Onirisme Suicidaire

19 pages
Extrait
de Pierre Paoli
Onirisme Suicidaire Pierre Paoli
Synopsis

« Rien n'est vrai, rien n'est faux ; tout est songe et mensonge, Illusion du cœur qu'un vain espoir prolonge.Nos seules vérités, hommes, sont nos douleurs ».
Alphonse de Lamartine / Secondes harmonies poétiques et religieuses

248 lectures depuis la publication le 04 Janvier 2019

Les statistiques du livre

  483 Classement
  68 Lectures
  -170 Progression
  4.8 / 5 Notation
  9 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

11 commentaires , 6 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

Bonjour @T.Guenard,

Merci pour ce commentaire et cette appréciation. Oui en effet, le personnage semble être un grand névrosé voire un psychotique; j'ai une petite idée quant à la finalité de cet écrit mais là je suis en période de latence. Je vais bientôt reprendre l'écriture de ce roman mais je préfère laisser du temps au temps afin de mieux peaufiner ce texte.
Merci encore
Bon week end!
Cordialement
Pierre

Publié le 26 Janvier 2019
4
Avec un personnage pareil de ce niveau, le récit ne pouvait que me plaire! On dirait un ovni, un extraterrestre, en tout cas il ne vient pas de la planète terre !On dirait moi! Par ailleurs je crois vraiment à la prémonition des rêves ! Et contrairement aux commentaires que j’ai lus, je n’ai pas vu de fautes d’orthographe, de syntaxe… Je serai curieux de connaître la suite du feuilleton…
Publié le 25 Janvier 2019

Encore un grand Merci @Michel CANAL, pour vos conseils qui me seront précieux ainsi que pour les corrections que vous avez faites sur cet écrit!
Je sais pas si vous connaissez ce philosophe chinois Tchouang-tseu ou Zhuangzi qui a écrit:

« Zhuangzi rêva une fois qu'il était un papillon, un papillon qui voletait et voltigeait alentour, heureux de lui-même et faisant ce qui lui plaisait. Il ne savait pas qu'il était Zhuangzi. Soudain, il se réveilla, et il se tenait là, un Zhuangzi indiscutable et massif. Mais il ne savait pas s'il était Zhuangzi qui avait rêvé qu'il était un papillon, ou un papillon qui rêvait qu'il était Zhuangzi. Entre Zhuangzi et un papillon, il doit bien exister une différence ! C'est ce qu'on appelle la Transformation des choses. »

— Tchouang-tseu, Zhuangzi, chapitre II, « Discours sur l'identité des choses »

Je voyais la finalité de ce récit un peu comme cela.
A bientôt et sincères salutations

Publié le 12 Janvier 2019

Ray99, Merci. idem pour vos écrits.
Bon week end!

Publié le 12 Janvier 2019

@Pierre Paoli, vous vous êtes livré là à un exercice difficile à double titre : argumenter sur l’onirisme, ce qui n’est déjà pas simple, et en plus sur ses conséquences suicidaires. Vous l’avez fait avec une recherche louable (Job lit beaucoup, développant une addiction surprenante). Il en résulte une richesse à la fois littéraire et de vocabulaire.
Le choix du titre se justifie dès la lecture de l’extrait. Jusqu’où ira Job ?
Je sais que votre texte est en cours de correction. Il sera intéressant de s’y replonger. La lecture en sera plus agréable et plus satisfaisante pour les lecteurs attachés à la qualité.
A bientôt donc, Pierre. MC

Publié le 11 Janvier 2019
5
Courage et bonne suite !
Publié le 11 Janvier 2019

Bonjour @Michel CANAL,

Avec plaisir, merci par avance! Je vous fais parvenir ceci rapidement. C'est très sympa de votre part. Je suis avare de conseils et d'apprendre aussi de mes erreurs. J'apprécie vraiment!
A bientôt
Très Cordialement

Publié le 08 Janvier 2019

Cher @Pierre Paoli, merci pour le partage.
Vous avez pris une bonne décision en osant vous publier et en choisissant monBestSeller pour vous lancer. Publié depuis peu, vous avez déjà des avis pertinents qui pourront vous aider à améliorer votre texte.
Je vous propose, pour ce qui vous concerne, de vous donner quelques conseils en aparté et de vous rendre "corrigé" (fond et forme), par solidarité, l’extrait publié.
Comme vous n’avez pas mis d’adresse à laquelle vous contacter, je vous suggère de me le faire parvenir (en format Word ou Pages selon que vous êtes équipé Microsoft ou Apple) à michelcanal34@gmail.com
Bien entendu, je vous mettrai le commentaire dès que j’aurai lu votre extrait.
Très cordialement. Michel

