Madame Poigret

107 pages de FANNY DUMOND
Madame Poigret FANNY DUMOND
Synopsis

Son Jules étant à New York pour élucider une ténébreuse affaire d'héritage, la si discrète madame Poigret saisit l'occasion pour se rendre en Sardaigne afin de résoudre une énigme des plus abracadabrantes.

Pantinois, mon compère écrivain m'a proposé dernièrement un challenge d'écriture. Je me suis prise au jeu et c'est ainsi que j'ai eu le plaisir de rédiger une suite à "Madame Poigret". Elle s'intitule "Madame Poigret et le sérial killer de la littérature", à découvrir à partir de la page 77.

Temps de lecture aérée et confortable : environ 30 mn.

Bonne lecture de ces deux contes satiriques !!!

Publié le 31 Mars 2021

Les statistiques du livre

  328 Classement
  84 Lectures 30 jours
  879 Lectures totales
  -36 Progression
  0 Téléchargement
  10 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

19 commentaires , 5 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

Bonjour@galodarsac c'est moi qui vous remercie de vos appréciations, j'en suis ravie. Je suis davantage lectrice éclectique qu'écrivante et Simenon qui n'a pas écrit que des "Maigret" (bien qu'il soient excellents de par l'écriture et la psychologie fouillée des personnages) est l'écrivain qui m'a permis d'oser sauter de l'autre côté de la page, après avoir lu ou écouter sa façon de travailler . Je préfère lire pour me faire mon petit cinéma, car je suis souvent déçue des adaptations cinématographiques. Une fois n'est pas coutume, j'ai beaucoup aimé "Le chat" joué à l'écran par deux monstres sacrés qu'étaient Signoret/Gabin. Je souhaite, à vous et à votre belle plume, une excellente fin de semaine. Bien cordialement. Fanny

Publié le 30 Avril 2021
5
Original et léger, ce récit se lit tout seul. N'étant pas fan de polars (sauf filmés) je manque de références en la matière, mais à lire les autres commentaires je vois que beaucoup d'influences se font sentir, auréolées de votre style. Merci pour ce bon moment ! -LGA
Publié le 30 Avril 2021

Bonsoir@Pantinois, alias Philippe !
En rentrant de notre partie de pétanque, j'ai trouvé votre sympathique échange et je suis un peu fière de vous apprendre que je n'ai pas été fanny, mais que je n'ai pas battu le champion qui casse tout. Je me demande à quoi ça sert que je me décarcasse à bien pointer ?
Votre private joke m'avait touchée sur votre feuilleton "Les 7 travaux de Virgile" que j'ai lu et apprécié durant 27 semaines sur ce site. Et j'espère bien le retrouver à la lecture ici ou en version papier. Vous avez tenu votre challenge de remettre au goût du jour le genre feuilleton en littérature, comme l'on fait nos pairs avant vous, sans jamais faillir, aussi je vous ai pris au mot de relever celui que vous m'avez proposé dernièrement, à savoir caricaturer un éditeur coupable de trucider la littérature !
M. Canard et madame Poigret ne seraient jamais sortis de nos imaginations si certaines censures et autres diffamations ne nous y avaient pas poussés et c'est ainsi que nous usons de notre droit de réponse et de notre liberté d'expression !
Notre Arthur Rimbaud devait se régaler de la cacasse à cul nu et je vous remercie d'avance pour la recette qui me fait saliver comme le couple Poigret !
Je suis ravie de nos échanges littéraires, j'en apprends toujours davantage avec vos recherches et vos explications, et aujourd'hui avec l'excipit et de tous nos autre papotages qui de fil en aiguille nous entraînent sur des sujets autres que littéraires, comme le foot, la cuisine...
Je vous remercie de votre passage et nous croisons les doigts pour votre club de foot favori. Bonne fin de semaine à vous et à bientôt pour de nouvelles aventures ! Madame Poigret a pris quelques jours de vacances pendant que son gourmand de Jules est sur une autre enquête. Pat

