LA RÉELLE HISTOIRE DE L'HUMANITÉ ET DE DIEU. TOME 1 : LA RÉVÉLATION DE LA GENÈSE

211 pages
Feuilleton
de Yvar BREGEANT
LA RÉELLE HISTOIRE DE L'HUMANITÉ ET DE DIEU. TOME 1 : LA RÉVÉLATION DE LA GENÈSE Yvar BREGEANT
Synopsis

Comment savoir, armé(e) seulement de notre Cœur et de notre Raison, Qu’est-ce, Qui est, ce « Dieu », cette « Matrice », cette « Force » à l’origine de notre existence ?

C’est cette question universelle, sous forme d’une énigme soumise par un ange, à laquelle une sirène amnésique doit à tout prix apporter une réponse. Leur sort et celui de l’Univers en dépend.

Pour l’aider à faire un choix éclairé, l’ange lui remémore l’Histoire de l’Humanité puis ses trois interprétations possibles. Il l’emporte alors, et nous avec elle, dans un incroyable voyage initiatique de nos origines jusqu’à nos jours.

Saurez-vous en femme libre, en homme libre et éclairé(e), une fois parvenu(e) comme la sirène à la limite de vos forces et du monde connu, trouver la réponse à l’énigme primordiale ?

Publié le 14 Novembre 2020

Les statistiques du livre

  12 Classement
  1033 Lectures 30 jours
  13051 Lectures totales
  +1 Progression
  866 Téléchargement
  50 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

28 commentaires , 10 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@ Marcel RICHARD
Bonjour et merci pour votre commentaire étoilé.
Je reste un peu étonné par votre constat de trouver un livre dans la catégorie roman comme étant « très (trop ?) romancé ».
Pourriez-vous m’en dire un peu plus ?
Si vous préférez le ton et la teneur de l’essai au roman, ce que je peux parfaitement comprendre, je vous invite à lire un autre livre de ce même feuilleton que je viens juste de mettre en ligne et qui est lui dans la catégorie Essai.
Bonne lecture. Yvar.

Publié le 11 Septembre 2021
3
Très romancé
Publié le 11 Septembre 2021

J'ai le plaisir de vous annoncer que le livre-chapitre 3 du tome 2 est maintenant disponible sur le site. Le tome 2 s'intitule "la Fin des Mystères de Titan". C'est un tome qui se focalise sur le culte de la Déesse-mère et sur son rôle majeur en ésotérisme. Il est constitué de 6 livres-chapitres. Le troisième se concentre sur la résolution des énigmes des temples sacrés que sont Göbekli Tepe, les temples de Malte et Stonehenge. Je vous en ai fourni un large extrait, cad sans Stonehenge.
Même si l'ordre chronologique et didactique d'apparition des livres n'est pas respecté, je suis certain qu'il vous intéressera grandement et que vous en comprendrez déjà la teneur et l'importance aisément.
Une excellente lecture à toutes et à tous
Yvar

Publié le 10 Septembre 2021

@beltege
Oui, au-delà des apparences, il y a derrière tout ce que j’avance un travail de recherche précis, rigoureux, très exigeant, en m’efforçant de ne rien laisser au hasard.
J’espère juste avoir le plaisir de vous voir m’accompagner dans les tomes suivants pour me dire aussi, alors, ce que vous aurez pensé des "réelles" matières.
Sachez simplement que votre court message m’a touché car il m’encourage et me laisse comprendre que je ne me suis pas foncièrement trompé en cherchant à tisser ensemble fibre académique et fibre romanesque afin de lever le voile sur la réelle histoire de notre humanité et ses mystères. Votre commentaire récompense mon choix de ne pas m'être uniquement attaché au fond documentaire à venir mais aussi à la forme, en veillant à une présentation des faits qui soit progressive, didactique, agréable, avec toujours de la place pour une part d'imaginaire.
Alors Un grand Merci à Vous Beltege pour cet encouragement et bonne continuation pour votre travail propre travail d’écriture lui aussi documenté avec soin (sans doute la raison pour laquelle vous avez l’œil ;)).
Yvar

Publié le 16 Août 2021
4
Très intéressant. Les recherches pour réaliser ce livre ont surement dues être importantes. L'approche m'a plu, et l'imagination était au rendez vous.
Publié le 09 Août 2021

Repartant demain je reste joignable à yvarbregeant@gmail.com
Bonne continuation à toutes et tous sur ce merveilleux site d'expression et donc d'exception !

