Les interdites

258 pages de Laure Gombault
Les interdites Laure Gombault
Synopsis

Blanche vient d'enterrer sa mère Louison. Ses enfants sont réunis dans la maison familiale pour l'occasion. En rangeant les affaires de sa mère, Blanche découvre un cahier à l'écriture fine et blanchie par le temps. Il s'agit des mots de sa mère, des aveux qui lui sont destinés. Dès lors, Blanche plongera dans le récit méconnu de la jeunesse de Louison, quand celle-ci fût
embauchée comme domestique par le couple de La Varende, au manoir de la Huchette aux portes de Deauville. Plus qu'une passion dévorante pour la Maîtresse des lieux, sa mère lui dévoilera un secret de famille, celui qui la lie à sa fille depuis toujours.
Pour son 3ème roman, Laure Gombault reprend les thèmes qui lui sont chers, les loyautés familiales, les quêtes de soi et les conditionnements psychologiques.

1075 lectures depuis la publication le 11 Février 2019

Les statistiques du livre

  90 Classement
  272 Lectures
  +6 Progression
  4.5 / 5 Notation
  23 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

2 commentaires , 2 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

Merci @lamish pour votre retour. C'est toujours comme recevoir un cadeau d'avoir un nouveau lecteur,d'autant plus si mon roman vous a plu. Oui en effet, des corrections sont nécessaires encore. J'y travaille. Je vais entrer à mon tour dans votre univers et on pourra échanger.
Bonne journée lumineuse chère Michèle.

Publié le 24 Mars 2019
5
Bonjour Laure, je dois d'abord vous demander de m'excuser. Il est rare que je fasse attendre aussi longtemps un roman en bibliothèque, mais j'ai supporté une longue panne d'Internet par satellite, ceci expliquant cela. J'ai donc boulotté votre roman en deux jours... Un vrai régal ! Beaucoup d'imagination pour une vraie intrigue psychologique qui alpague. J'ai trouvé très justes les mécanismes de vos personnages et apprécié cette confession posthume qui démarre sur un duel et rapproche les protagonistes, peu à peu. J'ai aimé également le choix de ce contexte pré-soixante-huitard qui met en action ces femmes en souffrance sous le jouc sociétal, celles qui feront bouger les choses de façon si fulgurante en une seule décennie. Votre plume douce et féminine est une gourmandise, mais une petite relecture s'impose... Satanée chasse aux coquilles qui ne semble jamais prendre fin ;). Vers la fin, j'ai remarqué des conjugaisons à la première personne du passé-simple de verbes du premier groupe en "a", au lieu de "ai", entre autres. Merci infiniment pour ce délicieux partage. Amicalement, Michèle
Publié le 22 Mars 2019

Merci @Sandrine C pour ce retour sur mon livre. Je suis heureuse qu'il ait retenu votre attention et sans doute comprenez vous combien c'est stimulant et réjouissant pour un auteur. e de découvrir ce que son livre a procuré comme émotion. Si ce livre est troublant, c'est encourageant ! Merci encore pour ce partage. Je vais de ce pas lire vos recommandations de lecture.
Au plaisir !!

Publié le 22 Février 2019
4
C’est un roman et on n’a pas pour autant l’impression d’être dans la fiction. Ça fait vrai. Au début, on a du mal à trouver l’équilibre entre les mots de Louison et ceux de Blanche. Ceux de Louison mènent la danse, le récit. Ceux de Blanche, moins je trouve. Et puis, il y a un équilibre qui se créé. On se prend d’une égale empathie pour le sort de ses deux femmes. Un roman troublant.
Publié le 21 Février 2019