2048

71 pages
Extrait
de Dominique LAURENT
2048 Dominique LAURENT
Synopsis

Ce livre appartient au registre des dystopies, lesquelles peuvent être décrites comme des utopies qui virent au cauchemar. Mais, alors que 1984 (le modèle des dystopies) décrivait l’univers soviétique poussé à l’extrême, 2048 décrit notre monde actuel projeté dans moins de trente ans. Toutes les technologies décrites dans 2048 existent déjà, certaines comme les caméras et les drones se développent très vite, d’autres comme l’analyse automatique du langage sont encore à affiner mais leur développement se fait à une vitesse exponentielle. 2048 n’est pas une utopie qui vire au cauchemar mais une projection du monde actuel qui vire de plus en plus au cauchemar.

Publié le 01 Janvier 2021

Les statistiques du livre

  1 Classement
  3601 Lectures 30 jours
  35003 Lectures totales
  0 Progression
  3183 Téléchargement
  47 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

152 commentaires , 36 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Olivier RIDET
Bonjour Olivier,
J'ai eu deux contacts mais je n'ai pas donné suite car l'édition à compte d'auteur, ou du moins où l'auteur doit participer pour toucher des clopinettes, ne m'intéresse pas. Pas plus que tenter la vente directe par Amazon (vous noterez que je suis l'un des très rares auteurs à refuser de vendre sur la plateforme des GAFA). Par contre j'ai tiré le livre à une centaine d'exemplaires et il est vendu dans quelques librairies où je l'ai mis en dépôt. Il est vrai que ces libraires me connaissaient parce que je suis moi-même un gros lecteur. Vous pouvez m'écrire directement en cliquant "voir son profil" puis "envoyez-moi un message".

Publié le 18 Septembre 2021

@dominique Laurent
Bonjour,
Etant donné votre score ici, avez-vous soumis votre ouvrage à un éditeur? Est-on venu "vous chercher", comme cela a été le cas pour Melissa Da Costa?

Publié le 18 Septembre 2021

35000 lecteurs ! On entend presque le son des points heurtant le torse façon king-kong.
Ceci dit, si j’avais voulu baisser la note, je l’aurais affranchie d’un beau 1 étoile, ce que je n’ai pas fait comme je n’ai pas lu. Mais je referai un essai de lecture lors de mon prochain passage aux wc.
Kiss

Publié le 18 Septembre 2021

@AngelinaM
Merci pour ce commentaire pour le moins flatteur et direct. Je partage malheureusement votre avis sur les Français, dans leur majorité d'un manque de courage et d'une obéissance servile qui font contraste avec ce qu'était le peuple de la Révolution et de la Commune. Reste quelques raisons d'espérer. En Europe, la France est l'un des rares pays où les révoltes continuent à mobiliser pas mal de gens. Même en Italie, les antipass ne mobilisent pas comme en France et seuls 2% des soignants ont refusé la vaccination obligatoire contre 11% en France.

Publié le 17 Septembre 2021

Passionnant mais terrifiant. Dans le monde que nous connaissons depuis dix-huit mois de covid, vos hypothèses sont malheureusement extrêmement crédibles et l'histoire est presque hyperréaliste. Espérons que nous n'en arriverons pas là mais cela en prend le chemin, en particulier sur le plan politique. Les Français supportent tous les diktats même s'il y a eu les gilets jaunes et maintenant les antipass. Pour s'exprimer vulgairement, nous sommes entourés de couilles molles. Oui je sais qu'une femme ne devrait pas écrire ça mais il faut bien reconnaître les réalités. Quoi qu'il en soit, bravo !

Publié le 17 Septembre 2021

Amusant ! Sur près de 35 000 lecteurs, j'avais vu passer 2 ou 3 auteurs avides de casser mon livre, espérant sans doute le faire dégringoler de la première place ! Mais aucun n'avait osé faire un commentaire en annonçant qu'il n'avait rien lu ! Bravo, vous gagnez la palme ! Et que notre monde mange du covid matin, midi et soir depuis 18 mois a dû vous échapper... Grand bien vous fasse !

Publié le 17 Septembre 2021

J'ai essayé mais je n'ai pas pu aller au bout de la première page. J'ai ensuite parcouru en diagonale pour n'y lire que des covid ceci covid cela, avec peuple asservi et blabla imbuvable.
Bonne journée.

Publié le 17 Septembre 2021

Merci @C. Irénée (impossible de savoir si vous êtes un homme ou une femme !). Vos gentils commentaires dissimulent le fait que je n'ai pas de prescience et que plusieurs de mes prévisions sont déjà fautives ou vont être fautives. J'espère comme vous qu'on ne fera pas face à un variant vraiment plus dangereux. Cela dit, la grippe espagnole a tué entre 3 et 5% de la population mondiale. Avec 0,06% pour la covid, on en est actuellement très très loin. Pour ce qui est de Macron, il est beaucoup plus prévisible, c'est le bâton, encore le bâton, toujours le bâton. Il a fait massacrer les gilets jaunes, il est en train de massacrer les non-vaccinés... Avec lui le pire est toujours là !

Publié le 15 Août 2021

Bonjour @Dominique LAURENT
Merci pour cette lecture passionnante. Ce qui est vraiment étonnant c'est que votre livre est là depuis le début de l'année et ce qui est décrit dedans pour 2021 est à peu près ce que nous vivons depuis janvier ! Les variants qui s'enchaînent, le pouvoir de plus en plus dictatorial de Macron, j'attends avec crainte le covid-21, ce variant qui sera beaucoup plus destructeur ! Espérons que vous vous êtes trompé ! Mais sur le pouvoir et l'absence de contre-pouvoir, vous avez naturellement raison. Quant aux catastrophes climatiques, le nouveau rapport du GIEC vient là encore confirmer votre vision. C'est terrible mais, en même temps, savoir ce qui nous attend permettra peut-être de l'empêcher ?

Publié le 15 Août 2021

@Cathy B.
Désolé pour le petit délai à répondre, je ne me connecte plus tous les jours, surtout en vacances. Merci infiniment pour vos compliments et vos étoiles ! Oui les gens qui nous gouvernent sont de plus en plus des psychopathes, comme les grands patrons. C'est leur maladie mentale qui leur fait rechercher ces positions de pouvoir. Et les choses s'aggravent de jour en jour. Ce que j'imaginais pour 2048, nous le vivons dès maintenant : les téléphones espionnés avec le micro ou la caméra activés à distance, le président qui décide de tout en un quart d'heure d'allocution, sans avis des députés ni de quiconque. On y est...

Publié le 19 Juillet 2021
5
Merci pour m'avoir envoyé la suite du livre. Vous méritez largement votre première place, si j'en juge par les autres livres que pour la plupart je n'ai pas noté ou commenté tellement leur qualité est pauvre. Je ne partage pas votre façon de voir, je suis nettement plus optimiste, peut-être à tort, estimant que l'homme ne peut ainsi lâcher sa liberté et son intelligence au profit des psychopathes qui nous gouvernent. Mais on ne peut nier que votre analyse repose sur de sérieuses bases et sur votre expérience professionnelle. Bravo en tout cas pour ce livre qui bouscule.
Publié le 17 Juillet 2021

@Cathy B.
Merci pour votre sollicitude ! Les commentaires du dénommé Ribagnac m'avaient déjà été signalés par plusieurs lecteurs. Ces attaques sont tellement indignes et montrent un tel degré de mauvaise foi et de jalousie que je préfère ne pas y répondre. De toutes façons, je ne vois qu'une solution pour stopper cet olibrius : placer un avertissement sur cette page pour demander aux futurs lecteurs de ne plus lire mon livre. Ainsi mon nombre de lectures (et de téléchargements) dégringolera et permettra au susnommé Ribagnac de caracoler en tête (si le fameux Guilloteau fait la même chose évidemment ! ). Que Ribagnac n'aime pas mon livre, c'est son droit, qu'il m'accuse de tricher, c'est son problème et cela ne l'honore pas...

Publié le 11 Juillet 2021

@Dominique LAURENT
J'ai à peine commencé votre livre, je le commenterai plus tard. Mais, en regardant les commentaires d'autres ouvrages, j'ai pu constater que l'auteur Philippe Ribagnac vous attaquait plus ou moins directement sur toutes les pages de ses livres et j'ai pu constater sur votre page qu'il vous avait aussi attaqué ici. Vous devriez, ne serait-ce que pour remettre à sa place ce soi-disant auteur qui se permet de vous attaquer et d'attaquer l'auteur Guilloteau, un auteur handicapé. Bonjour la bienveillance !

Publié le 11 Juillet 2021

Merci @Régis Lancel
Vous, on peut dire que vous ne répétez pas ce que disent les média parce que voir Macron à 10% en 2022, personne ne le prévoit actuellement ! Sur le diagnostic, je partage votre analyse mais sur les conséquences, j'espère que vous aurez raison !
Merci de vos compliments sur les développements liés aux catastrophes climatiques, d'autant que certains trouvent ça "chiant" !

