Un ange est passé

84 pages de Markus Vanghelder
Un ange est passé Markus Vanghelder
Synopsis

Eugène, 34 ans, est amoureux d'Angèle, 13 ans.

486 lectures depuis la publication le 14 Janvier 2019

Les statistiques du livre

  61 Classement
  352 Lectures
  -9 Progression
  5 / 5 Notation
  11 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

4 commentaires , 1 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Sandrine C
Merci
J'ai entrepris des corrections. Je ne change rien au fond, mais je retire des mots, en remplace, change la ponctuation... De la finition, donc. Serais incapable de réécrire dans ce style aujourd'hui.
Mais pourquoi dites-vous que cette relation est "gênante" ?

Publié le 07 Février 2019

Je suis partagée… Dérangée je crois en premier lieu par cette relation gênante. Bluffée aussi par votre écriture déstructurée. Pas l’écriture d’ailleurs (pardon !), mais la chronologie, la superposition des faits, des moments, des pensées, des idées inattendues. Le récit donc. Partagée, et troublée, et aussi scotchée ! Bravo. Je suis d’accord avec Catarina Viti, ça vaudrait le coup de se remettre dans votre texte.

Publié le 07 Février 2019

Bonjour Markus. Je serai très intéressée d'assister à l'évolution de votre texte. Pensez à moi lors de vos relectures successives et par avance, je vous envoie l'énergie pour affronter ce colossal boulot. Je n'ai pas dit que je n'aime pas votre autre texte mais que je lui préfère de loin celui-ci. Pour quelles raisons ? Disons que votre autre texte est assez banal. Déjà dans sa forme: un échange de mails entre deux amants ce n'est pas très original, je dirais même que ça se fait beaucoup. Et puis, il y a le fond, et là, c'est très personnel : l'amour m'ennuie. Je n'ai d'attirance que pour les histoires passionnelles. Je n'apprécie Cupidon que lorsqu'il sort l'artillerie lourde, les poisons violents, les sabres aiguisés. J'aim' pas l'tiédasse. Et je me dis, en vous écrivant cette réponse que j'ai peut-être fui votre texte (on parle toujours de l'autre) un peu trop tôt, un peu trop vite.
En tout cas, je suis ravie de discuter avec vous.
Vous me dites qu"'un ange est passé" a été écrit il y a dix ans. L'avez-vous relu avant de le poster ici ? Dix ans après... ce doit être un peu comme si quelqu'un d'autre l'avait écrit, non ? J'aimerais savoir quelles espérances vous mettez en ce texte, ce que sont vos objectifs actuels.
A bientôt. Catarina

Publié le 21 Janvier 2019

@Catarina Viti merci pour cette note maximale ! Oui, je n'ai jamais vraiment corrigé ce texte, écrit il y a plus de dix ans - je le ferai dès que possible. Par ailleurs, pourquoi n'aimez-vous pas l'autre ?

Publié le 21 Janvier 2019
5
Il y a indéniablement de la recherche et un souffle particulier dans votre texte (que je trouve infiniment plus intéressant que Bientôt etc.) Vous y prenez de grands risques. Bravo. Mais plus les risques sont grands, plus la lecture se doit d'être sûre et, en conséquence, l'écriture magistralement maîtrisée. Pour la part que j'ai lue -avec grand plaisir!- j'ai relevé des maladresses dans la ponctuation, coupant le rythme ou altérant le sens, des divagations dans les temps de conjugaison créant le trouble et parfois quelques imprécisions de langage, des inversions malheureuses. Vous n'avez pas choisi la voie de la facilité. J'espère que vous allez vous accrocher à ce texte de toutes vos forces car il est bourré de potentiel. Avec toute ma très cordiale sympathie.
Publié le 17 Janvier 2019