Joyeux Noël 2020

20 pages de Fernand Fallou
Joyeux Noël 2020 Fernand Fallou
Synopsis

Tous les ans, depuis quatre ans, je vous livre une histoire de Noël. C'est presque un plaisir égoïste, parce que je l'écris d'abord pour moi. J'aime écrire des histoires de Noël.
Allez, tel Kant ou Dali, je vous la joue transcendantale…
Féeriquement transcendantale…
Pendant le temps de l'écriture, je quitte ce monde de brutes et je vais dans le monde féerique de mes personnages où je peux faire un petit clin d'œil lointain à mon ami Lewis Carroll.
Et pendant quelques heures, quelques jours, je suis enchanté.
Bonne lecture.
Et Joyeux Noël !

Publié le 21 Novembre 2020

Les statistiques du livre

  527 Classement
  65 Lectures 30 jours
  510 Lectures totales
  -135 Progression
  0 Téléchargement
  3 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

13 commentaires , 6 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

que dire après ce super conte de noël
Digne d'être réalisé en court métrage car ce scenario et on ne peut plus sympatoche car rien ne laisse présager de sa fin
Bravo

Publié le 27 Décembre 2020

Cher @René Sauvage
Vous ne me croirez sûrement pas, mais j'ai écrit cette histoire et appelé mon héroïne Alice, sans penser une seule fois au personnage de Lewis Carroll.
Ce n'est qu'après, que j'ai fait le rapprochement.
C'est avec un très grand plaisir, que je vous retrouve dans mes commentateurs.

Publié le 17 Décembre 2020

Ah… Alice la bien nommée… la veinarde, elle a de la chance d’avoir Lewis Fallou aux manettes !

Publié le 17 Décembre 2020

Chère @Sylvie Petitmarie
j'espère que vos parents ne vous ont pas fait vivre une aventure angoissante comme celle là, qui n'est belle qu'après. C'est sûr qu'après cette angoisse extraordinaire, le souvenir doit être extraordinaire aussi.
Merci pour ce commentaire généreusement étoilé.

Publié le 14 Décembre 2020
5
Joli conte de Noel ! Merci de m'avoir ramené à mes souvenirs d'enfants.
Publié le 13 Décembre 2020

Bonjour @Fernand Fallou ,Cher MFF, Votre message m'a hilarée. Je suis également dans les starting blocks. Telle la gazelle dans la savane, je m'élancerai samedi, au soleil levant. Pour le prix, je n'ai prévu que le restaurant. A vous de vous débrouiller pour le séjour. Il faut pas pousser la geisha dans les kakutasus, voire les orties. Même si c'est recommandé contre les rhumatismes et la fièvre jaune. Bisous Merci Bisous

Publié le 09 Décembre 2020

Chère @Parthemise33
bonjour,
Suite à votre proposition de repas au Japon, et dans l'hypothèse où vous payez le voyage l'hôtel et le resto., je vous fais savoir que je publierai un texte correspondant à votre demande samedi matin.
J'espère qu'il sera votre goût. Mais en si peu de temps, je ne crois pas aux miracles.
Sinon adieu à Yamamo Tokadératé et son copain, le marin Kichi Duo Dumas, adieu aussi à la famille Tami Tétong, et leur fille Atumi Tétong ainsi que leur chien qui jappe au nez des passants.
Je vais m'arrêter là !
Comme disent les Japonais " Plus y a de fous, moins y a de riz !" et si on va là-bas c'est sûr, ça va diminuer les rations.
A samedi, donc !
FF

Publié le 09 Décembre 2020

Chère @Parthemise33
Oh, un challenge ! Avec à la clef un resto au Japon. Si vous payez le voyage, je me mets tout de suite au boulot.
Sinon je vais réfléchir, si le sujet m'inspire ou non. L'inspiration, quel Mystère ? On en reparle dans une quinzaine.
Merci pour ce commentaire généreusement étoilé.
FF

