2048

71 pages
Extrait
de Dominique LAURENT
2048 Dominique LAURENT
Synopsis

Ce livre appartient au registre des dystopies, lesquelles peuvent être décrites comme des utopies qui virent au cauchemar. Mais, alors que 1984 (le modèle des dystopies) décrivait l’univers soviétique poussé à l’extrême, 2048 décrit notre monde actuel projeté dans moins de trente ans. Toutes les technologies décrites dans 2048 existent déjà, certaines comme les caméras et les drones se développent très vite, d’autres comme l’analyse automatique du langage sont encore à affiner mais leur développement se fait à une vitesse exponentielle. 2048 n’est pas une utopie qui vire au cauchemar mais une projection du monde actuel qui vire de plus en plus au cauchemar.

Publié le 01 Janvier 2021

Les statistiques du livre

  1 Classement
  4868 Lectures 30 jours
  15753 Lectures totales
  0 Progression
  1313 Téléchargement
  34 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

92 commentaires , 27 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Richard-Thompson
Visiblement vous n'avez lu que la première page mais je ne vous en veux pas ! Votre fixation sur l'Empire, un gadget d'incipit sans plus, le démontre. Si vous aviez lu la suite, vous auriez compris que l'Europe ayant explosé suite au covid-21 (ou à un variant sévère du covid-19), ce qui est plus que réaliste, chaque Etat fait route de son côté et chaque chef d'Etat choisit le régime qui lui sera le plus favorable... Je vous propose d'en rediscuter dans quelques années !

Publié le 16 Avril 2021
2
@Dominique LAURENT , Bonjour, attiré par votre première position au classement, j'ai tenté de lire votre dystopie. J'avoue qu'il me fut difficile de poursuivre après quelques dizaines de pages. Déjà, imaginer que la France devienne un Empire et que Macron en soit l'Empereur, c'est méconnaître la situation de la France et de l'Europe par rapport à des pays beaucoup plus puissants et nettement plus en avance. Je vous concède cependant un point : que tant qu'il y aura des hommes, le monde court à sa perte.
Publié le 16 Avril 2021

Merci encore @Chloé Bertrand
Vous tapez dans le mille ! Vous avez raison, à la fin du livre, j'étais si déprimé qu'il me fallait en finir au plus vite. Vous n'êtes pas la seule à me l'avoir dit. Avec du recul, maintenant, je devrais reprendre la fin. En même temps je n'ai pas trop envie de tirer des leçons que chacun peut tirer tout seul...

Publié le 16 Avril 2021

Merci à vous @Dominique LAURENT
Effectivement la suite du livre est encore plus passionnante que l'extrait que vous mettez ici à disposition ! Je n'ai qu'un petit reproche : la fin du livre est un peu expédiée. Je comprends bien pourquoi mais j'ai tout de même l'impression que ce que vous veniez de raconter vous avait tellement déprimé qu'il fallait clore le livre au plus vite !

Publié le 16 Avril 2021

@Chloé Bertrand
Merci pour cette pluie d'étoiles et ce commentaire enthousiaste. Si tous les lecteurs qui m'ont demandé la suite du livre, comme vous l'avez fait, me remerciaient ainsi, je serais aux anges ! Mais tous les commentaires et les notes des lecteurs et lectrices m'enchantent déjà !

Publié le 16 Avril 2021
5
Première place méritée !
Publié le 16 Avril 2021

@RégineMolland
Merci pour votre commentaire fort sympathique ! J'aimerais aussi que notre futur (et, bien sûr, celui de votre fils Léo) soit moins pénible que celui décrit dans le livre ! Il faut toujours envisager le pire tout en espérant mieux. Sur la catastrophe écologique, je crains que nos gouvernants, actuels et futurs, fassent beaucoup moins que ce qui est décrit dans le livre et n'osent pas s'attaquer à la bagnole, aux industries, à la pollution, auquel cas les choses empireront très rapidement. Sur la société de surveillance, il suffit de lire le texte de la récente loi sur la "sécurité globale" pour savoir que nous y allons tout droit et à grande vitesse. Franchement vous avez du courage de mettre un enfant au monde maintenant !

Publié le 11 Avril 2021

Superbement écrit ! Je ne partage pas tous vos points de vue mais il faut reconnaître que vous avez énormément d'informations et une évidente logique ! Je préfère les polars mais j'ai commencé votre bouquin puisque c'était le plus lu et vous m'avez scotchée ! Pour la petite histoire, je viens d'avoir un fils et devinez quel prénom nous lui avons donné ? Léo ! J'espère que sa vie (et la mienne) sera plus tranquille et moins infernale que celle que vous décrivez pour votre personnage. En tout cas, bravo !

Publié le 11 Avril 2021

Bonjour @Samba Keita
Oui, je me suis concentré sur la France et même sur le Sud-Ouest! Et je ne parle de l'Afrique qu'incidemment par exemple avec le sujet de thèse de Lina : « Impact des changements climatiques sur la santé des enfants en Afrique ». Merci en tout cas pour votre commentaire. Vous avez parfaitement raison sur le fait que déjà 75% des locuteurs en français sont Africains et ce sera certainement 80% à 85% en 2048. Permettez-moi d'ajouter que votre maîtrise de la langue, à lire votre commentaire, est sans défaut !

Publié le 28 Mars 2021
5
J'aurai aimé que ce livre parle plus du monde et des autres pays. Bien sûr l'action se passe en France et vous dites quelques mots des autres pays d'Europe mais l'Afrique est totalement absente. Pourtant c'est en Afrique qu'il y a déjà et qu'il y aura encore plus en 2048 le plus de personnes qui parleront le français ! C'est ma petite critique mais, en dehors de cela, l'action est très prenante et vous faites vraiment réfléchir à ce que risque de devenir notre vie dans 25 ou 30 ans, âge où je serai père et "dans la force de l'âge".
Publié le 28 Mars 2021

@Jérôme Dussard
Merci pour cette note ! Et pour votre nouveau commentaire. Je crains que la plupart des gens ne préfèrent obéir au pouvoir et aux lois édictées par un gouvernement et des députés ne représentant que quelques pour-cent de la population plutôt qu'obéir à leur éthique personnelle, aux principes moraux qui sont la base de l'humanité. Pourtant, à l'heure où les inégalités deviennent monstrueuses et où l'homme détruit la planète comme jamais, on pourrait espérer qu'un réveil se produise, que chacun se rende compte que sa responsabilité c'est de tout faire pour arrêter ça... mais il faut croire que la consommation frénétique a tué toute responsabilité et tout sens moral chez l'homme !

Publié le 27 Mars 2021
5
Je découvre qu'en mettant une note, on peut aussi ajouter un commentaire ! Ce qui me permet de vous remercier pour votre réponse ! Nous sommes sur la même longueur d'onde (et, heureusement, nous sommes loin d'être les seuls, surtout si je lis les nombreux commentaires de lecteurs sur votre ouvrage). Tout est fait pour que les gens consomment et ne réfléchissent plus, c'est un désastre ! Mais quelques-uns et quelques-unes résistent.
Publié le 25 Mars 2021

@Jérôme Dussard
Merci pour ce commentaire très pertinent ! C'est vrai qu'au-delà des premières pages, je dis peu de choses de la propagande gouvernementale et c'est vrai que cette propagande, pour ne pas dire ce bourrage de crâne, est de plus en plus prégnant. La crise de la covid-19 actuelle a en effet démontré que d'une part Macron décide de tout et ne laisse même pas les ministres avoir un quelconque pouvoir (sans parler des députés qui ne ont qu'enregistrer les lois décidées par Macron) mais surtout que ce qu'ils appellent communication (cf. les masques et les vaccins maintenant) ne constitue qu'une machine à décerveler ! Concernant les gilets jaunes, vous avez raison, bien sûr, et là aussi la propagande a pleinement joué. Ainsi, alors que la DGSI avait compté plus de 1 million de gilets jaunes le 17 novembre 2018, le pouvoir a rabaissé ce nombre à 300 000 et, maintenant, tout le monde pense qu'ils étaient 300 000... Quant au "diviser pour mieux régner" c'est évidemment la base de la propagande. Monter les campagnards contre les urbains et vice-versa, les écolos contre les conducteurs et vice-versa, ne tenir aucun compte de la sociologie et monter chacun contre son voisin, son collègue, tous ceux qui partagent son appauvrissement et sa perte de liberté, c'est le b-a-ba de cette propagande. Nous vivons une époque extrêmement inquiétante durant laquelle la crise sanitaire sert à dissimuler des atteintes constantes à nos libertés.

Publié le 25 Mars 2021

Triste mais excellent, je dirai même stylé ! Je ne crois pas que notre avenir sera celui que vous décrivez mais il n'en sera pas très loin, je le crains. Les oligarques nous écrasent et s'il peuvent nous écraser un peu plus, ils le feront ! Vous dites peu de choses de la propagande, ce que les puissants appellent la communication. Pourtant, avec la crise sanitaire, le moins qu'on puisse dire c'est qu'ils se régalent, sachant tous les mensonges qu'ils tentent de justifier. Mais la propagande ne sert pas qu'à justifier les actions du gouvernement (même si c'est un but essentiel), elle sert surtout à diviser la population, pour éviter que les gens ne se rassemblent et ne se rebellent. Et d'ailleurs l'un des succès des Gilets jaunes vient du fait qu'ils ont rassemblés des gens de partout, de la droite à la gauche, de la campagne à la ville, en dehors bien sûr des électeurs de Macron ! Merci pour cette dystopie qui pose les questions de fond. Si cela pouvait amener les lecteurs à comprendre vers où nous allons !

Publié le 24 Mars 2021

Je vous rejoins tout à fait mais à mon sens, même si de tous temps l’homme a été assoiffé de pouvoir et a voulu dominer les autres, il n’y est parvenu que parce que la peur, couplée à l’instinct de soumission grégaire présent chez 90% des individus (la preuve : aucune révolte dans une population aujourd’hui totalement asservie. Mais Ii est vrai qu’on l’inonde d’aides et que l’on ne mord pas la main qui vous nourrit !), permet de prendre le contrôle des masses serviles. En plus aujourd’hui elles sont anesthésiées par la bêtise de masse, amplifiée et véhiculée par les réseaux sociaux (Orwell lui-même n’y croirait pas tellement il a eu raison) et noyées dans une consommation mortifère pour l’environnement (vous avez raison).