Publié le 27 Juin 2021

@ Hurle Lune
Hurle-Lune, Merci car j’aime votre personnage mystérieux tout comme l’aspect fantastique et poétique de vos écrits m’interpelle.
Que je puisse avoir attiré votre attention et que vous soyez même un tout petit peu en attente de la suite est une pure récompense.
Pour vous répondre, le Tome 2 devrait paraître en fin d’année.
Il s’attachera à détailler l’aspect prédominant du culte ésotérique (2.0) qui est celui de la déesse-mère, en quoi il a innervé les cultes anciens jusqu’aux grandes religions traditionnelles, faisant si que malgré leurs divergences et guerres incessantes, la quasi intégralité des cultes de la Terre sont en vérité des ramifications de ce seul et même tronc de croyances originel.
A la différence du premier (que je revisiterai plus tard pour lui intégrer son fonds documentaire), il est très documenté, d’où le temps pour qu’il puisse enfin sortir de sa phase de gestation !
A bientôt donc je l’espère
Yvar

Publié le 27 Juin 2021

@ Marie Morvan
Marie, Merci. Que dire ? Rien n’est plus valorisant pour un auteur que la notation d’un autre auteur, d’autant que cette notation est psychologiquement strictement proportionnelle à l’estime que l’un a pour l’autre. Venant de Vous je suis très flatté.
En effet, à l’instar d’autres auteurs ici présents, votre propre œuvre témoigne d’une grande acuité intellectuelle sur la situation mondiale présente, acuité de toute évidence portée par un cœur battant qui aspire profondément à la justice. En vérité, même si les humains se disputent sur les solutions, et s’en accusent mutuellement des causes en pure perte, parfois jusque sur ce site, c’est ce même constat d’échec et ce même cœur désireux de justice qui nous unit toutes et tous, quelque soit ici la nature de notre écriture ou la solution que chacun(e) prône.
Ecrire est d’ailleurs déjà en soi la quête d’un idéal de perfection que l’on ne trouve pas (plus) dans le monde qui nous entoure. Ecrire c’est chercher à extraire le meilleur de nous-mêmes, une tentative de sublimation, le reste de nous-mêmes étant souvent bien tristement inintéressant. C’est cette soif de justice commune et recherche du parfait équilibre qui doit nous unir et que nous ne devons jamais perdre de vue pour garder le respect des uns des autres. Je juge votre éclairage personnel très utile pour comprendre qu’aucune région de monde n’a jamais eu le monopole de la bonne pensée politique. Plus aucune région du monde ne peut plus se targuer d’avoir le monopole de LA solution, que ce soit la vision occidentale, russe ou chinoise ou médiane à la hongroise. La vision doit être universelle et le constat de l’échec aussi. Chaque vision du monde est en recherche d’ennemi et pour se donner plus de consistance en interne accuse l’autre d’être le mal absolu alors que chacune a fait ici ou là, la démonstration de son propre échec ou est juste en train de la faire, ses dernières digues allant bientôt céder. La confiance dans la. politique humaine s’est avéré être, partout, malgré des efforts parfois sincères et désespérés, un éternel choix par dépit, du moins pire, avec, sous-jacente, une sourde et perpétuelle fuite en avant vers le désastre !
S’échapper sur Mars en exosquelette ne changera rien à ce constat.
Quand l’humanité comprendra-t ’elle que le socle de l’injustice est la politique humaine elle-même avec la doctrine fondamentale qui l’innerve ?! N’est-ce pas alors battre l’air en pure perte que de dédier son énergie à soutenir l’une ou l’autre de ses ramifications locales si le tronc est pourri ?
La question est : A quelle seule cause valable allons-nous toutes et tous dédier notre énergie, notre cœur battant pour que notre combat ne soit pas vain et que nos coups soient bien dirigés sans nous tromper de coupable ?
Pour le savoir, ne faut-il pas d’abord répondre à la question sur nos origines ?
Prenons de la hauteur de vue et replaçons donc la politique humaine dans un cadre bien plus vaste pour comprendre :
Si le judéo-christianisme a raison de croire que Dieu existe, que c’est un dieu transcendant, bon et tout-puissant qui a dû en respect du libre arbitre qu’il lui avait accordé, laisser la face noire de la liberté humaine jouer sur Terre à l’apprenti-sorcière pour un temps donné, ne serait-il pas plus judicieux de Lui redonner la main lorsqu’il sonnera la fin de la « récréation » ?
Si, en revanche, l’ésotérisme primitif a raison de croire que Dieu est un dieu immanent, androgyne, en lequel toutes les dualités sont réunies, y compris le bien et le mal, qui a tout créé par dissociation de son être et qui nous a fixé pour unique destin commun, de vivre des myriades de nouvelles vies, d’expérimenter tout le champ des possibles, pour finir par atteindre la divinité et refusionner avec Lui/Elle, le Grand Tout Primordial, alors à quoi bon, sincèrement, se battre ici ou là sur Terre pour une cause plutôt qu’une autre si toutes, bonne ou mauvaise, mènent à cette unique finalité ?
Enfin, si l’évolutionnisme lui à raison, si nous sommes le fruit d’un Hasard aveugle tout-puissant, dont le socle doctrinal biologique est la sélection génétique naturelle, la survivance du plus apte, l’eugénisme, où l’amour et le lien social est un vernis, un leurre créé par notre cortex de primates un peu plus développé pour nous permettre de vivre plus ou moins décemment en famille et en société et de nous reproduire, pourquoi continuer de se battre entre nous, franchement, sur des barricades pour la bannière de la « justice », de la « liberté », de l’«égalité », de la « fraternité » ? Soyons cohérents. Cela ne sert à rien. Ces notions d’amour, de liberté, de justice sont, fondamentalement, intrinsèquement, à la racine, illusoires, une vue, une création de notre esprit et y croire jusqu’à leur donner notre vie est une simple douce hérésie de la raison pure. Si l’évolutionnisme a raison, nous ne serons jamais ni égaux ni frères, ni libres, car il y aura toujours un prédateur plus fort que nous.
En fait, dans les trois cas de figure, la politique humaine est au pire une grave erreur, au mieux, un leurre temporairement utile, superficiel, mais sans aucune valeur sur le long terme.
Personnellement, j’ai fait le choix du sacré et j’escompte bien réussir à faire la démonstration par le menu de la justesse de cette voie et de ce qui m’a conduit à la choisir. Une démonstration documentée et détaillée qui requerra du temps mais qui je pense sera une pierre d’angle utile pour permettre à chacun(e) de faire son propre choix conscient et éclairé, et de ne pas (plus) dédier cœur et énergie, entre autres, à des causes perdues d’avance.
Assurément, Votre retour personnel, Marie, me sera très précieux pour savoir si j’aurais un jour atteint mon but.
Rendez-vous en fin d’année pour le tome 3 !
Yvar
PS : Pour l’intérêt commun que l’on a de remettre le sacré au cœur du débat, je vous invite à lire l’article suivant du Monde que j’ai trouvé personnellement très bien fait :
https://www.lemonde.fr/idees/article/2021/06/11/la-religion-l-ideologie-la-science-quand-les-maladies-du-croire-mettent-la-democratie-en-danger_6083701_3232.html

