La nuit du Rozer

151 pages de Jean Benjamin Jouteur
La nuit du Rozer Jean Benjamin Jouteur
Synopsis

Vicky est une lycéenne de dix-sept ans scolarisée au lycée du Forez. Rockeuse et rebelle, elle porte un regard désenchanté sur la société. Pour s’évader, le temps de s’inventer un soupçon de sérénité, elle tape sur sa batterie à s’en briser les poignets. Elle boit aussi, souvent beaucoup trop. Elle ne fait pas la fête, elle fuit. Elle fuit ses parents, ses copains, ses profs et aussi tous ces autres qu’elle refuse de comprendre. Quand l’alcool la prend, elle guette le fugace instant d’accalmie qui la rassurera même si elle sait que jamais il ne dure. A son terme, libérée de toute entrave, elle se permettra n’importe quoi… ça lui fait peur parfois, mais ça ne l’arrête pas. Un soir de juin, malgré les rires, les jeux et les défis insensés, elle se perd dans la sombre nuit du parc du Rozier

Publié le 02 Janvier 2021

Les statistiques du livre

  186 Classement
  177 Lectures 30 jours
  177 Lectures totales
  +98 Progression
  14 Téléchargement
  3 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

2 commentaires , 1 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Jean Benjamin Jouteur
/n
Cher ami, je connaissais les deux dernières citations, puisque nous partageons les mêmes passions pour Michel Audiard et Frédéric Dard. Quant à la première, je fus sauvé par internet, même si j'ai dévoré tous les romans d'Honoré de Balzac, et que votre réponse était en ligne avec mon commentaire, j'ai dû vérifier qu'il s'agissait bien de lui. Amicalement Jean-Claude dit Kroussar.

Publié le 06 Janvier 2021

@Kroussar Pour vous remercier de ce très beau commentaire qui m’honore, trois citations dont je vous laisse découvrir les auteurs :

« Le hasard est le plus grand romancier du monde, pour être fécond, il n’y a qu’à l’étudier. »

« Tout romancier, tout cinéaste, a au fond de lui un nombril du monde à exhiber ».

Et enfin :

« Les autres font ce qu’ils veulent de tes mots, tandis que tes silences les affolent. Tiens ta langue et ils se mettront en huit pour essayer de piger ce que tu ne dis pas. »

Je vous assure, ce fut un sacré casse-tête de choisir, mais pour vous, Monsieur Kroussar, je voulais citer certains qui sont en effet, sinon quelques-uns de mes maîtres, au moins, plus modestement, quelques-uns de mes modèles.

Publié le 05 Janvier 2021
5
@Jean Benjamin Jouteur, Cher ami seriez-vous le nouveau Balzac du roman noir ? Dans vos romans se mélangent la gouaille d'Audiard et la verve de Frédéric Dard. Deux amis unis dans la vie par le même désir de la romance populaire.   OUI, Je le pressens ! Car vous savez intéresser le lecteur en leur apportant, en leur donnant autre chose, en faisant passer tout ce qui vous chicane et vous agace : des considérations sur la vie, des considérations sur la mort, la misère de l’Homme. Vous inventez des histoires, avec beaucoup d’imagination ; du vécu peut-être ? Une imagination que je trouve débordante avec des intrigues formidables et des chutes inattendues. À cette imagination, s’ajoute le goût du style et de l’expression pour notre plus grand plaisir.  Kroussar.
Publié le 05 Janvier 2021