Publié le 29 Juin 2021
5
L'ouvrage est bien écrit, sans aucune faute, et l'histoire est intéressante. Bien sûr vous prenez des risques en démarrant en 2021-2022 car l'Histoire vous désavouera certainement très vite ! Concernant Macron, il n'y a aucune chance qu'il soit toujours président ou empereur en 2048 ! Il a accumulé tellement de conneries depuis 2017 et il a tellement peu respecté son programme qu'il ne dépassera pas les 10% en avril 2022 (à peu près le score des macronistes aux élections). Demeure votre hypothèse d'un covid-21 bien plus mortel que le covid-19 qui pourrait effectivement entraîner les conséquences que vous évoquez. Sur le fait qu'il est déjà trop tard pour le désastre écologique, là par contre vous avez raison et votre description à la fois de ce désastre et des tentatives absolument inefficaces pour l'empêcher est très bien vue.
Publié le 26 Juin 2021

@Patrick Ingrain
Le mot "constat" que vous employez en dit très très long. Car le monde que j'ai décrit n'est que l'extension du monde dans lequel nous vivons. Bien sûr il y a la covid-21 qui accélère les évolutions et l'intelligence artificielle qui devient la police de la pensée (mais c'est déjà ce qui commence à se passer). Je n'ai pas imaginé que l'extrême droite arrivait au pouvoir et que nous connaissions un nouveau Mussolini ou un nouvel Hitler (pourtant le risque existe), j'ai même gardé Macron ! Simplement j'ai laissé dériver cette société aux extrémités que nous devinons déjà.
Je suis né quand a été adoptée par l'ONU la Déclaration universelle des droits de l'Homme en 1948. AUCUN PAYS NE RESPECTE CETTE DÉCLARATION ! A l'article 13 par exemple, on peut lire "Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien, et de revenir dans son pays." Ou encore, à l'article 23 "Tout homme a droit au travail". Sans parler de la devise de la France "liberté, égalité, fraternité"... Fantastique escroquerie !

Publié le 17 Juin 2021

@Dominique Laurent
C'est un constat bien pessimiste du devenir de l'humanité. Mais c'est de la dystopie, tout est possible , même le pire. C'est une vision que je trouve un poil démoralisante. Ce qui me gène, c'est le futur mélangé avec les événements actuels. Je n'imagine pas un tel contexte. Maintenant il faut admirer votre imagination qui semble sans limite. Et puis c'est de la fiction. Alors bravo pour avoir osé.

Publié le 17 Juin 2021

Merci @Celiou
Il est maintenant clair que deux trois auteurs, par dépit, par jalousie ou par désaccord politique (plutôt les trois d'ailleurs), ont tenté par des notes basses et des commentaires hargneux, de faire baisser le nombre de lectures de 2048 (sans aucun succès). C'est gentil de vous en inquiéter et vous avez évidemment raison de prendre monBestSeller pour ce qu'il est, un ensemble d'ouvrages très divers où chacun peut trouver ce qu'il aime, pas le terrain d'une guérilla entre auteurs. Ces polémiques me fatiguent et si je pouvais quitter la première place, j'en serais fort content mais, pour l'instant, ce sont les lecteurs qui m'ont mis là et m'y font rester...

Publié le 14 Juin 2021

Bonsoir. Je suis étonnée de ces commentaires limite haineux. Je trouve que monbestseller est une belle idée et jusqu'à présent je n'a pris que du plaisir avec des livres de styles très différents, mais toujours intéressants. Ce site stimule la curiosité et permet à chacun de "faire son marché". Sur ce bonnes lectures....

Publié le 13 Juin 2021

Quel dommage, votre échange de commentaires était bien plus passionnant que votre roman! :D

Publié le 11 Juin 2021

MERCI monBestSeller !
Après avoir été harcelé douze fois en 4 jours, quel bonheur de pouvoir me consacrer aux vrais lecteurs !
Vraiment merci !

Publié le 10 Juin 2021

C'est la fin de la récré. Au prochain commentaire entre vous deux, nous les supprimerons tous. Continuez autant que vous voulez sur vos messageries privées.

Publié le 10 Juin 2021

@Dominique LAURENT
Excusez-moi, mais ce commentaire de Soufiane-A n'est-il pas un tantinet trop complaisant ?
Pour la crédibilité, il serait plus habile de demander à vos inconditionnels des avis mieux nuancés...

En tout cas, faites-vous plaisir et continuez de vous lâcher sur les pages de mes livres : j'adore la polémique surtout quand il est facile d'y répondre, et je n'ai que ça à faire en ce moment.

Publié le 10 Juin 2021

Merci @Soufiane_A
Merci d'avoir apprécié ces réflexions sur notre actualité et sur ce que le pouvoir nous prépare. On verra de quoi sera fait notre futur mais tout démontre qu'il sera sombre. Entre l'effondrement industriel, la perte de la biodiversité, les catastrophes climatiques et la montée de l'extrême droite (directement liée à ce qui précède, comme après la grande crise de 1929 et des années 30), le monde que nous avons connu est en train de se modifier à grande vitesse et vers le pire.
Je ne m'appesantirai pas sur ce triste sire de Ribagnac... Sans intérêt aucun !

Publié le 10 Juin 2021

@Dominique LAURENT
Votre livre est très intéressant et m'a vraiment fait réfléchir, au monde dans lequel nous vivons et au monde qui est en train d'arriver. Je ne comprends pas bien les attaques de ce M. Ribagnac. Il semble qu'il ait des livres dans le classement et vous en veuille d'être premier... De la jalousie certainement et je trouve que vous prenez bien de la peine à répondre à toutes ses attaques. Il semble aussi qu'il ne soit pas d'accord avec vos analyses politiques et je reconnais bien là ces gens de droite et d'extrême-droite qui ne supportent pas d'autres analyses que les leurs...
Merci en tous les cas pour ces pages très enrichissantes !

Publié le 10 Juin 2021

@Dominique LAURENT
Après le chantage, le passage à l'acte ! J'avais bien démasqué l'extrémiste en vous...

Aveuglé par le dépit de n'avoir su répondre à mes derniers arguments, vous ne voyez même pas que votre vengeance se retourne contre vous tant l'outrance de vos critiques est manifeste.

Finalement, vous avez raison de vous en tenir à votre triste plume, car vous ne feriez pas un très bon activiste sur le terrain politique, où le B.A.- BA est de savoir garder la maîtrise de son cerveau.

Publié le 10 Juin 2021

Vous squattez ma page depuis 3 jours avec 10 commentaires et une note. Vous en rajoutez en permanence, ce qui, à vrai dire, ne me surprend pas de la part d'un psychopathe comme vous.
Chose promise, chose due...

Publié le 10 Juin 2021

@Dominique LAURENT

OK ! J'ai trop peur....

Publié le 10 Juin 2021

@Philippe RIBAGNAC
Il est évident que vous cherchez toujours à avoir le dernier mot, ce qui répond à votre égoïsme inouï et, par ailleurs, à l'espoir de gagner pour chaque commentaire 15 jours de monBookTime. Donc ce commentaire constitue mon dernier avertissement à votre égard : si vous continuez à polluer ma page avec vos bêtises et vos attaques immondes et sans fondement, je vous rendrais la pareille, c'est-à-dire que j'irai sur les 4 pages de vos livres noter et commenter vos textes. A bon entendeur, salut !

Publié le 10 Juin 2021

1 - Il est vrai que vous avez cherché à minorer le risque de lectures partielles en vous bornant -fort prudemment- à ne publier qu' un extrait de 70 pages...Je ne suis pas sûr pour autant que tout le monde ait eu la même patience que moi, car ces 70 pages, il faut déjà arriver à se les farcir !

2 - A défaut d'un bon écrivain, vous feriez peut-être un bon correcteur ?

3 - Comme je le pressentais, l'agresseur de Macron se réclame bel et bien dans la mouvance de vos amis les gilets jaunes : aurait-il eu le courage de lire en entier votre ouvrage pour y trouver la motivation de gifler le Président de la République en le croyant déjà Empereur ?