Publié le 24 Avril 2021

Bonjour @FANNY DUMOND, alias Pat !
J'ai ouï dire que votre Madame Poigret s'était enrichie d'une suite, vers la page 77.
Je me suis précipité dessus pour savoir ce qu'il advenait de cette brave dame, épouse du commissaire Poigret.
Se lançant, enfin, dans le grand bain de la littérature, je me suis amusé à la retrouver face au grand éditeur Christian Lupus. Quels arnaqueurs, ces éditeurs ! Ils font semblant de savoir des choses, mais ne savent même pas le sens du mot « incipit ».
Merci en tout cas d'avoir cité une phrase du « Retour d'Ursalim ». Ça me fait grand plaisir de me retrouver un peu dans votre histoire.
Et que dire de la cacasse à cul nu (dont je vous promets la recette depuis longtemps, je m'y attèle dimanche, promis !), plat du pauvre s'il en est ! mais tellement bon !… donc cacasse à cul nu que le commissaire va déguster finalement !
Pantinois
PS : En cherchant un peu, j'ai découvert que depuis les années 1990, on avait aussi donné un nom à la fin d'un ouvrage. Ça va au-delà de l'épilogue. C'est, en quelque sorte, la dernière phrase du livre. C'est un néologisme (qui n'a donc pas de véritable racine latine) et qui se nomme « excipit ».
Me remémorant certaines lectures, je peux citer de tête un certain excipit tiré de l'oeuvre de notre ami commun, Filippo Fuchs. Le roman-feuilleton s'appelait Ourbé et Eterna, puis avait changé de nom en « Les 7 travaux de Virgile ». L'excipit de ce roman, comprenne qui pourra, était :
« – Savez-vous comment l’on dit, lorsque l’on ne marque aucun
point dans un jeu ?
– Non ! Comment ?
– Eh bien ! Mon cher maître, on dit qu’on est… fanny ! »
PPS : Pardonnez-moi de squatter votre page ainsi, Patricia, mais j'aimerais aussi passer un petit coucou à notre ami commun, un autre !, Edmond D. qui a déposé une délicieuse histoire de Canard, ici, malgré une certaine censure orchestrée. M. Canard et madame Poigret ont quelques points communs, il me semble.
Allez ! Bravo pour cette suite savoureuse et concoctez-nous une nouvelle aventure !

Publié le 24 Avril 2021

bonjour@Mina Dört je vous remercie beaucoup pour votre sympathique retour de lecture et je suis ravie de savoir que ma petite histoire vous ait plu. Je suis lectrice d'Agatha et de Simenon. La si célèbre et fine miss Marple tricote des layettes pour les bébés de son entourage tout comme Louise Maigret, en attendant son Jules telle Pénélope, pour le nourrisson de sa sœur et accessoirement des écharpes pour son commissaire. Lequel des deux auteurs a copié sur l'autre ? et moi aussi pour le coup ! Cordialement. Fanny

Publié le 16 Avril 2021

Bonjour@Sylvie Petitmarie ne dit-on pas qu'il n'est pire eau que celle qui dort ? Je suis ravie de savoir que mes efforts pour rendre cette lecture agréable sont récompensés. Etant également lectrice un peu âgée et un tantinet bigleuse ;-), je ne vous dis pas le nombre de lectures que j'abandonne dès l'ouverture d'un livre sur ce site via mon ordinateur. J'ai lu quelque part que 50 % des lectures se font sur Smartphone et c'est encore plus désagréable et illisible. Nous cherchons des lecteurs, mais je pense que nous devons les chouchouter et ne pas déposer nos textes comme ça, à la va comme je te pousse. Je vous remercie beaucoup de votre passage et de votre appréciation qui me font réellement plaisir, et je vous souhaite une excellente journée, Sylvie. Bien cordialement. Fanny

Publié le 16 Avril 2021

@Fanny Dumond
J'aime beaucoup, il y a un petit côté Miss Marple, le tricot sans doute !

