Votre challenge si vous l'acceptez : être heureux!

48 pages
Extrait
de Christophe Chartier
Votre challenge si vous l'acceptez : être heureux! Christophe Chartier
Synopsis

Vous êtes en quête de ce bonheur qui vous semble « être fait pour les autres » ?
Imaginez que vous ayez la formule magique pour accéder au bonheur, à vie.
Voici un livre dont vous êtes le héros : vous seul êtes capable de sauver votre vie, de la transformer pour qu’elle soit à la hauteur de ce que vous méritez.
Parce que le bonheur, oui, vous y avez droit !
Ce guide pratique délivre 39 façons d’y accéder.
Attention, si vous avez juste envie de lire et que le passage à l’action ne vous intéresse pas, reposez-le, il n’est pas pour vous !
Si, en revanche, vous voulez avoir la patate tous les matins, réaliser enfin vos rêves MAINTENANT et hacker votre éducation métro-boulot-télé-dodo, alors ce livre vous permettra de rejoindre le club des gens qui se bougent pour VIVRE !

169 lectures depuis la publication le 19 Février 2019

Les statistiques du livre

  999 Classement
  42 Lectures
  -198 Progression
  5 / 5 Notation
  2 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

3 commentaires , 1 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Lila L

Je vous comprends Lila, il n'y a pas de méthodes miracles pour être heureux(se), il y a juste des petites choses à changer, à améliorer... et elles sont différentes pour chacun(e) d'entre nous.
En ce qui me concerne, ce sont toutes ces techniques, ces nouvelles attitudes adoptées, ces modifications apportées dans ma vie, qui m'ont grandement aidées à changer ma vie et celle de mes enfants! Et elle n'a pas toujours été simple, croyez-moi!
Sans cette remise en question et sans ces changements nécessaires, je pense que j'aurai basculé du côté obscur de la force ;-)

Chacun est libre de penser ce qu'il veut, l'important est de respecter les opinions et idées de chacun, de pouvoir dialoguer et échanger avec une profonde sincérité.
Merci à vous de vouloir le relire sans à priori. Cela me touche beaucoup!

Publié le 07 Mars 2019

J’ai toujours été bluffée et dubitative devant de telles méthodes qui semblent miracles. Et en même temps, qui n’essaye rien n’a rien, n’est-ce pas ? ! Je vais essayer de vous relire lentement et sans à priori !

Publié le 06 Mars 2019

@lucie pergola. Un grand merci. Vous avez bien cerné le personnage que je suis!

C'est tout à fait vrai, je n'ai pas cette aisance d'écriture qu'ont la plupart des auteurs (et j'aimerai bien écrire comme vous, Lucie!) mais le plus important, c'est que le message soit passé. C'est vraiment tout ce qui importe pour moi.

Chère Lucie, vous avez beaucoup d'humour dans votre rédaction et votre commentaire m'a beaucoup plu et fait sourire. Une fois de plus, un grand MERCI à vous!

Publié le 25 Février 2019
5
@Christophe Chartier Si j'ai un faible très fort pour les livres de recettes de cuisine qui nous apprennent comment réussir le bœuf marengo sans prendre le risque insensé de participer à la bataille, je montre aussi une prédilection glamoureuse pour les ouvrages qui se donnent pour mission le développement personnel de leurs lecteurs, tant il est vrai que se développer personnellement est quand même plus gratifiant que de développer les autres. Non, non, ce n'est là affaire ni d'égoïsme ni d'égocentrisme, il s'agit simplement d'adapter à la vie quotidienne l'excellent principe qui prévaut lors des naufrages dans la marine, celui qui se résume par la fameuse formule "Les femmes et les enfants d'abord". Car il est bien évident que si le capitaine du navire, en cas de perdition, a recours à cette formule bénéfique, c'est pour que les hommes restant à bord aient plus de place pour apprendre à nager. "Mais pourquoi, demande ma bonne amie Isolde (elle n'est pas la moitié d'une imbécile, puisqu'elle préside à la destinée du Félix Pottin de la rue Sainte-Olive); mais pourquoi faudrait-il obligatoirement se développer ?" À cette question qui n'est point sotte, M. Chartier apporte une réponse claire, précise et définitive (on sent qu'il n'est pas l'homme des demi-mesures) : pour trouver le bonheur. Or, à part Henri de Régnier, un poète bien oublié qui flirta avec le symbolisme et en profita pour déclarer en alexandrins classiques que "le bonheur est un dieu qui marche les mains vides / et regarde la vie avec les yeux baissés" (la chronique littéraire rapporte qu'Henri de Régnier souffrait de constipation chronique, ceci expliquant sans doute cela) ; or, disais-je avant de m'interrompre moi-même, qui n'a jamais rêvé de capturer le bonheur afin de le rapporter dans ses pénates, où il pourra être intelligemment utilisé pour laver la vaisselle, essorer le linge, passer l'aspirateur, nettoyer les sanitaires, que sais-je encore ? battre les mômes et les tapis? (Même MmeTurlutaine, ma concierge, le traque en bas des escaliers.) M. Chartier le sait bien, qui offre à ses lecteurs trente-neuf (39) manières d'y parvenir – ce qui est un progrès remarquable sur les opuscules qui se contentent de n'en proposer que dix (10). Par là, on sent que l'auteur a bien potassé son sujet et qu'il est l'homme de la situation, que c'est un expert, qu'il sait de quoi il parle et qu'il ne va pas nous l'envoyer dire. Et il ne nous l'envoie effectivement pas dire, ce dont on peut s'apercevoir ne serait-ce qu'en feuilletant son ouvrage, parsemé de citations guillerettes empruntées aux meilleurs auteurs (Épictète, le dalaï lama, François Guizot, Bouddha, Henry Ford, Rosette Poletti, Zig Ziglar - il ne manque, en somme, que Laurel et Hardy). Lisez le livre de M. Chartier. Sa prose est moins soignée que celle de son philosophique homonyme, mais, d'un autre côté, qui pourrait croire que le polissage du style soit nécessaire pour trouver en soi-même le bien-être ? PS : Mon papa à moi, qui est pharmacien, vend dans son officine le bonheur sous forme de pilules. L'avantage sur mon papa de M. Chartier, c'est que lui vous délivre le bonheur sans ordonnance et autant de fois que vous le voulez. La pharmacie a encore de gros progrès à effectuer.
Publié le 25 Février 2019