Publié le 09 Juin 2021

@Philippe RIBAGNAC
Incroyable ! Votre aveuglement est tel que vous lisez à peine mes commentaires et en concluez n'importe quoi.
Donc, auteur, vous venez vous attaquer à un autre auteur en l'accusant de communisme, puis d'anarchisme, puis de sympathie avec le royalisme. Je comprends bien que vous soyez aigri mais il y a des limites !
J'ai bien compris aussi que vous voulez absolument avoir le dernier mot. Donc j'ai regardé votre livre "passions et flétrissures" et j'ai enfin compris qui vous êtes ! Un monstre d'égoïsme, un "moi je" dans toute sa splendeur, ce que votre profil laissait penser mais qui éclate à la lecture de votre livre.
Bien sûr je n'ai pas tout lu, car ingurgiter cette longue litanie de clichés (les difficultés sont immenses, la gent est féminine, on est marqué "à la culotte", l'austérité est financière, le tout est couronné, les filles sont "le beau sexe", les communistes sont militants, les aspirations sont romantiques, bref le listing complet des clichés littéraires), c'est au-dessus de mes forces ! Mais j'ai grappillé quelques passages, la plupart consternants. Je pense d'ailleurs que personne n'a lu votre livre jusqu'au bout car vu le nombre de coquilles et vu que cela fait plus de 2 ans que vous l'avez mis sur ce site, si quelqu'un l'avait lu en entier il vous aurait fait corriger ces innombrables coquilles. Au hasard, page 53, "il sentirent" (sic), page 103 "dans secteur" (sic), page 157 "toi, moi et tout le monde serons parfaits" (au lieu de "seront" évidemment), page 163 "l'on s'en rendre compte". Comme je ne suis pas correcteur, j'arrête là mais vous auriez vraiment besoin d'un correcteur ! J'avais déjà vu des livres mal écrits mais vous êtes proches du record ! Laisser tellement de scories montre que vous n'avez même pas pris la peine de vous relire, c'est dire comme vous vous souciez peu du lecteur !

Publié le 09 Juin 2021

@Dominique LAURENT

P.S. :

1 - Mon livre "L'argent d'autrui" ne parle ni de scatologie, ni d'"eau de rose" (comme vous dites avec mépris à propos de l'expression des sentiments amoureux, sans doute bien trop bourgeois à vos yeux, et tellement éloignés de votre obsession politique de revanchard social).

2 - Mon livre "L'homme qui ne voulut pas mourir idiot", validé par le professeur mathématicien et physicien Jean-Laurent Mallet et reconnu comme "livre +" par le comité de lecture de MBS en septembre 2020, apporte aux lecteurs bien plus d'informations scientifiques réelles et utiles que votre brûlot antimacronien tentant pitoyablement d'imiter Orwell.

Publié le 09 Juin 2021

@Dominique LAURENT
Votre mauvaise foi est sidérante : selon vous, UN SEUL LECTEUR aurait apprécié mon livre "Passion et flétrissures" alors qu'aucun de ses presque 30.000 lecteurs ne m'a taxé comme vous d'escroquerie :

Si vous sortiez deux minutes de vos errements dystopiques n'apprenant rien à personne et ne procurant aucun plaisir de lecture, pour lire les commentaires de ce livre, vous pourriez aisément constater que M. Blique est vraiment loin d'être le seul à l'avoir apprécié !

Je note bien d'autre part que vous ne niez pas avoir eu du plaisir à voir Macron giflé : peu importe par quel extrémistes : ceux de vos gilets jaunes ne valent certainement pas mieux.

Publié le 09 Juin 2021

@Philippe RIBAGNAC
Après m'avoir traité de communiste puis d'anarchiste, maintenant vous m'associez aux royalistes ayant giflé Macron. Votre confusionnisme est sidérant ! Tout cela à partir d'un livre dont vous n'avez lu qu'un extrait !
Pour vous, mes nombreux lecteurs sont évidemment des anarchistes masochistes (finalement très nombreux dans ce monde !). Comment pourrait-il en être autrement dans votre petit monde étriqué où la provocation la plus extrême consiste à écrire des poèmes tournant autour du rectum ! D'ailleurs heureusement que monBestSeller ne se cantonne pas aux romans à l'eau-de-rose ou pseudo-psychologiques, heureusement que les essais et les dystopies y ont une place, heureusement même que les élégies autour du trou du cul y ont une place, sinon où publieriez-vous cela ?
Peu m'importe que vous disposiez d'une lettre manuscrite, c'est le procédé consistant à se cacher derrière un (seul) lecteur qui est déraisonnable, pour ne pas dire lourdingue.

Publié le 09 Juin 2021

Tout d'abord, vous devez être très en joie aujourd'hui des malheurs de notre Président : à quand son passage à tabac par un de vos gilets jaunes ?

Je constate que vous êtes dans l'incapacité de contester tant la supériorité du nombre de mes lecteurs que la nature militante et politiquement partisane de votre lectorat, seule explication possible d'un nombre si élevé de masochistes, faussant complètement les statistiques d'un site dont la vocation n'est pas politique mais littéraire, sauf erreur...

En revanche, je suis parfaitement en mesure de prouver, lettre manuscrite en main, l'authenticité du témoignage qui sert de synopsis à mon livre "Passions et flétrissures" : il s'agit de Monsieur Claude Blique domicilié à Nancy, ancien directeur du cabinet de recrutement "BLIQUE-ACTIMUM" bien connu en Lorraine.

Je me suis d'ailleurs expliqué la-dessus dans un échange sur la page du livre avec Georges Saint-Bleyras, également auteur sur MBS. S'il le faut vraiment je vous adresserai copie de ce justificatif à l'adresse que vous voudrez bien m'indiquer.

Concernant mes poèmes scatologiques,("Fables très culottées"), et vu que vous me semblez fort imbu de votre personne pour ne pas dire psycho-rigide, je vous dédicace tout particulièrement le début du synopsis :

" Les allergiques à la scato se prennent au sérieux beaucoup trop !!!!!"

Publié le 08 Juin 2021

De plus en plus drôle !
Maintenant, après m'avoir accusé de soutenir les dictatures communistes, puis de ne pas avoir payé d'impôt ni effectué mon service militaire, vous me voyez anarchiste anticapitaliste et prétendez avoir un lectorat supérieur au mien, mes lecteurs jugeront ! Certes je ne prétends faire de l'"art", je n'écris pas de poèmes scatologiques et je ne fais pas l'apologie de mes oeuvres via un soi-disant lecteur. La bassesse et la stupidité de toutes ces attaques sont indignes d'un auteur et absolument consternantes !

Publié le 08 Juin 2021

@Dominique LAURENT
Votre accusation d'esprit"petit" tombe à plat car nos lectorats ne sont pas comparables :
- tout d'abord, contrairement vos allégations, le mien reste encore -globalement- nettement supérieur au vôtre;
- d'autre part, je ne dois mes lecteurs qu'au seul attrait littéraire de mes livres, alors que vous bénéficiez, à l'évidence, du militantisme politique des milieux anticapitalistes et anarchistes qui trouvent en venant voter sur la page de votre ouvrage un moyen original de promouvoir leurs idées. Ceci n'a rien à voir avec l'art !

Publié le 08 Juin 2021

@Philippe RIBAGNAC
Donc non seulement vous vous trompez mais, en plus, vous voulez avoir le dernier mot en ajoutant à vos fausses affirmations des suppositions injurieuses. Il est vrai que j'ai osé mettre en cause le roi Macron dans mon livre, ce qui constitue visiblement pour vous la pire des infamies. Je retrouve bien là le même esprit petit qui tente par sa note et ses commentaires de brutaliser un auteur qui a plus de lectures. Vous ne savez rien de moi, donc épargnez-nous vos hypothèses hasardeuses, au demeurant totalement à côté de la plaque comme vos accusations de communiste, d'ailleurs le jour même où un identitaire nous pond une vidéo sur la nécessité de tuer tous les communistes et les mélenchonistes...

Publié le 08 Juin 2021

@Dominique LAURENT
Vous êtes décidément bien péremptoire !
Bien sûr, il ne vous vient pas une seconde à l'idée que votre critique de Macron puisse être elle-même injuste. La justice à sens unique, ça a donné beaucoup de travail à la guillotine et beaucoup de clients pour les goulags quand les égalitaristes étaient au pouvoir !

Et rien ne vous autorise à mettre en cause mon amour pour la France ! Je suppose que j'ai versé bien plus d'impôts que vous alors que je ne dois tout qu'à mon seul travail (mes parents n'avaient aucune fortune), j'ai rempli mes obligations militaires (ce qui n'est peut-être pas votre cas), et ma famille a payé le prix du sang à chaque guerre.

Publié le 07 Juin 2021

@Philippe RIBAGNAC
Effectivement vous vous trompez et je vous l'ai démontré à deux reprises. Par ailleurs, la devise de la France est "liberté, égalité, fraternité". Vous avez le droit de ne pas aimer cette devise, vous avez même le droit de ne pas aimer notre pays mais l'idéal des gilets jaunes est effectivement l'égalitarisme, à l'inverse de l'élitisme dans lequel vous semblez vous complaire. Et, effectivement, les gilets jaunes, contrairement à vous, aiment leur pays et sa devise.
Vous ne comprenez pas que mon livre ait nettement plus de lectures que les vôtres, c'est humain. Vous tentez de m'abattre avec vos commentaires aigris et votre note réduite, c'est également humain. Et cela démontre qu'on peut être humain et minable.

