ÇA ARRIVE À TOUT LE MONDE

380 pages de Frederic Terrien
ÇA ARRIVE À TOUT LE MONDE Frederic Terrien
Synopsis

Un matin, Denis heurte Sophie, télescopage fortuit, pied écrasé, regard noir, «Désolée» poli, deux secondes et leurs chemins se séparent, oublier et passer à autre chose, comme toujours.
Pourtant plus tard elle reconnaîtra «qu’il m’a bien plu le grand flandrin avec son teint bistre», tandis que lui sera déjà «parti vers l’éther, particule très élémentaire, boson de la félicité, quark de la béatitude, fermion du sourire idiot, lepton du crétin amoureux».
Alors tout s’emballera, frénésie de hasards à l’issue incertaine, telle une balle de tennis qui heurte le haut du filet et ne sait pas de quel côté retomber. C’est juste ce dont ils rêvaient, qu’il leur arrive enfin quelque chose.
Une plongée aigre-douce et farfelue, rock’n’roll et émouvante, vers une même inconnue, et les étoiles.

Publié le 01 Janvier 2021

Les statistiques du livre

  2 Classement
  3725 Lectures 30 jours
  5176 Lectures totales
  0 Progression
  638 Téléchargement
  35 Bibliothèque
 

"Ça arrive à tout le monde" est le "Livre le +" du 29 janvier. Retrouvez l’article qui vous donnera envie de le lire : https://www.monbestseller.com/actualites-litteraire-conseil/14299-ca-arr.... N'oubliez pas de laisser un commentaire à Frederic Terrien, c’est pour cela qu’il a publié son roman gratuitement sur monBestSeller.

Publié le 29 Janvier 2021

Ce livre est noté par

21 commentaires , 9 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Bruno Guennec, Lettres classiques, forcément je peux pas rivaliser ! Et du coup je ne sais pas non plus si la suite va vous passionner, haha. De toute façon, je suis allé sur votre profil mais je ne trouve pas le moyen de prendre contact avec vous en privé, là où devraient se trouver des liens vers des réseaux sociaux ou vers la messagerie interne à mBS, zéro patate. Éclairez-moi !

Publié le 18 Février 2021

@Frederic Terrien
Le grand Meaulnes, L'éducation sentimentale, Chroniques martiennes, L'écume des jours.
Vous évoquez une suite déjà écrite qui me plairait plus. Si vous le souhaitez, vous pouvez m'en envoyer deux ou trois chapitres (voir mon profil pour m'envoyer un message). Je les lirai et vous dirai ce que j'en pense avec sincérité.

Publié le 18 Février 2021

@Bruno Guennec, Donnez-moi le titre de deux ou trois livres que vous avez vraiment beaucoup aimés, histoire que je vous situe mieux (si tant est que je les ai lus moi aussi).
Pour ce qui est de Vernon Subutex, j'ignorais que quelqu'un d'autre avait également détesté ! Mais vous, vous êtes sûrement allé jusqu'au bout !

Publié le 18 Février 2021

@Frederic Terrien
Non pas forcément du drame, regardez la littérature "feel good" qui se vend beaucoup.
Je n'ai parlé de désespoir que par rapport à votre livre, parce que j'ai senti ça derrière et que je me disais que ça vaudrait le coup de creuser. Je ne pense pas qu'il faille un truc ou un autre, je pense qu'il faut que chacun trouve ce qui lui est propre. Ponge s'est intéressé aux objets, c'était son truc à lui. Je ne sais pas ce que sera le vôtre mais je pense que vous trouverez car vous avez du punch et des idées. Courage ! PS : je déteste Vernon Subutex, votre livre est 100 fois mieux (pour de vrai !)

Publié le 18 Février 2021

@Bruno Guennec
Cher Bruno,

Pas de soucis, je suis pas que idiot, je me doute bien que ça ne peut pas plaire à tout le monde, et bienvenue aux lecteurs énervés et mécontents, toutes les critiques sont bonnes à prendre, au moins êtes-vous allé au bout du récit, je vous en remercie.