Publié le 21 Mars 2021

@Louise morel
Merci pour ce commentaire et pour la référence à la dystopie de @Marie Morvan, qui m'avait échappé et que je vais naturellement lire, même si je lis beaucoup de livres à la fois (et pas seulement sur monbestseller.com !).
Je reste très moyennement optimiste, parce que je continue à croire à l'humain mais, en même temps, je sais ce que la soif de pouvoir est capable de provoquer... Les catastrophes écologiques vont venir, aucun effort n'étant fait par aucun gouvernement pour les empêcher mais elles feront mourir la planète et les hommes à petit feu, cela prendra quelques dizaines d'années. Par contre la soif de pouvoir et l'autoritarisme risquent de nous transformer en esclaves-zombies d'ici beaucoup moins de temps...

Publié le 21 Mars 2021

Bravo pour votre histoire dont la vision prospective est intéressante même si finalement vous restez optimiste. Pour ma part j’imagine mal l’humanité atteindre 2048. Votre consoeur Marie Morvan aborde la même problématique avec une vision beaucoup plus sombre dans Budapest 2024. Merci à tous les deux pour vos tentatives d’éclairer le monde sur sa fin programmée !

Publié le 21 Mars 2021

Bonjour @BLANCHER Pierre-Philippe
Merci pour votre commentaire et votre note !
Je ne prétends pas être doué de prescience et je n'ai pas non plus d'imagination ! Donc je me suis contenté de raconter une histoire (le côté roman du livre) et de développer l'état actuel de notre société. Sur la catastrophe écologique, déjà en bonne voie, c'était assez simple. Mais, comme ancien chercheur en "intelligence artificielle", je me suis surtout concentré sur cette société de surveillance vers laquelle nous nous dirigeons à grands pas. Pour ce qui concerne l'inhumanité et l'absolutisme du pouvoir, il suffit de voir ce que nous vivons en ce moment, avec un président qui décide de tout, même de nos heures de sortie, et une Assemblée qui n'est qu'une chambre d'enregistrement, pour se douter que, malheureusement, nous ne sommes déjà plus en démocratie, si nous l'avons jamais été !
J'apprécie d'autant plus votre commentaire que vous êtes auteur. Je vais regarder votre ouvrage !

Publié le 20 Mars 2021
5
C'est un point de vue très intéressant et original de l'évolution de notre société actuelle. En tout cas, ça reste une analyse linéaire, car il faut prendre compte des événements possible pouvant changer la donne. Orwell avait décrit la logique soviétique, mais il s'avéra que ce régime s'effondra peu après 1984. Qui sait ? Une grosse révolte à la façon des gilets jaunes nous épargnera peut-être ce sombre avenir qui se profile devant nous....
Publié le 20 Mars 2021

Bonjour @René Laporte
Oui, votre demande du livre complet augurait un peu de votre opinion ! Je ne prétends pas à la prescience mais merci pour votre gentillesse. Concernant les robots, il est apparu récemment (et il me semble l'avoir écrit dans 2048) qu'il était beaucoup plus économique pour les milliardaires de faire travailler des Bengalis ou des Vietnamiens pour quelques euros par jour que d'investir des millions dans la fabrication de robots. Quant au désir de révolte des personnages, il est sans doute lié à leur histoire familiale (je n'en dirai pas plus pour ne pas déflorer le livre !) et il faut noter qu'ils ont tous deux un QI exceptionnel qui les préserve de fait de la crétinisation ambiante. Mais c'est vrai que le bourrage de crâne continu des média, tous entre les mains de milliardaires, provoquera peut-être à terme un abêtissement irréversible et une absence totale de révolte. C'est certainement le but de toutes ces émissions de télé-réalité ou autre qui submergent le PAF !
Pour ce qui est des coeurs et des mentions "le + de", je pense que vous tapez juste en relevant ce phénomène de coteries ou de camarillas. Mais je crois surtout que la science-fiction et les dystopies découragent les amateurs de romans et plus généralement de distractions.

Publié le 07 Mars 2021

Bonjour @Dominique LAURENT
J'ai beaucoup aimé votre livre. Vous vous en doutez puisque je vous ai demandé comment obtenir le livre dans son entier. Mais j'ai quelques interrogations. Pas sur le fond car je crois que, malheureusement, votre vision du futur est plus que réaliste, quasiment de la préscience. Mais je me demande par exemple pourquoi les robots n'ont pas plus de place pour vous en 2048 ? Et comment se fait-il que vos personnages aient encore la force de se révolter, dans ce monde si déshumanisé, contrôlé, surveillé, soi-disant sécuritaire mais en fait inhumain ? Quand on observe le décervelage continu par les média, la crétinisation des esprits, que vous abordez d'ailleurs, on se dit que tout est foutu, que les gens ne se révolteront plus. Merci d'avance pour les réponses à ces questions. Quoi qu'il en soit, bravo pour ce livre ! Qu'il soit le plus lu sur ce site est parfaitement logique. Par contre je ne comprends pas pourquoi il n'est pas "le +" et n'a pas de cœur. Il est vrai que les livres qui ont ce cœur ou ce "le +" ne sont pas tellement lus ! Mais je vois aussi qu'il y a sur ce site des coteries, des gens qui se connaissent et s'auto-congratulent les uns les autres pour des livres souvent de peu d'intérêt !

Publié le 07 Mars 2021

@mamich1418
Merci pour votre note et votre commentaire !
Je me sens moi-même très concerné pour avoir conçu des algorithmes d'analyse textuelle de "deep learning" qui sont sans doute maintenant utilisés par l'Etat et sa police. Ce qu'on nous prépare, à nous mais surtout aux générations futures est effectivement terrifiant. J'espère un sursaut humain face à cette société de surveillance, à cette déshumanisation qui laissera tout le pouvoir à quelques personnes et c'est un peu pour cela que j'ai écrit ce livre. Mais quand je vois comment le pouvoir actuel profite des attentats terroristes et maintenant de l'état d'urgence sanitaire pour passer ses lois et ses décrets (au grand jour ou plus discrètement), je suis assez pessimiste ! Ainsi, la plupart des modes de surveillance que je décris dans le livre seront possibles et légaux pour la police avec la loi sur la "sécurité globale" (qui devrait d'ailleurs s'appeler plutôt "loi sur la surveillance globale").

Publié le 02 Mars 2021
5
Bonjour dominique, quand je pense que j'ai aidé au développement et à mise en place dans les universités françaises en 1980 du système Multics de Honeywell....ça fait froid dans le dos, quelle analyse "futuriste" de ce qui attend les enfants que j'ai mis au monde et les deux petits fils qui vont y avoir droit à leur tour..... bravo car je pense que ce n'est qu'une partie de ce qui se prépare "en haut lieu" .... tout est réalisable et malheureusement l'empereur est déjà là avec ses soldats bien managés......merci pour ce moment effroyable
Publié le 02 Mars 2021

@Curieuxdenature
Merci pour votre note et votre commentaire, même succinct ! Ce livre a plus dune centaine de nouveaux lecteurs chaque jour mais à peine 1% donne une note ou commente. C'est peu même si c'est plus que la plupart des livres diffusés sur ce site. Merci

Publié le 28 Février 2021
4
J’ai bien apprécié ce livre, continuez dans la même veine. J’avais oublié de vous dire que j’avais bien hâte de voir la suite
Publié le 28 Février 2021

NIHILISTES ! Belle trouvaille, ça colle parfaitement à nos dirigeants et nos patrons !

Publié le 27 Février 2021

@KevinRichardot
Désolé pour le temps de réaction, je n'avais pas rafraîchi ma page ! Vous noterez que j'ai tenté d'éviter le manichéisme en ajoutant "pour la plupart", donc en laissant la place à quelques exceptions. Et finalement vous êtes plus définitif que moi ! Cette société, qui va droit dans le mur, ne serait-ce que parce qu'on ne peut pas consommer continuellement plus de ressources que ce qui se crée, est une vraie catastrophe. De fait nos dirigeants et les milliardaires sont en fait des nihilistes ! Ils nous conduisent à grande vitesse à la destruction de la planète et du genre humain, le comble du nihilisme !

Publié le 27 Février 2021

Ne tombons pas non plus dans la caricature ! Il y a quelques riches qui ne sont pas de purs salauds, des écrivains, des artistes, même si souvent ils ont les dents qui rayent le parquet et s'ils ont tout fait pour être en haut de l'affiche. Le souci ce sont les politiques et les patrons, souvent déjà nés avec une cuillère en or dans la bouche, qui se croient sortis de la cuisse de Jupiter, quand ils ne se prennent pas pour Jupiter, et qui n'ont qu'une idée : faire le max de blé en écrasant et en exploitant le max de gens. Que faire de ces ordures ? Si on se rappelle de 1789, les éliminer purement et simplement, sinon distribuer tout leur pognon et les faire bosser comme tout le monde, s'ils sont capables de faire un taf !

Publié le 24 Février 2021

@KevinRichardot
Merci pour votre commentaire !
Vous me trouvez humaniste et j'accepte l'épithète même si votre commentaire laisse à penser que, de ce fait, je suis un peu angélique ! Vous posez là un vaste problème philosophique. C'est vrai que dans notre société, capitaliste, libérale, l'enfer est sur terre et c'est vrai que la loi qui règne est bien pire que la loi de la jungle car non seulement c'est la loi du plus fort mais c'est aussi la loi du plus fourbe. Oui nous allons vers une société de surveillance, pour ne pas dire d'esclavage, où les très riches deviennent toujours plus riches tandis que les pauvres n'ont plus qu'à crever quand ils ont suffisamment ramené de profit aux plus riches. Mais je suis moins pessimiste que vous. J'ai connu 68, j'ai connu les gilets jaunes et l'homme du peuple reste au fond humain, sinon humaniste, contrairement aux plus riches qui sont vraiment des ordures pour la plupart. Les récentes affaires montrant que ces riches sont souvent aussi des violeurs sont à vomir mais on ne découvre là qu'une toute petite partie de la réalité...

