m'écraser c'est m'adopter

118 pages de Nicolas Beyria
m'écraser c'est m'adopter Nicolas Beyria
Synopsis

Tout commence le jour où la semelle de jean jacques un jeune trentenaire menant une vie tout ce qui a de plus ordinaire va par inadvertance entrer en collision avec une petite crotte.

Ce malheureux incident va le faire basculer dans un univers à la fois méconnu et méprisé par les hommes.

Jean jacques va alors se transformer en un mélange de luke skywalker , jules vernes, indiana jones et le capitaine cousteau pour découvrir un monde étrange peuplé de colombins aussi bien affectueux et serviables, qu’énervants et vulgaires.

Toutes ces rencontres aussi farfelues qu’embarrassantes ( et oui parler à une crotte en pleine rue n’est toujours chose facile ) vont le mener dans une course à travers toute la ville avec pour seul but de rapporter un petit étron a son propriétaire.

Publié le 09 Décembre 2020

Les statistiques du livre

  111 Classement
  272 Lectures 30 jours
  454 Lectures totales
  -37 Progression
  0 Téléchargement
  1 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

10 commentaires , 1 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

Tout d’abord bonjour aussi ! Amateur d’absurdité, d’histoires bien barrées, vous servez la soupe, bien déjanté, sans doute hilarant à écrire, et parfois presqu’autant à lire ! Bonne fêtes et merci pour le trip.

Publié le 27 Décembre 2020

J’avais failli oublier l’espace d’un court instant, mais à lire les insanités de cette Miss-merdouille, on est bien sur « Merdiques Beuglements de Sadomasochistes », hélas.

Publié le 10 Décembre 2020

@Pierre Sansberro
Je ne me sens pas comptable des interprétations qu'a pu faire de mes propos l'auteur de ce bouquin. Il semble que l'ironie ne soit pas la chose du monde la mieux partagée. Doux Jésus ! qu'y puis-je ?

Publié le 10 Décembre 2020

@ la miss 10 Je cite ce cher Nicolas Beyria "Quant à toi pierre, je te sens dans la négativité, en plus de critique non constructive tu t’en prends à ma première fan"...J'ai cru comprendre que vous étiez sa première "fan" et que c'est à vous que je m'en prenais!

Publié le 10 Décembre 2020

@Pierre Sansberro
Où donc avez-vous pêché que je suis fan et, qui plus est, outragée ??? Je ne suis ni fan ni outragée. Seulement atterrée par les sources d'où peut naître parfois l'inspiration.

Publié le 10 Décembre 2020

@la miss 9 Chère fan outragée de Nicolas Beyria!!! je vous pardonne cet écart! Il vous rend d'autant plus humaine!

Publié le 10 Décembre 2020

@ Nicolas Beyria Quelle susceptibilité mon cher Nicolas. Je vous saurais gré en plus de ne pas me tutoyer, de réviser vos conjugaisons et de porter un peu d'attention à votre orthographe ..sans parler des majuscules omises aux noms propres (pas seulement le mien)..Je ne vois pas en quoi ma critique est négative ..Ce n'en est d'ailleurs pas une..Et sur ce coup là je vous trouve beaucoup plus constipé et frustré que moi! Les attaques physiques , franchement ne sont guère glorieuses...J'aurais préféré que vous me jugiez sur mon interprétation de la reprise de Cabrel..Quant à mon corps qui a arrêté de pousser en 6 éme.. Vous faîtes vraiment preuve de physionomie!!!Je ne connais pas beaucoup d'enfants de 12 ans qui mesurent 1m 76..Mais c'est vrai qu'avec l'âge on se tasse! Finalement de nous deux , je crois sincèrement que c'est vous qui êtes le plus à plaindre! J'aurais aimé vous donner une bonne appréciation , mais franchement sur le peu que j'ai lu de votre récit, cela m'aurait paru exagéré! Bonne continuation..et allez en paix!

Publié le 10 Décembre 2020

@Pierre Sansberro
J'ai eu beau chercher une excuse un peu valable à cet impair grammatical, nid de nib, je suis restée le bec dans l'eau. Mes alter egos en ont lâchement profiter pour me crêper le chignon ; fort heureusement je ne porte jamais le chignon (ça me rend trop irrésistible aux yeux pleins d'avide et outrageante concupiscence de mes contemporains), ce qui explique que je reste suffisamment valide pour faire devant vous amende honorable. Autant que faire se peut, j'éviterai à l'avenir de réitérer cet outrage à la langue, mais, vous savez sans doute ce que c'est, il y a toujours un diable qui traîne quelque part pour nous pousser à violenter ce qu'on affectionne le plus - rappelez-vous la "Ballade de la geôle de Reading" : "Et chacun tue la chose qu'il aime - que tous entendent ceci : les uns le font avec un regard de haine, d'autres avec des paroles caressantes, le lâche avec un baiser, l'homme brave avec une épée".

Publié le 10 Décembre 2020

Chère miss ton jeu de mots m’a fait rêver, qu’elle analyse et tes cinq étoiles un grand merci

Quant à toi pierre, je te sens dans la négativité, en plus de critique non constructive tu t’en prends à ma première fan, mais ça m’étonne pas
En voyant ta tronche de Francis Cabrel visé sur un corps qui s’est arrêté de pousser en 6 ème, je comprends mieux la frustration du mec qui passe ses soirées à se défouler sur des forums de lecture
jt’aurai bien conseillé de mettre un suppo mais vue ta tête de constiper ça risque de bloquer

Du cout change rien et reste un looooser

Publié le 09 Décembre 2020

@la miss 10 Que lis-je dans votre commentaire? "Ne pas vous laissez..." Les autres miss n'auraient jamais commis une faute pareille !Quant à vous mon cher Nicolas, le mot" loser" ne prend qu'un "o" Oui je sais le verbe" to loose" en prend deux...C'est bizarre! Bon sinon j'ai commencé votre histoire d'étron. Je ne pense pas aller au bout, mais franchement j'ai lu pire!

Publié le 09 Décembre 2020
5
@Nicolas Beyria Cher Monsieur, je ne dirai pas que vous avez une inspiration merdique, mais rien ne m'empêchera de le penser très fort. Et pour, peut-être, ne pas vous laissez dans la merde, je vous proposerai cette alternative : ou les tinettes, ou la psychanalyse. Bien le bonjour à vos déjections.
Publié le 09 Décembre 2020