Mort pour la Suisse

76 pages de Marc Schindler
Mort pour la Suisse Marc Schindler
Synopsis

Comment un jeune journaliste est devenu agent des services secrets de son pays et comment sa mission d'espionnage d'un brillant avocat, membre d'une armée secrète, l'a conduit à Belfast, à Beyrouth et à Bonn, où il a été démasqué.
C'est le roman d'une ambition : passer de l'autre côté du miroir, être acteur de l'histoire plutôt que spectateur.

Publié le 20 Septembre 2020

Les statistiques du livre

  631 Classement
  57 Lectures 30 jours
  1615 Lectures totales
  +1 Progression
  65 Téléchargement
  9 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

7 commentaires , 4 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Billl Tavernier. Merci pour votre commentaire. Je vois que vous êtes un lecteur attentif et critique, qui ne laisse rien passer ! Je vous donne raison sur la chronologie es faits et les détails techniques. Mais, cela fait partie de la licence de l'auteur d'arranger à sa façon l'histoire et ses personnages. Sinon, j'aurais écrit un rapport d'agent de renseignement. Ce que je suis as .

Publié le 22 Mars 2021
4
Vraiment super, rythmé et très intéressant, lu d'une traite avec grand plaisir. J'aime beaucoup la Suisse et j'ai beaucoup de respect pour l'Armée de milice suisse, dont vous expliquez très bien le fonctionnement, même s'il a évolué depuis les années 70. J'aurais juste des remarques de détail : - je pense que vous situez les voyages en Irlande et au Liban en 1975, début de la guerre civile au Liban. Or le conflit en Ulster semble débuter dans votre récit, alors qu'il a déjà presque 10 ans. - vous évoquez un échange de CD, or les premiers CD pour ordinateurs ne sont apparus que dans les années 90. il faudrait plutôt évoquer un microfilm ou autre type de support de l'époque. - Sur le cargo, l'avocat emprunte le téléphone satellite du capitaine du navire, or cet appareil n'est apparu que fin des années 80. Pourquoi ne pas évoquer plutôt une transmission radio que l'avocat dicterait au radio du bord et que surprendrait le journaliste ? Voilà, comme on dit en Suisse : "Tout de bon !"
Publié le 17 Février 2021

@francoise adam. Merci d’avoir choisi mon premier polar. Vos commentaires critiques seraient bienvenus. Bien a vous

Publié le 11 Janvier 2021

@bertheC. Merci pour votre commentaire. Je suis ravi que mon premier polar vous ait intéressé. Il est nourri d'expériences professionnelles en Irlande et au Liban. J’ai été officier de milice dans l'armée suisse. Mais je ne suis pas un espion ! J’ai tenu compte des critiques pour mon second polar « Alexandre Nitchevo, que je vous recommande. Bien a vous

Publié le 11 Janvier 2021

J3 reviens a un commentaire.D'abord excusez ce mot récit repris trop souvent
,Et la mort de Hirschmann,n'apprend rien à ce journaliste,quant à moi je ne peux que' douter. Jiellion n'a aucun moyen d'investigation!

Publié le 10 Janvier 2021
4
Le début de ce livre est très réaliste,bourré de détails,qui me semblent structurer un récit et me font entrer vraiment dans ce récit,et le fond rendre vivant et crédible L'avocat Hirschmann est plus vrai que nature!! Tout au long de ce récit l'écriture en est fluide,et les dialogues naturels. Difficile! Les rapports entre les hommes et certains détails me font penser que vous même êtes dans l'armée '' la vau hall de loc. Roulait sur l'A 57"... Ça ne s'invente pas Votre récit commence à se compliquer en Irlande du Nord, et devient trop complexe au Liban Trop de noms, Comment pour ce pauvre journaliste découvrir la complexité de l'avocat en plus dans un Liban gangrené par les magouilles politiques ,carrément non crédible La fin? PRÉVISIBLE! Continuez d'écrire de façon aussi naturelle,bravo
Publié le 10 Janvier 2021

@freoberson: Cher Fred, merci pour votre commentaire. Mais l'espion du roman, ce n'est pas moi. J'attends avec impatience vos remarques critiques. Amitiés.

Publié le 03 Novembre 2020

@cevenol
Bravo l'espion ! Je vais le lire, Amitiés, Fred

Publié le 14 Octobre 2020

@RaphaelM. Merci pour votre commentaire qui m’encourage à écrire. J’ai deux livres en chantier pour les prochains mois.

Publié le 11 Octobre 2020
4
C’est inattendu un roman d’espionnage suisse. Mais pourquoi pas en fait ?! Pourquoi la neutralité légendaire ne s’accompagnerait-elle pas d’espionnage ? Inattendu donc et distrayant. Vous avez le sens de l’intrigue et m’avez tenu de bout en bout. (mise en page et typo ne rendent pas facile à lire).
Publié le 27 Septembre 2020
5
Bonsoir, Marc. C'est la première fois que je lis un roman d'espionnage suisse ;-). J'ai apprécié ce lever de rideau sur les coulisses d'un pays neutre qui ne diffère pas tant des ses voisins, dans le fond, si ce n'est par cette capacité à lisser le moindre remou dans une discipline exemplaire. Celle aussi à faire basculer la vie de citoyens, fidèles à leur nation, qui offrent une réserve aussi incroyable que diverse par cette "permanence militaire" (je ne sais pas quel est le terme exact) qui, me semble-t-il, est unique en son genre. Mais la Suisse est unique en son genre, n'est-ce pas ? Tout comme ses sympathiques habitants que je côtoie souvent... Un monde à part qui m'a toujours interpellée. Pour la forme, quelques fautes et oublis qui n'échapperont pas à une relecture attentive, mais rien de très gênant. Bref, merci pour le partage de ce récit surprenant que j'ai eu plaisir à lire, et bonne soirée. Amicalement, Michèle
Publié le 22 Septembre 2020