Les descendants de Vénus & Mars : Survivre, Vivre & Aimer !

166 pages de Adama Bineta Sow
Les descendants de Vénus & Mars : Survivre, Vivre & Aimer ! Adama Bineta Sow
Synopsis

Cette histoire qui se passe durant la crise environnementale mondiale du 21e siècle, raconte comment un mari (ministre de l’environnement) et une coépouse (jeune diplômée rêvant de devenir modèle) vont jusqu’à devenir les pires ennemis en voulant la mort de chacun et comment cette coépouse et son amant (artiste peintre) en viennent jusqu’à ressentir des sentiments amoureux violents qui les dépassent.

Publié le 03 Décembre 2020

Les statistiques du livre

  178 Classement
  187 Lectures 30 jours
  390 Lectures totales
  -22 Progression
  17 Téléchargement
  3 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

4 commentaires , 1 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@unpetit50, oui c'est vrai c'est écrit comme un scénario car à la base je suis scénariste-réalisatrice. Mais en attendant de tourner les scénarii que j'écris, j'ai voulu commencer à les partager avec le public. Et comme tu as dit, je devrai songer à transformer ce texte en roman car les lecteurs lisent des romans et non des films, les films ils les visionnent directement sur un écran.
Et j'avoue que le style peut être dérangeant quand on est habitué à lire des romans.
Quoi qu'il en soit, je verrai comment transformer un scénario en roman pour le faire :)
Merci pour la remarque sincère.

Tous mes meilleurs voeux à vous également !

Publié le 27 Décembre 2020

Effectivement c’est un scénario, donc pas fluide à lire. Cela ne vaudrait-il pas le coup de le transformer en roman et de faire percevoir dès le début du récit quelle est l’intrigue ? Tous mes vœux pour cette nouvelle année.

Publié le 27 Décembre 2020

@la miss 9 Waouh ! Merci beaucoup pour votre retour sur le titre de l'histoire, effectivement je me demande encore si j'ai choisi le meilleur titre ? Et vous m'avez fait tellement de propositions, j'ai pris du temps à mieux saisir le sens des titres évoqués, qui sont souvent poétiques et évocateurs d'images, vous devez être une grande poètesse, en tout cas quelle inspiration ! J'ai appris beaucoup de nouveaux mots aujourd'hui (en toute sincèrité).
Et vous avez du prendre de votre temps pour me suggérer ces nombreux titres, cela me touche énormément !

Parmi vos titres proposés, voici ceux que j'ai préférés :
- Le Berlingot : Histoire d'une femme de notre temps
- Le potager des vanités
- Le blasphème pour tous
- Panique à Nicomaque

Mais ce qui est intéressant est que chacun des innombrables titres que vous avez proposés, parle d'une partie ou d'un détail de l'histoire racontée.
Encore merci !

Enfin, je vous remercie (encore un merci) pour votre note, j'espère que vous avez apprécié l'histoire.

Publié le 04 Décembre 2020

@la miss 9 On a introduit un Pacman dans votre crâne, pas possible autrement. Il doit être affamé à présent, il n’a plus le moindre petit neurone à ingurgiter, déjà qu’ils n’étaient pas nombreux. C’est triste… pas pour vous, pour lui.