Publié le 08 Janvier 2019

Bonsoir FANNY DUMOND,

Merci pour votre commentaire élogieux; en effet mon récit n'est pas tout à fait ficelé. J'ai quelques idées concernant l'évolution de l'intrigue et des personnages. Au départ je n'osais pas publier ce texte car c'est la première fois pour moi. Je m’attellerais à votre ouvrage et reviendrais vers vous afin de partager mon point de vue.
Cordialement
Pierre

Publié le 06 Janvier 2019

Bonsoir Thalia Remmil,

J'ai pris connaissance de votre commentaire, ne vous inquiétez pas, je prends note de ce que vous avez écrit. En effet, il y a des fautes de ponctuations et d'orthographes, j'ai repris mon texte et puis j'ai pas tout à fait bien relu. Je vais reprendre mon texte. Vous faites bien de le mentionner, merci, la critique ou plutôt ici le conseil bienveillant fait avancer.
Sincères Salutations
Pierre

Publié le 06 Janvier 2019

Bonsoir Pierre, je m'avoue perplexe...j'ai stoppé ma lecture à la 13ème page, je suis désolée...je pense que vous devriez revoir la ponctuation : des points après des points d'exclamation, des virgules manquantes. Egalement quelques fautes d'orthographe : il était 10h15 et ne voulant pas ? vous vouliez écrire ne voulait pas ? Des sueurs chaudes s'entrecroisées ? s'entrecroisaient ? ou bien entrecroisées ? Ne serait-il pas mieux d'écrire boulevard et non bd ?
De plus, la lecture ne serait-elle pas plus agréable en justifiant votre texte ?
Par contre, merci, j'ai appris 2 mots : ratiociner et craving.
Ne m'en veuillez pas, ce ne sont là que des critiques bienveillantes, aucun jugement de ma part.
Belle continuation.
Thalia

Publié le 06 Janvier 2019
5
Bonjour @Pierre Paoli Passionné de lecture vous l'êtes indéniablement et il faut l'être pour écrire à notre tour. Je ne me suis pas ennuyée à vous lire et c'est un compliment venant de ma part car si je n'accroche pas dès le début je laisse tomber ;-) A l'instar de mes petits camarades, je reste sur ma faim quant au devenir de vos personnages. Avec mes plus vifs encouragements pour poursuivre la belle aventure. Au passage, je vous remercie beaucoup d'avoir placé mes textes dans votre bibliothèque. Bien cordialement. Fanny
Publié le 06 Janvier 2019

Merci jbtanpi pour votre lecture et votre commentaire; je savais bien qu'il y avait quelque chose qui clochait dans l'écriture de "badaud" et non "badot", je rectifierais mais vous faite bien de me le signaler. Mais ceci restera un récit, j'ai une idée assez farfelue pour la fin de cette histoire!
Bien à vous et encore merci

Publié le 05 Janvier 2019

Oui merci SCORTATOR Bernard pour ce commentaire, c'est en effet bien cela; peut-être que l'auteur perd la "boule" aussi :D !!! Ce que vous avez lu est un premier jet, j'hésite encore sur la finalité de ce récit mais j'ai ma petite idée toute aussi folle
Bon week end

Publié le 05 Janvier 2019
5
Très bon début. J'ai lu ces 17 pages avec plaisir, car je ressens parfois cet écartèlement entre la vie réelle et l'onirisme. Je découvre avec intérêt l'univers de votre personnage, auquel je peux assez facilement m'identifier, mais j'ai un peu peur de m'y perdre au bout d'un moment. La lecture est fluide malgré quelques fautes (par ex. badot au lieu de badaud) peu gênantes et faciles à corriger. Il m'est difficile d'en dire plus (je ne suis pas vraiment un amateur de romans : je préfère les textes courts, comme les nouvelles).
Publié le 05 Janvier 2019
5
Un simple extrait est forcément frustrant. J'ai lu ou plutôt dévoré ces 17 pages avec un certain plaisir. C'est assez déroutant, et ça part un peu dans tous les sens. Mais cela colle bien avec le titre. Une sorte de début d'errance mentale. Ce sont les élucubrations d'un type qui perd un peu la boule. Le personnage, Pas l'auteur j'espère pour lui.
Publié le 05 Janvier 2019
5
Bonsoir, Intéressante votre histoire, dommage qu'il n'y a pas une suite Bien à vous
Publié le 05 Janvier 2019