Douze ratures acceptées

27 pages de Caroline Morlat Mialaret
Douze ratures acceptées Caroline Morlat Mialaret
Synopsis

Trente heures de la vie d’une femme. Peines et contemplations, joies, amour, art, mort. Ce recueil a été écrit pendant le confinement de Mars.

Publié le 25 Mars 2020

Les statistiques du livre

  1689 Classement
  25 Lectures 30 jours
  699 Lectures totales
  +124 Progression
  0 Téléchargement
  3 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

15 commentaires , 5 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Caroline Morlat Mialaret
Je ne vous trouve pas présomptueuse et ça me fait très plaisir !
Peut-être pouvez-vous me les envoyer à cette adresse : rachid.blanchet@laposte.net ?
Sinon je vous contacterai sur votre site.
Merci beaucoup en tout cas, je me réjouis de vous lire encore.
Amitiés
Rachid

Publié le 10 Août 2021

@Blanchet Rachid
Enfin seulement si vous en avez envie évidemment, j’ai relu mon commentaire et l’ai trouvé présomptueux… Et puis peut être aimerez vous mes slams, ils sont sur le site et les plateformes.
Bonne soirée,
Caroline

Publié le 10 Août 2021

@Blanchet Rachid
Ce parcours de lecture que vous m’avez offert cette semaine m’a été très précieux. Oui je suis plus apaisée, relativement souvent, et j’aspire à cheminer dans cette direction, plus compatible avec le monde, les autres, et ma santé mentale :) . En rien je ne diminuerai mon exigence. J’ai commencé la suite de la rapporteuse il y a quelques semaines et écrit l’introduction hier.
Je me sens plus vivante que jamais et comme je n’y suis pas habituée je découvrirai des choses probablement.
Je voudrais vous envoyer les deux textes qui ne sont pas sur ce site pour vous remercier.
Vous pouvez me contacter sur mon site.
Merci encore,
Amitiés,
Caroline

Publié le 10 Août 2021
5
J'ai l'impression que ce recueil et votre denier sont assez proches, plus apaisés. Ils m'ont beaucoup apaisé. En vous plaçant au coeur du sens des mots et des constructions grammaticales, vous ouvrez d'autres possibles, proposez des lignes de fuite à opposer au malheur, à la douleur, à la laideur, à l'oppression. Comme si vous nous communiquiez votre vision intérieure, votre mode de vie, de pensée, de sentir. Votre titre est très beau, comme chacun de vos poèmes. C'est très enthousiasmant de vous entendre chanter. C'est aussi simple que cet oiseau, votre ami. C'est fraternel aussi car vous aimez l'humanité. Merci encore pour ce chant fraternel. Vous appelez le merci, parce que vous êtes généreuse. Parce que vous montrez que l'exigence poétique est généreuse et fraternelle. Amitiés. Rachid
Publié le 10 Août 2021
4
Ce fut un bon moment d'évasion ! Merci :)
Publié le 30 Décembre 2020

Bonjour vous devriez mettre votre opus en tête de liste dès la page d'ouverture de MBS

Publié le 20 Avril 2020

@Agostini Francois-Xavier
Merci beaucoup!!:)

Publié le 19 Avril 2020
5
Caroline prénom devenu rare, j'aime, voici 5 étoiles filantes voir commentaire ci-dessous. Bonne continuation.
Publié le 19 Avril 2020

Bonjour, encouragements et ne vous inquiétez pas des commentaires simplistes du soit-disant Porphyre qui se cache derrière un "pseudo" qui n'autorise aucune exégèse littéraire et qui cache courageusement son identité et qui dissimule sa vraie figure, probablement "tartignolle", derrière une photo noircie comme son incompétence à lire et à écrire on attend encore de le lire; le coronavirus sera terminé avant qu'on lise un récit de Porphyre...
L'avantage de ce confinement c'est que l'on peut lire de tout sans jugement hâtif. Alors bonne lecture à tous les auteurs LIBRES comme vous et moi sur monbestseller. Si vous avez le temps faites un tout du côté de "Prophetia..." n'en déplaise aux commentaires du faux professeur ci-dessus mentionné

Publié le 19 Avril 2020

@The Lint
Je suis tellement heureuse de lire et relire votre commentaire. Même si au moment où l'on écrit on n'y pense pas, les enthousiasmes du lecteur sont immensément chauds. Merci infiniment,
Caroline

Publié le 14 Avril 2020
5
Quelle inspiration ! Sillons éphémères, Affligeante, des noirs aux blancs, les trains de bon matin...pour ne citer que ceux-là sont de beaux textes. Vos poèmes sont tout sauf des ratures, ce sont des vraies merveilles.
Publié le 14 Avril 2020

@Gaby Chantrie
Merci je transmettrai:)))! Je ne pensais pas que cela pouvait être perçu à ce point. Je suis à la fois surprise et contente car l'intime est une vaste contrée.
Bonne journée!
Caroline

Publié le 11 Avril 2020

Ils sont très intimes vos mots confinés et certainement une jolie musique pour la personne à qui ils s’adressent. Et nous lecteurs, nous profitons de cette musique de chambre !

Publié le 10 Avril 2020

Pas terrible le repartie. Triste comme tes remarques déplacées et ridicules. Quand on n'écrit pas soi-même, évidemment. On peut te comparer à un eunuque littéraire. Il voudrait, mais rien ne sort.

Publié le 01 Avril 2020

J'ai allumé mon pc et soudain, des émanations pestilentielles.
Mais oui, bien sûr, tu avais laissé un commentaire sur MBS.
Pense aux autres, la prochaine fois !

Publié le 30 Mars 2020

Porphyre, toujours à se croire le plus malin et à laisser des méchancetés gratuites, car jaloux de ne pas pouvoir rédiger une seule ligne par lui-même. Il n'y a pas de toilettes chez toi que tu viens déféquer sur MBS ? Cette plateforme, ce ne sont pas des latrines publiques.

Publié le 29 Mars 2020

@Duncan Cartwright
Merci Duncan, du fond du coeur:)
Caroline

Publié le 27 Mars 2020

Porphyre est de la race des trolls qui polluent de temps à autres cette plateforme. Toujours à l'affût pour balancer des insanités. Ne pas tenir compte de son avis.

Publié le 27 Mars 2020

@Duncan Cartwright
Je suis tellement contente de lire votre commentaire. Ces douze derniers jours passés dans mon bureau la plus grande partie de la journée pour sortir ce texte m'ont à la fois épuisée et épanouie au maximum. Je suis très touchée par vos mots. Si vous y trouvez de la beauté, j'ai réussi ma quête. Et si mes poèmes vous font du bien, c'est merveilleux, je suis la plus heureuse des femmes.
Bien à vous et encore merci,
Caroline

Publié le 26 Mars 2020
5
@Caroline Morlat Mialaret, Il est des moments où on recherche autre chose, d’autres musiques à écouter, d’autres textes à lire. Par les temps qui courent, j’avais besoin d’évasion, de douceur, de sensibilité et de beauté, loin de ce brouhaha délétère au quotidien. J’ai choisi votre poésie, par curiosité. Vos mots m’ont emmené dans votre univers, vos phrases ont ondulé devant mes yeux et la musicalité de vos strophes a adouci ma réalité. Merci pour ce partage qui m’a fait du bien, Caroline. Je souhaite que la communauté de MBS soit sensible à votre œuvre qui mérite de nombreuses lectures. Duncan,
Publié le 26 Mars 2020