Publié le 24 Février 2021

Formidable, même si vous faites preuve d'un peu d'angélisme ! L'avenir sera bien pire encore que ce que vous décrivez ! Vous êtes un humaniste et vous croyez que la plupart des hommes sont bons mais ils sont nombreux les pourritures, les hommes assoiffés de pouvoir qui tuent, qui blessent, qui violent, qui arnaquent. Tant qu'on laissera le pouvoir à certains, tant qu'il y aura des milliardaires et des millionnaires, ce sera pire que la loi de la jungle. Or les inégalités grandissent de jour en jour, les libertés sont de plus en plus réduites, surtout avec l'urgence sanitaire mais déjà avant. Macron n'est que le délégué des milliardaires, chargé de nous réduire tous à des zombies pour mieux enrichir ces milliardaires. Vous espérez la révolte mais tous ces sans-couilles autour de nous acceptent tout, par peur des flics, par peur des microbes, par peur des juges, par peur de ne pas être comme les autres. On est foutus !

Publié le 24 Février 2021

@Domnique LAURENT
Je ne remets pas en question le fond de votre livre : votre analyse est très sensée, Orwell l'avait déjà menée en 1950. De ce point de vue là, malheureusement, rien de neuf sous le soleil. Je suggère seulement que votre forme n'est pas assez romanesque ; c'est une sorte d'essai avec un peu de fiction, ou un roman à thèse si on veut. Ce qui m'amène à me poser quelques questions. Si vous voulez vous adresser à l'intellect de vos lecteurs, pourquoi utiliser la fiction ? Si, en revanche, la fiction vous intéresse, je crois qu'il faudrait travailler le côté fictionnel, imaginaire. Ou alors, il faudrait trouver un ton : la satire, la nostalgie, le burlesque. Bref, je crois qu'il manque une dimension dans votre texte, pour lui donner une épaisseur, une profondeur littéraire. Je ne vous embête plus et espère avoir été un peu utile.

Publié le 18 Février 2021

@Bruno Guennec
Tout d'abord merci pour votre commentaire ! Ils sont rares les lecteurs qui laissent des commentaires et ils n'en sont que plus précieux pour tout auteur !
Je comprends votre point de vue, mais je ne le partage pas. Je vois bien que la plupart des romanciers prennent la place d'un personnage, parfois même de tous. Cette subjectivisation est à l'opposé des idées que je défends et serait ici contraire au schéma général. Ce que vous qualifiez d'indigestes ou ces analyses du système d'intelligence artificielle que vous trouvez lassantes, c'est à mon sens le cœur du livre et, heureusement pour moi, beaucoup de lecteurs parmi ceux qui ont commenté le livre l'ont vu ainsi. Les personnages sont des personnages, des individus de peu d'importance par rapport à l'ensemble des humains (Orwell a dit à peu près la même chose à propos de Winston Smith), c'est l'évolution de la société qui est la trame du livre, pas Léo et Lina, même si j'ai essayé de leur donner un peu d'épaisseur. Je comprends tout à fait qu'on puisse mettre en doute l'évolution telle que je la décris et, dans ce cas, je comprends bien qu'on trouve la démonstration indigeste... Mais tout va dans ce sens, malheureusement ! Quand j'écrivais ce livre cet été, nul ne parlait de la loi sur la "sécurité globale" et, pourtant, ce que promeut cette loi, c'est exactement le système policier que je décris dans ce livre, une société dans laquelle tout le monde est suivi à la trace constamment...

Publié le 18 Février 2021

@Domnique Laurent
Si je puis me permettre un conseil, je pense que ce serait mieux de raconter votre histoire du point de vue des personnages et non par grandes tranches de résumés généralistes (assez indigestes, je trouve) ou fiches techniques (rigolo la première fois mais on s'en lasse). De plus, si vous voulez écrire un livre qui apporte quelque chose de plus que le 1984 d'Orwell, je crois qu'il faudrait trouver un ton moins neutre : peut-être essayer la nostalgie (comme chez Ray Bradbury) ? En tout cas, pour le moment, je trouve que ça manque de singularité, que c'est trop poli en quelque sorte. René Char (que vous citez) trouve une langue qui lui est propre pour inciter à la résistance. C'est cette langue, au-delà du message, qu'il faudrait inventer. Plus facile à dire qu'à faire, bien sûr :-) Donc bon courage et bonne continuation !

Publié le 18 Février 2021

@Paule Quintal
Vous me perturbez ! D'autant que j'aurai bien choisi la catégorie "politique-fiction" comme sous-genre du roman mais cela n'était pas possible. C'est vrai que la catégorie science-fiction est insatisfaisante pour 2048.
Merci pour vos commentaires. C'est vrai que le livre est un peu focalisé sur la France mais c'est tout de même là où se passe l'action. Et n'oublions pas qu'en 2048, il n'y a plus d'Europe, elle a explosé ! Quant aux riches, il est parfaitement clair qu'ils dirigent tout et contrôlent tout, particulièrement les média. Et le pouvoir les régale constamment. Même par temps de pandémie, les milliardaires se gavent comme jamais...

Publié le 13 Février 2021

Comme Régis Faure, je n'aurai jamais ouvert votre livre s'il n'avait pas été classé premier. Je ne sais pas ce qu'est une dystopie et la science-fiction n'est pas ma tasse de thé. Vous devriez peut-être le classer comme roman quand il ne sera plus en première place.
Votre livre est super car il fait réfléchir au monde dans lequel nous vivons et à là où nous allons. Or, depuis les gilets jaunes et la pandémie, on se rend bien compte qu'on s'éloigne de plus en plus de la démocratie, pour autant que celle-ci ait un jour existé. Le monde est dirigé par les riches et ce sont les riches qui contrôlent les journaux et les télés. Les autres, les petits, les pauvres, on n'existe pas pour eux et ils ne s'intéressent à nous qu'au moment des élections pour nous faire voter pour leurs candidats. C'est dramatique, surtout quand on voit que c'est de pire en pire.

Publié le 13 Février 2021

Merci @Régis Faure
Les lecteurs comme vous, je les adore ! Des lecteurs qui disent ce qui leur a plu (ou déplu !), sur le fond, sur la forme, c'est ce dont tout auteur rêve et qui est si rare, même sur ce site ! Moins de 1% des lecteurs laissent un commentaire ou une note à l'auteur et la plupart des commentaires sont d'une grande indigence (bon là je suis un peu dur... disons qu'ils n'amènent presque rien à l'auteur).
Ravi que l'extrait vous ait plu. Comme indiqué plus bas, mais je comprends que vous n'ayez pas envie de lire tout ce qui suit, envoyez-moi un message en cliquant dans mon profil l'icône en forme de lettre à droite sous "mon Blog".

Publié le 09 Février 2021

Bonjour !
Enchanté d'avoir lu votre livre mais c'est un hasard complet ! D'abord parce que je déteste la science-fiction, ensuite parce que je ne savais pas ce qu'était une dystopie ! Il fallait que vous soyez le livre le plus lu et que votre "synopsis" donne envie de regarder de quoi il s'agissait car sinon je ne l'aurais jamais ouvert ! Mettez-le plutôt dans la catégorie roman puisque c'est un roman. Bon d'accord c'est nettement plus que ça et j'ai été convaincu par votre description du monde dans une génération. Je plains d'ailleurs d'avance nos enfants et nos petits-enfants.
J'ai bien aimé vos chapitres où c'est l'intelligence artificielle qui analyse. Même si je pense qu'on n'en est pas là, c'est évident qu'on s'en rapproche à grands pas.
J'ai bien aimé aussi la découpe de l'ouvrage en petits chapitres. Ca permet de lire quelques pages puis de revenir plus tard au livre et les découpages ne sont pas artificiels. Car les chapitres sont courts mais denses. Bref, à mon avis, vous êtes un vrai écrivain, même si vous cherchez plus l'impact par les faits et l'analyse que par le style.
J'ai regardé votre profil et vous dites que vous refusez de vendre sur Amazon, ce que je trouve très sensé, mais j'aimerais savoir comment on peut obtenir la suite du livre. Merci d'avance et bravo !

Publié le 09 Février 2021

Merci @Sandra Rémond
Pour votre super-note et votre commentaire. Une dystopie n'est pas un roman car l'essentiel est d'imaginer un univers possible, et même probable, dans quelques décennies. Mais une description seule serait un essai et captiverait peu. Les personnages aident à mieux "vivre" l'époque et la dystopie elle-même. Merci pour la "finesse" ! En fait le héros et l'héroïne sont comme (heureusement) beaucoup de jeunes, idéalistes, curieux, honnêtes et, effectivement, ils vivent une fraternité qui s'explique sans doute par leur histoire similaire mais aussi par leur révolte commune. Merci en tous cas pour votre analyse, c'est un rêve pour un auteur !

Publié le 07 Février 2021
5
Je n'avais pas mis de note. Voilà c'est fait ! Je voulais ajouter quelque chose à mon commentaire. J'ai beaucoup apprécié dans votre livre les rapports entre Léo et Lina, des rapports d'égal à égale, bien loin des rapports de domination, pour ne pas dire d'esclavage ou de chosification que sont beaucoup des rapports homme-femme et qui constituent la matière première de beaucoup des ouvrages dits érotiques. De ce côté-là, votre "dystopie" est un vrai roman psychologique avec une grande finesse de trait. Je vous envoie un message pour la suite du livre.
Publié le 07 Février 2021

Merci @Bill Congo !
Le mot "Extrait" est bien indiqué et, là où certains auteurs fournissent quelques pages seulement, j'ai tout de même placé le tiers du livre ! Envoyez-moi un message pour obtenir la suite (il faut cliquer "envoyez-moi un message" dans mon profil). La plupart des auteurs proposent d'acheter leur livre, sous forme électronique ou papier. Personnellement je refuse de nourrir Amazon, tant financièrement qu'en données... Merci en tous les cas pour votre note et votre commentaire. Par rapport au nombre de lecteurs, j'ai nettement plus de commentaires que la plupart des auteurs mais c'est finalement assez peu !

Publié le 07 Février 2021
5
Extrait . . . Quelle frustration de ne pas connaître immédiatement la suite ! Nouveau sur le site, je n'en connais pas encore les règles. Mais je regrette un peu cette possibilité de ne publier qu'un extrait ! L'avenir du monde tel que vous le décrivez est terrifiant . Félicitations pour votre succès. Bravo aussi pour votre position par rapport aux GAFA. Je lirais avec plaisir d'autres de vos oeuvres.
Publié le 07 Février 2021

Merci @Sandra Rémond, merci @ALAIN BOULOT !
Alain, je ne suis pas fan des récits érotiques mais je lirai votre livre qui, après un regard sur les premières pages, ressemble plutôt à un roman.
Sandra, merci pour vos mots aimables. J'ai eu un hoquet en lisant vos premiers mots (quelle horreur !) mais la suite m'a rasséréné ! Pourquoi les puissants nous écrasent ? Vaste question ! D'abord pour garder le pouvoir et la richesse. Ensuite parce qu'ils se croient dans leur droit, comme les bourreaux. Ils s'estiment plus intelligents, plus cultivés, et ils considèrent que cela leur donne le droit de dominer et d'écraser. Et même alors que nous savons tous (et eux aussi) que la société qu'ils dirigent va droit dans le mur et risque de mener à la disparition de l'espèce humaine, ils continuent dans la même voie en vertu du fameux adage "après moi le déluge". Il faudrait évidemment que des millions de gens se lèvent et se révoltent mais c'est malheureusement très improbable...