Il y a néanmoins un truc qui me gêne dans ce que vous écrivez à propos de mon bouquin, curieusement la seule chose selon vous à sauver : "Il y a pourtant un vrai désespoir derrière, qui pourrait être creusé". Ça rejoint ce qu'on lit à peu près partout de la part du secteur (éditeurs, critiques littéraires, blogueurs, etc etc), en gros pour qu'un livre soit bon, il faut qu'il y ait du drame voire de la tragédie, beaucoup de malheurs et que de la tristesse, de l’adversité en veux-tu en voilà, et surtout aucune issue. Une liste sans fin. Pourquoi ?

Vous savez, lorsque j'ai commencé à l'écrire, j'étais en pleine lecture de Vernon Subutex, de la Despentes, un livre qui fait partie, dans mon cas, des rares ouvrages que je n'ai jamais terminés (malgré un style d’écriture que j’aime vraiment beaucoup), je ne supportais pas le cynisme ambiant et cette galerie de personnages finalement d’une vacuité horripilante.

Je ne dis pas que les protagonistes de mon histoire ont plus d’épaisseur, dans les deux cas on a affaire à des gens qui, comme tout le monde, traversent les emmerdes de la vie comme ils peuvent, mais au moins ils n’ont pas de vernis, ils avancent à découvert, sans méchanceté, ils encaissent sans fard et jouissent de tous ces petits moments de répit qui se présentent. Enfin c’est ce que je crois.

Et combien de fois ai-je entendu, "Comment !!!! t'as pas aimé Vernon Subutex !!!!". Non, je n’ai pas aimé, en plus je n’ai pas eu votre courage, je ne suis pas allé au bout. Et d’ailleurs il n’est pas impossible que mon histoire ait pris ce tournant « pseudo humoristique un brin racoleur » en réaction à la lecture de Vernon Subutex.

Merci encore pour votre commentaire, et bonne journée.

Frédéric

PS: la suite, déjà écrite, vous plairait beaucoup plus, encore faudrait-il qu'elle voie le jour. Advienne que la peau de l'ours.

Publié le 18 Février 2021

@Frederic Terrien
Oh là là ! Pfff. Bon, après une deuxième tentative de vous lire, je jette l'éponge et me risque à laisser un commentaire critique dans ce flot de louanges (les goûts et les couleurs....) Je trouve votre récit illisible, tant il y a d'informations par ligne. J'ai envie de dire à chaque instant : on se calme, laissez-moi respirer, pourquoi tant de zapping, il n'y a pas le feu au lac (etc.) Qu'et-ce qui reste de tout ça ? Une suite de clichés, des personnages factices qui vivent des situations factices ? Sans doute. Il y a pourtant un vrai désespoir derrière, qui pourrait être creusé, je pense : mais en faisant d'abord table rase de toutes ces scories pseudo humoristiques un brin racoleuses. Bref, un talent à mettre au travail dans la voie de l'humilité plutôt que dans celle de la démesure. Creusez au lieu d'accumuler en surface, ce serait mon conseil de lecteur qui n'a jamais rien produit de son côté, et qui, même s'il ne vous jette pas des fleurs, s'est penché avec sérieux sur votre travail.

Publié le 18 Février 2021

@Yvar BREGEANT Diable, il faudrait être complètement crétin (je ne le suis que partiellement) pour qu'un tel commentaire puisse déranger ! Si vous étiez une fille je vous demandais en mariage sur le champ !

Plus sérieusement, je suis ravi que l'interview vous ait tellement plu, d'autant qu'il n'y a pas eu unanimité sur la chose comme vous savez. Je suis le premier à m'investir à fond sur mon livre, comme tout auteur qui a accouché dans la douleur d'un écrit dont il se sent fier, en revanche je crois qu'il ne faut pas trop se prendre au sérieux, les baffes n'en sont que plus désagréables.

J'ai mis votre livre dans ma bibliothèque, je finirai par le lire, comme les autres, mais tout ça prend un peu de temps, même si tout le monde ne me croit pas.

