Sur l'écran noir

8 pages de Boris Phillips
Sur l'écran noir Boris Phillips
Synopsis

Tout le monde a – un jour ou l’autre – rêvé de commettre un meurtre… toutefois, avant de le faire pour la première fois il faut prendre certaines "précautions".
Une série de courtes plongées cinématographiques dans les apprentissages de la vie débouchant sur l’ultime initiation.
Bonne lecture.
Boris.

1107 lectures depuis la publication le 25 Décembre 2019

Les statistiques du livre

  248 Classement
  133 Lectures
  +1 Progression
  5 / 5 Notation
  7 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

8 commentaires , 5 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

C'est toujours un plaisir de vous remercier, cher @Didier Leuenberger, de vos étoiles comme de vos analyses.
Court et efficace, dites-vous... c'est en cela que j'apprécie les concours lancés par mBS : l'auteur se doit à la concision afin de développer une idée originale.
Comme je l'ai déjà signalé, j'ai eu grand plaisir à faire revivre ce personnage issu de mes "archives"... tant mieux s'il vous a plu - vous, lecteur / spectateur - dans la distance qu'il pose et impose entre le "monde extérieur" et lui.
Amicales pensées pleines d'humour.
Philippe.

Publié le 29 Janvier 2020
5
©Boris Phillips Cher Boris, j'ai retrouvé votre magnifique plume avec grand plaisir dans cette courte mais non moins riche nouvelle. Je dois avouer admirer votre vocabulaire et s'il est vrai que c'est court, c'est efficace. J'aime aussi la distance que vous semblez nous imposer nous rendant bon spectateur de ce scénario qui m'a bien plu, je l'avoue. Très original, efficace et sans fioriture. Un grand merci pour ce texte, j'ai passé un très agréable moment. Amitiés, didier
Publié le 28 Janvier 2020

Mon cher ami, @Michel CANAL, je te remercie de tes étoiles comme de ta notice.
On ne peut rien te cacher, j'ai effectivement ressenti une joie profonde - certes quelque peu "malsaine" - en rédigeant ce texte. A sa lecture, un de mes proches m'a dit "On dirait que tu as fait ça toute ta vie" ; devant mon air dubitatif, il a cru bon de préciser "Écraser des individus dont tu ne sais rien de sang froid"... j'ai pris cette remarque comme un compliment fait à l'imaginatif auteur des lignes qu'il venait de lire.
Quant à mon appétence pour les choses de la gastronomie, j'espère que nous aurons bientôt l'occasion de partager quelque table !
Amicalement et avec humour.
Philippe.

Publié le 24 Janvier 2020
5
Cher @Boris Phillips, tu es très fort pour jouer avec les mots et avec le questionnement de tes lecteurs. Soyons pragmatique, fin observateur, comme l'eût été en son temps notre fin limier reporter Rouletabille. Tout est dit dans les deux premières lignes du synopsis. Cependant, sans dévoiler la chute, je me suis encore fait avoir. Te connaissant, j'aurais dû me méfier de "ta douce somnolence digestive... ", rappel de ton appétence culinaire. Pour ce qui est de ta narration, le "récit" sous la plume de notre amie @lamish que je salue au passage, je partage son analyse : "... froid, original, ironique et distancé... Des phrases qui disent beaucoup en peu de mots." Et j'imagine que tu as dû jubiler en écrivant cette nouvelle. Toujours un plaisir de te lire. Amitié. MC
Publié le 23 Janvier 2020

Merci @BDT d'avoir ajouté cette nouvelle à votre bibliothèque.
En espérant qu'elle vous plaira et que nous aurons l'occasion d'échanger à son propos.
Cordialement.
Boris.

Publié le 06 Janvier 2020

Un grand merci pour vos étoiles, @BertheC.
Vous me touchez par vos compliments et surtout pour avoir mis en valeur la "légèreté" de ton de cette courte histoire. Elle est voulue et participe à la façon dont le personnage perçoit la profonde hypocrisie du milieu social dans lequel il a toujours vécu : l'expression "comédie humaine" que vous employez n'est pas galvaudée.
Aucun crime n'est gratuit ! Dans ma réponse à une autre lectrice, j'ai déjà souligné le fait de m'être inspiré d'un fait divers réel pour ce "contrat initiatique".
Quant à donner une explication aux actes du personnage, il y a en p.6 de la nouvelle quelques mots librement tirés et réinterprétés de la "Prière du parachutiste".
En espérant le plaisir de nouveaux échanges avec vous... après tout, j'ai déjà publié dans d'autres registres.
Cordialement et avec humour.
Boris / Philippe.