Publié le 07 Février 2021
4
Je comprends pourquoi vous êtes en tête des lectures ! J'avoue ne pas avoir terminé par manque de temps... mais ce n'est pas le genre de livre qu'on oublie pour ne pas y revenir ! Alors je donnerai mon avis dès que j'aurai lu le mot "FIN". A ce stade je donne 4 étoiles, mais la cinquième probablement bientôt...
Publié le 07 Février 2021

Quelle horreur ! Non, pas votre livre, bien écrit et excellemment tourné, du moins pour l'extrait que j'ai lu. L'horreur c'est le monde futur que vous décrivez. C'est certain qu'avec la crise sanitaire que nous connaissons, le monde manque de joie et le gouvernement nous assomme et nous laisse en permanence dans l'incertitude. Et je ne doute pas que votre description de l'intelligence artificielle comme moyen de domination correspond bien à ce que vous en savez. Mais pourquoi faudrait-il que les puissants nous écrasent toujours un peu plus ?
Je vous contacte par message pour obtenir le livre en entier. J'ai trop hâte de lire la suite, même si je tremble à l'avance !

Publié le 07 Février 2021

Oui, et c'est bien le point d'équilibre de toute dystopie si difficile à trouver : imaginer le futur avec nous (en fonction du passé) ou sans nous. Je partage votre remarque. Nous aurons des surprises !

Publié le 01 Février 2021

@Catarina Viti
Merci pour votre commentaire. Etre empereur d'un petit pays ne mange pas de pain, voir Bokassa... Mais là n'est pas le souci ni le thème réel de l'ouvrage ! La révolte, ça se saurait ? Qui s'attendait fin 2018 à voir des centaines de milliers de gilets jaunes dans les rues et sur les ronds-points ? Le propre des révoltes (et bien sûr des révolutions) c'est leur caractère soudain et inattendu. Pas sûr qu'avec les années et la pandémie qui va durer, ne vienne pas une explosion (on l'a vu un peu aux Pays-Bas et au Danemark la semaine dernière), surtout quand on voit la nullité des réponses gouvernementales et leur caractère autoritaire, considérant la plupart des gens comme des demeurés. On n'est sans doute pas au bout de nos surprises...

Publié le 01 Février 2021

2048... pour m'en faire une idée, je guette le rapprochement Moscou-Pékin. Je garde un œil sur les investissements (connus) chinois en Europe. L'Europe qui part en barigoule. L'empire Américain qui flageole, etc. Du coup, Macron Empereur... j'ai un peu beaucoup de mal à l'imaginer. Le poids de la France dans le monde avait déjà été comparé à celui du département des Deux-Sèvres sous De Gaulle...
Pour ce qui est de la surveillance, nous y sommes en plein, et en trente ans, nous allons faire "d'immenses progrès". Ce qu'il faudrait prendre en considération, c'est que d'ici là, nous aurons changé de génération. Les petits masqués de 2020 seront aux manettes. Des gosses qui n'auront rien connu du XXe siècle, de ses us et coutumes. Nous ne savons même pas comment "nos enfants" penseront.
La révolte ? ça se saurait ! (violence, agressivité sans doute, mais pas "révolte" qui sous-entend prise de conscience etc.)
La fraternité ? (la solidarité, le collectif) y a qu'à voir ici, sur le site, sans besoin d'aller plus loin. MDR.
Malgré tout cela et même le reste, je suis profondément optimiste : l'Europe va s'écrouler; le capitalisme tel que défini par Marx, aux oubliettes; de nouvelles valeurs vont détrôner les anciennes (ne dit-on pas "vos problèmes d'aujourd'hui sont vos solutions d'hier"?); un nouvel âge se mettra en place (d'après d'antiques calculs chinois, ce cycle de refonte générale devrait s'achever autour de 2280). D'ici-là, un grand chaos à tous niveaux...
Et moi, je le vois très beau, ce nouveau monde. Pas parfait, certes... mais par ailleurs, cette recherche de perfection ne serait-elle pas le ferment de toute dictature ?
En tout cas, vous m'avez donné envie de me remettre à y réfléchir, et pour cela, je vous remercie.
Bonne continuation.

Publié le 01 Février 2021

@MartineRenaud
Merci infiniment pour ces 5 étoiles et ce long commentaire. Un auteur écrit pour des lecteurs et recevoir des commentaires est le plus beau des cadeaux ! Vous avez naturellement raison, 2048 est un appel à la révolte ! Nous sommes en train de tout perdre, de perdre le peu de liberté que nous avions, de perdre le monde même dans lequel nous vivons. Accepter ça, c'est de fait se suicider pour le bonheur des milliardaires, de ceux qui ratissent les dernières ressources du monde, de ceux qui nous imposent cette société aberrante. Et je vous rejoins sur la devise de la France que d'ailleurs je fais changer par l'empereur un peu plus loin dans le livre !
J'ai répondu à votre message par mail. Chaleureusement !

Publié le 31 Janvier 2021

Aaargh ! J'aimerai bien discuter avec vous de la fin mais un auteur ne peut pas faire ça ! Il faut laisser le suspense ! Vous avez sans doute raison, j'ai sans doute un peu expédié la fin... Je vous réponds en message privé !

Publié le 28 Janvier 2021

Merci pour votre réponse.
J'ai apprécié la lecture entière de votre texte, même si cette histoire ne me permettra pas d'être plus optimiste sur notre monde.
Je trouve le final un peu rapide, vos héros auraient mérité une fin plus longue, pas aussi expéditive.
Mais ça c'est un défaut de lecteur.

Publié le 28 Janvier 2021

@Dominique LAURENT

Plus que par fair-play parce qu'en réalité nous ne sommes pas vraiment en compétition... en tout cas c'est comme cela que j'appréhende la plateforme, c'est surtout pour marquer le coup et puis soyons francs, une première place ça fait toujours plaisir dans un coin d'une cellule grise qui ne s'assume pas totalement. Pour le reste je vous rejoins complètement et effectivement le principal est que nos productions soient partagées au plus grand nombre. Et enfin, pour répondre à votre questionnement... la sélection des livres de la semaine est motivée par les impressions positives que certains lecteurs et lectrices remontent au site. En fonction du statut de chacun et chacune, le site décide ou pas de proposer un nouveau livre à mettre en avant. Par contre je ne suis pas sûr que des extraits fassent partis des conditions valables. Enfin c'est ce que je pense avoir compris du fonctionnement... après je peux me tromper. D'autres utilisateurs plus avisés pourraient certainement infirmer ou confirmer cet écrit. Très voire trop occupé actuellement, je ne desespère pas de vous lire prochainement. Quoi qu'il en soit encore bravo à vous et bonne continuation...

Publié le 27 Janvier 2021

@Fred Opalka
Merci pour ce commentaire très fair-play même si ce sont les lecteurs qui m’ont amené là ! Le propre de la première place est naturellement que l’on ne peut plus que descendre ensuite ! J’avais mis toutes les chances de mon côté en choisissant un pack360 qui rendait mon livre visible dès le premier jour où je l’ai mis. Bonne pioche car je ne vois pas autrement comment partir de zéro lecture et grimper jusqu’aux livres en tête, donc les plus visibles. En fait ce n’est pas la place qui compte mais le nombre de lecteurs car pourquoi écrire sinon pour avoir des lecteurs ? Il y a les coups de cœur des lecteurs ou « le livre le + » de la semaine mais je n’ai pas bien compris comment ça marche et j’ai constaté que ces livres a priori plébiscités ainsi étaient souvent peu lus.

Publié le 27 Janvier 2021

Bravo pour cette belle progression... bonne continuation à vous...et surtout profitez bien de votre première place... encore bravo....
Amicalement.
Fred opalka.

Publié le 27 Janvier 2021

@Armonia Lemaître
J'utilise personnellement Cordial, à mon sens nettement plus performant qu'Antidote (et en plus français, pas nord-américain !). J'ai fait relire mon texte à 6 personnes et aucune ne m'a signalé la moindre faute de syntaxe ou de style (par contre j'ai corrigé plusieurs fautes d'orthographe). C'est la raison pour laquelle je vous demandais des exemples car l'une d'elles a un doctorat de lettres et une autre est enseignante de lycée en français ! Cela m'amuserait donc de leur montrer qu'elles sont passées à côté d'erreurs de syntaxe sans me les signaler !

Publié le 26 Janvier 2021

@Dominique Laurent.
Je vous rassure. Je suis comme tout le monde. Je fais beaucoup de fautes d'orthographe et de syntaxe.
Je vous conseille de lire l'article suivant :
https://www.monbestseller.com/actualites-litteraire-conseil/4433-pourquoi-et-comment-corriger-son-manuscrit-conseils-cles
Pour ma part, j'utilise un outil très efficace : Antidote. Tout n'est pas à prendre au pied de la lettre, mais ce correcteur met en évidence les formes fautives, les phrases trop longues, les ruptures de sens, les répétitions, les verbes faibles, les concordances de temps, etc. Il coûte une centaine d'euros.
Après ce travail de détection avec Antidote, je relis mon texte à haute voix et à l'envers, phrase par phrase pour ne pas se laisser embarquer par l'histoire. Cela permet de relever les lourdeurs, les maladresses. Il en reste toujours même chez les grands écrivains.
Enfin, je fais relire mon texte par deux relecteurs/amis. C'est très important. Un auteur n'est jamais objectif lorsqu'il se relit et cède souvent à l'autosatisfaction.
Dans mon roman Tu ne le diras à personne j'ai dû supprimer un tiers du texte.
Voilà quelques conseils. Bon courage

Publié le 26 Janvier 2021

Bonjour @Armonia Lemaître
Merci pour votre note et votre commentaire.
Malheureusement la société que je décris est celle dans laquelle nous vivons, avec 27 ans de plus. Tout va dans ce sens. Pour ce qui est de mon style, je suis tout prêt à m'améliorer mais, pour ce faire, il eut été intéressant que vous me fournissiez quelques exemples de mes maladresses et de mes phrases incorrectes.

