L'inventaire de Théa

de Romain Valberg
L'inventaire de Théa Romain Valberg
Synopsis

En cette année 2020, Théa (Dieu) vient faire une visite approfondie de la Terre, et ses huit observateurs humains lui en dressent un tableau édifiant. Que va-t-elle penser de l’histoire des hommes des trois derniers siècles, de notre monde moderne et des défis auxquels l’humanité doit faire face ? Acceptera-t-elle de s’engager à nouveau auprès des hommes pour leur transmettre un message adapté à notre début de 21e siècle ?
Laissez-vous entraîner dans cet échange passionnant entre un Dieu moderne, humaniste et écologiste, et ses huit observateurs humains. Vous en sortirez peut-être transformé !

754 lectures depuis la publication le 19 Novembre 2019

Les statistiques du livre

  78 Classement
  260 Lectures
  -34 Progression
  4.5 / 5 Notation
  7 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

8 commentaires , 4 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Thierry Vitteau
Votre remarque me paraît très pertinente : l'homme crée Dieu à son image, et c'est probablement ce que j'ai fait...heureusement, nul n'est mis sur un bûcher pour cela de nos jours, en Occident tout au moins, et nous devons mesurer notre chance.
Vous avez trouvé "mon" Dieu humaniste. En fait, je l'ai voulu plus que cela : féminisite, écologiste à coup sûr, et même presque animaliste. Mes détracteurs diront "politiquement correct", et j'assume par avance). Je conçois que cela puisse interpeller !
Bien cordialement.
RV

Publié le 13 Janvier 2020

Dans cette étude, vous réalisez courageusement l’inventaire des principaux évènements qui ont marqué l’histoire récente de notre planète. En vous attelant à cette immense tâche, vous avez eu le mérite de la rendre vivante à travers un dialogue original entre les hommes et leur créateur. Si les problèmes soulevés dans ces échanges peuvent paraitre essentiels pour notre avenir, l’image que vous donnez de Dieu est pour le moins inattendue. Voltaire disait : « Dieu a fait l’homme à son image, et l’homme le lui rend bien ». Pour votre part, vous avez choisi d’en faire un Dieu humaniste, correspondant parfaitement aux goûts du jour. Il fallait oser, mais après tout, pourquoi pas !
Thierry

Publié le 07 Janvier 2020

@Agostini Francois-Xavier
Merci François-Xavier de vos commentaires. Je vois qu’ils vous donnent l’occasion d’exprimer vos sentiments, vos craintes et vos espoirs pour le futur. Je voudrais préciser, pour ne pas tromper les lecteurs, que je ne partage pas vos propos sur le fait que « Dieu est la solution ultime dans un monde en phase terminale. Il faut espérer le retour du christianisme en France 'fille aînée de l'Eglise " avant que le ciel nous tombe sur la tête ». Personnellement, je lui fais finalement jouer un rôle beaucoup plus modeste, car il faudra bien que les hommes mettent la main à la pâte, n’est-ce pas ? Attendez, pour vous en convaincre, que je publie mon deuxième ouvrage « Une histoire heureuse du 21e siècle », dans quelques jours. J’espère vous compter parmi mes lecteurs ! Bien cordialement. RV

Publié le 10 Décembre 2019
4
BONJOUR, Dieu a encore du travail pour ressaisir cette planète et l'humanité, Qu'il vienne vite en 2020 la situation est grave docteur ! Il faudrait qu'il parle à tous avant de refonder un autre monde, comme dans mon roman sur Monbestseller, Dieu est la solution ultime dans un monde en phase terminale. Il faut espérer le retour du christianisme en France 'fille aînée de l'Eglise " avant que le ciel nous tombe sur la tête. 2020 sera un tournant en France et dans le monde vers un monde qui n'a qu'une ambition : la consommation à outrance, un signe du ciel est venu cette année : l'incendie de Notre-Dame de Paris j'ai vu ça tel un premier avertissement; Le prochain sera une pandémie mondiale salutaire nous sommes trop nombreux pour être heureux! bref ce n'est pas du fatalisme mais du réalisme ! bonne lecture sur Monbestseller. François-Xavier AGOSTINI cordialement, la prochaine fois prévoyez une arrivée et une discussion du diable avec les hommes...
Publié le 09 Décembre 2019

