Les animaux du huitième jour

93 pages de OLGAB
Les animaux du huitième jour OLGAB
Synopsis

Dako, marginal et vétéran de guerre, arpente en 2033 les chemins des Cévennes en compagnie de Stuka, Akim et Shrok, trois animaux 'augmentés' recueillis dans un laboratoire militaire abandonné.
Sur un marché, il fait la connaissance d'Aza, une jeune fille qui l'introduit avec sa ménagerie dans une base-vie où des exclus de la société retapent un hameau en ruine.
Cette communauté - dont le chef s'intéresse de près aux suranimaux de Dako -, se révèle être en fait un camp de travail.
Pour s'échapper, Dako fait appel au seul ami qu'il a dans la région : Jissé, un berger mystique, un peu chamane.
Entre science d'aujourd'hui et magie d'hier, une lutte s'engage...

297 lectures depuis la publication le 27 Novembre 2019

Les statistiques du livre

  459 Classement
  73 Lectures
  -13 Progression
  0 / 5 Notation
  3 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

3 commentaires Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@nicolas gugliotta
Merci Nicolas Gugliotta pour l'ajout de ma ménagerie améliorée à votre bibliothèque ! A bientôt. Bien à vous.

Publié le 15 Décembre 2019

@Loulou PF
J'admire votre geste kamikaze : vous être jeté allo (à l'eau) le premier ! Je prends acte de votre difficulté à 'plonger' et vous enfoncer un peu sous la surface, mais, enfin, vous me trouvez des qualités de prestidigitateur, et c'est l'essentiel. Générer l'illusion chez le lecteur, le balader là où il ne souhaite pas forcément s'aventurer, l'entraîner derrière soi, n'est ce pas cela l'art, l'artifice, au sens premier du terme ? Par conséquent, merci à vous Loulou PF!

Publié le 07 Décembre 2019

On parle d’animaux, je me sens visé. Mais plouf plouf plouf… je ne suis pas rentré dans votre bestiaire, qui a pourtant l’air très sympathique malgré leurs têtes patibulaires, mais presque (comme disait Coluche). A mon avis, un peu trop descriptif, et un peu loin du sujet décrit, comme si on n’était qu’un spectateur, mais jamais vraiment mêlé à la scène décrite, comme si un soupçon d’empathie n’aurait pas été superflu. Mais je dis ça, j’ai rien dit, vous avez de l’imagination à en revendre, un brin de folie, voire 2 ou 3, vous nous baladez à votre gré, bref, je reconnais le talent de l’artiste !

Publié le 06 Décembre 2019
OLGAB
Biographie

Né en 35 avant Internet
VcVg / Vilain chic Vilain genre
Short writer / court écriveur
Autres livres sur MonBestSeller, sous d'autres noms...


A lire dans les actualités