Publié le 26 Janvier 2021
3
J'ai parcouru votre texte avec beaucoup d'intérêt. La société que vous décrivez fait froid dans le dos ! Elle illustre la possibilité/nécessité de résister à cet état policier hyper connecté/centralisé qui ressemble beaucoup à la Chine. En revanche, j'ai été moins emballée par votre style qui, à mon humble avis, pourrait être fortement amélioré. Votre texte comporte beaucoup de maladresses et de phrases incorrectes. Une relecture me semble indispensable. Cela dit, votre histoire est passionnante et j'espère découvrir la suite bientôt.
Publié le 26 Janvier 2021

@Vernon77
Merci pour votre note et votre très gentil commentaire. J'ai répondu à votre message par la messagerie. Et j'espère que la suite vous plaira autant que le début !

Publié le 25 Janvier 2021
5
J'ai beaucoup aimé cette histoire qui ressemble à un avenir possible. J'ai lu la première partie d'une seule traite, en oubliant même de m'arrêter pour manger. J'espère que je pourrais connaitre la suite des aventures de Léo et Lina. Merci en tout cas pour ces quelques pages.
Publié le 25 Janvier 2021

Merci @ABarrot
Merci pour les étoiles et les compliments sur mes compétences en sciences et en littérature !
Je vais essayer de répondre à votre question, qui est très intéressante et que je me suis effectivement posée ! Il faut d'abord dire que je suis persuadé qu'il est trop tard ! Nous sommes dans une société qui est comme une voiture lancée à 100 km/h vers un mur. Nous pouvons freiner et tenter de survivre en réduisant la vitesse finale à 40 km/h, ce qui provoquera l'ouverture de l'airbag et nous sauvera peut-être, même si cela détruit la voiture ! Vous noterez que c'est un peu le cheminement que je décris dans le livre : une société où il n'y a quasiment plus de voitures et d'avions mais où les gaz à effet de serre continuent à augmenter. La fonte du permafrost à elle seule libère des quantités de méthane impressionnantes et, malgré près d'un an d'activité au ralenti à cause du covid, 2020 a été la plus chaude depuis plus d'un siècle et demi. C'est dire comme l'affaire est entendue. Et l'on sait qu'il sera très difficile de persuader les Chinois ou les Africains qu'il faut abandonner la voiture et l'avion ! Si l'on prend l'exemple des CFC (les gaz qui détruisent la couche d'ozone), ils sont interdits depuis 1987 en Occident et depuis 2007 en Chine. Malgré cela, des industriels en fabriquent toujours et la couche d'ozone ne se reconstitue que très lentement. Il en ira de même pour la pollution et les gaz à effet de serre. Mais cela ne veut pas dire qu'il faut baisser les bras !

Publié le 23 Janvier 2021
5
Votre livre est vraiment facile à lire car bien écrit. On sent que vous avez un solide background scientifique mais aussi littéraire (ce qui va rarement de pair !). Votre scenario est malheureusement très réaliste. Mais j'ai une interrogation : vous dites qu'en 2020 il est déjà trop tard pour contrer les catastrophes écologiques. N'avez-vous pas peur que cela démoralise et empêche de lutter maintenant contre les futures catastrophes ?
Publié le 23 Janvier 2021

@ Damian Vallet
Damian, (si vous permettez que je vous appelle Damian)
Je tiens à m'excuser si j'ai visiblement mal interprété le sens de vos propos.
Au final nous avons exactement le même point de vue : ces joutes nuisent aux livres, aux auteurs, aux lecteurs et au site. Je vous rejoins aussi sur les modérateurs. Mon seul bémol est que lorsque l'origine du problème est clairement identifié, il vaut toujours mieux attaquer le problème à sa source (comme un virus...) pour éviter sa diffusion et la démultiplication logique de ses effets néfastes plutôt que de demander à tous les auteurs de porter un masque.
Vous serez surement d'accord avec moi de fermer cette parenthèse pour ne pas importuner davantage Dominique dont le livre mérite mieux que notre digression, même si nécessaire, mais qui devrait davantage, à vrai dire, faire l'objet d'une tribune ouverte entre auteurs pour que chacun s'exprime sur ce sujet spécifique. En vous souhaitant tout le meilleur possible.
Place au livre ! ;)
Amicalement. Yvar.

Publié le 22 Janvier 2021

"Aussi, SVP, informez-vous correctement avant de porter de tels jugements."
Tout mon raisonnement par de là, mon cher @Yvar BREGEANT.
Loin de moi l'idée de pointer du doigt @Dominique LAURENT. Ce que je cherche à vous montrer, c'est qu'en tant que lecteur, cette page est phagocytée par d'innombrables escarmouches qui éteignent les commentaires élogieux et représentatifs du livre. Vous ne pouvez demander aux lecteurs de faire le tri des différents commentaires, il y en a de trop, et cela n'est pas le but de ce site. Mon intervention était peut-être trop vive mais j'essaie de me mettre à la place du lecteur qui pourrait être rebuté par ce genre d'échanges. J'ai d'autant pris la liberté de le signifier sur ce livre parce que je l'ai trouvé bon et que je trouve cela dommage. Si vous ne répondiez pas à ce genre de commentaire, je pense qu'il passerait certainement à la trappe. Maintenant, il est vrai que je puisse comprendre que cela vous touche, que l'on détruise votre œuvre par pure acrimonie, je le comprend et je le respecte mais je continue à penser que d'y répondre ne vous rend pas justice. Je déplore aussi que vous ayez besoin de vous faire justice par vous-même. Si un grand nombre d'auteurs se plaignent de ces invectives, que font les modérateurs?
Aussi, je tenais à vous rassurer, je ne me fais pas l'avocat du diable ( ou de la miss?) et n'essaie pas non plus de contrer de futurs commentaires malveillants et sans fondements, j'espère avoir assez de sang froid pour ne pas y répondre si cela arriverait.
Ma démarche était simplement amicale en vous en donnant un retour extérieur.
J'espère que vous allez continuer votre ascension parce qu'elle est méritée.
Amicalement,

Publié le 22 Janvier 2021

Merci à @Yvar BREGEANT, l'une des auteurs qui m'ont contacté lorsque je me suis fait agresser par "La Miss".
Merci à @Annie Pic pour ses étoiles et son commentaire, merci à @Hubert. Je vais tenter de vous répondre car vos interrogations sont infiniment plus intéressantes que les chicayas d'une auteur agressive.
Ma première remarque concerne le fait que le texte placé ici ne correspond qu'au premier tiers du livre. C'est naturellement moi qui ait choisi de placer cet extrait mais je n'avais pas conscience alors que cela faussait un peu les cartes. Car, dans ce premier tiers, il y a la plupart des explications sur pourquoi, en 28 ans, le monde a changé ainsi. Les deux autres tiers sont nettement moins explicatifs et l'action y est nettement plus intense.
Cela dit, 2048 est sans doute plus un essai sur le chemin que prend le monde qu'un roman ou une œuvre de science-fiction. Je n'ai pas négligé les personnages (et je remercie @Annie Pic de m'attribuer de la subtilité !) mais, l'IA ayant été mon cœur de métier, je voulais expliquer avec le plus de conviction possible que nous sommes à un tournant et que, dans quelques années, il sera trop tard pour revenir en arrière. Le pouvoir a toujours utilisé les armes dont il disposait et le contrôle total des populations, au nom de la sécurité, est notre avenir et celui de nos enfants et petits-enfants si nous laissons faire. La pandémie actuelle démontre que les gouvernements, au nom d'impératifs sanitaires ou sécuritaires peuvent tout se permettre, même de passer des lois en douce pendant que tout le monde est confiné, au nom de ces impératifs et sans grande réaction.
Peut-être aurais-je dû éviter, @Hubert, de placer ce texte dans la catégorie Science-fiction, dystopie... J'ai vraiment hésité car nous sommes loin de la science-fiction. Nous sommes dans l'évolution évidente de la situation actuelle. Et pourtant le livre décrit ce qu'est devenu le monde en 2048, donc c'est une dystopie...

Publié le 22 Janvier 2021

@ Damian Vallet
Désolé Dominique de faire irruption sur votre page mais le commentaire de Damian m’interpelle.
Damian vous êtes un auteur et avez apparemment écrit un très bon livre. Je ne pense pas que vous seriez heureux si une personne sortie de nulle part viendrait vous invectiver en vous accusant de tricherie tout en dézinguant votre livre sans même l’avoir lu, quand bien même sous le couvert d’un humour décapant qui ferait bien rire la galerie ; sans parler du fait qu’elle-même triche éhontément, ce que nous sommes plusieurs à avoir observé.
S’il est vrai que la meilleure réaction est alors de prendre des agissements aussi stupides à la légère et de botter en touche, en revanche, lorsque cette personne inonde littéralement le site de propos malveillants en fonction de ses convictions personnelles et que cela ne touche pas que vous mais d’autres auteurs, alors objectivement, un cap bien différent est franchi, je dirais une ligne rouge.
Car cela pose un sérieux problème de respectabilité du site, des auteurs et des lecteurs, de toute notre communauté.
En tant qu’auteur vous avez alors le devoir de protéger ce site qui est une superbe plateforme pour soumettre nos écrits, de dénoncer de tels agissements lorsqu’ils adviennent, pour contribuer à maintenir un niveau élevé de critique afin qu'elle reste objective, mais toujours respectueuse et courtoise. Tout simplement parce que nous formons une communauté, même virtuelle, mais qui doit avoir des règles pour perdurer. Vous le verrez si vous êtes papa un jour. C’est le fondement de toute famille et de toute société civilisée. Nous n'y pouvons rien si la Miss n'a pas d'éducation. Il est bien trop tard pour la lui refaire, mais nous n'avons pas à subir ses vomissements réguliers.
Si vous y réfléchissez, vous constaterez vite que la liberté d’expression absolue et incontrôlée à la Charlie est une philosophie de Charlots, toute liberté étant relative par nature.
Je vous pose donc simplement la question : dans une telle situation, qu'allez-vous faire ? La politique de l’autruche et laisser cette personne parasiter le site et en altérer le bon état d’esprit, simplement parce que vous n'avez pas été touché ? C'est un peu facile et égoïste, vous en conviendrez. Ou bien intervenir pour la recadrer et chercher ainsi à améliorer les choses ? Ce recadrage est-il alors une « bassesse » ? Une « chasse aux sorcières » ?
Car ce sont le site, les auteurs, Dominique inclus, et mêmes les lecteurs qui sont victimes des agressions verbales de la miss.
Vous rendez-vous seulement compte que vous inversez totalement les culpabilités ?
Aïe, Aïe, Aïe, N’inversez pas les rôles. S'il vous plaît.
Je n’aurais pas la bassesse alors de vous demander si ce que vous cherchez pour votre part n’est pas d’avoir un premier ticket avec la miss ??! pour prendre ainsi sa défense en dehors de toute logique...
Aussi, SVP, informez-vous correctement avant de porter de tels jugements.
De la sorte, votre jugement ne sera pas totalement biaisé.
Je mets cette erreur sur le compte de la jeunesse, car vous êtes de toute évidence une bonne personne.
Amicalement. Yvar.

