Le ravi de nos crèches de Provence

71 pages de FRANCOIS DARBOIS
Le ravi de nos crèches de Provence FRANCOIS DARBOIS
Synopsis

”Avoir l’esprit philosophique, , c’est être capable de s’étonner des événements habituels et des choses de tous les jours. »

Einstein disait : « Celui qui a perdu la faculté de s’émerveiller et qui juge, c’est comme s’il était mort, son regard s’est éteint.»

388 lectures depuis la publication le 14 Février 2020

Les statistiques du livre

  217 Classement
  180 Lectures
  -67 Progression
  5 / 5 Notation
  11 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

2 commentaires , 3 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !
5
Bonjour, @FRANCOIS DARBOIS, Un grand moment de lecture... Vous citez Dostoïevski, l'un de mes auteurs préférés... Merci et félicitations pour votre essai !
Publié le 07 Mars 2020
5
BONJOUR ENCOURAGEMENTS; la philosophie est née de l'étonnement face au monde et à ses fins possibles, et tant que l'étonnement existera la philosophie continuera de vivre ET il en faut par les temps chaotiques qui se préparent pour l'humanité. Bonne lecture à tous les auteurs LIBRES comme vous et moi sur monbestseller.
Publié le 29 Février 2020

Au travers de votre essai, certaines de vos citations ou phrases ont retenu mon attention, voici lesquelles:
"Tout homme est un aveugle qu’il faut guérir de sa cécité" page 10; " On ne voit bien qu’en s’oubliant, qu’en se perdant de vue" page 14, que vous avez raison! parfois notre "moi", notre "égo", notre "égocentrisme" prennent trop de place et font que nous passons à côté de l'essentiel et que nous nous perdons en route.
"Le spirituel est ce qui relie des personnes à la transcendance sans confusions ni mélanges. Par sa présence il nous libère de nous même et nous universalise en nous reliant les uns avec les autres", page 23: J'ai toujours pensé que notre plus grand ennemi, c'était nous même, c'est pourquoi que quand l'homme parvient à se libérer de des démons intérieurs, il a déjà fait un grand pas en avant et il est en mesure de rentrer véritablement en relation avec les autres qui composent son entourage.
"L'art nous invite à passer du visible à l'invisible et donc de l'absence à la présence", page 32: L'art nous permet d'avoir accès à des choses dont on aurait pas pu avoir accès sans lui. L'art nous permet d'avoir accès à l'invisible et de le décrire et de le décrypter.
Page 32 "l'histoire de l'art ne serait-t-elle pas d'abord une histoire de douloureux enfantements, de larmes et de joie qui parfois fait pleurer". On sait que les artistes ont des souffrances en eux qui sont cachés, dissimulés. L'art leur permet de les exprimer et d'accoucher de ses douleurs qu'elles soient physiques ou mentales.
Page 37 " A travers les apparences physiques, l'œil de l'artiste écoute et perçoit cette sonorité d'être dans le silence des choses, son œil écoute la musique silencieuse qui chante à travers toutes choses". Grace à son œil l'artiste ouvre en nous des horizons et nous fait voir une autre réalité. Le regard de l'artiste ouvre l'aube d'une nouvelle réalité. Dans l'épaisseur aveugle des choses, il met en lumière une présence. Son regard met au jour une lumière jusqu'alors invisible qui surgit en s'imposant comme le sentiment d'une invisible lumière qui éclaire toutes choses. un artiste nous fait voir l'invisible.

Publié le 28 Février 2020

"Le ravi de nos crèches de Provence" est le "Livre le +" du 28 février. Retrouvez l’article qui vous donnera envie de le lire : https://www.monbestseller.com/actualites-litteraire-conseil/12492-et-si-.... N'oubliez pas de laisser un commentaire à l'auteur, c’est pour cela qu’il a publié son essai sur monBestSeller.

Publié le 28 Février 2020
5
Au bord du vide, entre l'effroi du beau et le sublime; il y a bien des questions, des attentes, des silences-sonores et des ténèbres-lumineuses
Publié le 25 Février 2020