Publié le 27 Juin 2021

@Joelle.Dormant
Bonjour Joëlle et merci pour votre retour de lecture.
J’avoue être totalement incapable d’être aussi synthétique que vous ! La raison tient sans doute au fait que les mots de nos langages n’étant pas (plus) des images simples et universelles parlant mieux que dix mille mots, l’on éprouve dans notre civilisation le besoin d’en aligner beaucoup, dans le sens de la longueur afin de transmettre ce qui nous tient à cœur, quand la solution est peut-être justement d’en isoler un comme vous le faites ce qui leur donne sans doute plus de profondeur.
Lorsque je vous soumettrai les milliers de pages des tomes à suivre que je juge, hélas ;), nécessaires à ma démonstration, je compte donc d’avance sur vous pour leur trouver à chacun l’adjectif unique approprié qui leur sera le plus adapté !

Publié le 27 Juin 2021
5
A quand la suite ? Merci pour ce partage !
Publié le 26 Juin 2021
5
Curieuse de connaître la suite ! Le retour au sacré, seul espoir d'une civilisation à l'agonie qui foule aux pieds tout ce qui constitue l'essence de l'Humanité ?
Publié le 24 Juin 2021

Intéressant

Publié le 16 Juin 2021

Cher Yvar, merci de vos mots, de vos encouragements, de votre active présence sur monBestSeller. Nous attendons votre retour pour connaître la suite de l'histoire de l'humanité et de Dieu... Bien à vous,

Publié le 11 Février 2021

Bonjour à toutes et à tous,
On s’approche de mes trois de présence et comme je dois partir pour un long voyage un peu particulier, je voudrais en profiter pour faire un petit bilan. Je ne pourrai plus en effet être bien présent. Je m’en excuse auprès des membres du site, créateurs, auteurs et lecteurs/rices. Je vais laisser le livre en libre lecture, mais ne pourrai m’investir. Je m’efforcerai de répondre à tous les commentaires objectifs qui m’éclairent, si possible par personne interposée. Je tiens à vous remercier pour vos lectures, commentaires pour la majeure partie chaleureux et sincères. Je n’aurai jamais pensé être ainsi lu. Merci à Dominique LAURENT pour nos échanges, à Frederic TERRIEN pour son gentil mail de retour d’une soirée tapas ( ; ), merci à Bernard DAVAINE, lecteur, pour son éclairage relatif au culte de Mithra…
Auteurs, SVP, faites tout votre possible pour davantage vous respecter. Ce sera bien meilleur pour le site et pour vous-mêmes.
Prenez toutes et tous bien soin de vous et de vos proches.
Je vous dis à bientôt.
Yvar