Publié le 21 Janvier 2021
5
Bonsoir Dominique Laurent. Dans cette dystopie, je relève le côté des catastrophes annoncées. Vous dressez un bilan de notre période actuelle en la transposant dans un univers utopique où la perte de la socialisation est favorisée par le despotisme qui règne en 2048. (L'ingérence des autorités, au moyen d'un ordinateur central, rappelant aux citoyens qu'ils n'avaient le droit de rien... ) Bref, vous décrivez un univers cauchemardesque qui n'est pas totalement dénué de vérité. Votre approche est intelligente et votre analyse subtile. Mais je rejoins @Hubert dans son analyse sur le rythme inégal du récit. Bien à vous, Annie
Publié le 21 Janvier 2021

Bonjour Dominique
J'avoue avoir du mal à accrocher. Je suis pourtant fan de dystopie, mais l'histoire est trop proche pour moi du présent pour me faire voyager. Beaucoup de descriptions, explications cassent pour moi le rythme du récit. Maintenant ce n'est que mon humble avis, qui heureusement ne semble pas partagé pas les autres lecteurs. Je suis sûrement un peu "particulier" .

Publié le 21 Janvier 2021

@Chrispher
Merci pour votre commentaire ! Bien vu la référence à Brazil !
@Damian Vallet
Merci pour votre note et votre commentaire. C'est gentil de votre part de courir au secours de la Miss que j'ai effectivement accusé de tricheries multiples. Les tricheries sont avérées : de très longues heures sans aucune lecture puis des rafales de 10 ou 15 lectures en une demie-heure, c'est statistiquement impossible. Et de nombreux autres auteurs m'ont contacté pour me dire qu'ils l'avaient déjà remarqué et que j'avais parfaitement raison. Une action est d'ailleurs actuellement en cours contre cet auteur auprès des propriétaires du site.
Si vous avez repris l'historique des commentaires sur cette page, vous aurez sans doute noté que l'agresseur a un nom : la Miss. Elle a commencé par polluer ma page en répondant à un commentaire mis par une lectrice (Régine Duvert) puis elle a fini par m'accuser moi-même de tricherie. Ce qui est absolument risible mais m'a un peu énervé car elle m'a mis en même temps la note minimale alors qu'elle n'avait même pas lu le livre ! Donc OK pour un climat serein et bienveillant entre les auteurs (j'ai mis plusieurs commentaires à d'autres auteurs et je pense avoir toujours été bienveillant même si j'avais parfois de petites critiques).
Que ses textes aient déjà paru sur différents sites depuis des années est encore autre chose mais tout cela manque de transparence. Il n'y a donc là aucune bassesse et aucune jalousie puisque (merci à mes lecteurs) mon livre est très lu et les textes de la Miss, malgré son dumping continuel, sont loin de m'inquiéter. D'ailleurs, même si elle parvenait à gonfler ses nombres de lectures pour finalement dépasser mon livre, cela ne me ferai ni chaud ni froid puisque je sais que ce ne sont pas de vrais lecteurs !

Publié le 21 Janvier 2021
5
Dans la lignée de 1984 bien sûr, de T.J. Bass, mais aussi de "Brazil" de Terry Gilliam. 5 étoiles bien méritées.
Publié le 21 Janvier 2021
4
Bonjour, Plutôt novice en terme de SFF et dystopie, je n'ai que 1984 comme référence. Je rejoins certains commentaire, je n'adhère pas forcément à votre vision mais j'ai lu votre livre en quelques jours sans y décrocher et j'y vois là l'essentiel. Cependant, je me permets une petite remarque qui ne concerne pas la littérature pure. J'ai pu vous découvrir à travers certains commentaires et je les déplore ainsi que d'autres. Vous n'avez publié que depuis peu et faites déjà une chasse aux sorcières. Je ne vois pas l'intérêt d'accuser tels ou telles personnes de tricherie. D'une part, vous n'en avez aucune preuve tangible et d'autre part je me questionne donc sur le but de vos publications( recherche d'une première place?). Ce site est avant tout un échange d'auteurs et non pas un exercice de joutes verbales en commentaires plus pompeuses les unes que les autres. Je ne vous pointe pas du doigt mais je me répète en tant que nouvel auteur, je trouve dommage que vous vous adonniez à de tels bassesses. Amicalement,
Publié le 21 Janvier 2021

Je vois que vous êtes toujours dans le déni et le pseudo-sarcasme. Alors nous allons mettre les points sur les i. Tous les textes de vos "nouvelles" (de vieille nouvelles) sont accessibles sur GoogleBooks. Ils sont tirés de "Histoires de..." paru chez Librinova en 2019. Il suffit de demander "ma Patinette entreprenait" dans Google avec les guillemets et on aboutit sur le texte de "La mort au balcon". On peut aussi aller sur Edition999 par le lien suivant : https://www.edition999.info/LAFCADIO-SOTIE-IMMORALE.html. Chacun peut ainsi juger de la vérité de mes assertions et de l'inutilité balourde de vos réponses.

Publié le 17 Janvier 2021

@la miss 12
Je ne suis pas votre « cher ami » et votre mièvrerie excessive est d’autant plus pénible qu’à la tricherie, vous ajoutez le mensonge, en niant vos truanderies. Toutes les « nouvelles » que vous mettez sur ce site ne sont pas nouvelles du tout et ont déjà paru de multiples fois sur des sites comme Edition999 ou Librinova depuis des mois, parfois des années. J’ose espérer que ce n’est pas de la copie et que la soi-disante miss qui ne met ni sa photo ni son historique est bien l’Amalia Aguirre qui publiait en 2019 Lafcadio chez Edition999, devenu « La mort au balcon » ou encore Jézabel Niel qui publiait le même texte sous le titre « Zoé » chez Librinova la même année. Donc au pire, du pillage, au mieux, une espèce de recyclage incessant des mêmes textes (car vos 12 nouvelles sont dans « Histoires de... » copyrighté chez Librinova), le plus fort étant que vous recyclez même les commentaires louangeurs. Ainsi, par exemple, du commentaire de Porphyre (d’ailleurs mystérieusement disparu des commentaires, mais pas votre réponse !) déjà paru il y a deux ans sur le site d’Edition999. Dans Romance, vous vous êtes un peu fatiguée puisque Nine est devenue Ada... Et, pour le fun, la photo censée illustrer la page d'Amalia Aguirre sur Edition999 est une photo de mannequin issue de Pinterest en 2017 (https://www.pinterest.fr/pin/509891989047481213/). Dans le genre recyclage, vous êtes une spécialiste !

Publié le 17 Janvier 2021

Merci @oukala et @SimoneB pour votre soutien ! Si écrire une nouvelle est à la portée d'un enfant (qu'est-ce qu'une nouvelle sinon ce que les enfants appellent une rédaction) même si n'est pas Buzzati le premier venu ou la première venue, écrire un roman, surtout d'anticipation, est un gros travail, pas seulement d'écriture. Et se voir allumé par un autre auteur qui n'a même pas pris le temps de lire 3 pages de votre bouquin est affligeant, pour ne pas dire méprisable.

Publié le 16 Janvier 2021
5
Bonjour. Je ne sais pas qui est cette "miss" qui pollue ce site mais moi, en tous cas, j'apprécie votre livre et je comprends qu'il soit dans les mieux notés. N'en déplaise à cette personne apparemment jalouse. Par curiosité, je vais aller voir son livre, il a intérêt à être bon... Bonne continuation!
Publié le 16 Janvier 2021

Bjr,
Moi, tout simplement, j’ai apprécié ce livre !
Étant auteur, je sais qu’écrire un livre est toujours une performance... aligner 200/300 pages, mérite d’être Respecter ( je dis cela, pour les lignes ci-dessous).
Saluts

Publié le 16 Janvier 2021

@Régine Duvert
Merci à vous ! Je ne pense pas que vous ayez joué un rôle dans les accusations stupides de cette auteur ! N'accordons pas trop d'importance aux bêtises de cette Catherine Z (autoproclamée "La Miss"). Bien sûr, c'est toujours désagréable de se voir mal noté alors que la personne n'a même pas lu le livre. Bien sûr, c'est pénible de devoir répondre et contrôler cette personne pour vérifier sa tricherie, mais cela a finalement très peu de conséquences sur notre vie réelle et même sur le nombre de lectures. Merci encore pour votre note !

Publié le 16 Janvier 2021
5
@Dominique LAURENT Monsieur Laurent, Je crains que le paquet de saloperies et la mauvaise note de "La Miss 11" ne viennent indirectement de mon commentaire du 11 janvier. J'avais bien vu dans ma boîte mail qu'elle n'avait pas du tout apprécié ce commentaire et je suis désolé qu'elle se venge sur vous. Pour compenser un peu sa note incongrue, d'autant plus qu'il semble bien qu'elle n'a même pas lu votre livre, je vous mets 5 étoiles ! Encore merci pour votre livre, qui fait vraiment réfléchir au chemin que nous prenons et à la vie que nous menons.
Publié le 16 Janvier 2021

Votre "amen" est votre aveu de tricherie. Cela dit, face aux chiffres difficile de continuer à nier ! Entre 6h30 et 9h, vous avez crédité votre ouvrage Romance de 32 lectures alors qu'en dehors de vos oeuvres, l'ouvrage ayant recueilli le plus de lectures est le premier "Je ne suis..." avec 13 lectures dans le même temps. La tricherie est donc plus qu'avérée. Je ne suis pas du tout obsédé par le classement, contrairement à vous, mais, comme je l'ai dit plus bas, un écrivain écrit pour être lu, donc je regarde le nombre de lectures de mon livre. Et les vôtres pour venir confirmer que vous êtes une tricheuse et que vous volez tous les autres auteurs.