Publié le 07 Juin 2021
2
Je me trompe peut-être, mais l'affinité que je relève entre l'idéal égalitariste de vos gilets jaunes et celui des communistes n'est-il pas, franchement, bien moins outrancier que votre délire ubuesque sur l' "Empereur Macron" ? Et pour ne pas mourir idiot, j'aimerais vraiment comprendre par quel miracle un nombre aussi important de lecteurs accepte de s'infliger votre prose lourdingue et cafardeuse, qui sous un vernis scientifique, ne fait que reprendre les poncifs du catastrophisme ambiant sans rien apporter de réellement neuf...
Publié le 07 Juin 2021

Franchement votre délire est si total que j'ai hésité à vous répondre ! TOUS les partis, sauf LREM, se sont dit solidaires des gilets jaunes. Et cela s'explique doublement, les partis tentant toujours de récupérer les mouvements sociaux d'une part et, d'autre part, les gilets jaunes ayant rassemblé bien au-delà des partis, de l'extrême droite à l'extrême gauche... Même Wauquiez a porté le gilet jaune, c'est dire ! Et je pourrai vous ressortir des déclarations lepénistes de soutien aux gilets jaunes. Donc vous vous plantez gravement.
Vous vous plantez d'autant plus que, comme je vous le rappelais, j'ai écrit que 1984 était l'univers soviétique poussé à l'extrême et, surtout, que le livre se déroule en 2048, donc à une époque où les gilets jaunes appartiennent à l'Histoire...

Publié le 07 Juin 2021

Déclaration du Comité exécutif national du PCF ("Cause commune" - Avril 2019):

"Nos camarades ont en effet vite perçu, dans leurs initiatives sur le terrain, que ce mouvement portait, pour l’essentiel, des exigences légitimes, et que les communistes avaient toutes les raisons d’être offensifs sur la nature des réponses à y apporter. Lorsque le mouvement des gilets jaunes a démarré, nos élus sont tout naturellement allés à la rencontre de leurs concitoyens ...
Les élus communistes ont noué le dialogue avec les gilets jaunes qui leur ont remis les pétitions qu’ils avaient fait signer. Nos élus, parlementaires notamment, sont souvent considérés comme des interlocuteurs évidents pour porter les revendications qui émergent et comme ceux qui se battent au quotidien. Ces conver­gences sont évidement très positives"

Publié le 07 Juin 2021

@Philippe RIBAGNAC
Je ne sais ce qui vous fait écrire "vos amis communistes" puisque dans mon livre il n'est jamais question des communistes et que le mot "communiste" n'y figure même pas! Sans doute le fameux point Goldman d'une frange droitière qui voit des communistes partout alors même que cette idéologie a périclité depuis bien longtemps ! De plus dans le synopsis j'indique que 1984 c'est l'univers soviétique poussé à l'extrême, ce qui indique pour le moins que mes sympathies ne vont pas du tout de ce côté !!! Dans mon livre il est question des gilets jaunes, qui sont apartisans et pour la démocratie et où les communistes sont aussi incongrus que des prêtres dans un congrès d'athées !
Avec plus d'une centaine de commentaires, je croyais avoir tout vu, même des lecteurs qui s'adressaient à d'autres auteurs (c'est arrivé !) mais je n'avais pas encore vu un autre auteur me prêter des idées n'ayant rien à voir avec le texte ! Tout arrive. Pour être franc, je n'avais pas regardé vos ouvrages, votre commentaire me dégoûte définitivement de le faire.
PS : L'usage à monBestSeller est d'indiquer après le @ le prénom et le nom complet de l'auteur, ce que vous n'avez pas fait, oubliant les majuscules (indispensables pour différencier le prénom du nom, lorsque le nom est un prénom), raison pour laquelle je n'ai pas été prévenu de votre commentaire et y réponds avec sans doute un peu de retard.

Publié le 06 Juin 2021

@ Dominique Laurent
Les seuls à avoir jamais réussi à installer durablement un monde digne d' Orwell, ce sont vos amis communistes de 1917 à 1989 , sans parler de la Chine, Cuba ou autres monstruosités du même acabit...

Publié le 06 Juin 2021

@fdev
Merci pour cette pluie d'étoiles ! La triste réalité c'est aussi la propagande. Prenons l'exemple de la criminalité et de la délinquance. Si on écoute les policiers ou Cnews, nous vivons dans un monde incroyablement violent sans comparaison avec le monde d'il y a 30 ans. Or il y a 3 fois moins de policiers tués dans les années 2010 (10 à 12 par an) que dans les années 1980 (30 à 40 par an). Quant au taux d'assassinats et de meurtres, il est passé de 27,9 par million d’habitants en 1988 à 13,6 par million d’habitants en 2019. Donc une division par deux. Cela n'empêche pas l'extrême droite et les média de tenter de nous faire croire que la criminalité et la délinquance montent en flèche, en mettant l'accent chaque jour sur un fait divers ou un autre. Effectivement très triste de prendre ainsi les gens pour des imbéciles. Pour des infos précises, voir par exemple https://oscj2.cesdip.fr.
Merci encore !

Publié le 02 Juin 2021
5
Entre science-fiction et triste réalité.
Publié le 02 Juin 2021

@Melody-Never
Vous me rappelez ma promesse et je réponds en commentant votre livre sur votre page. Pour répondre à votre commentaire sur mon livre, je crains d'avoir été parfois trop optimiste ! Sur les désastres à venir dans le domaine de l'écologie, je ne m'appesantis pas, estimant que le président les a compris et tente d'y faire face, par exemple en interdisant toutes les voitures individuelles alors que je crois qu'il faudra que nous soyons tous à l'agonie pour qu'un chef d'Etat en vienne à des mesures comme celle-là ! Et croire que certains vont se lever contre ce régime de surveillance, c'est sans doute croire un peu au père Noël. Quand on voit l'état de sidération (et même d'acceptation béate) de l'immense majorité de la population quand on lui enlève ses libertés les plus élémentaires, ce qui se passe en ce moment, on peut être beaucoup plus pessimiste que je ne le suis !

Publié le 30 Mai 2021

@Dominique LAURENT

Merci beaucoup pour votre réponse, il est vrai que cependant que les risques que vous évoquez dans votre livre sont d’autant plus réalistes et les premières pages suffisent pour le faire comprendre. Je trouve impressionnant à quel point vous avez réussi à mettre en place une telle dystopie en quelques pages !
Je ne crois pas être la plus jeune auteure de ce livre mais je ne doute guère que votre livre touchera un public jeune, friand de littérature nouvelle et parfois un peu catastrophique si je puis-je dire.
Les enjeux du monde de demain seront, je pense, un peu comme dans votre livre mais peut-être d’une façon un petit peu moins pessimiste. Et heureusement d’ailleurs!
J’avoue que je n’aurais pas aimé vivre dans un tel monde et si notre pays part dans ces turbines, je n’ose imaginer ce que nous aurons fait pour cela.
Merci si vous lisez mon livre, même si vos mirettes souffriront sans doute de mon orthographe pour le moins désopilant, légèrement excusé par mon niveau scolaire et mon manque de temps pour l’écriture. Hâte de voir votre commentaire et j’espère que mon livre vous plaira.

Publié le 30 Mai 2021

Désolée, mon nouveau message de remerciement à écraser le précédent!

Publié le 25 Mai 2021

@LudovicG
Ah ah ah ! Vous vous êtes cru malin en supprimant votre précédent commentaire stupide pour venir en ajouter un au-dessus de la pile, tout en m'accusant de supprimer des commentaires ! Eric, vous faites preuve ici d'un acharnement et d'une balourdise qui ne me surprennent pas mais qui ne font guère honneur ni à votre qualité d'auteur ni même au fait que vous apparteniez au genre humain !

Publié le 25 Mai 2021
1
Je vois toujours votre réponse mais je m´aperçois que vous avez fait supprimer mon commentaire (comme de nombreux autres qui semblaient vous déplaire). Bravo Monsieur, prêt à toutes les bassesses.
Publié le 24 Mai 2021

@Melody-Never
Votre commentaire, venant d'une auteur, au surplus la plus jeune auteur de ce site sans doute, me va droit au coeur. D'autant que ce livre a précisément été écrit pour que les jeunes se rendent compte des risques que nous courrons. Pour moi, le plus gros de ma vie est derrière moi. Mais pour les jeunes qui vont devoir s'affronter aux catastrophes écologiques et à la folie du pouvoir, comme les enjeux sont grands !
Je vais regarder votre livre avec attention. Un commentaire bientôt !