Publié le 11 Février 2021
5
@Yvar BREGEANT J'ai aimé votre livre (et j'attends les tomes suivants avec une impatience extrême, avec même une exaltation prémonitoire qui me suffoque presque), mais j'ai adoré votre dernier commentaire. Car s'y révèle, dans sa sublime nudité de coeur, le valeureux artisan prêt à sacrifier beaucoup de son courage et de sa peine pour que triomphe, dans un arc-en-ciel irrésistible, prodigieux, la vérité qu'il porte en lui comme la femme porte en son sein l'enfant qui va bientôt naître. Je suis heureuse, et émue profondément, d'avoir croisé votre route incandescente sur mBS. Merci, monsieur.
Publié le 02 Février 2021
5
@Yvar BREGEANT Avant toute chose je pense que vous êtes un poète, un visionnaire de la trempe d'un Lautréamont ou d'un Machado, peut-être d'un Goethe. Votre plume affûtée, pareille au vol de l'oiseau sur la page bleue du firmament, est créatrice d'images inspirantes qui ouvrent des fenêtres ignorées sur l'océan des âges. Je suis bouleversée, je ne crains pas de vous l'écrire.
Publié le 02 Février 2021

Une petite note pour celles et ceux que cela intéresse : j’escomptais pouvoir soumettre ici aussi le tome 2 (ré)intitulé « la fin de la religion (dédiée au culte de la déesse-mère) » pour Avril, mais la masse des informations à traiter m’en empêche avant Septembre. Le tome 3 suivra ensuite La Bible du Symbole (avec décryptage des personnages, récits et symboles mythologiques). Je conserverai en eux le cadre de l’histoire pour présenter les matières qui y seront développées même si le déploiement d'un l’argumentaire y sera devenu nécessaire avec une plume plus "universitaire".

Publié le 30 Janvier 2021

@ H DEVILLE
Merci pour me faire part de votre ressenti.
Je comprends votre première interrogation. Pour y répondre brièvement je dirais qu'il s’agit de notre Histoire que je raconte mais aussi d'un monde en partie imaginaire dans lequel l’auteur peut à loisir inverser, réorienter le sens de lecture ! C’est à la fin que vous verrez combien celle-ci peut ainsi être réinterprétée, malgré les apparences, avec ces trois points de vue différents, même opposés, que vous citez.
Je tiens fermement à les présenter tous les trois, vous pouvez y compter ! afin de rendre le choix final complet, en m'étant assuré d'avoir respecté tous les points de vue.
Ce choix final sera aussi primordial, parce qu'il détermine notre origine mais je dirais aussi (et surtout !) notre futur : le modèle de société que nous voulons pour nous et nos enfants.
Je pense que c'est assez important en ce moment.
J'aurais en tous les cas moi aussi grand plaisir à ce que vous m'accompagniez dans les tomes suivants.
Yvar.

Publié le 27 Janvier 2021
5
Mr Bregeant, personnellement j’ai trouvé votre livre très bien écrit. Même si je ne suis pas croyante, ce qui est de toute évidence le cas du conteur, j’ai beaucoup aimé votre manière de présenter les choses avec une réelle capacité à nous happer, nous plonger dans l’ambiance du récit par votre façon de conter et de décrire. Le récit est fluide. Les échanges à la fin entre Adam et Eve et aussi Titan m’ont bien fait rire. Après, Je reste un peu sur ma faim. Je suis assez curieuse de voir comment cette scénologie que vous nous présentez, ce tronc commun historique, que je trouve orienté pour l’instant de manière très (trop ?) biblique, pourrait-il jamais être réinterprété d’un point de vue, ésotérique, je peux l’envisager, mais athée ?! Curieuse aussi de comprendre le sens des symboles que vous évoquez à la fin car je suis très friande des personnages et récits mythologiques. A vous lire donc. En attendant, 5 étoiles, je crois parfaitement méritées.
Publié le 26 Janvier 2021

