Le Président Providentiel

349 pages de Denis La Plume
Le Président Providentiel Denis La Plume
Synopsis

Pierre est militaire et a une vie en or. Sa vie est ruinée suite à un jugement sommaire de sa hiérarchie. L'un de ses proches frères d'armes nous relate son ascension étonnante et nous livre ses interrogations tout au long de son parcours. Alors que Pierre se remet sur pied et monte irrésistiblement les échelons, où s'arrêtera-t-il ? Quelles sont ses véritables intentions ? Quel homme de pouvoir sera-t-il ? Un homme providentiel ou un pantin du monde de la finance ?
Ce roman traite des sujets majeurs de notre temps : démocratie, élection, monnaie, économie, énergie, médias, éducation, agriculture, finance, géopolitique, justice… Il met en lumière chacun de ces aspects sous un jour inhabituel, redessinant les contours de notre rapport avec le pouvoir.
Version intégrale !

1298 lectures depuis la publication le 09 Septembre 2019

Les statistiques du livre

  65 Classement
  388 Lectures
  -26 Progression
  3 / 5 Notation
  4 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

4 commentaires , 1 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

C’est un récit curieux et je suis bien partagé j’avoue ! Le titre bien sûr nous laisse penser à un ou deux présidents récents. Mais dès qu’on rentre dans le récit, on est un peu perdu, (ou j’ai été un peu perdu). Rien d’une campagne présidentielle classique avec tous les aléas de l’accession au pouvoir d’un candidat, format auquel on est habitué grace à la tv. Au contraire, tout un tas de petites histoires (qui participent probablement à la grande) avec cet homme faussement mystérieux et une accumulation de petits ou grands faits qui sont servis comme ça, sans vraiment s’y arrêter plus que ça : l’épisode bizarre dans la foret de Rambouillet, l’escort girl, le carnet de la sœur, la franc maçonnerie… bref je ne suis pas rentré dans votre fiction, trop perturbé par ces diversions me faisant plus penser à un polar qu’à l’accession au pouvoir d’un Rastignac des temps modernes. désolé !

Publié le 08 Octobre 2019

C'était au contraire une note positive à votre égard. Vous devez déjà être beaucoup sensibilisé à la majorité de nos problèmes de notre société qui sont abordés dans ce livre, ce qui est loin d'être le cas de tout le monde, de ce que je constate des retours qui me sont faits. Et je suis particulièrement sensible aux retours des lecteurs, qu'ils soient neutres, négatifs ou positifs. Il n'y a que par la critique (constructive, bien sûr) que l'on peut s'améliorer. Donc merci pour votre retour, même s'il est atypique, cela apporte des axes d'amélioration certains.

Publié le 04 Octobre 2019

Je suis désolé de votre réaction. « Mon niveau de conscience », comme vous le désignez, devait certainement être en berne. Je n’ai par ailleurs pas dû assimiler le Post-scriptum ‘’important ‘’ qui clôture votre livre. Post-scriptum qui sous-entend en effet que seules les critiques positives sont bienvenues. Et sur Amazon, force m'est de constater que vos laudateurs sont légions. Donc, surtout ne changez rien. À l'évidence, je ne suis pas représentatif de votre lectorat.

Publié le 04 Octobre 2019

« fausse fiction », j'avoue j'ai un peu ri. Pour autant, oui, le format dérange une minorité de lecteurs, car il n'est pas conventionnel.

Quant aux « poncifs » d'idées « labourées par les médias », c'est exactement l'inverse de la plupart des retours reçus de lecteurs. Peut-être n'ont ils pas votre niveau de conscience. Peut-être n'avez-vous pas atteint la deuxième moitié du livre, où se trouve le plus d'idées, puisque vous n'avez visiblement pas « accroché ».

Publié le 03 Octobre 2019
3
J’avoue avoir eu du mal à rentrer et rester concentré dans cette fausse fiction écrite comme un journal personnel. Pour moi, tout cela s’apparente trop à une revue de presse assez approximative. Rien n’y est inutile ni inintéressant, mais trop de poncifs s’emmêlent dans un écheveau de conflits d’idées déjà tellement labourées par les médias de tous bords. Si le synopsis me laissait présager d’une approche romanesque intéressante des réels problèmes de fond de notre société, j’ai par contre trouvé le scénario du livre un peu fainéant, en dépit d’une écriture pourtant plutôt vivante. 340 pages d’un tel patchwork sociétal, c’est à mon avis beaucoup pour maintenir l’attention soutenue du lecteur que je suis.
Publié le 03 Octobre 2019
Denis La Plume
Biographie

Les essais et fictions de Denis La Plume provoquent la réflexion dans l'esprit du lecteur sur des sujets de société...


A lire dans les actualités