Retours de flammes

276 pages de Arthur Lelorrain
Retours de flammes Arthur Lelorrain
Synopsis

Dans les années 1950/1960, la pilule contraceptive n'avait pas encore libéré les jeunes filles du risque de grossesse. Aussi la chasteté était le meilleur moyen d'éviter le pire.
Alain est timide et rêveur, il n'a rien d'un Don Juan. Au collège il se désintéresse des filles de sa classe, mais rêve à sa jolie prof d'Allemand. Au mariage de son cousin il rencontre Eliane et Nathalie, et pour la première fois il est amoureux. Hélas Eliane le déçoit énormément, car elle a déjà transgressé l'interdit. Alors il se tourne vers Nathalie. La suite le fait passer du meilleur au plus cruel, car le destin frappe aussi les innocents.
Les rebondissements inattendus émaillent cette histoire d'amour originale, propre à émouvoir.

488 lectures depuis la publication le 26 Juin 2019

Les statistiques du livre

  166 Classement
  146 Lectures
  -36 Progression
  4.7 / 5 Notation
  13 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

4 commentaires , 3 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Lila L
Votre commentaire me trotte dans la tête, et j'en arrive à penser que vous n'auriez pas pu l'écrire si vous aviez lu le roman en entier (le fameux accident). Si c'est le cas, ce n'est pas très régulier de juger sans posséder toutes les données. De même pour le 4/5 que vous balancez à la légère. Après la somme de travail accomplie pour proposer un roman qui se tient, me faire flinguer de la sorte me donne envie de me retirer de ce site.

Publié le 31 Juillet 2019

@syvia rajaonarivelo
Merci Sylvia. Je suis heureux que cela vous ait plu.

Publié le 31 Juillet 2019
5
Quel roman! j'en ai eu les larmes aux yeux. Merveilleux, merci pour le plaisir donné.
Publié le 31 Juillet 2019

@Lila L
Je vous parle d'un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître (Aznavour). Je dirai même les moins de 60 ans. Je suis surpris quand vous dites que dans la romance il faut aussi l'accident. Comme s'il n'y en avait pas dans mon bouquin. Mes personnages manquent de relief et de personnalité… Vous êtes bien la première personne à me le faire remarquer. (Ce roman a déjà été lu par plus de 100 personnes, et jusqu'ici aucune ne m'avait fait ce reproche. Mais bon, je sais qu'on ne peut pas plaire à tout le monde). Oui, sur la photo c'est le cockpit d'un Jodel D 140 Mousquetaire).

Publié le 31 Juillet 2019
4
C’est effectivement assez charmant, si suranné, on n’est plus habitué ! Il y a un côté après guerre des boutons. J’ai bien aimé votre bio (la photo, c’est un cockpit ?) et vous avez raison dans ce que vous dites sur les genres. Cela dit, même si vous avez un peu coché toutes les cases que vous décrivez ( !), j’ai trouvé que vos caractères manquaient un peu de relief, de personnalité. Dans la romance, il faut aussi l’accident, celui qui fait qu’on a peur que l’intrigue ne se passe pas comme on le rêverait … Merci d’avoir partagé vos flammes.
Publié le 31 Juillet 2019

@T.Guenard
Bonjour cher lecteur. Votre commentaire est très sympathique et il me touche. Comme je n'avais aucun retour depuis un mois, je m'apprêtais à retirer mon livre du site. Grâce à vous je l'y laisse. Je me demandais ce qui plaît aux lecteurs actuellement, et supposais que mon roman est trop décalé par rapport à la tendance. Il vous reste encore 200 pages à lire, dans lesquelles vous trouverez quelques surprises. J'espère que vous me ferez part de votre sentiment quand vous aurez terminé.

Publié le 30 Juillet 2019
5
Arthur Lelorrain, j’ai beaucoup apprécié votre roman, je ne l’ai pas encore lu intégralement, j’en suis à la page 60. A la fin de toutes les pages, j’avais envie de lire les pages pour découvrir la suite ce qui est le signe que votre histoire m’a accroché. Le pauvre Alain, je ne sais pas pourquoi mais il est tellement gentil, pur, innocent, romantique, franc que j’ai peur qu’il se fasse rouler dans la farine par certaines femmes qui ne seraient pas autant soucieuses des autres que lui. En plus il se prend la tête en essayant d’interpréter les gestes et le comportement des jeunes femmes qui lui tapent dans l’œil. Il n’a pas fini de s’arracher les cheveux car certains humains sont si imprévisibles, surprenants, contradictoires, secrets qu’il me semble difficile de comprendre et d'expliquer leurs gestes et comportements. Je n’ai pas connu l’époque des bals mais je suis certain que j’aurais aimé cette ambiance de village où les hommes et les femmes se réunissent pour se draguer, pour danser, faire la fête….Je ne sais pas mais je me dis que de ces fêtes il se dégageait une certaine spontanéité, fraîcheur, simplicité, les participants/tes devaient attendre ce moment avec une certaine impatience…. C'est ce qui transparaît dans ce roman en tout cas. Merci pour ce beau et bon moment !
Publié le 29 Juillet 2019