@JeanJ
Merci d'avoir pris le temps de lire mon ouvrage en entier ! Ravi que vous lui ayez trouvé de l'intérêt. Quant au côté trop linéaire à votre goût, j'en prends bonne note, et c'est promis, j'essaierai d'améliorer cela dans le futur! Cordialement. RV

Publié le 01 Décembre 2019
4
Oui comme dit par lamish, une sacrée gageure ! Et moi qui ai été un grand lecteur de jean d’Ormesson, je suis rentré avec curiosité mais prêt à la critique facile ! Que je ne dirai peu ! car je suis admiratif des réflexions que vous avez entreprises. Cela dit, je trouve que la forme est trop, comment dire ? scolaire, linéaire. D’Ormesson mêlait avec talent le roman et la philosophie, l’audace et la culture, la narration et les dialogues. c’est là je trouve où votre travail pourrait être enrichi. Pas dans le fond, ce que vous dites, les causes que vous avez voulu défendre, vos thématiques, les thèses abordées, mais la manière de les rendre plus accessibles peut-être, plus littéraires. Mais bon… c’est moi qui le dis et c’est d’évidence pas du tout ce que vous avez voulu faire ! En tout cas, bravo et merci !
Publié le 28 Novembre 2019

Vous pouvez compter sur moi, Romain. Je suis curieuse de lire la suite. Amicalement, Michèle

Publié le 22 Novembre 2019

Merci Michèle @Iamish pour vos commentaires qui me font très plaisir. Je publierai la suite et fin, qui s'appellera "Une histoire heureuse du 21e siècle" dans quelques semaines et j'espère vous voir parmi mes lecteurs !
Amicalement. Romain

Publié le 22 Novembre 2019
5
Merci d'avoir rapidement accédé à mes conseils, Romain, ce qui m'a permis de découvrir et d'apprécier "L'inventaire de Théa". Un sujet difficile et osé. Une sacrée gageure relevée avec aisance. Pourtant, dès les premières lignes, je ne vous cacherai pas que j’ai craint le pire ;-). Lire un dialogue entre Dieu et huit observateurs, je n’imaginais vraiment pas me prendre au jeu. Ce fut pourtant le cas, car ce scenario permet de faire une forme de bilan beaucoup plus vivant et « attrayant », ainsi présenté. Un bilan qui est pourtant loin d’être réjouissant. J’ai aimé les visions et avis des huit protagonistes. J’ai savouré les nuances de leurs points de vue à la fois sensibles et distancés. Quant à Dieu, vous vous en sortez pas mal en tentant de sortir des images classiques et arriérées. J’ai apprécié qu’il se rapproche du genre féminin de par les sentiments qui l’animent… ou devrais-je dire ses motivations, puisque vous tentez de le concevoir dépourvu de sentiments… pas facile... Le fait que ce concept coince avec des observateurs pourtant très ouverts d’esprit m’a amusée, d’ailleurs. On ne se sépare pas si facilement de siècles de conditionnement ;-)… Merci infiniment pour cet audacieux partage qui a réussi à plaire à l’incurable agnostique que je suis... Ce n’était pourtant pas gagné d’avance ;-). Amicalement, Michèle
Publié le 22 Novembre 2019
5
Ce livre m'a plu car il rappelle sous une forme synthétique mais complète les grands maux de l'histoire de l'humanité, du moins dans les trois derniers siècles. Il parle aussi des nouveaux défis à venir pour la planète et donne de la matière à la réflexion.
Publié le 21 Novembre 2019

Bonjour Michèle @Iamish,

Merci de vos remarques que je vais prendre en compte sans tarder. Sans doute dans l'après-midi. En espérant que ceci ne vous découragera pas de reprendre la lecture.

Romain.

Publié le 20 Novembre 2019

Bonjour, Romain, et bienvenue chez MBS. J'ai voulu vous lire, mais cela s'avère impossible. Pour un minimum de confort de lecture, il serait souhaitable d'augmenter la taille de la police, la hauteur des interlignes et d'opter pour le format A5. En l'état, vous risquez de décourager vos lecteurs potentiels. Amicalement, Michèle

Publié le 20 Novembre 2019