Publié le 16 Janvier 2021

@Yvar BREGEANT
Merci de votre soutien ! En fait la philippique de Catherine Z est d'une telle bêtise que ses accusations m'ont seulement consterné ! Par contre sa note alors même qu'il est évident qu'elle n'a même pas pris le temps de lire 3 lignes de mon livre, ça c'est tellement nul de la part d'une soi-disant écrivaine que je me suis cru obligé de répondre. Il est absolument clair que Catherine Z (alias la miss) est une tricheuse compulsive. Ce matin, entre 6h30 et 7h, elle a encore ajouté une douzaine de lectures aux sept ouvrages qu'elle est parvenue à glisser dans les 35 premiers alors qu'aucun autre livre n'obtenait plus de 3 lectures, ce qui ne surprendra personne vu l'heure ! Le groupement même de ses ouvrages indique sans doute une psychose sévère, démontrant ainsi que l'écriture peut parfois être une catharsis mais, plus souvent encore, le symptôme d'une grave affection psychique.

Publié le 16 Janvier 2021

@ Dominique LAURENT
Ce que je lis est juste hallucinant.
Une prétendue consœur (je ne sais pas pourquoi, un autre mot bien plus adapté me vient à l'esprit) à l'évolution totalement erratique avec des haut et bas démentiels (15 à 20 lectures en 10mn puis plus rien) qui interpelle de la sorte un auteur parfaitement respectable, de 40 ans son ainé, au parcours professionnel sans faille et au livre autant apprécié que plébiscité.
La miss, j'ai envie de dire la "Zézette", pour reprendre une chanson de Renaud qui m'est chère, parce que Miss c'est franchement trop respectable, vous êtes décidément lamentable et touchez le fond du fond de la piscine avec votre pull rayé.
Si vous allez sur ma page Dominique vous verrez le caca nerveux qu'elle m'a fait le jour même, pour ne pas dire l'instant, où je l'ai dépassée au classement. Là, elle a attrapé la Covid, c'est pas possible, c'est une diarrhée permanente, elle va jamais s'arrêter !
Une chose est certaine : elle n'a assurément rien lu de votre livre car elle ne pense qu'à elle. Zezette vit un complot permanent.
Votre évolution est juste, tout simplement parce que votre livre est excellent et votre évolution est parfaitement REGULIERE ce qui porte la marque statistique de son authenticité.
Pas besoin de sortir de Saint Cyr pour comprendre cela.
J'espère quant à moi que vous exploserez tous les compteurs rien que pour nous l'étouffer de rage. Peut-être que l'on aura un jour enfin la paix ?
Ouais bon, après, c'est vrai, je suis un grand rêveur...

Publié le 15 Janvier 2021

Catherine Z
Non seulement vous voyez des fautes où il n'y en a pas, ce que chacun peut vérifier en lisant mon commentaire, non seulement vous ne comprenez visiblement qu'un français très élémentaire, mais en plus vous êtes nulle en maths !!! Depuis que j'écris mon bouquin, je suis le site et donc depuis plus de 6 mois, les premiers ont autour de 3000 lectures pour 30 jours (actuellement "Je ne suis..." en a 2870), soit à peu près 100 par jour. Donc ce qui vous paraît extraordinaire est en fait la règle. D'autant que le ou les premiers font rarement de la promotion. Mais que votre "Romance" classé à minuit à la 33e place caracole maintenant à la 28e place avec 121 lectures depuis minuit, sans aucune promo, cela ne vous gêne nullement ! Vous êtes vraiment une tricheuse et une pauvre femme.

Publié le 15 Janvier 2021

@catherine Z (alias la miss 11)
Effectivement employer plus d'une subordonnée ou des sujets inversés excède sans doute largement vos facultés de compréhension. Je m'en excuse et, la prochaine fois, je ferais plus court et moins fatigant pour vos quelques neurones !

Publié le 15 Janvier 2021

@La miss 11
Je m''attendais bien à un commentaire désobligeant mais pas de la part d'un autre auteur qui visiblement n'a pas lu le texte et, sans doute par jalousie mais plutôt pour gagner 15 jours de monBookTime, vient dézinguer les auteurs qu'elle considère comme des concurrents. Voilà une petitesse, surtout ajoutée à un score minimal, qui démontre qu'il y a même des misérables parmi les écrivain.e.s. Qui en plus sont des tricheuses, si l'on en croit Maryse Souffe et Yvar Brégeant, ce que l'observation des scores quotidiens confirme, surtout sans même effectuer la moindre promotion !
Si l'on en croit les promoteurs du site, il y a quelque 5000 lecteurs qui viennent chaque jour sur le site. Dont sans doute quelques dizaines de nouveaux venus. Cela dit, sont loin d'être nouveaux des lecteurs comme Ben559, François Xavier Agostini, Hurle Lune, Alain Boulot ou Yvar Bregeant, ces trois derniers étant d'ailleurs des auteurs. Mais voilà que je réponds à vos dingueries, ce qui est évidemment inutile ! Je vous laisse donc à vos lamentables errements...

Publié le 15 Janvier 2021
5
Excellent ! Comme on dit sur Wikipedia, je plussoie aux commentaires ci-dessous, en particulier ceux de @mamylou et @Yvar BREGEANT. Je vais demander à l'auteur de me faire parvenir rapidement l'ouvrage complet car je suis en manque ! La somme d'informations fournie par ce bouquin est hallucinante et, du coup, le scénario en devient plus que crédible ! Bravo à l'auteur !
Publié le 14 Janvier 2021

Bonjour @Yvar BREGEANT,
Je n'avais pas relevé que mon livre s'était retrouvé derrière le vôtre... Je n'ai pas la maîtrise des lectures, donc impossible de l'arrêter ! J'ai noté que des problèmes de serveur, hier et aujourd'hui, avaient un peu ralenti la progression et le nombre de lectures est encore assez loin du vôtre. Mais c'est vrai qu'en souscrivant à pack360, mon but était de le promouvoir ! Pour un auteur, les lecteurs sont le bien le plus précieux.
Merci en tous les cas pour vos commentaires tout aussi précieux, y compris sur la faute de frappe !

Publié le 14 Janvier 2021

@ Dominique LAURENT
Je me joins à mamylou pour vous remercier Dominique de l'envoi de la suite.
J'ai déjà dit tout le bien que je pensais de la première partie et la suite n'a fait que confirmer mon ressenti, comme d'ailleurs nos craintes partagées.
Si l'homme doit continuer à faire l'apprenti sorcier et bien, un seul "mot" me vient :
Gloups !
PS : Une seule chose : essayez juste SVP de ne pas m'enrhumer en passant en trombe vers le sommet (bien mérité) car, vu le contexte ambiant, j'aimerai quant même éviter ! ;)
A bientôt par messagerie
Yvar

Publié le 14 Janvier 2021

Merci @mamylou pour votre gentil commentaire ! Oui le numérique ne fait pas l'unanimité et, personnellement, je préfère les livres qu'on peut télécharger, en tout ou partie plutôt que le mode de lecture proposé par ce site, assez pénible au bout de quelques pages !

Publié le 14 Janvier 2021

Bonjour @ Dominique LAURENT
J'ai bien reçu votre livre et je vous en remercie. Finalement je n'ai pas regretté d'avoir choisi la version papier plutôt que la version numérique. C'est franchement plus agréable. Mon cœur de mère et de grand-mère aurait préféré une autre fin mais ... je préfère ne pas en dire plus pour donner envie à vos lecteurs de connaître la fin.
En tous cas, longue vie à votre livre!

Publié le 14 Janvier 2021

Bonjour @ALAIN BOULOT
C'est évidemment le problème. Même si je n'ai jamais travaillé pour l'Etat ou la police, c'est vrai que l'analyse en profondeur du langage n'est pas neutre et on sait qu'elle peut être utilisée pour le pire comme le meilleur (et avec l'Etat c'est plutôt pour le pire!). Donc je dénonce le pire de l'utilisation d'une intelligence artificielle que je connais bien !

Publié le 12 Janvier 2021

Bonjour,
Je vais lire la partie de votre manuscrit 2048, car vous dénoncer semble t'il le progrès que vous avez contribué à faire naitre... ( Enfin en partie ). Alors j'attends avec impatience de découvrir vos lignes. Pour ma part j'ai presque le même profil que vous, je suis à la retraite, j'ai contribué également à la mise en place d'internet, des centre d'appels, et autres gadgets bien pratiques. Bref cela m'a comme vous inspiré pour le roman " Le génie des algorithmes".
Je vous dirai ce que je pense quand j'aurai trouvé le temps d'écouter 2048 !

Publié le 12 Janvier 2021

Bonjour @Régine Duvert
Merci pour votre commentaire.
Avez-vous entendu parler d'ECHELON ? d'EMERAUDE ? de FRANCHELON ? Sans doute pas car ces réseaux d'interception de TOUTES les communications sont top secret. Le gouvernement français n'a jamais reconnu l'existence de FRANCHELON et pourtant il a sa page Wikipédia !!! Oui, nous sommes de plus en plus espionnés et surveillés. Mais tout cela reste assez primaire, l'analyse des conversations marche sur des mots-clés et il faut des hommes derrière pour traiter les écoutes. Le jour où l'ordinateur fera une réelle analyse et générera des alertes... nous serons cuits !
Merci pour votre bravo final. Cela réchauffe le cœur !

Publié le 11 Janvier 2021

Bien que bourré d'informations, le livre est facile à lire (enfin l'extrait que vous fournissez). Je ne savais pas que l'espionnage des écrits et des paroles avait atteint ce niveau, c'est terrifiant ! En fait nous sommes en train de perdre toutes nos libertés. Avec la crise sanitaire en plus et la crise écologique, nous courons vraiment à notre perte, autant dire à la fin de l'humanité. Je ne sais pas s'il est trop tard mais nous devons nous révolter très vite car c'est sûr que dans quelques années ce sera cuit ! C'est vrai que les gilets jaunes ont ouvert une voie, en dehors des partis et organisations qui finalement laissent faire quand ils n'aident pas le système, mais ils ont été laminés par la répression et seuls restent les plus convaincus et les plus résistants. Vers chez moi, il y a encore des groupes le week-end sur les ronds-points mais ils fatiguent et le froid glacial n'aide pas !
C'est assez incroyable ce site avec ce mélange de livres. On trouve aussi bien des bouquins style collection Arlequin comme ceux de Coeur Sarah ou des pantalonnades comme les textes de La Miss, que des livres super intéressants comme le vôtre. Bravo !