En tout cas mille mercis pour votre formidable commentaire qui me fait du bien, n'en déplaise aux grincheux ! À bientôt, Frédéric

Publié le 11 Février 2021

Frederic, voici mon post de samedi que j'ai retiré pensant qu'il vous dérangeait. A bientôt. Yvar :

Bonjour Frederic,
Je me permets de vous écrire ce « petit » mot, car je viens de lire et ai beaucoup aimé votre interview sur le site. Vous m’avez bien fait rire. Il est clair que dans notre solitude d’auteur nous sommes toutes et tous confrontés aux mêmes difficultés. Je suis moi aussi sur MBs depuis peu et ai fait le même constat que vous : sans flatterie excessive, ce site est un super tremplin pour contourner la grande difficulté d’être visible et d’avoir un réel retour « objectif » sur son travail, « travail » au sens pur d’enfantement, car c’est un peu (beaucoup) de cela qu’il s’agit, entre le temps de gestation, du livre, sa maturation (qui prend parfois des années...) et sa « propulsion » sur le papier, ce qu’aussi vous avez justement exprimé. Je ne puis malheureusement vous lire et vous noter pour l’heure. Mais je n’ai aucun doute à la lecture des commentaires, de votre façon de vous exprimer et de la description qui en est faite qu’il est excellent. Nous avions besoin en tout cas sur MBs ces derniers temps (à cause de quelques moutons noirs, grrr) d’un vent de fraicheur comme le vôtre, aussi, même si vous m’avez mis un sacré vent en passant, que dis-je, en filant ! (j’ai dû adopter depuis, oui, oui, à cause de vous et aussi à cause de Dominique (LAURENT), une coupe militaire) c'est un vent rafraichissant dont je reste preneur.
Ces moments de respiration que vous produisez sont à mon sens absolument nécessaires pour maintenir un état de cœur toujours optimiste afin d’affronter avec espoir les problèmes du quotidien comme d'ailleurs toutes les questions fondamentales auxquelles il nous faut toutes et tous aussi faire face.
En vous souhaitant vraiment tout le meilleur et de trouver rapidement (« éditeur à) votre pied » ;) Yvar.

Publié le 11 Février 2021

@Ahmed Bouchikhi, Merci beaucoup Ahmed pour ces quelques mots, très heureux que vous ayez ressenti du plaisir à le lire.

Publié le 09 Février 2021

@Frederc Terrien Bjr, je suis allé jusqu'au bout des 300 pages. Les gros volumes ne m'ont jamais rebuté. Votre livre n'est pas excessif. Il est généreux. Nuance. Merci pour ces moments de plaisir.

Publié le 09 Février 2021

@suzie fang, C'est noté, en revanche si moi je corrige le décalage à droite de mes tirets de dialogue, vous me promettez que vous allez permettre de télécharger vos écrits ? Parce que la "liseuse" intégrée à mBS, je suis pas trop fan, je préfère encore un bon gros PDF.

Publié le 09 Février 2021

@Frederic Terrien
Je lis vite, c'est nerveux... Non, je plaisante, c'est plutôt l'habitude. Mais ça ne veut pas dire que je ne sais pas apprécier ou non ma lecture, rassurez-vous... Au fait, ça me ferait plaisir si vous daigniez jeter un œil (même rapide...) sur mon recueil de nouvelles, "Ces demoiselles que voici" by Suzie Fong (avec un O). Mais il n'y a pas d'obligation...

Publié le 09 Février 2021

@suzie fang, merci pour votre commentaire très sympa, et puis tant que les critiques concernent les tirets de dialogue et leur marge trop à droite, ça me va :-) En fait, je ne sais pas très bien pourquoi ils apparaissent si décalés, dès le départ j'ai utilisé un document Word dédié à l'écriture de livres que j'ai trouvé sur internet.
Dites-donc, vous l'avez lu drôlement vite, non ?

Publié le 09 Février 2021
5
@Frederic Terrien Très, très plaisant à lire, votre livre. Me suis beaucoup amusée. Et, pour reprendre un commentaire ci-dessous, rien d'excessif, à mon sens, dans votre histoire ou votre manière de la raconter. Sauf à considérer qu'il est excessif de vivre et d'aimer... PS : Peut-être devriez-vous aligner les dialogues sur le reste du texte. Je ne sais pas, je trouve ça chiant, ces décrochages...
Publié le 09 Février 2021

@Agostini Francois-Xavier, merci pour ces gentils mots, dès que je finis avec ma pile de livres en attente, je passe au votre ! Quant au mien, 380 pages certes, mais il se lit facilement, c'est très léger. À bientôt, Frédéric.