Publié le 03 Décembre 2020
5
Cher Monsieur @ Fernand Fallou Le conte de Noël de M FF est arrivé ! Toujours différent , mais très agréable à lire. J’aime beaucoup votre héroïne. Nous avons tous quelque chose d’Alice en nous. Quelle imagination , quel talent ! J’ai écrit dernièrement une histoire pour mes deux petites filles. Leurs parents m’ont dit que mon écriture, trop compliquée, ne s’adresse pas aux jeunes générations. Je me demande de quoi ils se mêlent ! Votre univers féerique est très intéressant. Une chose en entraînant une autre, je suis curieuse de voir comment vous vous y prendriez sur un thème imposé. Les personnages mis en scène, seraient Dracula, Vampirella, Frankenstein et son monstre, la Dame Blanche, Golem. L’action se déroulerait pendant la période des fêtes de fin d’année. Les deux filles sont des fanatiques de Chica Vampiro et autres Buffy (c’est un indice que je vous offre). Il n’y a pas d’autres contraintes, ni dans le thème, ni dans la longueur, ni dans les personnages annexes. Que pensez-vous d’une publication des deux nouvelles pour Noël, voire un peu avant ? Si votre histoire me plaît, je vous inviterai au Vampire Café, quartier Ginza à Tokyo. Bisous Merci Bisous.
Publié le 02 Décembre 2020

Chère @Moumoune37
ça me fait plaisir de vous revoir parmi les lectrices de mes nouvelles.
Merci pour ce commentaire généreusement étoilé.

Publié le 27 Novembre 2020
5
Cette histoire est extraordinaire, elle m'a beaucoup plu.
Publié le 27 Novembre 2020

Bonsoir@Fernand Fallou Si, si Fernand, je m'en souviens très bien et je suis plus que ravie de voir que vous avez poursuivi la belle aventure ! Je suis comme vous, tout mes écrits sont en totale impro et je me laisse guider par mon imagination, je ne fais jamais de plan sinon noter les noms des personnages sur une feuille que je ne retrouve pas toujours ;-) et je suis toujours étonnée en me relisant de voir ce qui se cachait, je ne sais où en fait. Une fois, j'avais lu le premier chapitre de mon Chatterton à une proche qui voulait savoir la suite. J'étais bien infoutue de lui répondre, car je n'en savais strictement rien ! Et ce roman fait plus de 200 pages au final. Je pense être la seule de la planète à n'avoir ni lu ni vu Harry Potter ! Alors... pour ne pas mourir idiote, je vais, peut-être, me plonger dans cette lecture que j'ai sur ma liseuse. En attendant Noël, je souhaite un bel élan à vos doigts sur le clavier et une belle semaine. Cordialement. Fanny

Publié le 22 Novembre 2020

Chère @FANNY DUMOND
Vous ne vous en souvenez sûrement pas, mais vous avez été la première à me mettre un commentaire, (5 étoiles) sur la première nouvelle que j'ai publiée sur MBS. Elle titrait "Joyeux noël" (décembre 2016) Dans ce commentaire vous m'encouragiez à continuer.
Ce que j'ai fait.
Vous avez parfaitement raison. Quand j'ai commencé à écrire ce texte, j'étais tout fier d'avoir trouvé le nom du hibou. Ça fait vraiment nom de hibou de sorcière maléfique. On se croirait dans Harry Potter. Vous ne trouvez pas ? Bref. À cet endroit, je n'avais aucune idée de la suite. Elle est venue naturellement, au bout de mes doigts, sur mon clavier. Vous pouvez parler de surprise, c'en était une.
Merci pour ce commentaire étoilé généreusement.
Je viendrai vous souhaiter un joyeux noël un peu plus tard dans la saison.
En attendant.
Bonne semaine
FF

Publié le 22 Novembre 2020
5
Bonjour@Fernand Fallou quand notre imagination innée nous entraîne dans des contrées qui prennent peu à peu vie sur la feuille et que, souvent, nous sommes surpris en nous relisant. Merci beaucoup Fernand de cette lecture hors du temps, lorsque notre âme d'enfant refait surface. Cordialement. Fanny
Publié le 22 Novembre 2020

Cher @nafamj
Merci pour ce court commentaire qui en dit long, et de plus, étoilé généreusement.
Merci.
Bon week end !
Et Joyeux noël, avec un peu d'avance, certes, mais mieux vaut tôt que jamais. (ça sonne moins que tard, mais bon !) c'est l'histoire du têtard qui croyait qu'il était tôt ! Le temps, c'est un truc que personne n'a vraiment encore bien compris !

