Les aimables remords

147 pages
Extrait
de Daniel Couderc
Les aimables remords Daniel Couderc
Synopsis

Mais qu'est-il arrivé à Miriam Z ?
Pourquoi cette riche veuve à la soixantaine alerte, éprise d’art, a-t-elle délaissé les douceurs d’une vie raffinée pour s’amouracher d’un jeune homme au passé trouble ?
Lors d’un séjour à Marrakech, il va débaucher une Marocaine à peine nubile. La police les rattrape, Miriam paie, il est libéré, elle le cache à Singapour. La justice les traque et saisit les biens de Miriam, elle est ruinée. Ils fuient à travers l’Asie pour s’échouer dans un hôtel minable perdu dans la forêt tropicale.
Dans ce lieu improbable, n’ayant plus rien à espérer ni à craindre, ils vont réapprendre les gestes primordiaux, achever librement leur propre destin dans la sincérité de leurs remords — elle sur la mort de son fils, lui sur son.
S’aimer, peut-être…

545 lectures depuis la publication le 10 Octobre 2019

Les statistiques du livre

  179 Classement
  140 Lectures
  -5 Progression
  5 / 5 Notation
  6 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

4 commentaires , 2 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@M.Biron
Ah ! De quel beau compliment vous me gratifiez (vous me gratifiâtes, si j’osais) !
Mais oui, bien sûr, la lecture comme toutes les formes d’art est là pour nous faire passer des bons moments. Ces bons moments qui nous rendent heureux - meilleurs en quelque sorte - l’espace d’une lecture, d’une audition, d’une représentation, d’une projection et dans leurs souvenirs en goûter à nouveau le contentement intérieur et profond de la première fois.
De toute évidence on se souvient beaucoup mieux des bons moments que des mauvais. Mais si les mauvais n’existaient pas comment pourrions apprécier les bons ? Leçon de vie.
Pour ma part, j’aimerai contempler une salle entière passer des « bons moments » à voir et écouter ma pièce. Mais une salle avec un seul spectateur me conviendrait aussi…

Publié le 29 Décembre 2019
5
Bonjour, les amours improbables sont irréductibles, c'est une forme de folie, que même Dieu ne soumet pas.
Publié le 28 Décembre 2019

Bravo des bons moments merci

Publié le 14 Décembre 2019

@Gaby Chantrie
Je vous remercie de vos « aimables » commentaires sur ma pièce de théâtre.
L’acte d’écrire nous retranche du monde et de la société. Il est bon et salutaire de voir interrompre les secrets de nos solitudes par des appréciations sincères de nos mérites et de nos erreurs.
Pour moi, tout jugement vaut considération et le vôtre me fait chaud au cœur.
Il est vrai que je l'avais pensé cette histoire comme un roman (ou encore un film), mais les dialogues se sont imposés en m'obligeant à limiter les déplacements des personnages. Les conventions du théâtre m'ont été difficiles à respecter. Quel plaisir d'écrire des dialogues ! Je m'y sens parfaitement à l'aise.

Publié le 29 Octobre 2019

"Les aimables remords" est le "Livre le +" du 28 octobre. Retrouvez l’article qui vous donnera envie de le lire : https://www.monbestseller.com/actualites-litteraire-conseil/11964-les-ai.... N'oubliez pas de laisser un commentaire à l'auteur, c’est pour cela qu’il a publié sa pièce de théâtre sur monBestSeller

Publié le 28 Octobre 2019
5
C’est très élégant cette manière que vous avez de parler. Et aborder ce thème de i’m just a gigolo de telle manière, c’est inattendu. Et l’étant, c’est précieux. Je vous ai lu comme un roman, tout en imaginant si bien la pièce que vous nous jouez. Qu’on entend qu’en partie bien sûr, puisqu’il y a toute cette musique que vous indiquez mais qu’on n’entend pas quand on ne l’a connait pas ! Il y a cette progression dans le texte, je ne savais pas vraiment où vous alliez nous emmener et j’ai été soulagée je crois ! Bravo, très beau. (vous ne devriez pas mentionner que c'est un extrait, puisque ce n'en est pas un)
Publié le 25 Octobre 2019