Publié le 01 Février 2021
5
BONJOUR, plus de 300 pages j'hésite un peu, mon standard c'est 200 pages max. Vous parlez d'étoiles et voici 5 étoiles filantes, encouragement. Chacun son style son idée d'écriture, vous un roman moi une prophétie, alors bonne chance à tous les auteurs libres COMME VOUS ET MOI sur monbestseller.
Publié le 01 Février 2021

@Annabel-lee, super content que ça vous ait plu à chaque page et que vous en redemandiez ! La suite est prête, s’il n’y avait que moi elle serait déjà publiée, mais je n’ai pas encore assez de lecteurs du premier pour la lancer. Et puis tous les retours que j’obtiens sur les différentes plateformes sont autant de leçons à tirer pour éventuellement les appliquer à ce second opus. Alors je suis en pleine relecture, même si pour le moment je n’ai rien trouvé à y redire :-)

Publié le 29 Janvier 2021
5
Je lis les commentaires un peu plus bas, notamment le mot excessif. Ça arrive à tout le monde est un livre excessif? Je n’ai pas trouvé, d’ailleurs toutes les histoires d’amour devraient être comme ça, que ça rebondisse à chaque instant, pour ne jamais s’ennuyer. Alors pour ma part j’en redemande, je voudrais que ça dure mille pages, voire que ça ne finisse jamais. Et comme la première Sandrine, moi aussi je voudrais être Sophie et alpaguer un Denis comme celui du livre. J’adore et moi aussi je veux la suite!
Publié le 28 Janvier 2021

@Desautard, Merci pour votre gentil commentaire !

Publié le 26 Janvier 2021
5
@daniele... très bon roman, je ne me suis pas ennuyée et très ravie de vous avoir lu,5+
Publié le 26 Janvier 2021

@Fabrice Aries, Merci beaucoup pour ce chouette commentaire, ravi que ça vous ait plu !

Publié le 25 Janvier 2021
5
J’ai lu le fil de commentaires, je ne suis pas trop d’accord avec les deux dernières lectrices, je n'ai pas trouvé que l'auteur en faisait un peu de trop, tout est bon dans le cochon comme on dit. J’ai adoré, j’ai passé un super moment de lecture, comme quoi on peut raconter une histoire légère sans renoncer à un vrai style littéraire, avec quelques formules de haute volée. Bravo, et comme tout le monde, j’attends la suite avec impatience.
Publié le 25 Janvier 2021

@Lila L, Bonjour Lila, merci de prendre la peine de commenter mon livre. Et surtout merci d'avoir (malgré tout) bien aimé l'histoire. Mais ça me chiffonne, car vous êtes déjà deux (avec Sandrine C) à trouver que le récit fait dans l'excès. C'est si dérangeant que ça ? Diable, s'il est trop tard pour celui-ci, et compte-tenu de l'intérêt général (pour le moment) pour une éventuelle suite, je vais peut-être devoir jeter un oeil au second opus, s'agit d'apprendre de ses erreurs ! En même temps, même si c'est vraiment la suite (ça commence le lendemain) et même si les personnages sont les mêmes, les circonstances sont complètement différentes. Néanmoins je vais regarder ça. Bon we ! Frédéric

Publié le 23 Janvier 2021
5
C’est vrai que vous n’êtes pas avare de diversions, de faire durer le plaisir, les préliminaires en fait ! je me suis beaucoup – et souvent – impatientée, (dans les longs riffs de musique par exemple), mais quelle galerie de portraits tous assez formidables, quels fantasmes, le jack pot, la vie dans les étoiles. C’est vrai, pas cool de refermer votre bouquin (et je suis d’accord avec Sandrine C, un peu moins d’excès ne nuirait pas à l’emprise, voire le contraire !)
Publié le 23 Janvier 2021

