Qu'il était doux le sable sur la plage

386 pages de Rainaud
Qu'il était doux le sable sur la plage Rainaud
Synopsis

Algerie 1956/1958

Victor a vingt et un an et comme la plupart des jeunes de son âge, il est appelé sous les drapeau pour rejoindre l'Algérie. Au cours de cette guerre encore nommée ''maintient de l'ordre'', il perdra son amour,ses espoirs et tous ses repères, Même l'amour inconditionnel que lui vouera une jeune pied noire,ne parviendra pas à le sauver du désepoir qui l'avait envahi.Après avoir cotoyer mille fois la mort, il reviendra vivant, mais à jamais marqué dans son âme.

2246 lectures depuis la publication le 16 Avril 2020

Les statistiques du livre

  25 Classement
  687 Lectures
  +1 Progression
  4.3 / 5 Notation
  25 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

1 commentaires , 4 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !
5
Vous m'avez ramenée dans le pays de ma petite enfance. J'ai bien connu Maison Carrée et Blida, mais la guerre m'a obligée à partir en 1958 avec beaucoup de regrets. Votre récit retrace bien cette période si tragique. Dommage que les histoires d'amour finissent mal !
Publié le 12 Juin 2020

Dès la première page j'ai sursauté. Aïn Taya, j'y suis passé. Douze ans après la fin de la guerre.
J'ai donc lu...
J'ai lu aussi les commentaires ci-dessous. Oui, le style est parfois ampoulé, oui, il y a des longueurs, mais quelle précision dans les descriptions.
Un livre à conserver.

Publié le 06 Juin 2020
4
Je lis le commentaire précédent une fois refermé votre livre et serais bien incapable d’apporter autant de précision au mien. Je partage un qualificatif avec Martine Fève, c’est vrai, c’est tout à fait old school. Mais les souvenirs des années si lointaines ne sont-ils pas old school ? N’est-on pas un peu old school, et donc un peu généreux de style, de manière d'écrire, de dire les sentiments, dès qu’on se rappelle des moments de notre jeunesse qu’on aime revivre ? N’est-on pas old school quand on l’âge et le temps de l’être ? C’est une riche histoire, oui qu'il était doux le sable sur la plage dans nos souvenirs.
Publié le 07 Mai 2020
4
Bonjour, Laurent. Il est délicat pour un auteur d'en critiquer un autre. Critiquer dans le sens étymologique. Je vais essayer, cependant, sachant combien il est important de recevoir des encouragements sur les points positifs d'un livre, et des avis qui permettent, éventuellement, d'améliorer les autres points. J'ai lu votre récit en entier. Survolant, je l'avoue, des passages qui me semblaient trop longs, regrettant certaines tournures "old school", trop de "et" dans ce contexte et d'adjectifs qui se télescopent. En particulier ce qui concerne les différentes histoires d'amour. On reconnait bien l'ambiance de cette époque mais un style plus épuré, rassemblé, m'aurait davantage accrochée. Par contre, j'ai été intéressée de connaître la vie d'un soldat en Algérie lors de cette guerre. Votre précision nous emmène avec Victor, comme dans un film. J'ai aimé rentrer dans la psychologie des personnages, dans leurs états d'âme. J'ai aimé le contraste entre la beauté de la ville, dont on sent les couleurs, les parfums, la chaleur, et la barbarie sous-jacente. Pour votre investissement d'écrivain, pour vos descriptions souvent magnifiques du pays, je vous mets quatre étoiles. En vous souhaitant le meilleur pour ce roman (qui a vraiment du potentiel) et dans votre vie créative, bien cordialement.
Publié le 30 Avril 2020
4
@Rainaud, Vous retracez une magnifique fresque des événements qui se déroulèrent durant cette guerre qui ne voulait pas dire son nom.  C'est aussi une belle histoire d'amour qui nous entraîne dans les pas de Victor, de Cathy ou de Danielle, qui nous emporte dans l'absurdité des situations, avec ces hommes enclins aux doutes, ces femmes pleines d'espérance, dans la folie de l'horreur, avec ces vies brisées ou perdues... Et malgré, un style lourd et souvent ampoulé, je vous alloue quatre étoiles car cet opus mérite reconnaissance. Pourtant, vous pourriez alléger, supprimer des redondances de descriptions qui alourdissent votre texte et vous conduisent fatalement aux erreurs : maladresses, phrases incomplètes, coquilles et ponctuation incertaine. Bref, prenez le temps de peaufiner ce récit pour en faire une pépite attirante et agréable à lire. Merci pour ce partage. Cordialement
Publié le 27 Avril 2020