Kowloon City

216 pages de François Beyens
Kowloon City François Beyens
Synopsis

Hong Kong, la langue chinoise et l’acupuncture. Gilles rencontre une lumineuse jeune fille, qu’il perd et retrouve. Elle habite Kowloon City, un chancre d’immeubles délabrés, appartenant à la Chine, interdit à la police ou aux militaires de la colonie. Son père, chef de Triade dirigeant la City, est assassiné. Sa fille Yinhua, le succède, avec l’aide de Gilles. Son ex fiancé crée des troubles, d’autres triades veulent s’installer dans la City. Apparition de spécialistes en arts martiaux, de bataillons de Gurkhas. Les luttes sont brèves et petites, ou deviennent de vraies batailles. Entretemps Gilles vit un amour intense avec Yinhua, Fleur argentée. Peu à peu il se pose des questions sur leur futur. Ils sont tous deux seuls à pouvoir répondre à cette question.

239 lectures depuis la publication le 21 Mars 2019

Les statistiques du livre

  738 Classement
  46 Lectures
  +46 Progression
  4 / 5 Notation
  2 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

1 commentaires , 1 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Lila L Merci pour votre appréciation. J'ai en effet habité à Hong Kong il y a très longtemps. Ce fut un souvenir inoubliable (voir mon livre La jeune fille de Hong Kong). D'où l'aspect descriptif assez présent. Le premier contact est en effet autobiographique. La suite est du roman, suscité par la photo de Kowloon City, et alimenté par mes souvenirs et mes notes sur la colonie. Suranné? Bien sûr, l'histoire se passe au début des années soixante dix. Vous êtes très perspicace. Merci.

Publié le 08 Avril 2019
4
C’est très agréable à lire, il y a un côté suranné (et probablement un peu autobiographique…). J’ai des amis qui y habitent. Je ne sais pas pourquoi je n’ai jamais eu l’idée d’aller les voir. En tout cas, vous m’en donnez l’envie. Car outre être un vrai roman, c’est aussi un guide touristique très flatteur. Et les deux réunis font certainement rêver. Merci pour ce partage.
Publié le 07 Avril 2019