Publié le 19 Mai 2021
5
Excellent livre qui change les mentalités. Il est intéressant de lire la façon dont vous avez détruit l’ancien système.
Publié le 19 Mai 2021

@J-C Togrège
Il y aura toujours des rebelles mais si peu... En février 2020, alors que la pandémie n'était qu'un futur en apparence éloigné, les habitants de plusieurs pays ont été sondés. La question : "Certains pensent que la civilisation telle que nous la connaissons va s'effondrer dans les années à venir. Personnellement, êtes vous tout à fait d'accord, plutôt d'accord, plutôt pas d'accord ou pas d'accord du tout avec ce diagnostic ?" En France 65% des sondés étaient tout à fait d'accord ou plutôt d'accord (en Italie, 71%, au Royaume-Uni 56%, aux Etats-Unis 52%, en Allemagne 39%). Donc 2/3 des Français se rendent compte que nous allons droit dans le mur... et continuent à voter pour des gens et des partis qui ne font qu'accélérer les choses et augmenter les inégalités... Très peu se révoltent et tentent d'arrêter cette folle machine ! Le sondage est là : http://www.slate.fr/story/187152/fin-du-monde-votes-gauche-droite-collapsologie-survivalisme
Je ne connais pas l'OCSICP, qu'est-ce ?

Publié le 15 Mai 2021

Merci @Celiou pour ces 5 étoiles et votre commentaire.
Appauvrissement de la pensée ? oui si l'on considère que nous allons de plus en plus vers la pensée unique (avec ses fausses différences, comme la différence entre LR et LREM !).
Je vous ai envoyé le livre complet.

Publié le 15 Mai 2021
4
Le côté positif du livre alors que nous sommes dans une dystopie , c'est qu'il y aura toujours des personnes pour sortir du sentier ! Quant à l'intelligence artificielle, le danger est bien démontré dans les rapports de l'OCSICP. A quand la suite ? Que vont devenir Léo et Lina ? Bien à vous
Publié le 15 Mai 2021
5
Merci de m'avoir envoyé la fin. Bravo pour le "stratagème" trouvé. Je n'en dirai pas plus pour ne pas révéler la suite de l'histoire mais un grand merci!
Publié le 14 Mai 2021

Je reprends donc ma réponse à GrosLecteur puisque votre commentaire avait été supprimé !

Wouah ! Quel commentaire ! Extraordinaire ! Détaillé, flatteur mais avec quelques petites critiques. Franchement je ne pouvais espérer mieux !
Certes je me vois dépourvu de la qualité de styliste ou de littérateur mais comme je me faisais peu d'illusions dans ce domaine, ça ne me touche pas vraiment. Vue l'époque actuelle et les cataclysmes qui ont lieu et qui se préparent, l'esthétisme pour l'esthétisme ou les petits romans à l'eau de rose, c'est pas trop mon truc, vous l'aurez compris !
C'est vrai que ça fait maintenant 3 mois que les lecteurs m'ont mis à la première place et c'est quand même la plus belle des récompenses, même si le flux de lecteurs baisse un peu ces jours derniers. Mais votre commentaire c'est plus que la cerise sur le gâteau (horrible laisser-aller de ma part que cette expression) !
Comme vous je suis un peu déçu qu'il n'y ait pas plus de commentaires mais on ne peut pas forcer le lecteur à s'exprimer et, après tout, il a déjà lu au moins quelques pages du livre !
Pour vous répondre sur les gilets jaunes, savez-vous que les manifs ont continué malgré le confinement dans beaucoup de villes et de ronds-points. Bien sûr la presse n'en dit plus un mot mais il y a des gilets jaunes qui poursuivent, malgré les amendes à répétition et leur invisibilisation par les média. Car rien n'a changé évidemment. Et pendant la crise sanitaire, des dizaines de lois sont arrivées qui pèsent un peu plus sur chacun. Bon je m'arrête car je vous laisse volontiers la victoire pour ce qui est du plus long commentaire !

Publié le 10 Mai 2021

@LudovivicG
En déplacement quelques jours je tombe sur votre commentaire, déjà vieux de plus de 3jours ! Eric, j’ai bien compris que vous tentiez de me faire tomber ma note moyenne et que vous vouliez décourager les lecteurs de me lire ! Un peu raté puisqu’en 3 jours j’ai eu des centaines de lectures et de téléchargements, même si la moyenne baisse, pour moi comme pour les autres. Il faut dire qu’avec des olibrius qui tentent de détruire tous les livres qu’ils n’ont pas écrits, il semble logique que les lecteurs potentiels se découragent. Demander de la bienveillance, c’est déjà beaucoup trop demander avec des auteurs comme vous mais demander un minimum de sang-froid, c’est visiblement trop demander aussi...

Publié le 10 Mai 2021

@- Fost -
Je trouve assez amusant que deux auteurs viennent dialoguer sur ma page mais pourquoi pas ? Concernant la politique, nous en subissons tous les contraintes et mon livre montre, si cela était nécessaire, que ces contraintes sont de plus en plus lourdes puisque le privé et l’intime disparaissent progressivement. La famille, l’amour, sont aussi surveillés que la vie sociale ou purement politique. Les conversations, même les plus intimes, sont écoutées.
Concernant les élections, vous ressortez les arguments classiques... sauf qu’ils sont faux. Il y a bien longtemps que les présidents ne sont pas élus par la majorité. Macron a eu les voix de 18% des électeurs inscrits au premier tour et, malgré le « front républicain » il n’a eu que les voix de 43% des inscrits au second tour. On est donc bien loin d’une majorité. Quant aux députés, ils sont en moyenne élus par 23% des inscrits, donc très très peu représentatifs.
Ce n’est pas un problème de droite ou de gauche. Oui beaucoup de gens, et en particulier les gilets jaunes, sont très en colère. Mais pourquoi sont-ils en colère ? Parce que les politiques ne représentent qu’un petit noyau de riches et certainement pas la population, parce qu’ils n’ont aucun droit à la parole, parce qu’ils se font éborgner ou mutiler, au minimum gazer, s’ils tentent de faire savoir qu’ils ne sont pas d’accord !

Publié le 06 Mai 2021

@Eric Brambilla
Je vous rejoins aussi dans votre discours. Etant apolitique, toute forme d'engagement politique me rebute. Faire l'apologie d'un gouvernement ne mène à rien, surtout quand il a été élu à la majorité. Que cela soit de gauche ou de droite, rien ne fonctionnera, tout le monde se plaindra forcément. Mieux vaut se concentrer sur sa famille, l'amour, les passions et laisser la politique à la masse. Je serai curieux de lire ce Goncourt. Bien à vous.

Publié le 06 Mai 2021

@- Fost -
Merci pour votre réponse. Concernant Macron et l’Empire, vous n’êtes pas le seul à vous en étonner. Pourtant le système de la Ve République fait que le président a tous les pouvoirs, exactement comme un empereur. Et si le Président décide d’utiliser tous ces pouvoirs, s’il traite ses ministres comme des carpettes et si l’Assemblée est pour lui une simple chambre d’enregistrement de ses desiderata, comme le fait Macron depuis 4 ans, alors il est le seul maître. En France nous n’avons jamais connu la démocratie. Nous avons depuis 150 ans une république avec une « démocratie représentative, pas une démocratie, dans laquelle chacun pourrait donner son avis. D’ailleurs cette « démocratie représentative » ne représente que les classes supérieures. Combien y a-t-il d’ouvriers à l’Assemblée ? 0. Combien d’employés : 3. Donc un total de 3 ouvriers et employés, soit 0,5% alors que ces deux catégories représentent 40% de la population française. Depuis 2005 et le référendum sur l’Europe où la majorité a voté NON mais où le pouvoir a considéré que cela voulait dire OUI, il n’y a plus eu de référendum et ce n’est pas un hasard. Pourquoi demander leur avis aux gens puisqu’on se fout totalement des gens ?
Donc effectivement on peut considérer que je suis engagé, au même titre que les 50% à 75% des gens, selon l’époque et les sondages, qui ont soutenu les Gilets jaunes, sont engagés.

Publié le 04 Mai 2021

@- Fost - Je vous rejoins entièrement. Ce qu´il manque dans ce livre, c´est une dose de subtilité. Faire appel à l´intelligence du lecteur pour l´amener, petit à petit, à rejoindre son opinion, plutôt que de s´engager avec lui dans un bras de fer intellectuel en lui assénant un pamphlet rancunier qui ne convaincra que ceux qui sont déjà convaincus et fera fuir les autres.
Nous sommes (encore) en démocratie et rien n´empêche de traiter Manu de tous les noms. Un Goncourt vient juste de le faire! C´est la manière de le faire que je trouve mal amenée ici. Je me suis pourtant forcé à dépasser les premières pages qui sont pour moi les plus mauvaises mais une fois installée, la mauvaise impression reste.