Publié le 16 Avril 2021
4
@Fanny Dumond,la mise en page de votre roman est très aérée donc très agréable .La lecture des péripéties de cette petite dame à la vie bien trop rangée et monotone est légère et sympatrique. Bien cordialement.
Publié le 16 Avril 2021

Bonsoir@Pantinois je suis ravie, enchantée de votre retour et j'aurai grand plaisir à vous lire. Je vous remercie beaucoup de votre compliment qui me fait vraiment chaud au cœur. Comme l'expliquait Simenon, certains faits peuvent être à l'origine d'une broderie cousue main. Ma petite histoire, écrite en seulement quelques heures, méritait de "grosses corrections", aussi j'ai passé mon après-midi pascal à les identifier et je reposterai d'ici peu une version avec un peu moins de coquilles. Elles ont la malice d'être transparentes à nos yeux, mais pas à ceux de nos lecteurs. Dur, dur le métier d'écrivain !!! Bonne soirée à vous. Bien cordialement. Fanny

Publié le 04 Avril 2021
5
Un petit compliment de plus ne sera pas surprenant pour applaudir votre amusante histoire qui, bien que fictionnelle, n'en a pas moins des accents de vérité. Pantinois
Publié le 04 Avril 2021

Bonsoir@jules x Eh oui, voilà ce qui arrive quand on veut trop faire dans la concision ;-))) ça prête à confusion. Savourez bien vos derniers jours à la Conciergerie. Bien à vous. Fanny

Publié le 02 Avril 2021

@jules x
Oh ! Alors là, c'est moi qui suis confus !
On deviendrait vite parano, ici. C'est que la guillotine s'abat comme aux plus « beaux » jours de 1793 !
Bienvenue au club de ceux qui montent dans la charrette.
Edmond D.
La guillotine de Robespish qui finit par envoyer la tête de Dantus dans le panier à sciure !
ou l'inverse, on ne sait plus !

Publié le 02 Avril 2021

@Edmond D.
Faites excuse, monseigneur. Simple erreur de ma part. Mon commentaire s'adressait en fait au pitre qui censure à tout va sur le site et qui venait de supprimer sans autre forme de procès un message adressé à Fanny Dumond. D'ici, d'ailleurs, à ce que mon compte soit supprimé, il n'y a pas loin...

Publié le 02 Avril 2021

Bonjour@Edmond D. Eh oui, c'est comme ça mon bon monsieur, il est des sujets comme celui-ci que l'on ne peut plus évoquer dans notre beau pays quand d'autres sont admis ! Allez bonne journée à vous. Patricia D. qui vous souhaite de Joyeuses fêtes de Pâques.

Publié le 02 Avril 2021

@FANNY DUMOND
Oups ! je n'avais pas vu que mon commentaire précédent qui parlait de Jésus était passé à la trappe.
C'est très limite ! Mais très, très limite ! En revanche, celui qui écrit "pathétique" semble bien dans les clous des CGU.

Publié le 01 Avril 2021

Bonjour@Edmond D. (je recommence, tout a sauté !) Effectivement, l'Histoire est un éternellement recommencement, et combien de siècles, voire de millénaires faudra-t-il à Homo sapiens (qui n'utilise que 10 % de son cerveau) pour atteindre la spiritualité et se débarrasser de ses contingences matérielles ? Je vous remercie pour ce nouveau partage, et si madame Poigret n'était pas rentrée chez elle avec son Jules, elle aurait pu faire un détour pour vous saluer sur l'île de Monte Cristo et, pourquoi pas, vous épauler dans vos recherches du trésor avec votre moitié de carte. Vive la Littérature qui nous fait nous évader, rêver, voyager, réfléchir bien lovés dans nos canapés, ou bien les doigts de pieds en éventail dans nos transats (là je rêve !). Je vous souhaite une bonne fin de journée et Bravo à nos petits bleus ! Patricia D.
P. S. : étant toujours autant curieuse de m'instruire et ayant la flemme d'aller chez Wiki, pourriez-vous me dire si la guillotine était en service au temps de Dumas et sur l'île de Monte Cristo ? Je pense que vous allez me conseiller de relire ce chef-d'œuvre qui a bercé nos jeunes années, mais là je n'ai guère le temps, car je vais envoyer mon nouveau roman à mon éditeur pour avoir tout tout plein de sous sous dans ma popoche. Merci beaucoup de votre réponse.

