Je suis bi et alors ?

126 pages de Serge Romero
Je suis bi et alors ? Serge Romero
Synopsis

Pouvant se prévaloir d'une belle réussite sociale, Nathan Ramirez, cadre administratif, bisexuel, marié, père de trois enfants, est cependant confronté à un sentiment de mariage raté. En quête permanente de bonheur et de sens sur sa vérité profonde, il tente depuis toujours de concilier sa sexualité et sa vie de famille. Pour échapper à sa peur irraisonnée de son homosexualité latente, il tente, un temps, la réalisation de soi dans le sexe libre...
Au fil du temps, la réalité de la vie, les dysfonctionnements de son couple, les problèmes d'éducation de ses enfants et surtout ceux de son plus jeune fils, finissent par le submerger. Malgré tous les obstacles qui se dressent devant lui, Nathan ne cesse jamais de penser qu'il a droit, comme tout le monde, au bonheur malgré ses différences.

382 lectures depuis la publication le 16 Mai 2019

Les statistiques du livre

  62 Classement
  309 Lectures
  +5 Progression
  4.5 / 5 Notation
  11 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

3 commentaires , 2 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !
5
VOIR COMMENTAIRE qui précède.
Publié le 13 Juin 2019

@Agostini Francois-Xavier
Merci pour votre commentaire qui a éveillé ma curiosité... Je vais lire votre roman et reviendrai vers vous à ce moment là.

Publié le 27 Mai 2019

Bonsoir, je vous ai compris, je suis l'auteur de Prophetia et Clémence la revanche contre la barbarie, sur Monbestseller.com, un roman où je laisse une large place à l'ambivalence, l'ambivalence étant pour moi l'origine du monde ( l'univers s'étant constitué sur une folie originelle, dont l'ambivalence n'est qu'une manière de supporter le monde gris et normalisé que les dogmes hypocrites imposent ) mais c'est bien connu, c'est toujours les plus réfractaires à l'ambivalence ceux qui s'y invitent parfois par simple curiosité. Autre ressemblance je suis né à Bône ( aujourd'hui ) Annaba en 1962, je n'y suis jamais retourné depuis 1964, mais je me promets d'y aller dès que possible. L'Algérie est plus sensuelle que l'Europe, et toute la Méditerranée baigne dans l'ambivalence. Donc félicitation d'avoir l'audace d'aborder ce thème comme moi dans Prophetia et Clémence la revanche contre la barbarie, même si mon roman ne traite pas de l'ambivalence comme un thème principal mais juste une adhésion au droit à être différent. Cordialement et bonne lecture à vous François-Xavier Agostini

Publié le 25 Mai 2019

@Marcel Preste
C'est du "costaud" dites-vous. Oui, j'ai voulu écrire un récit profondément ancré dans la vie, là où elle côtoie facilement la souffrance et la mort. J'ai aussi voulu mettre en scène des être complexes. Vous parlez, quant à vous, d'affranchis. Je n'y avais pas spontanément pensé mais j'aime vraiment beaucoup ce qualificatif. Le sexe est-il vraiment au centre du débat ? Certes oui, certes non ! J'ai voulu faire du sujet principal de ce roman, le drame qui se joue au niveau de notre vie intérieure et de notre personnalité profonde dont le sexe n'est qu'un aspect, même si pas le moindre.

Publié le 25 Mai 2019
4
On peut dire que c'est costaud et sulfureux. Vous nous faites entrer dans un monde d'affranchis. Il y a un intérêt particulier dans ce roman, c'est qu'il dépasse toute moralité sociale pour faire place aux sentiments. Si le sexe est apparemment au centre du débat, il y a aussi de l'amour, de la souffrance et une forme de compassion.
Publié le 23 Mai 2019