Publié le 04 Mai 2021

Bonjour Dominique, pour répondre à votre dernier message, je comprends votre ressenti. Cependant, j'ai eu du mal à accrocher durant les premières pages. Je parlais de votre engagement politique. L'intérêt d'une dystopie est à mon goût, l'absence de référentiel réel. De ce fait, chacun pourra calquer sa réalité sur le monde alternatif que vous créez. Le simple fait de lier Emmanuel Macron au très connoté terme d'empire bloque ma lecture. Je prendrai le temps de creuser pour décider si je modifie ma note ou non. Pour un livre classé 1er, l'immersion est plus complexe que prévue.
Bien à vous.

Publié le 04 Mai 2021

@- Fost -
Il semblerait que vous confondiez dystopie et prophétie. Une dystopie c’est, comme je l’indique dans le synopsis, un avertissement beaucoup plus qu’une anticipation. D’ailleurs 2048 est très soft sur ce plan puisque tout ce qui est décrit n’est que l’extension de ce que nous vivons actuellement. Certes l’Intelligence Artificielle n’est pas encore capable de faire ce qui est décrit là mais elle y parvient peu à peu. Quant aux drônes, aux innombrables caméras et à la surveillance des conversations, chacun sait que cela existe déjà.
En fait ce qui est décrit dans le livre surviendra sans doute bien avant 2048, peut-être en 2035 ou 2040. Et 2048, s’il y a encore des hommes sur terre, sera sans doute bien pire ! Car tout va dans ce sens. A titre d’exemple la loi sur la « sécurité globale » permet déjà au pouvoir et à la police tout ce qui est décrit dans 2048, le fichage et la surveillance de l’ensemble de la population.
Je ne sais ce que vous vouliez dire par « trop subjectif et engagé pour être apprécié à sa juste valeur ». De fait, si l’engagement des deux héros du livre est réel, l’immense majorité de la population est passive (comme c’est le cas actuellement). Qu’est-ce que la juste valeur ?

Publié le 04 Mai 2021
3
Trop subjectif et engagé pour être apprécié à sa juste valeur. 2048 ne sera pas si terrible, espérons-le...
Publié le 04 Mai 2021

Bonjour Dominique,

J´imagine que votre 1ere place au classement a crée en moi des attentes et que la déception n´en fut que plus grande.
Au passage, je signale le manque d´originalité du titre et la probable violation de droit de propriété intellectuelle et de droits d'auteurs:
2048
Lionel Cruzille
EAN : 9782377330089
150 pages
ÉDITIONS NUMERIKLIVRES (22/11/2016)

Sur le style: j´ai cru comprendre que ce livre n´est pas vraiment un roman, il est pourtant écrit comme tel et dans ce cas j´y trouve une erreur classique connue en anglais sous "Show, don´t tell".
De plus il y a de petites fautes de style, comme des lourdeurs, des répétitions (ex: "en arrivant" p16).

L´aspect pamphlet:
même si je trouve amusant l´idée d´un Macron empereur et sans vouloir polémiquer sur ce point, j´aurais trouvé bien plus amusant si vous aviez laissé le nom de l´empereur inconnu jusque vers la fin du roman pour surprendre le lecteur après qu´il se soit rendu compte que tout ce que vous écrivez dans le roman pourrait en effet arriver.
Démarrer par un pamphlet anti-Macron primaire ne fait que fragiliser le livre et lui enlever toute crédibilité, je trouve cela dommage car si votre but était de convaincre ceux qui ne sont pas encore convaincus, c´est raté, vous les ferez fuir dès les premières pages. Même si je rejoins votre analyse de la situation sur de nombreux points (il vous suffira de vraiment lire mon roman pour vous en rendre compte), c´est ce manque flagrant de hauteur et de subtilité qui diminue la valeur de votre message.

Publié le 02 Mai 2021

@Eric Brambilla
Pourquoi être désolé ? Pourquoi être désolé ne pas avoir lu l'extrait ? Comme vous l'avez peut-être lu dans les commentaires ci-dessous, des dizaines de lecteurs, auteurs ou non, ont apprécié mon livre. Il faudrait être fou ou mégalomane pour croire que ce livre puisse plaire à tous ses lecteurs ! Surtout à d'autres auteurs de livres voisins ! D'autant que les thèses sociétales développées seront évidemment refusées par les néolibéraux et par les apprentis totalitaires, ce qui fait du monde ! Il est dommage que votre critique et vos deux étoiles ne soient pas étayées par autre chose qu'un "manque de subtilité" mais je ferai avec !

Publié le 01 Mai 2021

Merci @GrosLecteur
Je me garderai de juger les autres auteurs, en particulier parce que je sais ce que cela signifie comme travail que de rédiger 200 ou 300 pages... Concernant le classement de 2048 dans les oeuvres politiques, pourquoi pas ? Mais je note qu'aucun livre classé comme "politique" n'a dépassé la centaine de lectures !
Quant à la recherche d'éditeur, je n'ai pas trop envie d'en passer par là... même si je sais qu'en rejetant également les GAFA, contrairement à la quasi-totalité des auteurs, je me coupe ainsi de lecteurs potentiels autres que ceux de mBs...

Publié le 30 Avril 2021

@GrosLecteur

Wouah ! Quel commentaire ! Extraordinaire ! Détaillé, flatteur mais avec quelques petites critiques. Franchement je ne pouvais espérer mieux !
Certes je me vois dépourvu de la qualité de styliste ou de littérateur mais comme je me faisais peu d'illusions dans ce domaine, ça ne me touche pas vraiment. Vue l'époque actuelle et les cataclysmes qui ont lieu et qui se préparent, l'esthétisme pour l'esthétisme ou les petits romans à l'eau de rose, c'est pas trop mon truc, vous l'aurez compris !
C'est vrai que ça fait maintenant 3 mois que les lecteurs m'ont mis à la première place et c'est quand même la plus belle des récompenses, même si le flux de lecteurs baisse un peu ces jours derniers. Mais votre commentaire c'est plus que la cerise sur le gâteau (horrible laisser-aller de ma part que cette expression) !
Comme vous je suis un peu déçu qu'il n'y ait pas plus de commentaires mais on ne peut pas forcer le lecteur à s'exprimer et, après tout, il a déjà lu au moins quelques pages du livre !
Pour vous répondre sur les gilets jaunes, savez-vous que les manifs ont continué malgré le confinement dans beaucoup de villes et de ronds-points. Bien sûr la presse n'en dit plus un mot mais il y a des gilets jaunes qui poursuivent, malgré les amendes à répétition et leur invisibilisation par les média. Car rien n'a changé évidemment. Et pendant la crise sanitaire, des dizaines de lois sont arrivées qui pèsent un peu plus sur chacun. Bon je m'arrête car je vous laisse volontiers la victoire pour ce qui est du plus long commentaire !

Publié le 28 Avril 2021

@Richard-Thompson
Visiblement vous n'avez lu que la première page mais je ne vous en veux pas ! Votre fixation sur l'Empire, un gadget d'incipit sans plus, le démontre. Si vous aviez lu la suite, vous auriez compris que l'Europe ayant explosé suite au covid-21 (ou à un variant sévère du covid-19), ce qui est plus que réaliste, chaque Etat fait route de son côté et chaque chef d'Etat choisit le régime qui lui sera le plus favorable... Je vous propose d'en rediscuter dans quelques années !

Publié le 16 Avril 2021
2
@Dominique LAURENT , Bonjour, attiré par votre première position au classement, j'ai tenté de lire votre dystopie. J'avoue qu'il me fut difficile de poursuivre après quelques dizaines de pages. Déjà, imaginer que la France devienne un Empire et que Macron en soit l'Empereur, c'est méconnaître la situation de la France et de l'Europe par rapport à des pays beaucoup plus puissants et nettement plus en avance. Je vous concède cependant un point : que tant qu'il y aura des hommes, le monde court à sa perte.
Publié le 16 Avril 2021

Merci encore @Chloé Bertrand
Vous tapez dans le mille ! Vous avez raison, à la fin du livre, j'étais si déprimé qu'il me fallait en finir au plus vite. Vous n'êtes pas la seule à me l'avoir dit. Avec du recul, maintenant, je devrais reprendre la fin. En même temps je n'ai pas trop envie de tirer des leçons que chacun peut tirer tout seul...

Publié le 16 Avril 2021

Merci à vous @Dominique LAURENT
Effectivement la suite du livre est encore plus passionnante que l'extrait que vous mettez ici à disposition ! Je n'ai qu'un petit reproche : la fin du livre est un peu expédiée. Je comprends bien pourquoi mais j'ai tout de même l'impression que ce que vous veniez de raconter vous avait tellement déprimé qu'il fallait clore le livre au plus vite !

Publié le 16 Avril 2021

@Chloé Bertrand
Merci pour cette pluie d'étoiles et ce commentaire enthousiaste. Si tous les lecteurs qui m'ont demandé la suite du livre, comme vous l'avez fait, me remerciaient ainsi, je serais aux anges ! Mais tous les commentaires et les notes des lecteurs et lectrices m'enchantent déjà !

