la peinture des mœurs des époques traversées, des courants géopolitiques influant les protagonistes et des questionnements profonds, universels et intemporels sur l’amour, la passion, la réalité, l’absolu… Je recommande vivement !
Publié le 27 Décembre 2018

@Hug
Merci pour votre commentaire !

Publié le 26 Décembre 2018

@lakalam
Merci pour votre point de vue !
"abandonner le temps linéaire pour se laisser guider par le temps des coeurs" : c'est un angle de lecture intéressant, qui permet de laisser au second plan la chronologie pour se focaliser sur l'évolution des relations entre les personnages au fil des années...

Publié le 26 Décembre 2018

@Christine26
Merci pour ce commentaire !

Publié le 26 Décembre 2018

@Gobeaut Lepakowski Katia
Content que vous ayez trouvé ce roman "riche, foisonnant et bien documenté"... Pour moi un roman doit être enraciné dans une époque et comporter des repères historiques pour guider le lecteur. Ce qui demande parfois de longues recherches pour documenter un simple paragraphe... Mais c'est passionnant !

Publié le 26 Décembre 2018

@Itic Michelle
Merci Michelle de ce commentaire. Oui les valeurs évaluent au cours d'une vie, c'est le cas des personnages principaux de Felicità, confrontés à des choix qu'ils n'auraient pas envisagé vingt ans plus tôt...

Publié le 26 Décembre 2018
5
Hug
Très bon j ai beaucoup aimer
Publié le 24 Décembre 2018
4
Je viens de terminer Felicita, au creux de la montagne. C'est le récit d'entrecroisements, reliés entre eux par le coeur, le désir charnel, les idéaux. Une manière de se rendre compte que hier et aujourd'hui se ressemblent un peu. Certes la trame du temps est difficile à suivre, mais au bout d'un moment on abandonne ce temps linéaire pour se laisser guider par le temps des cœurs. Comment peut-on savoir qu'un amour dure une vie (que deux amours) sinon en laissant la vie nous le dire. C'est le roman de la confiance des sentiments, de leur expression éphémère et brutale, de leur cruauté. Je vous conseille le voyage !!!
Publié le 23 Décembre 2018

Felicita, comme son nom l'indique, est un roman qui décrit une frange de la population en recherche de plaisir, de liberté, de nouveautés et d'expérimentations en tout genre pour pimenter le quotidien et sortir de la norme.
Ce roman riche en couleurs, questionne et montre sur plusieurs époques, la difficulté des personnages à vivre cette libération sans interdits ni tabous avec toujours en toile de fond une recherche d'authenticité. Un bon moment de lecture du début à la fin.

Publié le 17 Décembre 2018

Merci pour les excellents moments passés en compagnie de ce nouveau roman : riche, foisonnant et bien documenté, avec des personnages passionnants que l’on a plaisir à suivre !

Publié le 16 Décembre 2018

@monBestSeller
Merci à MBS pour cet article qui résume très bien la thématique de Felicità... Mais qui ne dit pas tout, heureusement :-)
Car ce n'est pas forcément simple de vivre "sans interdits et sans tabous"...
Dans ce livre, j'ai pris comme "matériau brut" des expériences qui ont eu lieu à des époques différentes et dans des contextes précis. A partir de là, mon imagination a fait le reste... :-)

Publié le 15 Décembre 2018

"Felicità" est le "Livre le +" du 14 décembre. Retrouvez l’article qui vous donnera envie de le lire : https://www.monbestseller.com/actualites-litteraire-conseil/10394-gilber.... N'oubliez pas de laisser un commentaire à l'auteure, elle vous répondra.

Publié le 14 Décembre 2018

@Lila L
Merci pour cet éclairage ! Le choix de la linéarité (ou de la non-linéarité...) dans le roman est un vrai sujet de discussion... J'avais opté pour une "linéarité stricte" dans un de mes précédents romans ("les loyautés invisibles") qui se déroulait sur quelques mois. Dans "Felicità", dont l'action se déroule sur une soixantaine d'années, j'ai fait le choix inverse... au risque de ne pas vous rassurer... :-)

Publié le 13 Décembre 2018
4
Au delà de ces personnages très romanesques, il y a ces époques qui s’entremêlent, la résistance, dit presque légèrement, les pionniers altermondialistes-hippies un peu dans un club de vacances permanent. C’est varié, plaisant, on tourne les pages avec une certaine impatience pour découvrir où vous allez nous emmener au prochain chapitre, même si je suis un peu d’accord avec Chris Martelli, un peu plus de linéarité parfois serait rassurant.
Publié le 12 Décembre 2018

@Chris Martelli
Merci pour vos commentaires, et merci d'avoir "cherché la petite bête", car l'auteur a besoin du regard critique du lecteur / lectrice, ce qui lui permet de prendre du recul avec son texte. Et même si au final je ne partage pas forcément vos remarques, peu importe, c'est votre ressenti et à ce titre il est pour moi intéressant !

Publié le 09 Décembre 2018

@lamish
Un grand merci pour ces remarques très pertinentes. Oui, je crois qu'un roman doit être "nourrissant" pour le lecteur ou la lectrice, et faire surgir des questionnements, des certitudes et des doutes, vous le dites très bien.
Et grâce à vous je viens de découvrir la chanson la Felicità ! :-)

Publié le 09 Décembre 2018
5
Quels bons moments j'ai passé à vous lire ! même si je vous en ai un peu voulu pour m'être endormie trois soirs de suite avec la chanson "La Felicitá" qui, bien malgré moi, revenait en boucle ;). De votre roman, j'ai tout aimé : la plume, le scenario, le découpage et le montage assortis de nombreux flashbacks et flashforwards, les personnages... Un roman plein, extrêmement nourrissant, fait de rêves et d'actions dans leur sens, de certitudes et de doutes, de contradictions, de recherche d’amour et de liberté, d’absolus, de questionnements existentialistes dont les ébauches de réponses rejoignent les miennes. Face à ces étranges boucles qui s'opèrent, au gré des hasards ? de nos vies, glanant au passage autant de nouveaux rêves, de bonnes volontés que de protagonistes, nous sommes à la fois uniques, insignifiants, mais solidaires dans le fond. Vous avez su nous dire combien cette perception, même réduite à notre petite personne, peut être à la fois légère et rassurante. Merci pour la magie de ce partage que j’ai tout particulièrement apprécié. Amicalement. Michèle
Publié le 09 Décembre 2018
4
Tout au long de la lecture, je me suis demandée ce qu’il me manquait dans ce très beau récit ! J’ai aimé cette saga rebondissante, j’ai aimé ces trois personnages. Sans doute un peu de profondeur. Sans doute aussi ici ou là des pensées un peu moins écrites, vous savez ce genre de pensées que l’on a qu’à postériori d’un fait. Sans doute aussi, un peu moins d’ambition dans les allers et retours des périodes, des personnages dont on ne dit pas le nom pour ne pas les identifier (peine un peu perdue, n’est ce pas !). Mais je cherche la petite bête, c’est une très prenante épopée. Merci de ce partage.
Publié le 09 Décembre 2018
5
Un roman passionnant et "initiatique", avec des personnages hauts en couleur, attachants, en recherche du sens de leur vie et de leur liberté à travers des choix et des valeurs qui évoluent et se complexifient tout au long du livre. Lecture très agréable et prenante, style fluide. Je recommande!
Publié le 05 Décembre 2018