Joyeux Noël 2018

18 pages de Fernand Fallou
Joyeux Noël 2018 Fernand Fallou
Synopsis

Chaque époque de l'année a ses mots.
En ce moment je crois que tout le monde se dit "Joyeux Noël"
Alors à tous ceux qui me lisent et même à ceux qui ne me lisent pas, ainsi qu'au staff complet de MBS (que je remercie chaleureusement au passage d'avoir mis en avant mon conte "Simon" ) je souhaite un "Joyeux Noël 2018".
Voici un conte de noël contemporain, cuvée 2018, débarrassé des bonnes fées bleues, Clochette, Carabosse, Baba Yaga, des mages, des sorciers, des elfes, des trolls (oui, même du troll Ibus) et des farfadets de tous les acabits qui peuvent aller se reposer. Les rois mages et le petit jésus vont pouvoir goûter un peu de tranquillité dans leur étable.

Joyeux Noël 2018 à toutes et à tous.

464 lectures depuis la publication le 22 Décembre 2018

Les statistiques du livre

  498 Classement
  54 Lectures
  +26 Progression
  5 / 5 Notation
  7 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

12 commentaires , 9 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

Cher @ René Sauvage
Merci pour commentaire aux mots puissants. Un très beau coup de chapeau qui me touche.

Publié le 11 Janvier 2019

Chère @ Parthemise33
Merci pour ce beau commentaire étoilé généreusement. A vous lire sur mes textes et sur les textes de beaucoup d'autres auteurs, je me sens tout petit devant votre grande culture. Prenez une histoire, n'importe laquelle, racontez là plusieurs fois en changeant simplement les personnages. Et ce ne sera jamais la même histoire. Sans la nature humaine, il n'y a aucun personnage qui vaille.

Publié le 11 Janvier 2019

Chère @ Chanelle75
Bonjour, Très heureux de vous revoir dans mes commentaires. Et un grand merci pour celui-là dans sa parure d'étoiles. Cela dit, je souhaite que toutes mes lectrices et tous mes lecteurs aient comme vous découvert ces mots bien spécifiques au monde des drogués. J'espère que ceux qui les connaissaient les connaissent pour des raisons professionnelles. Moi-même, je n'en connaissais aucun avant d'écrire cette nouvelle.

Publié le 11 Janvier 2019

Mokeddem a dit l’essentiel. Il y a des moments de grâce, il y a des mots qui la disent, les votres ce soir sont de ceux-là. Chapeau

Publié le 10 Janvier 2019
5
Bonsoir@Fernand Fallou les Italiens disent "I casi della vita sono tanti". À traduire grosso modo par "Les hasards de la vie sont nombreux". Cette expression colle parfaitement à votre nouvelle. Vous avez réussi le pari d'écrire un urban christmas tale où votre humanisme est bien présent. On s'y croirait. L'atmosphère festive des Champs Elysées est bien décrite en quelques phrases. Pas de farfadesques personnes , pas de ho! ho! ho! mais la magie (de Noël) opère tout de même. Juste des destins qui se croisent. Des humains totalement touchants, pitoyables, nobles dans leur solitude ou (et) leur déchéance. Continuez à nous émouvoir avec vos histoires si différentes les unes des autres. Merci bisous merci.
Publié le 10 Janvier 2019
5
Bonjour Fernand Fallou, Quelle histoire ! Je vous avoue l'avoir lu 2 fois. Tant de choses soulevées dans un compte de Noël de 17 pages ! On sent un certain vécu sur Paris, ces fêtes ou tout le monde est censé s'amuser mais se retrouvent bien souvent encore plus seuls. Cette générosité qui se retrouve à plusieurs reprise tout au long de cette histoire à commencer par donner son temps et son écoute à un parfait inconnu qui semble bien cuit. Cette véritable chaleur partagée sur cette belle avenue des Champs-Elysées. Hasard, coïncidence, surnaturel qui sait ce qui l'emmène à sauver l'âme d'une femme dans ces circonstances pour le moins étranges. Ce que j'apprécie également dans vos contes, c'est qu'on y apprend toujours des choses (Le cul d'une vieille), et pas seulement... C'était un régal ;0) Merci et surtout bravo.
Publié le 10 Janvier 2019

Chère @Hello38 c'est un grand plaisir pour moi de vous retrouver après cette longue absence sur mes nouvelles. J'ai toujours autant de plaisir à lire vos commentaires indulgents et souvent accompagnés d'une multitude d'étoiles et je vous en remercie. Vous avez raison, la destinée est un des sujets de ce texte. Mais en vérité, j'écris sans arrière-pensée, et c'est le texte qui s'identifie.
Et n'allez pas croire que je fais mon intéressant, c'est la vérité. Un jour peut-être, je vous raconterai l'étincelle de départ de cette histoire. Comme dit ma concierge, vous serez épatatée.

Publié le 09 Janvier 2019
5
Très beau conte de Noël moderne avec une belle réflexion sur la destinée ou les hasards de la vie
Publié le 08 Janvier 2019

Chère @ FANNY DUMOND
La destiné n'est pas un leurre ! les horoscopes dans tous les journaux du monde dont des plus sérieux, le prouvent.
Quant au père noël, il existe ou il n'existe pas, ça dépend des endroits où on le cherche.
Merci pour ce commentaire agrémenté d'un maximum d'étoiles, je vais en faire mon ciel de lit.