Publié le 16 Avril 2021
5
Première place méritée !
Publié le 16 Avril 2021

@RégineMolland
Merci pour votre commentaire fort sympathique ! J'aimerais aussi que notre futur (et, bien sûr, celui de votre fils Léo) soit moins pénible que celui décrit dans le livre ! Il faut toujours envisager le pire tout en espérant mieux. Sur la catastrophe écologique, je crains que nos gouvernants, actuels et futurs, fassent beaucoup moins que ce qui est décrit dans le livre et n'osent pas s'attaquer à la bagnole, aux industries, à la pollution, auquel cas les choses empireront très rapidement. Sur la société de surveillance, il suffit de lire le texte de la récente loi sur la "sécurité globale" pour savoir que nous y allons tout droit et à grande vitesse. Franchement vous avez du courage de mettre un enfant au monde maintenant !

Publié le 11 Avril 2021

Superbement écrit ! Je ne partage pas tous vos points de vue mais il faut reconnaître que vous avez énormément d'informations et une évidente logique ! Je préfère les polars mais j'ai commencé votre bouquin puisque c'était le plus lu et vous m'avez scotchée ! Pour la petite histoire, je viens d'avoir un fils et devinez quel prénom nous lui avons donné ? Léo ! J'espère que sa vie (et la mienne) sera plus tranquille et moins infernale que celle que vous décrivez pour votre personnage. En tout cas, bravo !

Publié le 11 Avril 2021

Bonjour @Samba Keita
Oui, je me suis concentré sur la France et même sur le Sud-Ouest! Et je ne parle de l'Afrique qu'incidemment par exemple avec le sujet de thèse de Lina : « Impact des changements climatiques sur la santé des enfants en Afrique ». Merci en tout cas pour votre commentaire. Vous avez parfaitement raison sur le fait que déjà 75% des locuteurs en français sont Africains et ce sera certainement 80% à 85% en 2048. Permettez-moi d'ajouter que votre maîtrise de la langue, à lire votre commentaire, est sans défaut !

Publié le 28 Mars 2021
5
J'aurai aimé que ce livre parle plus du monde et des autres pays. Bien sûr l'action se passe en France et vous dites quelques mots des autres pays d'Europe mais l'Afrique est totalement absente. Pourtant c'est en Afrique qu'il y a déjà et qu'il y aura encore plus en 2048 le plus de personnes qui parleront le français ! C'est ma petite critique mais, en dehors de cela, l'action est très prenante et vous faites vraiment réfléchir à ce que risque de devenir notre vie dans 25 ou 30 ans, âge où je serai père et "dans la force de l'âge".
Publié le 28 Mars 2021

@Jérôme Dussard
Merci pour cette note ! Et pour votre nouveau commentaire. Je crains que la plupart des gens ne préfèrent obéir au pouvoir et aux lois édictées par un gouvernement et des députés ne représentant que quelques pour-cent de la population plutôt qu'obéir à leur éthique personnelle, aux principes moraux qui sont la base de l'humanité. Pourtant, à l'heure où les inégalités deviennent monstrueuses et où l'homme détruit la planète comme jamais, on pourrait espérer qu'un réveil se produise, que chacun se rende compte que sa responsabilité c'est de tout faire pour arrêter ça... mais il faut croire que la consommation frénétique a tué toute responsabilité et tout sens moral chez l'homme !

Publié le 27 Mars 2021
5
Je découvre qu'en mettant une note, on peut aussi ajouter un commentaire ! Ce qui me permet de vous remercier pour votre réponse ! Nous sommes sur la même longueur d'onde (et, heureusement, nous sommes loin d'être les seuls, surtout si je lis les nombreux commentaires de lecteurs sur votre ouvrage). Tout est fait pour que les gens consomment et ne réfléchissent plus, c'est un désastre ! Mais quelques-uns et quelques-unes résistent.
Publié le 25 Mars 2021

@Jérôme Dussard
Merci pour ce commentaire très pertinent ! C'est vrai qu'au-delà des premières pages, je dis peu de choses de la propagande gouvernementale et c'est vrai que cette propagande, pour ne pas dire ce bourrage de crâne, est de plus en plus prégnant. La crise de la covid-19 actuelle a en effet démontré que d'une part Macron décide de tout et ne laisse même pas les ministres avoir un quelconque pouvoir (sans parler des députés qui ne ont qu'enregistrer les lois décidées par Macron) mais surtout que ce qu'ils appellent communication (cf. les masques et les vaccins maintenant) ne constitue qu'une machine à décerveler ! Concernant les gilets jaunes, vous avez raison, bien sûr, et là aussi la propagande a pleinement joué. Ainsi, alors que la DGSI avait compté plus de 1 million de gilets jaunes le 17 novembre 2018, le pouvoir a rabaissé ce nombre à 300 000 et, maintenant, tout le monde pense qu'ils étaient 300 000... Quant au "diviser pour mieux régner" c'est évidemment la base de la propagande. Monter les campagnards contre les urbains et vice-versa, les écolos contre les conducteurs et vice-versa, ne tenir aucun compte de la sociologie et monter chacun contre son voisin, son collègue, tous ceux qui partagent son appauvrissement et sa perte de liberté, c'est le b-a-ba de cette propagande. Nous vivons une époque extrêmement inquiétante durant laquelle la crise sanitaire sert à dissimuler des atteintes constantes à nos libertés.

Publié le 25 Mars 2021

Triste mais excellent, je dirai même stylé ! Je ne crois pas que notre avenir sera celui que vous décrivez mais il n'en sera pas très loin, je le crains. Les oligarques nous écrasent et s'il peuvent nous écraser un peu plus, ils le feront ! Vous dites peu de choses de la propagande, ce que les puissants appellent la communication. Pourtant, avec la crise sanitaire, le moins qu'on puisse dire c'est qu'ils se régalent, sachant tous les mensonges qu'ils tentent de justifier. Mais la propagande ne sert pas qu'à justifier les actions du gouvernement (même si c'est un but essentiel), elle sert surtout à diviser la population, pour éviter que les gens ne se rassemblent et ne se rebellent. Et d'ailleurs l'un des succès des Gilets jaunes vient du fait qu'ils ont rassemblés des gens de partout, de la droite à la gauche, de la campagne à la ville, en dehors bien sûr des électeurs de Macron ! Merci pour cette dystopie qui pose les questions de fond. Si cela pouvait amener les lecteurs à comprendre vers où nous allons !

Publié le 24 Mars 2021

Je vous rejoins tout à fait mais à mon sens, même si de tous temps l’homme a été assoiffé de pouvoir et a voulu dominer les autres, il n’y est parvenu que parce que la peur, couplée à l’instinct de soumission grégaire présent chez 90% des individus (la preuve : aucune révolte dans une population aujourd’hui totalement asservie. Mais Ii est vrai qu’on l’inonde d’aides et que l’on ne mord pas la main qui vous nourrit !), permet de prendre le contrôle des masses serviles. En plus aujourd’hui elles sont anesthésiées par la bêtise de masse, amplifiée et véhiculée par les réseaux sociaux (Orwell lui-même n’y croirait pas tellement il a eu raison) et noyées dans une consommation mortifère pour l’environnement (vous avez raison).

Publié le 21 Mars 2021

@Louise morel
Merci pour ce commentaire et pour la référence à la dystopie de @Marie Morvan, qui m'avait échappé et que je vais naturellement lire, même si je lis beaucoup de livres à la fois (et pas seulement sur monbestseller.com !).
Je reste très moyennement optimiste, parce que je continue à croire à l'humain mais, en même temps, je sais ce que la soif de pouvoir est capable de provoquer... Les catastrophes écologiques vont venir, aucun effort n'étant fait par aucun gouvernement pour les empêcher mais elles feront mourir la planète et les hommes à petit feu, cela prendra quelques dizaines d'années. Par contre la soif de pouvoir et l'autoritarisme risquent de nous transformer en esclaves-zombies d'ici beaucoup moins de temps...

Publié le 21 Mars 2021

Bravo pour votre histoire dont la vision prospective est intéressante même si finalement vous restez optimiste. Pour ma part j’imagine mal l’humanité atteindre 2048. Votre consoeur Marie Morvan aborde la même problématique avec une vision beaucoup plus sombre dans Budapest 2024. Merci à tous les deux pour vos tentatives d’éclairer le monde sur sa fin programmée !

