Les Suppos de Satan

121 pages
Extrait
de Hubert LETIERS
Les Suppos de Satan Hubert LETIERS
Synopsis

29 mai 2019 - 06:00 heures - Le corps sans vie d’un septuagénaire est découvert dans une crique du cap d’Antibes. La victime, ressortissant suisse et scientifique émérite, devait le jour-même intervenir lors d’un symposium traitant des effets délétères de la haute technologie.
Sur ordre, l’examen médico-légal est saboté et le SRPJ anticipe les conclusions : « mort accidentelle par hydrocution ». Le parquet botte en touche. Les médias glissent sur l’événement. Affaire classée.
Mais le hasard déterre parfois son épouvantable joker : la vérité.
D’Antibes à Séoul, via Paris et la Silicon Valley, les voies de la cupidité vont se montrer impénétrables. Pardon, impitoyables… oui, meurtrières, vous avez raison.

1357 lectures depuis la publication le 19 Août 2019

Les statistiques du livre

  6 Classement
  1356 Lectures
  +9 Progression
  4.8 / 5 Notation
  31 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

9 commentaires , 6 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@vespucci
Lé défense reste sans voix, monsieur le procureur... Cela fait en effet des lustres que je m'évertue via maintes tribunes à promouvoir le travail assidu pour bonifier ses écrits... et que je suis traité de gros naze en termes à peine voilés. Je demande un report d'audience, le temps de trouver une jurisprudence propre à me redorer le blason...

Publié le 14 Septembre 2019

@Hubert LETIERS
Avez-vous du souci à vous faire ? Ma foi, je ne suis pas assez impudent pour le dire... Mais, de fait, je ne le crois pas, pour la raison que vous dites travailler et travailler encore à votre style, que le style est très rarement inné et que, par conséquent, il se gagne à la sueur du front de celui qui écrit (et ce n'est pas Flaubert qui dira le contraire). Du boulot en perspective ? Sans doute, ne serait-ce que pour la raison que rien n'est jamais gagné, au moins dans le domaine de l'écriture. Mais n'est-ce pas là aussi que réside une part du plaisir d'écrire ? Parvenir, à force d'efforts, à traduire, à rendre intelligible, par des mots ce qui constitue l'essence de notre être ?... La parole est à la défense !...

Publié le 14 Septembre 2019

@vespucci
Si, objectivement et comme vous me le rappelez, "le style c'est l'homme...", aurais-je du souci à me faire ?... Cela dit, vous n'êtes pas la première personne à pointer du doigt mon défaut de fabrique: ces copeaux de métaphores dont j'aime (à l'évidence trop) persiller mes écrits. Plusieurs professionnels de l'écriture et de l'édition (heureusement pas tous), m'ont aussi opposé cet argument que certains considèrent comme un frein au confort de lecture. J'en prends note et je me soigne (oui, à dose homéopathique, je sais !...) Mais bon, pas toujours simple, même si j'apprécie la franchise autant que la pertinence salutaire de tels avis. Tout cela augure de pas mal de boulot en perspectives... Merci XXXL pour votre intérêt porté à mes publications.

Publié le 14 Septembre 2019

@Stog
Question roman à suspense, la comparaison avec Michael Connely est plutôt... flatteuse, surtout en référence à ses premiers polars dont les traduction étaient de bonne facture. Mais mon premier plaisir à la lecture de votre commentaire est celui de vous avoir procuré un moment de lecture sympa. Merci d'avoir pris le temps de me le dire. Bien à vous.

Publié le 14 Septembre 2019
4
@Hubert LETIERS Quel dommage que, par votre écriture, vous vous placiez toujours entre le lecteur et votre fiction ! Vous savez construire une histoire, c'est bien évident ; il ne vous reste plus peut-être qu'à apprendre à rendre compte des événements de l'intrigue sans les embarbouiller de pesantes métaphores. Votre style y gagnerait, et vous savez bien que le style, c'est l'homme...
Publié le 14 Septembre 2019
5
Bonjour,@Hubert LETIERS. Il m'arrive souvent de lire du Michael Connely... et bien... c'est meilleur! Nice job!
Publié le 12 Septembre 2019

@Patrice Dumas
Pfff... En fait, question anatomie du récit, j'ai tout pompé sur Malcolm et Shannon...surtout Shannon... mais bon, ça c'est sûrement une question de testostérone... Cela dit, pas mauvais du tout ceux deux là, hein ?...
Un merci "King size" pour avoir ainsi squatté mes derniers avatars judiciaires des ghettos en cols blancs. Bien à toi.

Publié le 06 Septembre 2019
5
Tu m'agaces, Hubert. Quelquefois, je me demande même si tu n'es pas plus doué que moi. Je me rassure en me disant : Impossible ! Hélas, je te relis, et je tombe sur la phrase bien ciselée, la formule assassine, l'articulation de l'histoire qui fonctionne au poil. Un lecteur qui ne te connaîtrait pas croirait lire un SAS, car tu as le secret d'étonnants rebondissements. Bravo, encore une fois... Et bien fait pour Satan ! Il n'a que ce qu'il mérite -:)
Publié le 05 Septembre 2019
5
L'intrigue et l'écriture ont du swing. À défaut de tenir un cap sur la morale, les personnages tiennent bien la route. Un bon page-turner pour amateurs (ou non) du genre.
Publié le 03 Septembre 2019

"Les Suppos de Satan" est le "Livre le +" du 2 septembre. Retrouvez l’article qui vous donnera envie de le lire : https://www.monbestseller.com/actualites-litteraire-conseil/11634-les-su.... N'oubliez pas de laisser un commentaire à l'auteur, c’est pour cela qu’il a publié son thriller sur monBestSeller.

Publié le 02 Septembre 2019

@Joseph
Toujours fidèle au poste et assidu lecteur ! Un grand merci Joseph, pour cette appréciation qui rassure sur ce que l'on souhaitait "faire passer"... et encourage l'auteur à poursuivre dans le schéma qu'il s'est donné. Amicalement.

Publié le 30 Août 2019

@P.C Madouma
Je suis heureux que mon menu vous ait plu et que vous l'ayez ainsi dévoré... Merci à vous pour votre passage entre mes lignes et cet agréable commentaire.

Publié le 30 Août 2019
5
RAS ! Très beau boulot. Du grand classique made in Létiers. Un très bon puzzle. Vous faites jouer le suspense pour la suite ?!
Publié le 28 Août 2019

Bonjour. Je trouve le livre très appétissant.

Félicitations.

Publié le 25 Août 2019
5
Nous retrouvons ici le ton et l'univers de l'excellent "Cash-cache mortel", et ayant retrouvé Stan Huysmans, nous nous demandons ce qu'Hubert Letiers va bien nous avoir encore trouvé dans les profondeurs du grand banditisme des affaires... Nous voilà servis. On ne peut trop en dire, mais magouilles et compagnie seront révélées et on aimerait bien que ce soit le cas aussi dans un avenir proche, d'autant que la thématique est aussi actuelle qu'effrayante. Il me tarde de savoir comment tout cela va se terminer... Alors, de quel côté penchera la balance ? La révélation au grand public se révélera-t-elle plus lucrative que le pot de vin ? Bravo Hubert Letiers pour ce nouveau roman toujours truffé d'informations et de détails flirtant avec l'information secrète...
Publié le 22 Août 2019