L'ennemi portait un nom tome 2

404 pages de Jean Pierre vilaceque
L'ennemi portait un nom tome 2 Jean Pierre vilaceque
Synopsis

Ce deuxième tome commence aussitôt après la fin des Jeux olympiques de Berlin en 1936. Adrien a compris que l’homme qu’il poursuit se révèle intouchable, ce dernier fait partie du premier cercle d’Adolf Hitler. Il sombre dans une profonde dépression et se réfugie dans l’alcool. Il enchaîne les liaisons sans lendemain, les bagarres entre ivrognes, qui l’amènent au bord de la déchéance. De son côté, Hans reste le partisan le plus fidèle à son maître, il exécute les plus basses missions pour lui jusqu’au jour où un événement bouleverse son existence, et remet toutes ses valeurs en question. Les deux hommes revivent un moment de rémission grâce à l’amour que leur portent leurs deux épouses, mais la Seconde Guerre mondiale va à nouveau bouleverser leurs vies, et entrecroiser leurs destins

Publié le 10 Octobre 2020

Les statistiques du livre

  1881 Classement
  28 Lectures 30 jours
  721 Lectures totales
  +546 Progression
  53 Téléchargement
  1 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

6 commentaires , 4 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@ Karsten Brandt
Merci beaucoup pour votre commentaire chaleureux!

Publié le 28 Décembre 2020

@Annie 34
Je suis très heureux de savoir que la suite vous a plu!J'espère que vous aurez autant de plaisir au suivant. Merci

Publié le 28 Décembre 2020
5
Le tome deux du "l'ennemie portait un nom" est la suite logique du premier tome. Le même suspense, on ne peut s'arrêter jusqu'à la fin. Un excellent livre avec une histoire bouleversante! Bravo!
Publié le 21 Décembre 2020
5
Quel plaisir de lire la suite de l'ennemi portait un nom !!! Merci Monsieur. Au plaisir de vous lire à nouveau. Annie.
Publié le 09 Décembre 2020

@ le Trib 542. Merci chaleureusement pour votre commentaire! Il me réconforte dans la mesure que tout auteur d'une façon générale peut craindre, après le beau succès du tome 1 d'une saga , que le tome 2 ne rencontre pas la même adhésion. Il est vrai que mes personnages féminins incarnent cette force de rédemption qui permet bien souvent aux hommes de se racheter de leurs actions condamnables.

Publié le 01 Décembre 2020

Le T1 appelait en effet une suite et on n'est pas deçu:le T2 est très inattendu dans le développement de l'histoire et très troublant dans l'évolution des personnages entre le bien et le mal,à l'image de ce que nous ressentons confusément de nos sociétés et de nous-mêmes.J'ai bien aimé l'approfondissement psychologique des personnages, en particuliers des personnages féminins qui me semblent être la clé du roman et de la vie:patience,ténacité,douceur et résilience.Bravo, une belle réussite.

Publié le 30 Novembre 2020

@Gigi56
Je vous suis très reconnaissant de votre commentaire, vous mettez avec justesse le doigt sur ce que j'ai essayé de faire transparaître dans ce tome 2, l'énorme complexité de l'homme avec ses paradoxes, ses zones d'ombre et de lumière, et sa difficulté en final à diriger sa vie avec tous les pièges que les événements lui tendent. Sommes nous maître de notre destin? Voici un excellent thème de devoir de philo, n'est ce pas!

Publié le 24 Novembre 2020
5
Quel plaisir de retrouver ces personnages si attachants, et de suivre leurs parcours respectifs au travers d'une autre période de l'histoire toujours aussi riche ! Il n'y a plus vraiment de bons et de méchants, mais juste des êtres humains avec leurs failles et leurs souffrances, ce qui nous amène à nous repositionner par rapport à notre jugement, je pense notamment à HANS. Ce livre nous ouvre une porte sur notre arbitrage et nous amène à une réflexion sur nos préjugés. Quel beau clin d’œil du destin !
Publié le 17 Novembre 2020

@Pascal.S
Merci pour votre commentaire, et votre approche très intéressante des personnages du roman. L'histoire est très riche en exemple de personnages aux comportements abjects qui se révélaient d'excellents maris et pères attentionnés. Cette dualité effrayante est propre à l'humain, elle a modelé toutes les sociétés qui se sont succédées depuis la nuit des temps, et malheureusement, nous devons faire avec.

Publié le 05 Novembre 2020
4
Votre récit est intéressant voir même peut-être fascinant car à travers lui on se demande si certains de vos personnages ne sont pas schizophrènes tellement ils ont en fait une double face à l'image de ce Hans. D'un côté celui-ci exécute les pires bassesses commandées par son maître Hitler mais pour autant se révèle être un mari et père aimant. Je ne peux m'empêcher de prendre l'exemple le plus extrême qu'il soit, qui est Hitler même si je n'établis pas de lien de comparaison entre Hitler et le personnage de Hans. Mais apparemment de ce que j'ai lu d'Hitler, un horrible personnage qui est responsable de la mort d'énormément de personnes, celui-ci n'avait pas d'enfants, il ne semblait pas avoir une grande affection pour sa femme mais toutefois il aimait beaucoup sa chienne. Comme quoi même les humains les plus abominables sont capables de donner de l'amour....
Publié le 02 Novembre 2020
Jean Pierre vilaceque
Biographie

Jean Pierre Vilacèque est né à Saint-Malo en 1938, il assiste à la libération de sa ville par les forces alliées en août 1944. Cette période...


A lire dans les actualités