HOTEL DE LA POSTE

82 pages
Extrait
de J-L G
HOTEL DE LA POSTE J-L G
Synopsis

Un père descendant d’une lignée précuite par les vignes des monts du Lyonnais. Une mère très portée sur la chose. Des parents compliqués, des furieux qui nous ont laissé survivre au milieu de leurs délires de sexe et d'alcool. Une petite enfance difficile dans un milieu familiale toxique. Une deuxième vie, une revanche heureuse sans pouvoir pardonner. Rien n’est écrit d’avance. Récit sans amortisseur.

259 lectures depuis la publication le 01 Septembre 2019

Les statistiques du livre

  728 Classement
  50 Lectures
  +105 Progression
  0 / 5 Notation
  0 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

4 commentaires Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@JeanJ
Merci pour votre commentaire, plutôt encouragent. J'ai donné cette bio à une correctrice, pour une mise en forme plus académique, je ne l'ai jamais revu. A-t-elle pris peur devant l’énorme chantier, c'est possible ! Avant de publier sur ce site, avec l'aide Word Office, je n'avais jamais écrit, mise à part quelques conneries sur TripAdvisor, il y a toujours une première fois. Bon vent à mes débuts !

Publié le 30 Septembre 2019

Un peu décousu, un peu brut de décoffrage, mais on vous lit comme un roman, c’est sympathique, simple et on suit vos aventures sans aucun doute que vous allez mener votre barque (sans jeux de mots). Je lirai la suite avec intérêt.

Publié le 29 Septembre 2019

@Palamède
Merci pour votre commentaire, je pense publier sur ce site la totalité de mon autobiographie. C'est un gros début dans l'écriture pour moi, j’attends surtout les retours des lecteurs pour continuer ou m'abstenir.

Publié le 24 Septembre 2019

On ignore maintenant que ces vies là ont existé, protégé par les écrans, oubliant de quitter l’autoroute. Vous racontez ça cash. On a parfois un peu de mal à suivre, comme si vous oubliiez volontairement des pans de phrases pour ne pas rajouter de l’atroce à la détresse. Et on découvre que vous êtes un survivor en même temps qu'on voit votre vie s'améliorer nettement. Oui je vous ai lu avec sourire et plaisir, sans amortisseur comme vous le dites, mais en trouvant que vous avez certainement le talent de raconter les histoires. "Bonne chance" pour la suite de votre autobiographie.

Publié le 24 Septembre 2019