CONSOLATION

56 pages de Garnache
CONSOLATION Garnache
Synopsis

"Si l'on pouvait arrêter les aiguilles..." chantait Berthe Sylva : les seules personnes qui pourraient nous répondre, ce sont les horlogers, ceux dont le métier est de mesurer le temps. Mais s'ils ne peuvent pas l'arrêter, ni même le ralentir, ils peuvent le quantifier. Avec la montre et l'horloge, ils ont créé une machine à explorer l'éternité, et l'éternité c'est long, surtout vers la fin...lorsqu'ils disparaissent. Ils sont de moins en moins nombreux, mais la Franche Comté en comptait des milliers dans les deux siècles passés. Voici l'histoire d'une famille de Morteau, imaginaire, mais qui témoigne de la vie de toutes les autres.

194 lectures depuis la publication le 17 Octobre 2020

Les statistiques du livre

  144 Classement
  194 Lectures
  +1332 Progression
  5 / 5 Notation
  0 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

2 commentaires Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

Bonjour et merci pour votre commentaire
Comme je le dis dans mon synopsis, l'histoire est romancée.
Par contre j'aime partir de personnages réels et parler d'une région que je connais un peu. C'est sans doute la raison pour laquelle vous avez eu l'impression qu'il s'agissait d'une histoire vécue.
J'en suis à mon vingtième récit en quatre ans d'écriture et je n'ai pas d'autre recette que de puiser dans mes rencontres, dans ma vie personnelle et familiale. Mais je fais tout pour brouiller les cartes car personne ne doit se reconnaître même si parfois certaines personnes me demandent si je n'ai pas pensé à elles et croient se reconnaître un peu dans les personnages et dans les événements.
Bien cordialement.

Publié le 21 Octobre 2020

C’est sympathique, d’une naïveté qu’on a du mal à imaginer encore aujourd’hui, tant les faits eux-mêmes que la manière de les raconter. Ça sent aussi un peu le contraire de "toute ressemblance avec… serait fortuite… ". Et ce qui m'intéresserait aussi est de savoir comment vous êtes arrivé à vouloir conter ce récit.

Publié le 21 Octobre 2020