ELLE ET MOI

186 pages de SYLVIE MAHE LE PABIC
ELLE ET MOI SYLVIE MAHE LE PABIC
Synopsis

Ce roman relate avec humour et tendresse les aventures de Noémie. Archibald, son guide céleste l'aidera à mener à bien sa mission: témoigner post-mortem de son vécu de femme atteinte de la maladie d'Alzheimer.
Bien des surprises l'attendent au tournant !

764 lectures depuis la publication le 13 Octobre 2019

Les statistiques du livre

  21 Classement
  764 Lectures
  +20 Progression
  4.7 / 5 Notation
  11 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !
5
Il est des livres qui nous rendent tristes lorsque nous arrivons à la dernière page tant nous nous attachons aux personnages et ce livre en fait partie. J'ai beaucoup apprécié ce roman qui traite, de façon très originale et professionnelle, ce sujet aussi difficile qu'est la maladie d'alzheimer. Je me suis surprise à plusieurs reprises à sourire devant l'écran face aux situations cocasses qui y sont décrites toujours avec respect. D'ailleurs le choix des différents prénoms m'a beaucoup fait rire! J'ai aimé également le style très atypique qui conjugue le langage parfois familier des personnages au langage soutenu de la narration. C'est également un bel hommage à la profession de soignant. Je félicite l'auteur et conseille vivement ce livre aux futurs lecteurs!
Publié le 28 Octobre 2019
5
Un livre qui aborde de manière très originale la maladie d'Alzheimer. A découvrir !
Publié le 27 Octobre 2019
4
Bonjour @SYLVIE MAHE LE PABIC Quand j'ai commencé ma lecture je me suis dit, encore un histoire de revenant, une histoire d'âme tourmentée, et j'ai failli appuyer le le bouton retour du lecteur pdf. Je ne sais pas ce qui m'a poussé à poursuivre, mais je ne regrette en rien d'être allé jusqu'au bout. Il y a des textes qui commencent de manière timide, puis soudainement, se gorgent d'émotions. Peut être parce qu'ils nous renvoient à des situations vécues, à nos peurs aussi de se voir dépérir, de faire souffrir notre entourage qui ne comprend pas toujours la maladie quelle qu'elle soit. Il y a aussi des situations cocasses qui peuvent prêter à sourire, comme mon voisin qui tous les matins s'acharnait à vouloir se raser avec sa radio... Et puis il y a ce moment ou tout bascule définitivement, tous les souvenirs qui font une vie s'évaporent et laissent un corps vide, sans émotion apparente, sans besoins ni envies, presque sans âme, et laisse les proches démunis. Je suppose que vous faites parti de ce personnel soignant à qui l'on doit beaucoup de s'occuper de nos anciens dans les EHPAD. C'est ce ton si juste que vous avez dans la description de cette maladie qui me le fait supposer. Merci pour ce roman qui nous fait mieux comprendre Alzheimer, cette maladie que nous redoutons tous. Amicalement, Michel T
Publié le 14 Octobre 2019