LA PIMBÊCHE MAL FAGOTÉE

89 pages
Extrait
de Chiara Catalina
LA PIMBÊCHE MAL FAGOTÉE Chiara Catalina
Synopsis

Pas de synopsis pour celui-là, mais un petit passage... Il est en cours d'écriture et je me suis dit que cela pourrait être amusant et constructif d'avoir des avis...

"Un autre bruit, dans l'entrée cette fois, me ramène à la réalité. Je prends une casserole, m'approche de la porte sur la pointe des pieds. Personne. Et puis je l'entends.
—À qui crois-tu faire mal avec cette casserola, ma Lily ?
—Casserole, pas casserola, Fidel, je te l'ai dit mille fois !
Quoi ? Quoi ? À qui est-ce que je parle ?
—Si on discutait un peu, mi amor ?
Une voix dans mes oreilles. Les deux. Celle de Fidel.
—C'est moi, Fidel.
Oh, la vache ! Je l'entends dans ma tête ! Il me parle avec des mots. Il ne manquerait plus qu’il apparaisse et je serai bonne pour la brassière."

À tout de suite...

419 lectures depuis la publication le 15 Avril 2019

Les statistiques du livre

  546 Classement
  58 Lectures
  -162 Progression
  5 / 5 Notation
  9 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

3 commentaires , 3 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Juliette L. Heureuse de vous avoir chamboulée, Juliette... Merci beaucoup pour commentaire très émouvant. Oui, pleurer et rire face à cette inéluctable qui nous retire les nôtres, pour ne pas en avoir peur et l'accepter pour ce qu'elle est, selon ses propres convictions. Belle journée. Chiara.

Publié le 10 Juin 2019
5
Je pleure, lisant ce livre, tant il est juste dans sa représention de la mort, cette irrémédiable vous privant de manière insoutenable de l'autre fait de ce quotidien élans, serrements, paroles, douceurs de la peau, béatitude à lire contre l'autre... Je pleure, mais je ris aussi, quelle vérité, puisqu'on rit de ce dont on a peur. Merci de m'avoir chamboulée,Chiara!
Publié le 09 Juin 2019

@Cristina Leg... Bonjour, Cristina... Pardon pour la déception (sourire). Il va falloir que je fasse évoluer l'intrigue et que je la dénoue. Pour l'instant, je n'ai qu'une vague idée de la suite. Elle va s'écrire toute seule, alors je la laisse venir... Merci pour le retour encourageant. Amitiés. Chiara.

Publié le 23 Mai 2019
5
Bonjour Chiara, quelle fût ma déception de ne pas avoir la suite ! Vite, vite ! J'en redemande ! Votre style d'écriture est énergique, joyeux, même dans les moments tragiques. J'ai adoré le début de cette histoire qui est très attachante, surprenante, adorable. J'ai hâte de connaître le dénouement. Bien amicalement. Cristina
Publié le 23 Mai 2019

@lamish... Merci, Michèle, encore, pour ce commentaire qui dit joliment que j'ai réussi, avec le début de ce roman, à vous embarquer. J'aime particulièrement les sujets délicats, c'est vrai, parce qu'ils représentent un vrai challenge. En ce qui concerne celui-là, j'avais envie d'y mettre un peu de "fantaisie". Pour ce qui est de la suite, il va me falloir faire preuve de beaucoup d'imagination pour ne pas finir par tomber dans ces fameux clichés. Je vais prendre mon temps, car, je l'avoue, je ne sais pas encore vraiment comment je vais me "dépétrer" de l'intrigue. Je n'ai que de vagues idées pour l'instant, mais comme toujours, les personnages écriront eux-mêmes leur histoire. Je vais donc me laisser porter, leur laisser du temps. Mais c'est à moi de vous remercier, encore une fois, pour tout ce temps que vous prenez à lire. Je suis, quant à moi, dans la lecture de votre rêve... Je reviens vers vous très vite. Jolie journée. Amitiés. Chiara.

Publié le 25 Avril 2019
5
Vous avez décidément l'art d'aborder des sujets délicats avec un regard à la fois lucide, très humain, et qui échappe aux clichés. J'ai adoré ce scenario et ai vraiment hâte de connaître la suite. Des personnages originaux, au caractère trempé, de l'humour, du genre que j'affectionne, une patte cash, rythmée, ébouriffante, ponctuée de petites touches tendres... Un délice ! Une petite musique qui me plaît et qui fait que le temps s'arrête, lorsque je vous lis. Merci infiniment pour le partage de ce large extrait. Amicalement, Michèle
Publié le 24 Avril 2019