Publié le 04 Janvier 2020

Je n'ai pas vu la page 7 où il commet un crime gratuit. Je ne sais comment l'interpréter ;désespoir? ,écœurement de la comédie humaine? peut être un jour vous nous donnerez une réponse?

Publié le 03 Janvier 2020
5
Ce court livre est un bijou ala fois réaliste sur la condition humaine ,sur les aspirations bourgeoise ,un patron avec qui "il joue Le jeu""c'est léger,bien vu, court mais vrài sur la condition humaine,extrêmement bien ecrit,raconté de façon légère. J'ai énormément aime Meme le peu de dialogue n'est pas mièvre. Bravo. Aucun défaut Continuez je vais suivre votre prochaine parution,car on reste presque sur sa faim Bonne chance pour la suite
Publié le 03 Janvier 2020

C'est moi qui te remercie, Michèle - @lamish - de tes étoiles.
Froid, original, ironique et distancé dis-tu. Le personnage qui vient de fêter son quart de siècle l'était déjà dans la bédé. En espérant que celle-ci, un jour ou l'autre, reçoive l'honneur de figurer aux vitrines des librairies. Pourquoi pas, après tout, cet album ferait un chouette cadeau de Noël ? Soit, à ne pas mettre entre toutes les mains !
A l'époque où je planchais sur le story-board de "La vocation", je m'étais inspiré pour le premier contrat du tueur d'un fait divers tout à fait réel ainsi que d'évènements s'étant déroulés sur des rivages bien éloignés de l'Atlantique... lesquels ? Tu sais bien que je n'aime pas dévoiler toutes mes batteries en une seule fois.
Merci aussi de tes vœux pour 2020. Reçois les miens en retour. Disons, pour ce qui me concerne, que la reconnaissance - enfin acquise - de mon statut juridique de conseiller littéraire devrait m'apporter des expériences pleines de douceurs... patience, je n'en dis pas plus pour l'instant.
Bises amicales et toujours avec humour.
Philippe.

Publié le 02 Janvier 2020
5
Merci pour cette nouvelle déconcertante, Philippe. Un récit froid, original, ironique et distancé comme tu les affectionnes. Des phrases qui disent beaucoup en peu de mots... Etonnant, à mes yeux, qu'elle n'ait pas intégré le recueil, car son non-conformisme et ses qualités plumitives sont irréfutables... Mais les coups de cœur seront à jamais subjectifs, n'est-ce pas ? Je profite de ce commentaire pour te faire part de mes vœux de bonne année. Une année que je te souhaite douce et riche en belles expériences. Bises. Michèle
Publié le 02 Janvier 2020

Merci à vous, @nicolas gugliotta et @ninipetit86 d'avoir mis cette nouvelle dans vos bibliothèques... en espérant qu'elle vous plaira et que nous aurons un échange à son propos.
Cordialement.
Boris.

Publié le 30 Décembre 2019

Merci de vos étoiles @Agostini Francois-Xavier.
Je n'ai en préparation rien de ce que vous semblez espérer.
Beaucoup plus simplement, les personnages mis en scène dans "Sur l'écran noir" ne sont pour moi que de vieilles connaissances.
Ce tueur cynique et ambigu, je l'ai créé il y a environ 25 ans dans un scénario de bande dessinée, mon vieil ami Denis Gohin tenait à l'époque le crayon et les pinceaux d'un album intitulé « La vocation ». Notre récit n'ayant pas rencontré la reconnaissance des éditeurs... je l'avais tout simplement oublié.
Lorsque mBS a lancé un concours autour du thème "la première fois", j’ai eu l’idée – en fouillant dans le placard de mes anciennes créations – de reprendre la thématique de mon essai dans le 9ème art.
Ma composition n’a pas été sélectionnée pour être intégrée au recueil mais j’ai éprouvé un réel plaisir à faire revivre ce personnage… ce qui est l’essentiel !
Je vais vous lire dès que mon actuelle occupation de "conseiller littéraire" m’en laissera le loisir.
Cordialement et avec humour.
Boris.

Publié le 28 Décembre 2019
5
Bonjour, 5 étoiles pour la nouvelle année et pour tous les auteurs libres comme vous et moi sur monbestseller : bonne lecture. Vous démarrez votre synopsis en disant que : "tout le monde, un jour ou l'autre, rêve de commettre un meurtre, pensez-vous nous préparer pour la nouvelle année un polar, à la "JFK" où le sort de la France ou du monde pourrait en être changé, ce serait de l'actualité frémissante, un bon sujet de roman d'anticipation, de la fiction comme on en demande...?
Publié le 26 Décembre 2019