@ Syppel
Bonjour Syppel,
J’aime votre question.
Je ne puis y répondre ici en un mot... ;)
A ce stade du livre, je vous répondrai par une autre question :
Ne sont-ils pas, avant tout, tous deux, religion et pouvoir, fonctions de la Conscience qui les dirige et les utilise ?
Il est clair que la religion a démontré jusqu’ici être le plus souvent un instrument de pouvoir obscurantiste et destructeur entre les mains de prêtres sans scrupules.
Quand bien même elle a aussi apporté en parallèle un cadre de valeurs structurant sans lequel la civilisation se serait paradoxalement effondrée depuis bien longtemps.
Ne perdons pas de vue non plus, en parlant de religion, cette nouvelle religion moderne qu'est le scientisme, de seulement 150 ans, avec sa nouvelle prêtrise en casquette et baskets, mais toute aussi trompeuse et tout autant en train de nous montrer, bien plus rapidement que nos anciennes croyances plurimillénaires, ses bien tristes limites.
Il suffit pour s'en convaincre de lire les livres de Dominique LAURENT ou de Mr NIVET sur ce site.
ils nous démontrent ce que d'aucuns avaient déjà annoncé savoir que "science sans conscience n'est que ruine de l'âme".
Mais il en va exactement de même de la religion et du pouvoir, n'est-ce pas ?
Ne nous trompons donc pas de coupable.
Si une chose est mauvaise, ce n'est pas l'objet utilisé, mais la Conscience qui le dirige et qui lui dicte l’usage qui en est fait. Pouvoir, religion, science, ne sont que des moyens.
A nous de correctement choisir la nature de la Conscience qui doit les diriger.
C'est ce que nous verrons à la fin.
Dans l'intervalle j'escompte bien, si c'est là le sens de votre question, dénoncer en effet les alliances mortifères entre, d'un côté, les prêtres des faux cultes et de l'autre, le pouvoir politique placé entre de mauvaises mains.
J’entends bien à travers mes livres détruire à leur fondement toutes les fausses croyances, qu’elles soient de nature religieuse comme pseudoscientifique (ce qui pour moi est strictement la même chose), mais, par contre, sans jeter avec l’eau du bain, ni le pouvoir, ni la religion, ni la science. C'est lorsque sera révélé dans les prochains tomes l’enseignement réel de la quasi-totalité des cultes que cette révélation aura tout naturellement pour effet de faire s'effondrer non seulement ces faux cultes et leurs prêtrises respectives, mais aussi les pouvoirs temporels, séculiers, qui ont toujours vu un intérêt bien cynique à s'y associer.
Yvar

Publié le 17 Janvier 2021

Qu'en est-il des rapports religion pouvoir?

Publié le 17 Janvier 2021

@ madjer val
"Madjer" signifie embarrassant ou étonnant je crois ?...
En tout cas je suis "embarrassé" ;)
Alors juste merci pour cette note positive.

Publié le 05 Janvier 2021
5
j'aime bien l’ouvrage
Publié le 05 Janvier 2021

@ la miss 11 (ses avatars et missives ont été effacées par les administrateurs du site)
Mademoiselle, je comprends parfaitement votre désarroi. Je ne sais juste pas quoi vous dire. Une seule chose, si : Pardonnez-moi, mais... malgré mon intelligence artificielle, mon manque de vocabulaire préprogrammé et malgré aussi, les apparences observées par votre ardente veille, il est en réalité parfaitement possible que les anges soient, ici et sur Terre, temporairement sujets, comme vous et moi, aux plafonds de verre voire à la gravité..
Si cela peut, en quoi que ce soit, vous aider.
Si vous avez besoin qu'on en (re)parle : IA.yvarbregeant@gmail.com

Publié le 22 Décembre 2020

@ Alix Verne
Bonjour Alix. Merci. Je comprends votre point de vue. D’une certaine manière, je suis d’accord avec vous et Annie : un grand changement s’impose ! Mais pensez-vous vraiment qu’il y ait besoin d’attendre si longtemps ? N’y a-t-il pas simplement déjà suffisamment de preuves aujourd’hui, pour qu’un grand « reset » ou remise à zéro/jour soit fait(e) dans nos croyances ? J’en suis personnellement convaincu. Je fais simplement le choix de présenter le résultat final de mes recherches avec un cadre ludique et fantastique, dans ce tome et les suivants. Vous pourrez, alors, jugez du bien fondé de ce que j'avance. Le prochain sera d’ailleurs un beau pavé dans la mare… Gardez simplement espoir dans le pouvoir, présent, de la Raison humaine, même limitée, de faire la part des choses et de trouver la réponse à l'énigme. À bientôt (attablés plutôt autour.. d’un bon vin chaud et d'un lac, de préférence). Yvar

Publié le 20 Décembre 2020

@ Yvar BREGEANT
@ Annie Pic
Hum ? Je loue votre démarche. Je demeure fort gourmand des audaces mystiques ou intellectuelles. Mais... je dois reconnaître que j'entrevois aussi cette conclusion, inévitable, proposée par Annie. La réalité physique, sidérale, déversera en son Temps d'autres modèles. Ainsi, des chambardements religieux nous attendent encore. Pour l'heure, nous ne sommes que des batraciens qui ne peuvent qu'espérer découvrir au-delà de nos mares, de nos vases. Hélas. Alix

