Passion et flétrissures

212 pages de Philippe RIBAGNAC
Passion et flétrissures Philippe RIBAGNAC
Synopsis

Commentaire d'un lecteur :

" Vous avez eu le courage de raconter par le menu,ce que la plupart des gens gardent éternellement secret tout au long de leur existence.

C'est méritoire! C'est osé! C'est en même temps une précieuse analyse psychologique du grand mystère de l'amour. C'est le récit détaillé et qu'on sent vrai et rigoureux d'une grande passion.

D'ordinaire,ce genre d'aventure conduit à la ruine et à l'aigreur. Dans votre cas, cela n'a fait que gravement perturber votre vie affective, heureusement sans détruire votre intégrité, sauvée par la force de votre caractère et par une intelligence hors du commun. Dans les pires moments de votre passion,vous avez gardé la tête froide...

Mon épouse et moi avons vibré d'émotion en vous voyant prendre des risques insensés.

1206 lectures depuis la publication le 04 Juin 2019

Les statistiques du livre

  9 Classement
  927 Lectures
  +4 Progression
  4 / 5 Notation
  25 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

4 commentaires , 3 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Lila L P.S : En même temps, j'avoue m'être moi-même surpris à constater à quel point on peut vraiment TOUT dire quand on sent qu'on trouve les mots justes...Le risque d'impudeur était le prix à payer pour que le lecteur perçoive à chaque page mon absolue sincérité et mon invitation à s'évader un moment en toute complicité dans ma propre vie...

Publié le 22 Juillet 2019

@Lila L Merci pour l'honnêteté de votre commentaire : Je crains hélas que la folle passion romantique à la Chateaubriand ou Lamartine ne soit elle-même devenue surannée, mais toute femme doit savoir jusqu'à quel point elle peut marquer de son emprise un type a priori "normal", pas spécialement névrosé mais simplement en quête de sincérité et d'exigence amoureuse tel que j'ai pu l'être moi-même en ce 20 ème siècle pas si lointain...

En tout cas, je suppose que seule une profonde passion peut expliquer autant de souvenirs précis, et la seule ambition de mon récit tient justement dans cette rigoureuse authenticité jusque dans les moindres détails, comme témoignage du caractère indélébile d'un " grand " amour.

Publié le 06 Juillet 2019
4
Il y a un côté charmant et totalement suranné dans ces souvenirs écrits comme un journal intime. Tellement, que parfois je me suis sentie un peu voyeuse devant vos descriptions. Cela dit, je salue votre mémoire, je serais bien incapable de me rappeler tant de détails de mes premiers émois !!
Publié le 05 Juillet 2019

@Agostini François-Xavier

Merci pour votre commentaire : nous sommes sur la même longueur d'ondes, ce qui me motive à aller dés que possible jeter un œil à votre propre livre. En effet, figurez-vous que j'avais envisagé comme titre provisoire de mon récit : "Baby boom et badaboum ! La fin du romantisme"...

Ceci dit, je persiste à penser que même au 21ème siècle, la passion amoureuse reste un privilège fantastique et qu'il ne faut surtout pas avoir peur de la regarder en face ni de l'assumer quand elle daigne venir frapper à la porte de notre petite existence.

Publié le 20 Juin 2019
4
Bonsoir, efficace, à découvrir. Vous parlez de flétrissure, chacun sur terre a ses marquages au fer rouge, que l'on souhaite cacher en fonction du métier ou de la vie que l'on mène. C'est comme Julia, Sophia et Clémence dans mon roman "Prophetia et Clémence la revanche contre la barbarie" en lecture sur monbsetseller, chacune a ses flétrissures qui, soit, empêchent d'avancer soit vous font prendre des chemins osés que d'autres ne veulent pas essayer. Quant à la passion c'est une idée romantique qui s'est effilochée au XXIéme siècle. Vous dites introspection les anglais disent : "self-examination" c'est utile parfois, mais trop d'introspection abaisse la charge émotionnelle et diminue l'envie d'avancer. Il y a mieux que l'introspection il y a l'imagination que vous avez pour écrire. Quant au style, qu'il soit classique, ordinaire, académique, délirant et fantastique comme dans "Prophetia et Clémence la revanche contre la barbarie" qu'importe ! Chacun son style, le jugement des autres on s'en moque bien. Bonne lecture AGOSTINI François-Xavier
Publié le 19 Juin 2019

@ Annie Pic

Bonjour Annie Pic. Je reçois 5/5 votre commentaire, dont je vous remercie. Si mes tout premiers lecteurs n'ont pas éprouvé d'ennui et ont au contraire tous lu mon histoire d'une traite (à ma sincère surprise vu la longueur !), c'est sans doute parce qu'ils me connaissaient déjà et que mon récit me montrait sous un jour nouveau pour eux qui les intriguait, voire les choquait en leur donnant parfois l'impression d'être des voyeurs.

Comme vous l'avez très bien compris, ce livre n'est pas vraiment un roman, mais une véritable auto- psychanalyse qui a eu le résultat spectaculaire pour moi de me délivrer définitivement d'un fantasme amoureux dont je ne parvenais pas à me défaire depuis tant d'années. Sans cette introspection méthodique et laborieuse (je vous l'accorde !), je n'aurais jamais su surmonter ma peur de reprendre contact, 30 ans après, avec celle qui me tenait encore captif.

En fait mon rêve serait de pouvoir réécrire mon bouquin avec un style aussi magnifique que le vôtre.

Bien cordialement Philippe

Publié le 07 Juin 2019
4
Bonjour Philippe Ribagnac, c’est très habile de votre part de servir votre Synopsis avec le commentaire d’un “lecteur” ! Je retiens aussi la simplicité de votre style et la fluidité de votre narration. À dater des années soixante, vous relatez vos émois amoureux avec force détails, mais à mon goût, parfois à la limite de l’ennui. Ce périple de vie avec ses particularités, s’exprime au travers de multiples expériences et de désirs refoulés que chacun d’entre nous, selon son époque, a pu ou pourra rencontrer. J’avoue ne pas avoir vraiment adhéré à cette introspection qui s’éternise jusqu’à plus soif. Merci pour ce partage d’auteur. Bien cordialement. Annie.
Publié le 07 Juin 2019