Sous un ciel rose, le tango m'était conté

123 pages
Extrait
de Virginie_M.
Sous un ciel rose, le tango m'était conté Virginie_M.
Synopsis

Nina a tout pour être heureuse. Mariée, deux enfants, la santé, une belle maison, un chouette boulot… Pourtant à quelques années de la quarantaine, elle étouffe et hurle en son for intérieur. Avide de passion, de fusion, d’évasion, elle va tenter de reconquérir un amour d’adolescence et fantasme de longue date qui la ramènera à la vie. Mais cette conquête virtuelle va l’entraîner dans une spirale infernale. En plus de découvrir ses limites, elle va réaliser qu’entre l’amour et la haine, il n’y a qu’un mot, qu'un acte. Comment faire pour ne pas sombrer quand vous perdez tout d’un coup ? Nina nous plonge au cœur d’un développement personnel qui la mènera au-delà de ce qu’elle pouvait imaginer.

247 lectures depuis la publication le 03 Septembre 2020

Les statistiques du livre

  96 Classement
  247 Lectures
  +6 Progression
  5 / 5 Notation
  2 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

8 commentaires , 2 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

J’adore ton titre de book, l’histoire, the whole thing, mais il faut que tu fermes ELLE magazine et que tu commences le livre ! (tu as compris que je trouve que ça fait trop article de woman mag, sorry, bref, j’ai pas été patiente et j’ai zappé)

Publié le 13 Septembre 2020

@michel canal. MERCI. Je suis très TRÈS touchée par vos mots et votre analyse. MERCI d'avoir pris le temps de le lire. Je le fais corriger en ce moment par plusieurs proches pour les fautes :-).

Publié le 11 Septembre 2020
5
@Virginie_M., un premier roman bluffant par la qualité de l'analyse de la situation à laquelle Nina a été confrontée et qu'elle relate admirablement, au point qu'il aurait pu être catégorisé "psychologique". Un récit profond, susceptible de rappeler aux lecteurs leur propre vécu. On comprend aisément ce que représente pour l'auteur cette thérapie par les mots pour se libérer, pour avancer. C'est une réussite, car les mots sont justes et le processus extrêmement détaillé.
Publié le 11 Septembre 2020

@ Virginie_M., voici venu le temps d'un premier commentaire pour ouvrir (je l'espère) une longue série.
Comme il y a beaucoup à dire sur le fond et sur la forme, je le fais par la fenêtre "Ajouter un commentaire" pour la faisabilité des retours à la ligne (ce que ne permet pas "Je note ce livre").
Que dire sur le fond ?
C'est un premier roman bluffant par la qualité de l'analyse de la situation à laquelle Nina a été confrontée et qu'elle relate admirablement, au point qu'il aurait pu être catégorisé "psychologique".
Le titre est bien choisi, où chaque mot a son importance et sa justification, ce que confirme le contenu.
Le synopsis est suffisamment explicite pour que le lecteur puisse entrer dans le délicat dilemme auquel Nina va être confrontée. Les couples sont-ils voués à exploser après un certain nombre d'années ? En cette époque "moderne" qui a vu la fin des convenances "corsetées" dans le domaine de l'amour, du désir, de la passion, où le virtuel peut prendre le pas sur le réel, un couple sur trois (sur deux dans les grandes villes) divorce.
C'est un récit profond, susceptible de rappeler aux lecteurs leur propre vécu.
J'ai beaucoup aimé le découpage chronologique (lequel justifierait soit un sommaire, soit une table des matières), les citations qui accompagnent chaque chapitre, et les paroles de chansons qui illustrent les situations, les unes et les autres bien choisies et opportunes.
On comprend aisément ce que représente pour l'auteur cette thérapie par les mots pour se libérer, pour avancer. C'est une réussite, car les mots sont justes et le processus extrêmement détaillé.
Que dire sur la forme ?
Virginie l'a annoncé : "… à ce jour, je n'ai bénéficié d'aucune relecture pour corriger les fautes et le style. Je me lance dans le grand bain comme une débutante".
Tout ce que l'on peut imaginer de nature de fautes se rencontre donc, c'est bien normal, au fil des pages. Cela fera le bonheur des correcteurs.
Mais rassurez-vous, ce premier jet où il n'y a rien à redire sur le style, est une pépite en devenir.
Bonne chance, Virginie, pour la suite de ce premier roman.
Merci d'avoir choisi monBestSeller pour le partager et aller à la rencontre des lecteurs.
Avec toute ma sympathie. MC

Publié le 11 Septembre 2020

@Virginie_M., un auteur débutant, parce qu'il a consacré beaucoup de temps à écrire son "premier", est assuré de connaître la fierté après avoir cliqué sur "valider".
Dans le cas où, comme pour vous (ce que vous précisez dans la biographie), écrire est un moyen de se reconstruire après une épreuve, cet élan doit être encouragé et la fierté n'en est que plus grande.
Je vais donc revenir vers vous et vous pourrez en attendre un retour bienveillant, constructif et solidaire.
MC

Publié le 04 Septembre 2020

@Virginie_M., c'est normal, cela s'appelle la solidarité entre auteurs, et plus particulièrement celle d'un auteur déjà ancien sur la plate-forme, conscient qu'il faut du temps pour tout maîtriser de son fonctionnement, envers un nouveau.
Comme ce fut le cas pour moi, auteur débutant, on croit que son "ouvrage" est abouti (erreur !). S'auto-publier sur cette plate-forme est l'opportunité, aidé parfois par les lecteurs, plus souvent par la lecture des autres auteurs, de se rendre compte qu'il y a lieu de l'améliorer (dans toutes ses composantes). Ce peut être la présentation, le format (A4 à proscrire, A5 pour une lecture confortable), la biographie, le synopsis, la structure de son écrit, la chasse aux coquilles bien entendu, etc.
On se rend compte en même temps que ce laps de temps laissé à "l'apprentissage", à l'avis des bêta-lecteurs, permet d'être plus abouti au moment où l'on envisage de se publier commercialement.
Un auteur débutant (tous l'ont été) a plus besoin de retours constructifs que de commentaires désobligeants dont certaines personnes se sont fait une spécialité, sous différents pseudos.
Cordialement. MC

Publié le 04 Septembre 2020

@michel canal, ceci est une critique très constructive et je vous en remercie. Je vais changer cela.

Publié le 04 Septembre 2020

@Virginie_M., j'ai beaucoup aimé l'incipit en page 3, mais je vous livre une info qui peut rendre service aux lecteurs potentiels : votre choix de police ne permet pas une lecture confortable. Sans doute est-ce pour cela que la police Times ou Times New Roman est imposée pour les publications.
J'ai arrêté la lecture pour cette raison après les premières pages.
Cordialement. MC

Publié le 04 Septembre 2020
5
@Virginie_M En effet, comme vous le dites si bien dans votre biographie, ce n'est pas le roman du siècle (ni même, si vous voulez m'en croire, du suivant), mais il présente tout de même l'avantage d'être globalement bien écrit. Maintenant, je vous avoue (humblement) que je ne suis pas passionnée par ce genre de littérature, mais j'imagine assez volontiers que vous vous en foutez comme de votre première brassière. De fait, moi aussi. Dès lors, rien ne nous empêche de nous comprendre. Bien à vous. PS : Une question pourtant : comment peut-on pondre un titre aussi rébarbatif ?
Publié le 03 Septembre 2020

"Fort intérieur"... Quelle drôle de chose que cette chose-là...

Publié le 03 Septembre 2020