Ce qu'il nous reste

180 pages de Aïssata SISSOKO
Ce qu'il nous reste Aïssata SISSOKO
Synopsis

A 18 ans, Bocar quitte son pays natal, le Mali. Tel un explorateur, il parcourt l'Afrique à la recherche d'un trésor financier afin de garantir une vie meilleure à sa famille. C'est en France que sa recherche est fructueuse. Au fil des années, il comprend que pour profiter de ce trésor financier en France, il doit faire des sacrifices...

Madina décide de remettre son destin entre les mains de sa tante et de son père. C'est ce choix qui l'amène à quitter le Mali pour la France où elle rejoint son mari. Là-bas, elle entame une nouvelle vie.

Naba est Française, d'origine malienne. Sa double culture a rythmé son enfance, son adolescence et sa vie d'adulte. Elle s'est beaucoup cherchée avant de s'accepter fièrement dans sa complexité.

1277 lectures depuis la publication le 13 Mars 2020

Les statistiques du livre

  17 Classement
  1277 Lectures
  -4 Progression
  4.3 / 5 Notation
  16 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

7 commentaires , 3 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Thierry Vitteau Je vous remercie d'avoir pris le temps de me lire. A travers les personnages de Bocar et Madina c'est exactement ce que j'ai souhaité mettre en évidence, la difficulté pour eux de s'adapter à une culture différente de la leur et d'y éduquer leurs enfants. Merci pour ce retour.

Publié le 29 Mars 2020
4
Vous nous raconter un Mali coloré où la vie est difficile. J’ai eu la chance de bien connaitre la région de Kayes et les merveilleux paysages des rives du fleuve Sénégal dans les années 90. Dans votre récit, j’ai retrouvé des souvenirs d’une vie simple partagée avec une population joyeuse malgré la pauvreté et un travail éprouvant. En vous lisant, nous prenons conscience de la difficulté pour des africains coupés de leur culture, de s’adapter à notre monde matérialiste. On sent aussi chez eux un profond désarroi en voyant leurs propres enfants s’éloigner de leurs racines traditionnelles. Pour le reste, je trouve les commentaires de @BertheC très pertinents. Je crois que tout auteur à besoin de lecteurs aussi constructifs pour avoir la chance de progresser. Bon courage pour la suite. Thierry
Publié le 29 Mars 2020

@BertheC Je vous remercie pour ce retour qui me permet aussi de prendre du recul et aborder mon livre sous un autre angle, c'est aussi le but de mon partage. Je comprends votre retour. Mon parti pris de raconter ces trois parcours en respectant un ordre chronologique et en voulant montrer leur lien dans un seul livre a eu une incidence sur ce côté fastidieux. Je note également ce "manque d'émotion" que vous avez pu ressentir. Merci.

Publié le 28 Mars 2020

Je connais assez bien l'importance des cousins et des familles en Afrique,vous auriez pu développer sur les habitudes si différentes,les cousins,la famille,si vénérée encore,la bouffe,la langue,la misère d'un foyer à l'autre,la vie pathétique de ces immigrés etc
Autant de sujets que l'on traverse sans passion,ét Qui sont tres vraies,mais sans âme
Vie aussi de Korkayel,autre histoire,ét une vraie histoire d'une émigrée en France. On a décroché
Ét vos souvenirs de jeunesse qui arrivent au milieu.
Là aussi vous aviez matière à raconter les coutumes,les habits,les couleurs.
Ét commencer à donner un cadre " africain" ét merveilleux avant les errances et souffrances,pas évoquées
Pardon d'être aussi critique,mais je pense sincèrement que vous avez une matière première exeptionnelles,alors faites là nous partager de façon vivante. Bon courage et bonne suite

Publié le 28 Mars 2020

Je connais assez bien l'importance des cousins et des familles en Afrique,vous auriez pu développer sur les habitudes si différentes,les cousins,la famille,si vénérée encore,la bouffe,la langue,la misère d'un foyer à l'autre,la vie pathétique de ces immigrés etc
Autant de sujets que l'on traverse sans passion,ét Qui sont tres vraies,mais sans âme
Vie aussi de Korkayel,autre histoire,ét une vraie histoire d'une émigrée en France. On a décroché
Ét vos souvenirs de jeunesse qui arrivent au milieu.
Là aussi vous aviez matière à raconter les coutumes,les habits,les couleurs.
Ét commencer à donner un cadre " africain" ét merveilleux avant les errances et souffrances,pas évoquées
Pardon d'être aussi critique,mais je pense sincèrement que vous avez une matière première exeptionnelles,alors faites là nous partager de façon vivante. Bon courage et bonne suite

Publié le 28 Mars 2020

Je vais ETRE tres honnête et franche avec vous
C'est un peu fastidieux et pas du tout aéré.Vous pouviez écrire chaque épisode de leur vie,à travers des chapitres ou d'autres livres.les allers et retours entre côté d'ivoire,Mali,les présidents que l'on oublie,etc
Ét encore allers retours(vous auriez dû insérer une carte)
La guerre aidée des français...
Cela manque des odeurs de l'Afrique,de détails sur les mœurs,plus légers qu'une longue narration.parfois,nous sommes noyés dans les étapes, pourquoi c'est parfois lui,parfois c'est elle qui racontent?
Puis traversée vers la France,si difficile,et une aventure en soi. Que du "Matter OF facts"
Puis la difficulté pour une malienne de s'adapter,ét l.on passe sur ses coutumes,la vraie difficulté à s'adapter ,les mœurs,tout cela est raconté de façon juste,mais absolument aucune émotion.

Publié le 28 Mars 2020

@Isabelle Lestine Merci beaucoup. Je suis très heureuse de savoir que mon objectif a été atteint. Je suis ravie de vous avoir fait voyager à travers la vie de ces trois personnes.Je suis très touchée par votre retour. Merci d'avoir pris le temps de me lire :)

Publié le 19 Mars 2020
4
Bravo ! Vous racontez avec une grande fluidité et simplicité. On rentre dans ces vies dont ont ignore tout et on se les approprie un peu au fil des lignes. Comme si on était dans l’histoire, qu’on marchait à côté. C’est un vrai talent de conteuse que vous avez. Encore, bravo, et merci pour ce voyage en terre lointaine.
Publié le 18 Mars 2020

@Agostini Francois-Xavier Bonjour et merci beaucoup pour ce retour. Ces cinq étoiles et ces encouragements me vont droit au coeur. Merci d'avoir pris le temps de me lire. Je prends note de vos conseils :)

Publié le 18 Mars 2020
5
Bonjour et encouragements sincères voici 5 étoiles filantes par ces temps de coronavirus on a le temps de lire sur l'Afrique mon continent de naissance... Et ne prenez aucune attention aux commentaires désagréables des autres s'il y en a, ( car il y a toujours des déçus sur la planète Terre ). Bonne lecture à tous les auteurs LIBRES COMME VOUS ET MOI sur montbesteller.com moi c'est "Prophetia..." en lecture libre encore une fois encouragements...
Publié le 18 Mars 2020