Publié le 04 Décembre 2020
5
@Adama Bineta Sow Si votre but est de participer (et peut-être gagner) au grand concours du pire titre de tous les temps, vous avez toutes vos chances. Un vaste choix s'offrait pourtant à vous : "La Bignole infernale", "Le Poinçonneur chimérique", "La Marquise est restée chez elle", 'Bobards à bâbord", "Le Métro de Greenwich", "Le Léviathan de poche", "Le Cheveu sur la langue", "Le Potager des vanités", "La Cadillac des étoiles", "Ma baignoire en solitaire", "L'Agoraphobe romantique", "La Constipation vaincue", "Le Scapulaire endémique", "Histoire de la femme au yacht", "Le Blasphème pour tous", "Les Clapiers de Stalingrad", "Freud contre Jack l’Éventreur", "Le Cocu démasqué", "Le Séisme de poche", "Le Kouglof", "Vie des gnomes illustres", Saint Édredon, martyr", "Panique à Nicomaque", Le Copocléphile endimanché", "Le Calvaire stéréophonique", "Un flirt parégorique", "La Bête à Bon Dieu : Essai d'entomologie théologique", "L'Exorciste et l'escargot de Bourgogne", ""La Garenne enchantée", "Contes de la serpillière", "L’Énigme du quatrième goret", "Les Portugaises ensablées", "L'Autruche métaphysique", "Un Tchèque mal barré", "Le Catéchisme de sainte Niquedouille", "Le Palimpseste érotique", "Le Pithécanthrope amoureux", "Le Berlingot : Histoire d'une femme de notre temps", "Cochon qui s'en dédit, ou la Salaison expliquée aux enfants", "Traité de musicologie potagère", "Entourloupe dans l'éther", "Généalogie du carré de porc", La Crémière indécise", "L’Écureuil de 13h27", "Grabuge dans le koubiliak", "Le Fossoyeur d'Elseneur", "Mytho et Mégalo sont dans un bateau", "Le Doux refrain des décimales", "La Iule et la yole", "L’Énurésie en 20 leçons", "Strip-tease sur la margelle", "La Valse des nougats", "Le Stéthoscope maléfique", "Le Quantique des quantiques", "Guernica ma tendresse", "Posologie d'une âme", "Urbi, orbi et Cie", "La Cuisine cannibale", " Panique au cirque, ou la Vraie vie de la femme-obus", "Le Dormeur Duval", "Un ménage à Troyes", "La Diététique des anges", "Le Martyre de sainte Camomille", "Condoléances et autres gaudrioles", "La Méthode sans discours", "La Preuve par l’œuf", "Nouba chez les ventriloques", "Des chrysanthèmes par la tige", "Requiem pour un double salto", "La Gloire du gallinacé", "Pile ou farce", "La Sage-femme est dans l'escalier", "Tous les chemins mènent ailleurs", "La Passante immobile", "Mémoires d'une pom-pom girl", "Le Robinet méthodique", "Les aventures de Nicotine", "La Farce du dindon", "Ode à la pierre ponce", "La Tour Eiffel tonkinoise", "Discours sur une armoire bretonne", "Veni, vidi, vessie", "Amour, clystère et chinchilla", "La Lyre comestible", "Un chien castillan", "L'Amante mécanique", "La Muse pornographe", "La Pédicure des âmes", "Quincaillerie de saison", "Le Jardin des hélices", "Et ron et ron petit patapon", "La Félonie des pinsons", "L’École des crabes", "Du parmesan dans le violoncelle", "Le Sarcophage de nos vingt ans", "La Tendresse des bivalves", Quand passent les brontosaures", "Dites 33", "La Steppe et les stups", "La Joie du doryphore", "Anatomie du paillasson", "L’Éthique et le toc", "N comme haine", "Une erreur judicieuse", "Phénoménologie du rat-de-cave", "Je reviendrai à Plougastel", "Une corde pour s'éprendre", "L'Alphabet des dindons", "La Morale du cul-de-jatte", "Quand coulent les camemberts", "J'ai deux grands bœufs dans mon étable", "Il n'y a pas d'abonné au numéro que vous n'avez pas demandé", "Le Deuil sied à Ginette", "La Bébête qui monte", "La Tétine des héros", "Pensée magique et chasse à courre", "L'Horloge bègue", "Rêveries d'une pétomane", "Le Solfège des pendus", "La Chatte qui rêvait à Engels", "La Brouette des désespérés", "Conversations avec mon vibromasseur", "Castagne à Pérouse", "La Naine qui vole", "La Concierge des nuages", "Le Naufrage du Kouing Amann", "Le Batracien est-il une science exacte ?", "Le Hasard et la langouste", "La Cacatoès des Sargasses", "Photon du soir, espoir", "Une rumba pour les ours", "Le Messie de Zanzibar", "Les Carottes sont crues", "Idylle dans le petit-lait", "Va, vis et pédale !", "La Conjuration des bigorneaux", "Arlette fait du trampoline" - que sais-je encore ?
Publié le 04 Décembre 2020