JEZABEL

74 pages de Jordy H. Koumba
JEZABEL Jordy H. Koumba
Synopsis

Lorsque le cauchemar commence ,l’âme s’enflamme en un rêve qui s’appelle l’espoir .
Voilà une manière bien précise de résumer ce court récit. Nous suivons la rencontre entre un homme vivant dans une espèce de déni social et une femme à l’esprit transpirant la fascination. De cette rencontre interdite naîtra un combat à la fois psychologique et à la fois surnaturel entre les limites de ce que peut concevoir l’être humain.

182 lectures depuis la publication le 22 Mai 2020

Les statistiques du livre

  177 Classement
  182 Lectures
  +376 Progression
  5 / 5 Notation
  3 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

3 commentaires , 1 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@La miss Merci beaucoup pour votre analyse je lirai plus souvent.Mon but est de m’améliorer et pour ça je suis prêt à faire cet effort que beaucoup trouveraient basique.Bonne soirée chez vous madame

Publié le 23 Mai 2020

@Jordy H. Koumba
N'importe quel vocabulaire va avec le genre fantastique ; tout dépend de la manière dont il est employé. Ce que je voulais dire en évoquant un problème de vocabulaire, c'est qu'il vous arrive assez souvent de prendre un mot pour un autre (qu'entendez-vous, par exemple, par parcimonie ?) et, donc, de l'utiliser à mauvais escient. A cela je ne connais qu'un reméde : le dictionnaire.

Publié le 23 Mai 2020

@la miss

Merci beaucoup pour votre analyse et votre avis assez.... Direct XD

Je prendrais note de chacune de vos remarques avec beaucoup de parcimonie .J’aimerais toutefois que vous expliciter un peu plus certaines d’entre elles notamment sur le plan technique. Le vocabulaire ne va pas avec le genre Fantastique ou il est tout simplement mauvais ?

Publié le 23 Mai 2020
5
@Jordy H. Koumba Je vous accorde cinq étoiles, mais vous ne les méritez pas. Car si votre intrigue s'inscrit parfaitement dans le genre fantastique, pour le reste, rien ne va : ni le vocabulaire, ni la grammaire, ni la conjugaison, ni la ponctuation. Il va vous falloir bûcher sérieusement tout ça, si vous persistez à vouloir écrire. Alors, pourquoi ces cinq étoiles ? Parce que, même avec ses multiples et graves imperfections, je trouve votre texte très sympa (ce qui est le degré zéro de la critique littéraire). Cependant, croyez-moi sur parole, il faut absolument que vous viriez d'urgence l'épilogue : il gâche irrémédiablement tout le reste, car on n'en a rien à foutre des explications qu'il délivre. Quand on fait dans le fantastique, on s'y tient jusqu'au bout ! Autrement, on n'est rien qu'un va-de-la-gueule sans tripes...
Publié le 23 Mai 2020