La raie du cul

3 pages de Fernand Fallou
La raie du cul Fernand Fallou
Synopsis

Blagounette !
Vous embarrassez pas des étoiles, on s’en fout !
Vous riez ! (smiley 3)
Vous souriez ! (smiley 2)
Vous souriez pas ! (smiley 1)
Vous êtes triste ! (smiley 0)
Envoyez-moi le smiley correspondant.
Je vous renverrai un petit merci…
Ça vaut pas plus !
Cela dit !
Quand on partage ensemble un rire ou une tristesse, c’est le premier pas pour devenir amis !
Et ça, c’est le début de la plus grande et la plus belle des histoires !
Bisous à toutes et à tous !

Publié le 07 Novembre 2020

Les statistiques du livre

  267 Classement
  124 Lectures 30 jours
  410 Lectures totales
  -25 Progression
  0 Téléchargement
  0 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

13 commentaires , 6 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

Chère @Violette_B
Après ce commentaire sympathique et étoilé généreusement et agrémenté de "plein de smiley" où je découvre une amatrice de chutes qui aime rire. Alors rien que pour vous, pour vous remercier, une histoire de chute.
C'est un homme qui court dans la rue, tout à coup il glisse sur une peau de banane. Et il s'écrase sur le bitume.
Ça, c'est une chute !
Je vous souhaite un bon dimanche.
FF

Publié le 22 Novembre 2020
5
@Fernand Fallou Une observation fine de notre société et une chute admirable! (dans ce contexte, oserais-je parler d'une chute de reins ? ) J’ai bien ri ! Bravo ! Plein de smiley
Publié le 21 Novembre 2020

Cher @Hubert
Voila qui me fait plaisir. merci !

Publié le 21 Novembre 2020

:-)
:-)
:-)

Publié le 20 Novembre 2020

:-)
:-)
:-)

Publié le 20 Novembre 2020

Chère @Parthemise33
Mon dieu, Suis-je bête , comment n'y ai-je pas pensé ?
Pourtant en cette période de covid j'aurais du !
Il fallait me lire avec un masque.
Et voila, vous êtes contaminée !
Prévenez les autres lecteurs et lectrices.
Je suis désolé et je vous remercie pour les étoiles.

Publié le 13 Novembre 2020
5
@Fernand Fallou Cher M FF, voilà une pochade réjouissante et fofolle. Vous savez que dans la ville de Nénuphar sur la Bouzine, il existe la rue Nepomucène Niais, auteur qui a eu son quart d’heure de célébrité en publiant « La Marmite fêlée du routier » . La mairie, reconnaissante, a baptisé un arrêt de bus de son nom. Le hic, c’est que les arachnophobes refusent de l’utiliser : ils ont peur de l’arrêt Niais. Oups c’est contagieux, docteur ? Merci Bisous Merci à vous.
Publié le 12 Novembre 2020

Cher @gerard lamarque
Hé, oui ! En bon Gaulois, j'ai toujours eu peur que le ciel ne me tombe sur le tête.
Merci de m'avoir lu.
je viens de me rendre compte que je n'avais pas adressé ce commentaire.
Excusez moi.

Publié le 09 Novembre 2020

Bon on assiste toujours à des étoile qui tombent on ne sait pas pourquoi.

Publié le 09 Novembre 2020

Cher @nafamj
Ça vaut pas le coup de mêler nos politiques à cette blagounette.
Merci pour ce commentaire étoilé généreusement.

Publié le 08 Novembre 2020
5
nos politiques aurait pu le faire trés amusant et hélas possible
Publié le 08 Novembre 2020

Chère @FANNY DUMOND
C’est un plaisir de vous lire et de vous faire rire. Merci pour ce commentaire étoilé généreusement.
Bon week end.

Publié le 07 Novembre 2020
5
Bonjour@Fernand Fallou ça fait trop du bien de rire et, surtout, de lire autre chose que sur la Covid en cette année 2020 propice à la lecture. Merci beaucoup Fernand et bon week-end à vous. Cordialement. Fanny
Publié le 07 Novembre 2020

@lamisch
Ma chère Michele
Sûrement que dans une de mes vies antérieures j’ai dû être clown parce que je trouve beaucoup de bonheur dans le sourire des gens qui m’entourent.
Merci pour ce commentaire.
Bon week end

Publié le 07 Novembre 2020
5
Smiley 3, évidemment ! Cinq étoiles, bien sûr ! Elle est tout simplement excellente, ta courte nouvelle ! Bises et bon week-end. Michèle
Publié le 07 Novembre 2020

Chère @la miss 6
Rien que pour avoir le plaisir de vous lire, je vais me casser la tête pour trouver d'autres idées.
Et je trouve dommage, regrettable que Mbs n'ait pas prévu de mettre des étoiles aux commentaires que l'on reçoit.
Continuez comme ça, parmi tous ceux qui sont à la recherche d'un guide, il y a bien un génie capable de reconnaitre un génie, ce serait génial !
Cela dit, j'ai beaucoup ri.
merci
bon week end !

Publié le 07 Novembre 2020

Chère @Catarina Viti
merci
bon week end !

Publié le 07 Novembre 2020
5
@Fernand Fallou Cher monsieur, je comprends parfaitement votre modestie, cette pudeur et cette simplicité qui refusent de s'embarrasser d'étoiles plus ou moins frelatées, cependant, parce que j'ai si tant tellement ri à votre géniale pochade ( de fait, je n'avais pas autant rigolé depuis le cyclone Catarina), je ne sais résister à l'envie de vous couvrir de toute une galaxie. "Mais où va-t-il pêché tout ça ????????" me suis-je demandé à moi-même, pantelante d'admiration pour l'incontestable talent qui vous caractérise, vous et vos babouineries aussi indélébiles que subséquentes. Bien sûr, vous vous refuserez, tel le magicien des lettres que vous êtes, de révéler vos trucs, ces trucs qui ébahissent votre public et le réduisent à l'état d'endive ou de rutabaga. C'est bien compréhensible. Mais, ainsi que le disait ma vieille maman avant de défuncter suite à l'imbibition d'un fort litre d'eau de Javel qu'elle avait prise pour un remède contre les varices du pancréas (sur la fin de sa vie, l'antique toupie avait tendance à confondre le yin et le yang, Nietzsche et Rintintin, Perrette et son pot au lait, saint Thomas d'Aquin et le facteur, le rouge et le noir, le pont de la rivière Kwaï et la tour Montparnasse, Trafalgar et le square des Batignolles, Nelson Mandela et le bibendum Michelin, le taxi pour Tobrouk et la poussette de sa petite-fille Angélique (j'en passe et des moins cossues) ; comme disait donc ma vieille maman : "Gare à ton cul, gamine, si tu veux pas que les doryphores polyclètes le transforment en piste de bobsleigh !". Certes, le rapport est lointain avec ce qui nous occupe ici, c'est-à-dire l'apologie un tantinet excessive des transports urbains, mais les paroles de sagesse sont toujours bonnes à entendre, n'est-ce pas ? quelle que soit l'occasion, quel que soit le décor, quelle que soit la température sous abri. Brèfle, cher ami au cœur tendre et à la prostate ignifugée, bravo , bravo et même bravissimo !
Publié le 07 Novembre 2020

:-)
:-)

Publié le 07 Novembre 2020