Aux larmes citoyens

79 pages de ARBITER
Aux larmes citoyens ARBITER
Synopsis

Dix sept ans d'écoute, de prises de notes et de rencontres diverses avec" monsieur tout le monde" ou autrement dit les "gilets jaunes" en gestation.
Le constat est simple. La liberté de penser a accouché de la liberté de tout dire, de tout exiger et de dépasser les limites de la démocratie.
Pourf quel autre modèle sociétal?

211 lectures depuis la publication le 19 Mars 2019

Les statistiques du livre

  118 Classement
  211 Lectures
  +157 Progression
  4 / 5 Notation
  4 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

1 commentaires , 2 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !
3
Un essai pour le moins « hybride », qui mélange d’authentiques brèves de comptoirs assaisonnées de prophéties journalistiques, avec de la sociologie populaire sur fond de réalités historiques et de transgressions politiques. En gros, toutes les mutations et dérives de la cinquième république y passent, via un casting représentatif de la « vox populi ». Bref, grâce à une forme légère et fluide, on sourit spontanément à ce qui ne devrait depuis longtemps plus prêter à sourire… aucun doute, donc… nous sommes bien en France… ce pays d'insouciance, dépositaire d’une Vérité universelle qu’il cède en viager au reste du monde.
Publié le 15 Avril 2019

Encouragé par le formidable commentaire précédent, j’ai lu quelques pages, mais d’avance découragé !! par le fait que l’auteur n’ait pas répondu à son lecteur. Et à la lecture, un peu aussi pas encouragé par la mise en page vraiment difficile pour ordinateur. Bref, si vous la changez, c’est donc que vous aurez lu ce commentaire !, je serai intéressé de lire vos réflexions.

Publié le 03 Avril 2019
5
Bonjour @ARBITER C'est avec un réel plaisir que j'ai lu votre "essai" qui vient s'ajouter à la liste des auteurs qui, comme vous, s'interrogent sur notre passé, notre présent et surtout notre avenir. Je pourrais vous citer "Révoltons nous" et "Dis papy, c'est quoi la crise" de Fred Orbesson, "Macron, Napoléon des temps modernes" de Michel Canal et "Création monétaire, le tour de magie dévoilé" de Izabella Hourd. Votre texte est parfois un peu à charge contre les fonctionnaires, par exemple, qui comptent aussi dans leurs rangs les pompiers, les policiers, les agents hospitaliers et d'autres qui, s'ils ont la sécurité de l'emploi, n'en exercent pas moins un métier difficile, et même parfois dangereux. (À noter d'ailleurs, que dans la fonction publique on embauche de plus en plus de contractuels qui ne savent jamais vraiment de quoi leurs lendemains seront faits). Ce que j'aime dans votre récit, c'est qu'il n'est pas moralisateur, et explique que chacun doit aussi se prendre en charge et ne pas tout attendre de l'Etat providence. Celui-ci est là pour permettre à ceux qui en sont victimes, de franchir les caps douloureux de leur vie, mais pas pour distribuer des aides à vitam æternam et à fonds perdus à tout un chacun, et que, si l'on a des droits, on a aussi des devoirs, et les uns ne peuvent aller sans les autres. J'ai aussi trouvé votre pensée claire, votre récit bien structuré et votre écriture simple et plaisante. Voilà, j'espère vous avoir donné le fond de ma pensée le plus précisément possible. Amicalement J2L
Publié le 25 Mars 2019