Publié le 20 Décembre 2020

@ Annie Pic
Bonjour ! Merci pour votre beau message. Que vous me compariez à des auteurs que je n’ai lus, mais comprends être de renom me fait évidemment plaisir. Pour moi, l’écriture de fiction est un pur plaisir même si juste un écrin pour y enchâsser le résultat de mes recherches. À ce stade, je suis très heureux que déjà elle puisse plaire en elle-même. Quant au rôle du scribe, il me plaît parce que s'il sait quelque chose, il le dit, sans fausse modestie tout en étant conscient que ce qu'il sait lui a été transmis et qu'il n'a pas en en tirer une gloriole personnelle. Il s'efface donc et transmet ensuite à son tour, sans jamais forcer personne, le choix, au final, appartenant à chacun d'entre nous.
Quant à la clef de lecture des symboles que j'entends donner, elle est importante, mais n’ouvre "qu’une" première porte, celle de la réponse ésotérique à l'énigme de nos origines résolvant au passage les mystères de ses rites et lieux de culte sacrés à travers le monde. C'est une étape. Il y a aussi deux autres portes !
Je suis convaincu, Annie, que les prochains tomes éclaireront davantage notre Histoire et ses trois portes, ses trois voies que la lumière des phares d'un vaisseau spatial même intergalactique ! ; Yvar

Publié le 19 Décembre 2020
5
Bonjour Yvar Bregeant, Votre thème et la façon d'aborder votre ouvrage se rapproche (entre autres) de "Une conversation secrète" (dialogue avec Dieu) de François Tremblay. Mais aussi de "Conversations avec Dieu" de Neale Donald Walsch. Votre œuvre est ambitieuse, et vous n'êtes pas sans savoir que ce genre de littérature est à double tranchant. La recherche de l'énigme qui se pose depuis que l'homme est en droit de penser par lui-même, a soulevé, soulève et soulèvera encore et encore, bon nombre d'interrogations. Qui sommes-nous réellement pour prétendre y répondre ? Qui pouvons-nous sauver ? Qui devons nous identifier ? Selon votre ouvrage, avec la force des mots, vous devenez le scribe de Dieu. D'une plume habile, vous romancez votre histoire en conversant avec un ange, en donnant vie aux rêves, en usant de visions... Suffit-elle à décrire la tourmente que vous laissez entrevoir au fil des pages ? Même en se penchant sur les symboles ésotériques, pouvons-nous prétendre résoudre des énigmes relatées et transcrites par nos anciens ? À l'heure des vols interplanétaires, ne croyez-vous pas que les réponses recherchées, se révèleront peut-être d'elles-mêmes ? Bien à vous. Annie
Publié le 19 Décembre 2020