Publié le 21 Novembre 2020
5
Simplement magnifique Un vrai conte de noël
Publié le 21 Novembre 2020

@lamisch
Ma chère Michele
Bonjour, c'est un plaisir de te lire.
En ce qui concerne les oranges, qui dans les années 50 étaient une denrée rare, elles se vendaient à la pièce et étaient emballées dans du papier de soie. Quand nous en avions une, pour les grandes occasions, nous tournions les quatre coins du papier de soie, et remettions le papier sur l'orange, que nous faisions rouler par terre. Cela ressemblait à une tortue ou un animal qui avance. Bref ! Nous n'étions pas difficiles.
Tu m'as fait beaucoup rire en pensant que j'avais fumé la moquette. Sur la fin des années 60 j'ai eu pas mal d'amis qui s'y connaissaient en moquettes, ça vient peut-être de là !
Je vais attendre d'être un peu plus avancé dans la saison pour te souhaiter un joyeux Noel.
Merci pour ce commentaire généreusement étoilé.
Bon week end
FF

Publié le 21 Novembre 2020
5
Bonjour Fernand. Je n'ai jamais cru au père Noël. Je remercie mes parents de ne pas avoir pris leurs enfants pour des imbéciles tout en sachant préserver la magie de cette fête ;-). Il faut dire qu'eux, même quand ils étaient très sages, n'avaient souvent qu'une ou deux oranges dans leurs godillots, orange(s) qui disparaissai(en)t purement et simplement à la moindre bêtise... Ça change un peu la donne :-)... Du coup, je n'aime pas les histoires de ce bonhomme rouge que j'ai toujours trouvé moche et un peu beauf. Ceci étant dit, j'ai apprécié le côté délirant de la rencontre d'Alice avec madame Irma, tout en me demandant si tu avais fumé la moquette, puis l'explication finale qui m'a rassurée sur ton état ;-). Joyeux Noël à toi aussi, ami conteur, et bonne fin de journée. Michèle
Publié le 21 Novembre 2020

Chère @la miss 4
Fou ! C'est sûr ! Chapelier, peut-être ?
Travail du Chapeau !
J'ai navigué au près dans les quarantième élucubrations, traversé les remous divagants, erré dans la mer des pensées, pour trouver l'ile du rêve. Une montagne peuplée de créatures diaboliques cannibales, entourée d'une plage de rêve bordée de palmiers dans l'ombre desquelles se cachent les sirènes fantasmagoriques des marins au long cours.
J'ai accosté, j'ai entendu, dans la pénombre des palmiers, le chants des sirènes lascives, j'ai aperçu leurs hanches aphrodisiaques, leurs bras qui ondulent de chaque côté de leur poitrine diabolique. J'ai pris à la hâte quelques idées neuves fraichement arrivées sur la plage parmi les bois flottés. Et je suis reparti avant que les orques affamés ne descendent de la montagne.
J'ai passé la barrière de corail au péril de ma vie, et j'ai trouvé la route qui mène au port Aimebaiésse. Je suis passé devant le Phare Lamissecate. Contrôle de ma pèche ou de mon butin, je ne sais plus !
Tout va bien ! Une petite réflexion sur l'amitié que je porte à Lewis Carroll, mais l'avantage de "l'amour", c'est qu'on peut aimer quelqu'un qui ne nous aime pas.
Attention, la miss 4, je vous ai prise en sympathie, si vous faites un pas de plus, je vous aime !
Bon week end,
Merci pour ce commentaire étoilé généreusement.
Et Joyeux Noël
FF.

Publié le 21 Novembre 2020