Publié le 21 Mars 2021

Bonjour @BLANCHER Pierre-Philippe
Merci pour votre commentaire et votre note !
Je ne prétends pas être doué de prescience et je n'ai pas non plus d'imagination ! Donc je me suis contenté de raconter une histoire (le côté roman du livre) et de développer l'état actuel de notre société. Sur la catastrophe écologique, déjà en bonne voie, c'était assez simple. Mais, comme ancien chercheur en "intelligence artificielle", je me suis surtout concentré sur cette société de surveillance vers laquelle nous nous dirigeons à grands pas. Pour ce qui concerne l'inhumanité et l'absolutisme du pouvoir, il suffit de voir ce que nous vivons en ce moment, avec un président qui décide de tout, même de nos heures de sortie, et une Assemblée qui n'est qu'une chambre d'enregistrement, pour se douter que, malheureusement, nous ne sommes déjà plus en démocratie, si nous l'avons jamais été !
J'apprécie d'autant plus votre commentaire que vous êtes auteur. Je vais regarder votre ouvrage !

Publié le 20 Mars 2021
5
C'est un point de vue très intéressant et original de l'évolution de notre société actuelle. En tout cas, ça reste une analyse linéaire, car il faut prendre compte des événements possible pouvant changer la donne. Orwell avait décrit la logique soviétique, mais il s'avéra que ce régime s'effondra peu après 1984. Qui sait ? Une grosse révolte à la façon des gilets jaunes nous épargnera peut-être ce sombre avenir qui se profile devant nous....
Publié le 20 Mars 2021

Bonjour @René Laporte
Oui, votre demande du livre complet augurait un peu de votre opinion ! Je ne prétends pas à la prescience mais merci pour votre gentillesse. Concernant les robots, il est apparu récemment (et il me semble l'avoir écrit dans 2048) qu'il était beaucoup plus économique pour les milliardaires de faire travailler des Bengalis ou des Vietnamiens pour quelques euros par jour que d'investir des millions dans la fabrication de robots. Quant au désir de révolte des personnages, il est sans doute lié à leur histoire familiale (je n'en dirai pas plus pour ne pas déflorer le livre !) et il faut noter qu'ils ont tous deux un QI exceptionnel qui les préserve de fait de la crétinisation ambiante. Mais c'est vrai que le bourrage de crâne continu des média, tous entre les mains de milliardaires, provoquera peut-être à terme un abêtissement irréversible et une absence totale de révolte. C'est certainement le but de toutes ces émissions de télé-réalité ou autre qui submergent le PAF !
Pour ce qui est des coeurs et des mentions "le + de", je pense que vous tapez juste en relevant ce phénomène de coteries ou de camarillas. Mais je crois surtout que la science-fiction et les dystopies découragent les amateurs de romans et plus généralement de distractions.

Publié le 07 Mars 2021

Bonjour @Dominique LAURENT
J'ai beaucoup aimé votre livre. Vous vous en doutez puisque je vous ai demandé comment obtenir le livre dans son entier. Mais j'ai quelques interrogations. Pas sur le fond car je crois que, malheureusement, votre vision du futur est plus que réaliste, quasiment de la préscience. Mais je me demande par exemple pourquoi les robots n'ont pas plus de place pour vous en 2048 ? Et comment se fait-il que vos personnages aient encore la force de se révolter, dans ce monde si déshumanisé, contrôlé, surveillé, soi-disant sécuritaire mais en fait inhumain ? Quand on observe le décervelage continu par les média, la crétinisation des esprits, que vous abordez d'ailleurs, on se dit que tout est foutu, que les gens ne se révolteront plus. Merci d'avance pour les réponses à ces questions. Quoi qu'il en soit, bravo pour ce livre ! Qu'il soit le plus lu sur ce site est parfaitement logique. Par contre je ne comprends pas pourquoi il n'est pas "le +" et n'a pas de cœur. Il est vrai que les livres qui ont ce cœur ou ce "le +" ne sont pas tellement lus ! Mais je vois aussi qu'il y a sur ce site des coteries, des gens qui se connaissent et s'auto-congratulent les uns les autres pour des livres souvent de peu d'intérêt !

Publié le 07 Mars 2021

@mamich1418
Merci pour votre note et votre commentaire !
Je me sens moi-même très concerné pour avoir conçu des algorithmes d'analyse textuelle de "deep learning" qui sont sans doute maintenant utilisés par l'Etat et sa police. Ce qu'on nous prépare, à nous mais surtout aux générations futures est effectivement terrifiant. J'espère un sursaut humain face à cette société de surveillance, à cette déshumanisation qui laissera tout le pouvoir à quelques personnes et c'est un peu pour cela que j'ai écrit ce livre. Mais quand je vois comment le pouvoir actuel profite des attentats terroristes et maintenant de l'état d'urgence sanitaire pour passer ses lois et ses décrets (au grand jour ou plus discrètement), je suis assez pessimiste ! Ainsi, la plupart des modes de surveillance que je décris dans le livre seront possibles et légaux pour la police avec la loi sur la "sécurité globale" (qui devrait d'ailleurs s'appeler plutôt "loi sur la surveillance globale").

Publié le 02 Mars 2021
5
Bonjour dominique, quand je pense que j'ai aidé au développement et à mise en place dans les universités françaises en 1980 du système Multics de Honeywell....ça fait froid dans le dos, quelle analyse "futuriste" de ce qui attend les enfants que j'ai mis au monde et les deux petits fils qui vont y avoir droit à leur tour..... bravo car je pense que ce n'est qu'une partie de ce qui se prépare "en haut lieu" .... tout est réalisable et malheureusement l'empereur est déjà là avec ses soldats bien managés......merci pour ce moment effroyable
Publié le 02 Mars 2021

@Curieuxdenature
Merci pour votre note et votre commentaire, même succinct ! Ce livre a plus dune centaine de nouveaux lecteurs chaque jour mais à peine 1% donne une note ou commente. C'est peu même si c'est plus que la plupart des livres diffusés sur ce site. Merci

Publié le 28 Février 2021
4
J’ai bien apprécié ce livre, continuez dans la même veine. J’avais oublié de vous dire que j’avais bien hâte de voir la suite
Publié le 28 Février 2021

NIHILISTES ! Belle trouvaille, ça colle parfaitement à nos dirigeants et nos patrons !

Publié le 27 Février 2021

@KevinRichardot
Désolé pour le temps de réaction, je n'avais pas rafraîchi ma page ! Vous noterez que j'ai tenté d'éviter le manichéisme en ajoutant "pour la plupart", donc en laissant la place à quelques exceptions. Et finalement vous êtes plus définitif que moi ! Cette société, qui va droit dans le mur, ne serait-ce que parce qu'on ne peut pas consommer continuellement plus de ressources que ce qui se crée, est une vraie catastrophe. De fait nos dirigeants et les milliardaires sont en fait des nihilistes ! Ils nous conduisent à grande vitesse à la destruction de la planète et du genre humain, le comble du nihilisme !

Publié le 27 Février 2021

Ne tombons pas non plus dans la caricature ! Il y a quelques riches qui ne sont pas de purs salauds, des écrivains, des artistes, même si souvent ils ont les dents qui rayent le parquet et s'ils ont tout fait pour être en haut de l'affiche. Le souci ce sont les politiques et les patrons, souvent déjà nés avec une cuillère en or dans la bouche, qui se croient sortis de la cuisse de Jupiter, quand ils ne se prennent pas pour Jupiter, et qui n'ont qu'une idée : faire le max de blé en écrasant et en exploitant le max de gens. Que faire de ces ordures ? Si on se rappelle de 1789, les éliminer purement et simplement, sinon distribuer tout leur pognon et les faire bosser comme tout le monde, s'ils sont capables de faire un taf !

Publié le 24 Février 2021

@KevinRichardot
Merci pour votre commentaire !
Vous me trouvez humaniste et j'accepte l'épithète même si votre commentaire laisse à penser que, de ce fait, je suis un peu angélique ! Vous posez là un vaste problème philosophique. C'est vrai que dans notre société, capitaliste, libérale, l'enfer est sur terre et c'est vrai que la loi qui règne est bien pire que la loi de la jungle car non seulement c'est la loi du plus fort mais c'est aussi la loi du plus fourbe. Oui nous allons vers une société de surveillance, pour ne pas dire d'esclavage, où les très riches deviennent toujours plus riches tandis que les pauvres n'ont plus qu'à crever quand ils ont suffisamment ramené de profit aux plus riches. Mais je suis moins pessimiste que vous. J'ai connu 68, j'ai connu les gilets jaunes et l'homme du peuple reste au fond humain, sinon humaniste, contrairement aux plus riches qui sont vraiment des ordures pour la plupart. Les récentes affaires montrant que ces riches sont souvent aussi des violeurs sont à vomir mais on ne découvre là qu'une toute petite partie de la réalité...

Publié le 24 Février 2021

Pages

Dominique LAURENT
Biographie

Retraité, ancien chercheur en Intelligence Artificielle, supportant de moins en moins cette société muselée, inégalitaire et peu fraternelle...


A lire dans les actualités