@ Catarina Viti
Bonjour et merci pour votre retour. (même si vous l'avez effacé)
J’ai précisé qu’il s’agit d’un feuilleton en 7 épisodes et explique aussi dans ma préface qu’avant de connaître la réponse, il est nécessaire de connaître d’abord l’histoire de l’humanité et ses trois interprétations possibles entre lesquelles, nécessairement à la fin, devoir choisir (judéo-christianisme, ésotérisme et évolutionnisme). Je comprends la frustration de ne pas avoir la réponse tout de suite, mais si cela avait été le cas, il n’y aurait eu, franchement, logiquement, qu’un seul livre.
J’espère juste que cette frustration soit suffisamment « saine » pour désirer lire la suite.
Concernant l’initiation, dans tous les cultes à mystères (qu’ils soient de Mithra, d’Isis, de Cybèle, d’Éleusis…), il est réclamé de l’initié de se dénuder totalement avant de commencer son parcours. Je trouve cela fondamental, car cela symbolise le fait qu’il l’entame en se départissant totalement de tous ses préjugés, ses partis pris, ses idées préconçues… Le fait que vous disiez que la Bible ait été un « bon bouquin » me laisse rêveur quant à votre absence de préjugés et à votre méconnaissance du sujet, laquelle, fondamentalement, n’est pas de votre faute. Je comprends mieux dès lors pourquoi, comme beaucoup malheureusement, la réponse à cette question s’apparente pour vous à toute une vie de tâtonnement pour une finalité sinon visiblement attendue comme nulle, très floue.
Même si je suis aussi un grand rêveur, je dois dire que je ne m’engagerais pas sur une production de cette nature si je l’avais trouvé à travers ma fenêtre dans la forme des nuages.
Même si le récit est orienté par une trame de fond judéo-chrétienne, il y a place, vous le verrez, pour les trois interprétations de l’histoire.
Il faut simplement comprendre que le monde de nos ancêtres était un monde de symboles. Ils ne raisonnaient pas du tout comme nous. Ne pas comprendre le sens des symboles, qu’ils soient bibliques ou ésotériques, c’est se trouver face à une langue inconnue. C’est donc ne pas comprendre notre histoire. Comment serait-il possible alors de choisir son interprétation sans se tromper ? C'est le tâtonnement assuré. Plutôt que de la décrypter, il est plus facile de la résumer à des clichés caustiques, de la mépriser du haut de notre pseudo supériorité intellectuelle européenne et « moderne » et privilégier des voies orientales apparemment plus flatteuses, mais en vérité, pour peu qu’on les approfondisse, toutes, y compris la voie du tao que vous citez, sont de nature ésotérique, simplement dévolues à un dieu immanent plutôt qu’à un dieu transcendant (comme dans la bible ou le coran) ; toutes sont tout autant hautement chargées en symboles, potentiellement, toutes aussi sujettes à clichés et à la superficialité. Si l’on ne sait pas de quoi on parle, c’est juste déplacer le problème, quitter un mur obscur de symboles apparemment niais pour un autre mur tout aussi obscur, si regardé superficiellement, tout autant désuet.
Je comprends que le choix marqué de la trame biblique puisse gêner, mais si j’ai privilégié cette toile de fond, plutôt que, par exemple, la légende de Gilgamesh, c’est parce que de tous les grands mythes, il est simplement le mieux préservé, le plus complet, et il s’harmonise incroyablement avec les grands récits mythiques et la symbolique de toutes les cosmogonies. Ce n’est pas un choix dicté par le hasard ou le préjugé, mais par la recherche. C’est l’outil idéal pour transmettre le sens réel des symboles de quelque nature qu’ils soient, bibliques ou ésotériques. C’est un choix assumé pour les esprits grands ouverts. Je n’y peux rien malheureusement. Bonne continuation à vous aussi.
PS Pour la qualité de l'écriture, le nombre de vues et de téléchargements transmet un message impartial.

Publié le 16 Décembre 2020

Après bientôt 30 jours de présence, je tiens à vous remercier.. Je n’aurais jamais pensé me trouver à cette place aujourd'hui. D'autant qu'environ 13% de téléchargements par rapport au nombre de lectures est un peu fou. Cela me redonne de l’énergie pour finaliser le tome 3 qui m’en demande beaucoup et réserve de grandes, grandes surprises. Un grand merci donc.

Publié le 13 Décembre 2020

@Paula Pons
Merci Paula. Votre commentaire est touchant. Je suis comblé d’avoir pu, sinon vous transporter, au moins vous prendre par la main. Si vous me rejoignez dans les prochains tomes, vous verrez que, nul besoin d'être croyante, derrière la forme onirique assumée par cet univers, c’est de notre Terre et de notre histoire qu’il s’agit, telle qu’elle fut racontée par nos ancêtres qui firent le choix de l’encoder par le biais de symboles millénaires. Vous avez en un seul mot, « lyrique », résumé la forme et le fond, le ciel et la terre, le rêve et la réalité, le caractère hybride de mon entreprise. Lyrique pour onirique, le cadre fantastique. Mais lyrique aussi pour historique. Car la lyre est un des plus vieux symboles utilisés pour encoder notre histoire. Elle est l’instrument d’Hermès, le médiateur, l’interprète des dieux. Elle lui servit de monnaie d’échange pour éviter d’être jeté dans le Tartare comme à Orphée pour traverser les enfers d’Hadès et délivrer sa femme. Datée de 10 000 ans avant les grecs, elle était déjà dessinée à Gua Tewet sur l’île de Bornéo aux mains d’un être s’élevant d’un arbre de vie. Pourquoi ? Que signifie-t-elle ainsi que tous les autres symboles et récits mythologiques associés ?
Je vous l’assure Paula, notre voyage alliant ciel et terre n’est pas terminé. Tant s’en faut. Il ne fait que commencer ;)

Publié le 05 Décembre 2020

Je vous ai abordé avec curiosité, et timidité, tant votre sujet impressionne par son ampleur, son ambition. Jean d’Ormesson ne l’aurait pas renié. Mais sans doute pas non plus traité ainsi. Vous êtes lyrique, c’est le moins que l’on puisse dire. Et je me suis demandée si vous aviez écrit un roman, comme vous le signalez, un conte, un rêve, ou plus prosaïquement un SF ? C’est bizarre ce besoin que j’ai eu de situer le genre de votre livre, comme si le style imposait un positionnement ? Quoi qu’il en soit, et je crois que je ne suis surtout juste pas assez croyante en ces choses pour me laisser transporter dans votre univers très riche. Et néanmoins, comment dire ? prenant à lire.