@Sandrine C,
Bonjour Madame Sandrine.
Alors.
Bon.
Je sais pas bien dans quel sens prendre votre commentaire, même si j’aime bien le lire, j’avoue. En fait si, suis-je nouille, j’ai une petite idée, mais j’ignore si c’est celle que vous attendiez. Surtout, qu’Elvis soit avec moi, il se trouve que vous avez écrit, malgré tout, la plus belle critique de mon livre, la plus intense, la plus sincère, la plus débridée, wow, que demande le peuple ! Alors bon, que vous ne m’épargniez pas (tourtes et coups de genoux vicieux) n’y change rien, je me sens pousser des ailes.
Alors, selon vous je ne fais pas dans la sobriété et je tombe dans l’excès, certes, je dis pas non, mais je vous assure qu’il n’y avait pas de calcul dès le départ et puis il serait bon d’être cohérent, on parle juste de deux âmes un peu paumées qui se jettent à bras le corps dans une histoire d’amour qu’ils ne croyaient plus possible , vous n’auriez pas fait pareil, vous, vous précipiter dans les bras de Denis/Sophie pour ne plus en sortir ? Moi si. Et j’y serais encore.
Fils spirituel d’Audiard ? Forcément ça me remue, je suis pas idiot, je suis pas contre me mettre une médaille. Mais si vous saviez, jamais je n’ai regardé en arrière ni ai appelé les ancêtres à la rescousse, mes personnages/dialogues sont de maintenant, voire de demain, ils ont déboulé à leur façon et à toute vitesse dans ce récit, je leur ai cherché et trouvé une place, ils y sont bien, ils vous aiment.
Quant aux Beatles, qu’est-ce que vous voulez que je vous dise. Qu’Elvis soit avec moi et God save the queen !

Publié le 20 Janvier 2021
5
Le moins qu’on pusse dire, c’est que vous ne faites pas dans la sobriété. Ça suinte de partout, aucun détail oublié, c’est généreux, excessif, voire truculent… la question, c’est trop n’est-il pas l’ennemi du bien ? Je veux dire, l’histoire en est une vraie, les personnages très bien castés, l’intrigue s’annonce amusante, les dialogues bien menés, la verve, ou le verbe, n’est jamais vraiment très éloigné d’un des fils spirituels d’Audiard, on sourit souvent, alors pourquoi autant d’excès… de tout ? C’est dommage, je trouve, car ça cache les perles, comme par exemple la faune et la flore de la buraliste :) et plus globalement, ce qui entoure vos deux personnages, et surtout de ne pas être tombé dans le piège de la vie après. bref, bravo ! mais comme on ne disait pas à Monsieur Cadbury, je peux en avoir un petit peu moins ? !! (cela dit, vous êtes très fort pour faire durer le plaisir), car j’aime vraiment le tout… (sauf votre catalogue raisonné de certains de vos goûts en musique :) dont votre détestation inacceptable des B… heureusement il y a le respect du king :)
Publié le 20 Janvier 2021

@Sandrine Bureau, merci Sandrine pour ce retour ! Oui, le livre est tout ce que vous dites, et moi-même je ne serais pas mécontent d'être Denis et qu'il m'arrive tout ce qui lui arrive en seulement six jours. La suite la suite, je l'ai, mais ce n'est pas pour tout de suite malheureusement. J'ai néanmoins trois ou quatre amis qui ont déjà fait de testeurs à la condition qu'ils me donnent un vrai diagnostic littéraire, et ils sont tous enchantés. Vous verrez, c'est vraiment la suite puisque ça commence le lendemain, et bien entendu rien ne se passe comme prévu, en revanche le style est le même, les personnages également, plus une petite nouvelle pleine d'imprévus. Et là je réfléchis au troisième tome, ça commence à prendre forme dans ma tête. Ça va dépoter.

Publié le 20 Janvier 2021
5
Bluffée ! Je m’attendais à une histoire légère et point, en fait j’ai eu une histoire légère et drôle et speed et attachante et tendre et émouvante et surtout super bien écrite ! Je veux être Sophie et rencontrer mon Denis ! Et je veux lire la suite !
Publié le 20 Janvier 2021

@Elwhyn, Merci Elwhyn pour ce super commentaire qui file la pêche, heureux qu'il vous ait provoqué cet enthousiasme, contagieux j'espère. La suite est prête, mais il va falloir prendre votre mal en patience, car elle ne verra le jour que quand le premier sera un peu plus connu. À bientôt, Frédéric.
J'oubliais, vous pouvez écouter toutes les chansons qui accompagnent les personnages tout au long du récit sur le site dédié, www.caarriveatoutlemonde.com.

Publié le 19 Janvier 2021
5
Un moment de lecture parfait ! Il y a tout, de l'humour a foison, une histoire d'amour rocambolesque, deux héros pas du tout héroiques, des personnalités hautes en couleur et une histoire qui vous tient en haleine. Si vous voulez vous plonger dans du bonheur un peu loufoque et cultivé, je vous recommande fortement ce petit bijou de lecture simple et sans prise de tête. A déguster sans moderation.
Publié le 19 Janvier 2021