Sur la route de ma vie

115 pages de Géraldine Guillemin
Sur la route de ma vie Géraldine Guillemin
Synopsis

L'annonce d'un cancer est pour le commun des mortel, un mauvais présage.

Pour Emma, 30 ans, il pourrait signer le début d'une nouvelle vie.....

1710 lectures depuis la publication le 30 Novembre 2019

Les statistiques du livre

  730 Classement
  56 Lectures
  -96 Progression
  4.3 / 5 Notation
  30 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

5 commentaires , 3 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Agostini Francois-Xavier
Merci beaucoup pour votre touchant commentaire. Pleins de bonnes choses pour vous.
Géraldine

Publié le 25 Mars 2020
5
Bonjour encouragements. Il y a une nouvelle vie dès lors que l'espoir paraît là où ne l'attend pas. Personnellement j'ai une maladie chronique, je suis en soin, je suis allé deux fois à Lourdes il faut y croire, et je me considère comme guéri à tel point que je ne suis plus vraiment mon traitement. Tout va bien. Lourdes est fermé pour l'instant mais c'est un lieu à connaître, pourtant j'étais d'un naturel réticent au départ. Après la pandémie de coronavirus qui finira bien par s'arrêter les gens verront le monde autrement, et liront votre roman autrement aussi. Alors bonne lecture comme tous les auteurs LIBRES sur monbestseller.com moi c'est "Prophetia..." étrangement je parle du grand dépeuplement de l'humanité, visionnaire un peu. Pensez, comme je l'ai fait avec mon roman à faire relire votre roman par une personne qui lit beaucoup ça aide. Bonne suite et bonne continuation.
Publié le 23 Mars 2020

@Gigi 26 merci à vous d'avoir pris le temps de me lire.

Publié le 17 Janvier 2020

Belle histoire j'ai aime

Publié le 17 Janvier 2020

@Cécile Labate merci pour ce précieux commentaire. Pour ma part, j'ai côtoyé le cancer il y a 12 ans maintenant lorsque celui-ci a emporté mon père. J'ai vu cet homme que j'aimais plus que tout, mourrir à petit feu devant moi. J'étais impuissante. J'étais jeune. Ce roman est un hommage à son courage et sa force. Merci encore

Publié le 13 Décembre 2019
4
Je suis très d’accord avec le commentaire de LolaG, il y aune certaine appréhension à rentrer dans votre sujet, jusqu’à ce que l’on comprenne que c’est un roman, sans doute avec une part d’autobiographie, peut-être même grande, mais que vous abordez avec du courage et de la dignité. Surement une telle fuite est un réflexe sinon classique, en tout cas bien compréhensible. Comment savoir comment on va aborder un tel problème que l’on craint pour le connaître, l’avoir côtoyé, avoir lu ou vu des émissions, des films ? Mais en déplaçant le sujet, en mettant un focus sur les personnages qui vous entourent, très bien décrits d’ailleurs je trouve, vous rendez le rendez-vous avec Pascale presque moins dur. Comme si une grosse partie de la bataille était gagnée. Bravo pour votre roman (et effectivement, il faut que vous corrigiez vite les fautes, autrement il n’y aura pas beaucoup de téméraires !)
Publié le 12 Décembre 2019

@lola G merci pour ce merveilleux commentaire qui me touche énormément. C'est vrai que mon manuscrit est brut donc pas corrigé mais cela arrive lorsque l'on écrit sous l'influence d'une inspiration grandissante, pour que les mots, les idées ne puissent pas s'échapper. Vous avez su en apprécier le fond en faisait abstraction de la forme, je vous en suit très reconnaissante. Mais oui quand j'aurais les moyens je le ferais corrigé c'est certain.
Merci merci encore.
Géraldine

Publié le 10 Décembre 2019
4
J’ai abordé votre histoire avec timidité, avec crainte, pour savoir, pour comprendre, surement aussi pour repousser le mauvais sort. On admire le courage, on pleure le désespoir. Mais votre roman a un ton bien particulier. Extrêmement personnel, intime. Il y a plein de petits détails sans fard. Et pourtant pudique. Dès les premières lignes, j’ai eu de l’empathie pour Emma, jamais de la compassion. C’est un beau moment que vous faites partager, porté par une plume agile, douée. Qui pourrait je trouve s’alléger de quelques formules un peu empruntées ou conventionnelles, avec des adjectifs dont on ne sait pas pourquoi vous les associez ainsi ! et tellement de fautes de conjugaison, de participe, que la lecture en est presque laborieuse. Il faut absolument que vous fassiez vite corriger votre récit. Bonne chance à vous.
Publié le 10 Décembre 2019