Mort pour la Suisse

75 pages de Cévenol
Mort pour la Suisse Cévenol
Synopsis

Comment un jeune journaliste est devenu agent des services secrets de son pays et comment sa mission d'espionnage d'un brillant avocat, membre d'une armée secrète, l'a conduit à Belfast, à Beyrouth et à Bonn, où il a été démasqué.
C'est le roman d'une ambition : passer de l'autre côté du miroir, être acteur de l'histoire plutôt que spectateur.

570 lectures depuis la publication le 20 Septembre 2020

Les statistiques du livre

  53 Classement
  405 Lectures
  -16 Progression
  4.5 / 5 Notation
  5 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

2 commentaires , 2 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@cevenol
Bravo l'espion ! Je vais le lire, Amitiés, Fred

Publié le 14 Octobre 2020

@RaphaelM. Merci pour votre commentaire qui m’encourage à écrire. J’ai deux livres en chantier pour les prochains mois.

Publié le 11 Octobre 2020
4
C’est inattendu un roman d’espionnage suisse. Mais pourquoi pas en fait ?! Pourquoi la neutralité légendaire ne s’accompagnerait-elle pas d’espionnage ? Inattendu donc et distrayant. Vous avez le sens de l’intrigue et m’avez tenu de bout en bout. (mise en page et typo ne rendent pas facile à lire).
Publié le 27 Septembre 2020
5
Bonsoir, Marc. C'est la première fois que je lis un roman d'espionnage suisse ;-). J'ai apprécié ce lever de rideau sur les coulisses d'un pays neutre qui ne diffère pas tant des ses voisins, dans le fond, si ce n'est par cette capacité à lisser le moindre remou dans une discipline exemplaire. Celle aussi à faire basculer la vie de citoyens, fidèles à leur nation, qui offrent une réserve aussi incroyable que diverse par cette "permanence militaire" (je ne sais pas quel est le terme exact) qui, me semble-t-il, est unique en son genre. Mais la Suisse est unique en son genre, n'est-ce pas ? Tout comme ses sympathiques habitants que je côtoie souvent... Un monde à part qui m'a toujours interpellée. Pour la forme, quelques fautes et oublis qui n'échapperont pas à une relecture attentive, mais rien de très gênant. Bref, merci pour le partage de ce récit surprenant que j'ai eu plaisir à lire, et bonne soirée. Amicalement, Michèle
Publié le 22 Septembre 2020