Publié le 11 Janvier 2021

@Yvar BREGEANT
J'ai commencé votre livre, au demeurant très ambitieux. Je vous réponds par messagerie. Très cordialement.

Publié le 10 Janvier 2021

@ Dominique LAURENT
Je suis entièrement d’accord avec vous. Le tableau est bien sombre. La honte est aussi partagée, car je n’ai pas eu/pris le temps de lire de nombreux auteurs surement excellents. Je pense par exemple à Mr NIVET avec Inévitable. Pour ma part, j’ai pris la plume, un peu comme vous, la rage au ventre, devant tant de désinformations pour tenter de raviver et agiter une lumière dans ce marasme ambiant, en invitant à regarder les choses positivement cad d’une autre manière encore. Car il existe, je le crois, une réelle issue à cette double impasse à laquelle la doublette mortifère fausses religions + science sans conscience nous ont conduit : Elle ne se trouve, étonnamment, pas devant nous, mais derrière nous, dans cette « ruelle » désaffectée, abandonnée : notre passé, notre Histoire. Je reste en effet convaincu que la solution de la prédiction exacte du futur ne se trouve pas dans les modèles prédictifs du GIEC, même dopés aux stéroïdes par les futures avancées en IA, mais dans la réponse à la question sur nos origines, qui est selon moi une « simple » énigme à trois voies, énigme à laquelle seule notre humanité saura trouver la réponse :
Au fond, sommes-nous les enfants rebelles, apprentis sorciers, d’un Dieu transcendant et aimant qui a dû, pour un temps, respecter notre liberté de vouloir nous livrer à toutes nos expériences ? Ou bien les enfants d’une Conscience supérieure, immanente et indifférente, se livrant avec nous à toutes ses expériences, jusqu’à ce que, devenus des dieux, nous la réintégrions ? Ou bien juste les enfants livrés à eux-mêmes par le Hasard tout-puissant ? En fonction de la réponse, on a alors une réelle chance de s’en sortir ici-bas, non ?
Je reste en tout cas réellement curieux et impatient de voir comment vous allez nous décrire notre fin terrestre en cas de deuxième et troisième voie.
Pour l’envoi de votre suite, mon adresse est : yvarbregeant@gmail.com. Merci d'avance ;)

Publié le 10 Janvier 2021

Merci @Yvar BREGEANT
pour ce copieux commentaire plus qu'aimable ! J'ai honte car je n'ai pas encore lu votre ouvrage bien que je l'ai vu dans la liste. Ma seule excuse est que je ne suis sur ce site que depuis dix jours à peine ! Pour le titre, autant nous sommes à peu près certains qu'en 2048 la question du réchauffement climatique sera capitale (malgré les éventuelles tentatives de l'enrayer dont on est sûr maintenant qu'elles seront trop tardives), autant la prise en main de la population entière par les logiciels d'IA via des ordinateurs centralisés et contrôlés par un nombre très réduit de personnes est encore dans les limbes. Pour ce qui est du hardware, d'ici 5 ou 10 ans, les super-ordinateurs seront au point pour gérer des millions de milliards de données à la seconde, donc la population d'un pays. Mais pour le software, qui est plutôt mon domaine, il faudra 10 à 20 ans pour que les logiciels parviennent au degré d'analyse décrit dans l'ouvrage, raison pour laquelle je "prévois" une période initiale où des dizaines de milliers de gens feront le travail d'analyse ensuite effectué par un simple super-ordinateur. Tout cela est extrêmement inquiétant. Nous avions déjà le défi nucléaire depuis 45, auquel s'est ajouté le défi climatique (conscient depuis une vingtaine d'années). S'y ajoute le défi économique (le modèle actuel ne peut survivre bien longtemps). Et, avec l'autoritarisme de plus en plus net, le défi démocratique. Je plains sincèrement nos enfants et petits-enfants...

Publié le 10 Janvier 2021
5
@ Dominique LAURENT Bonjour Mr Laurent, Je tiens à vous féliciter pour votre roman-essai. Je lui mettrais 25 étoiles si cela était possible, tant le sujet est urgent et la manière de le traiter brillante. Il est aussi extrêmement réconfortant, je trouve, de voir que beaucoup s’intéressent à ce sujet. Preuve que la politique de l’autruche, soutenue, hier encore, par les climatosceptiques et les adorateurs scientistes béats de la science montrent toutes ses limites. Je partage pour ma part totalement votre analyse générale, et n’y pose que deux bémols : le premier est que je trouve « juste injuste » de mettre un nom, en l’occurrence, Macron Ier ;) sur ceux qui profitent de notre époque à la Orwell. Quand bien même nos actes, souvent, nous définissent, nous ne pouvons pas savoir ce qu’il y a réellement dans le cœur des gens et il y a surement dans l’État, de très nombreuses personnes qui travaillent de tout cœur pour le bien commun et d’autres, évidemment, uniquement pour leur propre gloriole. Savoir qui agit et qui profite, qui joue le mauvais rôle de l’État profond n’est, au fond, pas la vraie question. Pour le reste votre analyse globale comme détaillée est en soi extrêmement positive. C’est comme cela que je la regarde en tout cas. Elle met le doigt sur le fait que l’humanité arrive maintenant, à grands pas, dans une double impasse ; écartelée entre, d’un côté, le mur dressé depuis des lustres par des religions millénaires obscurantistes et hypocrites, autoproclamées représentantes de Dieu, qui n’ont laissé (et ne laissent encore) derrière elles que tourments et, d’un autre côté, maintenant, le mur de la religion scientiste, qui a émergé en réaction aux premières, a su un temps lui vendre la science, en lieu et place de la conscience, comme la seule panacée à tous ses maux. Mais science sans conscience n’est que ruine de l’âme… si nous ne l’avions pas compris, pour le coup, là ! (Heureusement, comme vous dites en page 54, jamais l’IA ne prendra le pas sur l’humain). Vous nous démontrez ainsi, mieux que personne, par votre écrit avec, sous-jacente, votre expérience professionnelle d’homme de science, que nous arrivons à grands pas au bout du bout de ce dernier modèle de pensée, de ce « dernier essai », présupposé meilleur. Quant à la date exacte pour en sonner le glas définitif (et c’est mon deuxième bémol), 2048 me semble optimiste ! car le temps que les modèles en place soient, enfin, correctement re-re-re…paramétrés par le GIEC, que le politique s’en inquiète et que le public entier se saisisse en personne du dossier, nous serons déjà tous bien avant en « live » sur Koh Lanta à nous écharper pour un bout de gras. Quelle sacrée évolution ! Merci donc pour votre excellente et absolument nécessaire pierre à la construction du bien commun dont j’attends aussi la suite à travers, en plus, l’histoire émouvante de Léo et Lina.
Publié le 10 Janvier 2021

Merci @SophieDuranti
Vous êtes la première sur ce site à avoir lu la totalité du livre ! Merci de votre commande et surtout de vos gentils commentaires. Moi aussi j'aimerais bien m'être trompé et avoir été trop pessimiste. Mais tout ce que je décris existe déjà ou est en germe (du côté de l'intelligence artificielle et de la reconnaissance faciale, ça va même plutôt plus vite que je ne l'anticipe, or c'est un danger majeur, celui sur lequel j'ai le plus insisté car le moins bien perçu encore aujourd'hui). Concernant les réactions, il y en a. Peut-être Toulouse est-elle une ville un peu particulière mais, malgré la covid, il y a des manifs presque tous les jours et les gilets jaunes sont toujours là. Vous avez toutefois raison, face aux catastrophes qui arrivent, beaucoup se comportent en autruches !

Publié le 10 Janvier 2021

Merci de m'avoir envoyé votre livre papier suite à mon message. L'impression est assez dense, un peu comme pour le pdf de ce site et même s'il n'y a que 190 pages de texte, ça fait du volume ! Maintenant que j'ai tout lu, je voudrais vous féliciter pour la qualité de votre écriture (et de votre orthographe, mais c'est la moindre des choses !). Votre roman est très prenant, je ne dévoilerai pas la fin mais vous devinez que cela m'a plongé dans des abimes de réflexion ! J'espère que le monde ne prendra pas l'aspect que vous décrivez mais je crains que vos analyses soient exactes et nous nous dirigeons sans doute vers le pire, d'autant que je ne vois pas beaucoup de gens réagir et prendre conscience des catastrophes à venir. Peut-être parce qu'ils sont obnubilés par la covid !

Publié le 10 Janvier 2021

@mamylou
Bonjour et merci pour votre commentaire et votre note !
En fait il y a une méthode simple pour me contacter (et cela vaut pour tous les auteurs). Si vous cliquez sur le bouton "Voir son profil" en dessous de ma photo à droite de la page de mon livre, vous accédez à mon profil et, à droite, vous avez un bouton "envoyez-moi un message". Cela me permet de recevoir votre message par mail, donc d'avoir une communication personnalisée. C'est le meilleur moyen de me joindre si vous n'avez pas Facebook.
Concernant la science-fiction, je ne suis pas très emballé non plus par la catégorie "science-fiction" à laquelle est rattachée "dystopie" car tout cela est bien loin de la science-fiction mais, d'un autre côté, même si j'ai essayé de donner du corps aux personnages, on ne peut pas dire que c'est un roman !

Publié le 07 Janvier 2021
5
Bonjour. J'ai hâte de connaître la fin mais comment faire car je n'ai pas Facebook, ce n'est plus de mon âge! Pourtant je n'aime pas la science-fiction, mais peut-on vraiment cataloguer cette histoire ainsi alors qu'après tout, on est dans le domaine du possible. J'ai bien aimé apprendre ce qu'était une dystopie car j'avoue humblement l'avoir ignoré jusqu'à ce jour. Evidemment j'ai peur que cette histoire finisse mal mais j'aimerais quand même beaucoup connaître la suite. Merci d'avance.
Publié le 07 Janvier 2021

Pages

Dominique LAURENT
Biographie

Retraité, ancien chercheur en Intelligence Artificielle, supportant de moins en moins cette société muselée, inégalitaire et peu fraternelle...


A lire dans les actualités