Macron, Napoléon des temps modernes ? (Suite 5)

224 pages de Michel CANAL
Macron, Napoléon des temps modernes ? (Suite 5) Michel CANAL
Synopsis

Conscient qu'il reste très peu de temps pour transformer et reconstruire, Emmanuel Macron a promis pour son « nouveau chemin » un « changement profond de méthode » en « associant davantage les corps intermédiaires et les territoires » et rappelé ses priorités : la reconstruction économique, sociale, environnementale, culturelle et territoriale, le patriotisme républicain, l'Europe.
Après le changement de Premier ministre et le remaniement ministériel, les Français lui accordent leur confiance pour affronter les problèmes qui se posent au pays.
Il se pourrait donc que « le gouvernement de dépassement des 600 jours gagne le combat pour l'emploi et la reconstruction ».
Emmanuel Macron sera-t-il le seul Président capable de réformer notre pays, notre Napoléon des temps modernes ?

Publié le 12 Août 2020

Les statistiques du livre

  599 Classement
  64 Lectures 30 jours
  510 Lectures totales
  -33 Progression
  0 Téléchargement
  4 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

2 commentaires , 2 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Luluberon, si j’ai réussi à vous faire aimer l’Histoire à travers cette synthèse d’une courte période du quinquennat de notre plus jeune Président, comme jadis mon professeur d’Histoire sut le faire pour moi dès la classe de 6ème, j’en suis heureux.
A dire vrai, c’est le concours de nouvelles pour le cinquantenaire de Mai 68 qui a été le point de départ de cette "saga". En mai 2018, alors qu’un grand nombre de réformes d’ampleur étaient engagées pour réformer les institutions (ce qui pouvait rappeler, toutes proportions gardées, celles de Bonaparte Premier Consul), la convergence des luttes organisée par l’extrême gauche et la gauche, prévue le 26 mai, pouvait tout stopper si elle réussissait à bloquer l’économie et à paralyser le pays. La chute de la "nouvelle" était donc un point d’interrogation sur l’avenir du Président, de son gouvernement, et la poursuite des réformes.
On connaît la suite : des épreuves à n’en plus finir, des réponses adaptées chaque fois, une stature de chef d’Etat qui force l’admiration, une stature internationale indéniable aussi, la nomination d’un nouveau Premier ministre et la formation d’un nouveau gouvernement qui a la confiance de la Nation.
Si Bonaparte (puis Napoléon Empereur) fut un stratège militaire et un grand administrateur, il faut admettre qu’Emmanuel Macron a prouvé, encore récemment, qu’il est un stratège politique (malgré sa jeunesse et son inexpérience politicienne). Le suspense durera donc jusqu’en 2022 pour ce qui est de la poursuite nécessaire des réformes... peut-être même jusqu’en 2027. Combien de suites en perspective ?
Merci pour votre commentaire chaleureux. Un commentaire comme on aimerait en lire tous les jours. MC

Publié le 20 Août 2020
5
@Michel CANAL A la fois audacieux et pertinent, ce parallèle entre Emmanuel Macron et Napoléon. Original et habilement mené. Vous aimez l'Histoire et ça se ressent. Vous nous la faîtes aimer aussi, ce qui est un plus. Bravo.
Publié le 20 Août 2020

@lamish,
Merci Michèle pour ce premier commentaire étoilé d’un "essai" qui n’a pas le même attrait que certains autres de mes écrits. Je salue ton courage autant que ta fidélité et ta solidarité.
Si je ne m’étais pas pris au jeu à partir de la nouvelle "bis" pour le cinquantenaire de Mai 68 que mon attrait pour l’Histoire m’avait incité à développer au-delà du nombre limité de caractères pour participer au concours, je ne me serais jamais lancé dans cette "saga" de ce quinquennat si singulier.
Tous les mandats présidentiels de la Vème République ont connu des épreuves ou des crises, mais celui-ci remporte la palme. Rien n’aura été épargné à notre jeune Président "jupitérien" sans expérience politique, seulement intelligent et ambitieux... et pourtant il s’en sort plutôt bien, sachant rebondir après chaque étape semée d’embûches.
Précisément parce que son parcours est parsemé d’épreuves, il est intéressant pour moi de persévérer malgré l’énorme travail d’analyse et de synthèse que cela demande, avec chaque fois le même questionnement : réussira-t-il à réformer ce pays ? à le moderniser pour affronter les cinquante années à venir ? Pourra-t-on dire à la fin de ce quinquennat (ou du suivant s’il est réélu), qu’il fut le seul Président capable de faire passer les réformes structurelles nécessaires qu’aucun de ses prédécesseurs n’a eu le courage, ou la volonté, ou la possibilité de mener dans leur globalité ?
Vacances, dis-tu ? Ce sont précisément les vacances qui m’ont permis de boucler cette cinquième suite en collant à l’actualité.
Merci encore... bonnes vacances à toi. Je t’embrasse. MC

Publié le 15 Août 2020
5
Merci, Michel, pour cette synthèse toujours aussi intéressante, car sérieusement documentée, appréciable, car objective et impartiale, et fort bien rédigée, ce qui ne gâche rien, bien évidemment ;-). Je sais qu'elle est le fruit d'un énorme travail, d'autant plus que le contexte déborde de rebondissements au point de faire redouter que les eaux finissent par noyer le moulin, à force d'évènements contraires ;-)... Alors bravo et respect pour ta détermination, ta ténacité. Je te souhaite de bonnes vacances et t'embrasse. Michèle
Publié le 14 Août 2020