Publié le 03 Janvier 2019
5
Bonsoir @Fernand Fallou La lecture de votre nouvelle me ramène à ces questionnements : et si ce jour-là je n'étais pas venue, et si... et si... Nous trouvons tellement de directions invisibles sur notre chemin de vie alors pourquoi empruntons-nous celle-ci plutôt que celle-là ? Merci à vous pour ce beau moment de lecture qui me fait réfléchir bien au-delà d'un gentil petit conte. Et, bien sûr que le père Noël existe ! Bonne année à vous et que votre plume soit prise de belles envolées. Bien cordialement. Fanny
Publié le 02 Janvier 2019

Cher @nafamj
Merci pour ce commentaire surchargé d'étoiles. En vérité, il y a dans chaque homme et dans chaque femme un petit quelque chose qui y croit. Sinon personne ne jouerait au loto.

Publié le 31 Décembre 2018
5
Du coup ! J’ai très envie d’y croire Très beau récit
Publié le 31 Décembre 2018

Cher @jbtanpi
Merci pour ce commentaire auréolé d'étoiles. L'espoir est indestructible, indélogeable, quoiqu'on dise, même si on se prétend désespéré, il reste au fond du cœur et de l'esprit de ceux qui sont touchés, la frêle petite flamme d'une petite bougie que le plus grand des ouragans n'éteindra pas. J'ai écrit là-dessus… je publierai un jour.

Publié le 30 Décembre 2018
5
Suspense, rebondissements, nuits d'hiver à Paris et sa faune parfaitement décrits. On vit cette histoire comme si on y était. Et toujours bienveillance et espoir quelles que soient les circonstances. Sans doute l'effet de la magie de Noël ! Bravo !
Publié le 29 Décembre 2018

Cher @Kroussar un grand merci de vous intéresser à moi et de passer du temps à lire mes nouvelles. Merci d'avoir aimé Joyeux Noel 2018 et de lui avoir attribué 5 étoiles qui font de moi un homme un peu plus fier. Merci.
Je vous remercie aussi de parfaire mon instruction au sujet de cette fête de Noël qui malgré son côté pantomime, son côté commercial, l'outrance de son clinquant, arrive à ressouder des familles, à réconcilier des ennemis, et ça, je trouve que c'est à la limite de la magie. C'est sûrement pour ça que ça m'inspire. Merci pour le PS.

Publié le 27 Décembre 2018

Cher @Mokeddem XIII Merci pour ce commentaire très sympathique décoré comme un arbre de Noël de 5 étoiles. Ça brille, ça pète, ça craque, c'est beau, ça fait du bien. Mais maintenant que c'est dit, et que vous êtes mon ami, je veux que vous me disiez lorsque je me fourvoie. Ça me permettra de faire mieux ou pire. Mais l'un ou l'autre, c'est avancer !

Publié le 27 Décembre 2018
5
@Fernand Fallou J'ai aimé votre conte de Noël. Un conte improbable, une belle plume, tous les ingrédients d'une splendide nouvelle. Merci pour ce bon moment de lecture. Cordialement Kroussar
Publié le 27 Décembre 2018

@Fernand Fallou J'ai surtout découvert l'ensemble de votre œuvre qui me semble passionnant ! Après, Le fil du Père-Noël de @Jean-Bernard Hamaïde, Putain de Noël de @Lamish, vous nous offrez régulièrement une belle histoire autour de cette fête.

Pourtant, NOËL fut fabriqué de toute pièce par le Pape Liberius qui, après la mort de Constantin, premier empereur converti de l'Empire romain, cherchait à enraciner la religion chrétienne profondément. Il transforma la grande fête d'origine agricole nommée Sol Invictus (en français, « le Soleil invaincu »). Elle durait sept jours entiers, du 17 au 24 décembre, autour du solstice d'hiver. Sept jours d'ivresse, de festins, où tout le monde s'offrait des cadeaux, sans distinctions sociales, et décorait sa maison avec des végétaux qui restent verts toute l'année, tels le pin, le chêne vert, etc.

Ainsi, "Sol Invictus" devenu "Noël" fut consacré à la naissance du Christ (dont on connait nullement la date). Dommage que la religion ait mis un terme à ces réjouissances, car depuis le côté festif s'est vraiment transformé en pantomime : PUTAIN de NOËL !

PS : page 11 cette fin vie de misère (fin de vie)

Publié le 27 Décembre 2018
5
Il est parfois mauvais le Fallou mais souvent bon. C'est à cela qu'on reconnait un auteur. Ecrire c'est comme chiner, on attend de trouver le bon sujet pour mieux se vendre. Fallou se vend bien, à tous les coups. Bon ou mauvais, il retombe toujours sur ses pâtes traditionnelles, un diable. Joyeux Noël, Madame ! Je veux dire mon ami ! A lire et à suivre.
Publié le 26 Décembre 2018

Chère @lamish merci pour ce commentaire étoilé généreusement. C'était mon deal, pas de baguette magique dans cette histoire.
Joyeux Noel à vous et tous ceux que vous aimez.
Fernand Fallou

Publié le 25 Décembre 2018
5
Pas besoin de fées ni de lutins pour que la magie opère. Il suffit de rester ouvert et attentif aux clins d'œil du destin, ce que Gérard a su faire dans cette belle nouvelle, au gré d'un scénario plausible qui lui donne l'occasion de jouer les bonnes fées pour son bonheur et celui des autres. Je vous souhaite d'agréables fêtes de fin d'année et profite de ce commentaire pour vous féliciter. Un joli cadeau de Noël de la part de l'équipe de MBS que ce cœur rouge pour "Simon". Amicalement. Michèle
Publié le 23 Décembre 2018