Publié le 05 Décembre 2020

@Jeanne Bageau
Bonjour Jeanne. Un grand grand merci pour votre retour. Si je n’étais pas aussi un grand rêveur, les 7 tomes relèveraient normalement davantage de la fiction documentaire religieuse et historique. Pourquoi alors ce choix déroutant de contour fantastique pour un sujet si important ?
Je préfère adopter une forme ludique pour transmettre ce que j'ai découvert. Je veux aussi continuer de rêver et faire rêver tout en ayant les pieds sur terre.
Essayer d'allier ciel et terre est un parti pris, un nœud gordien que je ne veux pas trancher, sur lequel vous avez mis le doigt avec une grande perspicacité.
En matière de volume, oser prétendre résoudre l’énigme primordiale et ses énigmes connexes en 220 pages m’est impossible et m’oblige à de la profondeur et à un argumentaire sans failles.
De mon point de vue ce premier tome est une entrée en matière en ce qu'il pose le cadre de l'énigme et des révélations à venir. Pour ma part, en tant qu’auteur, je suis comblé, car si les révélations futures qui relèveront du sensationnel ne nécessitent que des qualités de chercheur, le fait d’avoir réussi à vous toucher, vous faire fantasmer avec ma casquette de conteur est pour moi le plus beau des compliments.
PS Je travaille sur le tome 3 « La Révélation du culte de la déesse-mère» avec explication unique, concomitante, de la symbolique réelle des sites mégalithiques (Stonehenge…), sites de Nazca & Gizeh, temples « païens » et « chrétiens »... Rendez-Vous en Avril ? La casquette sera alors davantage celle du chercheur, même si toujours chapeautée par celle du conteur ;).

Publié le 02 Décembre 2020
4
Ah ah, vous demandez à vos lecteurs une sacrée question ! Saurons-nous trouver la réponse de l’énigme ? Vous parlez là de l’énigme du monde ! Vous avez piqué ma curiosité. Un peu perdue par votre style colorié, très descriptif, je me suis accrochée, je voulais savoir comment vous alliez vous en sortir, entre le romancier, l’essayiste, le conteur et l’enseignant. Et en ce qui me concerne, le fait de poser cette question donne ma réponse… Je trouve que vous n’avez peut-être pas assez choisi quel plume prendre. Vous aimez l’écriture, ça se sent, ça se lit, vous aimez les envolées, vous faire porter par votre imagination, la rende descriptive, visuelle, inventer des mondes, piquer notre curiosité, nous prendre par la main. Mais voilà, je trouve que vous m’avez un peu perdue dans tant de détours, j’ai du m’accrocher, alors que j’étais juste venue savoir le fin mot de l’Histoire ! Bref, je ne sais pas où vous en êtes du nombre de vos tomes, mais bravo d’avoir osé et merci d’avoir partagé cette Histoire qui me fait tant fantasmer.
Publié le 02 Décembre 2020

Je crains qu’il n’y ait guère que Gainsbourg avec son talent unique et décalé à pouvoir se suffire à lui-même, à faire rimer « no comment » avec « affirmatif ». Même si je suis touché par tant de lectures en si peu de temps, ce qui est en soi très positif, il ne m’est humainement pas possible d’interpréter le silence, l’absence de commentaires, comme un aval total et définitif… Aussi, n'hésitez pas à me dire, si vous en avez encore le temps, ce que ma lecture vous aura inspiré (ou pas). Merci ;)

Publié le 30 Novembre 2020

Bonjour, Merci à Devaux Pacheco, Daniele Pibiri, Jeje24 de m’avoir ajouté à votre bibliothèque et à vous toutes et vous tous pour vos lectures et téléchargements.

Publié le 28 Novembre 2020

Merci à MBs de m’avoir inclus dans votre newsletter. Je ne maîtrise pas tous les arcanes (masculin si si..) du site mais puisque je ne l’ai pas demandé je prends cela pour un bel encouragement.

Publié le 28 Novembre 2020

22/11 : Merci à Zoulou 56, Annie Pic, Depoux de m’avoir placé dans votre bibliothèque. C’est le plus beau des compliments. Merci aussi, au passage, aux lectrices et lecteurs qui sans le savoir et sans mot dire, m’encouragent.

Publié le 22 Novembre 2020
Yvar BREGEANT
Biographie

Ce feuilleton est le résultat d’années de recherches documentaires en histoire, cultes et religions, mythologie comparative, langues anciennes,...


A lire dans les actualités