Publié le 01 Avril 2021

Merci de respecter les CGU et de ne pas saboter les pages des membres auteurs

Publié le 01 Avril 2021

@MonBestSeller
na na na na na
pathétique

Publié le 01 Avril 2021

Merci de respecter les CGU

Publié le 01 Avril 2021

Bonjour@Kroussar je suis vraiment touchée par votre impartialité, votre droiture, votre prise de risques qui sont l'apanage de l'homme que j'ai découvert en vous lisant cher Jean-Claude et je vous en remercie infiniment. La félonie continue, ainsi que la censure ; vous avez dû remarquer ce phénomène qui s'installe doucement, mais sûrement au pays des droits de l'Homme !!! Vous censuré, P. totalement censuré, moi censurée sur un commentaire qui remettait les pendules à l'heure en expliquant le pourquoi du comment. Jamais je n'aurais pensé que ma passion dévorante de la Littérature me donnerait tant de chagrin, mais je relativise car toutes ces saletés (pour rester polie) me donnent davantage la rage (comme l'ont eue certains grands écrivains engagés, à leurs risques et péril) de poursuivre dans mon petit passe-temps qui devient de plus en plus grand ! Avant que nos échanges disparaissent, je vous souhaite un bel après-midi en vous remerciant à nouveau pour vos appréciations sur ma satire et pour votre engagement. Amicalement. Patricia

Publié le 01 Avril 2021
5
Chère Patricia ! Que dire de cette magnifique satire d'un site littéraire bien connu... Un vrai nid de vipères. Au fil de la lecture, j'ai reconnu de brillants (par leur connerie) personnages ; des magouilles pour s'en foutre pleins les fouilles... des compulsifs de la bêtise... Bref, un joli mélange très agréable à lire. Amicalement, Jean-Claude dit Kroussar.
Publié le 01 Avril 2021

Bonsoir@Edmond D. je suis ravie de vous avoir fait rire. Le rire n'est-il pas le propre de l'Homme ? et il est souvent communicatif. Je vous remercie de ce commentaire qui me touche ! et pour ce nouveau beau partage littéraire qui est, avant tout, la raison de notre inscription sur le site. ô que oui ! Vive la liberté d'expression et la Littérature, cet art si difficile à maîtriser, mais qui procure à nos plumes de si beaux moments d'évasion !!! Je vous souhaite une excellent soirée. Avec toute ma sympathie. Patricia D.

Publié le 31 Mars 2021

@FANNY DUMOND
C'est qu'en restant longtemps, Edmond Dantès y rencontra, au château d'If, l'abbé Faria et qu'il eut ainsi la possibilité de découvrir un trésor extraordinaire.
On souhaite à tous, si un jour ils connaissent la haine des autres, de trouver un trésor.
Il me semble, finalement, que mes déboires ont abouti à cela, ici.
Edmond D.
PS : j'en rigole encore de votre conte ! (une histoire d'un autre enfermement)
Re PS : pour les amoureux d'Alexandre Dumas, je leur conseille de lire les pages où l'abbé Faria dévoile à Dantès où et comment trouver le trésor de Monte Cristo avec une moitié de carte et sans même avoir mis les pieds sur l'ile. C'est extraordinaire. Le meilleur des thrillers n'arrive pas à la cheville de cette démonstration.
Et que vive la littérature, Et que vive la liberté d'expression. À bas les masques en tout genre ! Marre d'être bâillonné.

Publié le 31 Mars 2021
5
Quel délicieux texte vous nous apportez là, chère @FANNY DUMOND. Se pourrait-il que sur Internet des gens puissent magouiller pour voir leurs ouvrages (j'ai peine à parler d'œuvres) caracoler en tête du nombre de lectures ? Que certains (j'ai noté que dans votre texte c'était certaine) en fassent une véritable industrie ? Je ne peux y croire. Voyons donc votre texte comme un conte où l'on exagère toujours un peu ! Je suis également fan de Simenon et votre Jules, parti aux USA, laisse pour une fois la place à sa femme, tout comme il fut inventé, un jour, une madame Columbo et donc eut droit à ses propres aventures. E.D // PS : Faites vite pour lire mon message, la censure est en marche. Certains ont droit à la délation et la diffamation en citant des noms (oui oui, j'ai aussi des captures de cela) et d'autres qui s'amusent de patronyme sont attaqués. Moi, j'ai connu, à l'école, des Cocu, des Monchier, des Salaud etc. On en rigolait deux minutes et puis c'était fini ! Pas de gens qui s'offusquent. Désolé, Patricia, d'avoir squatté votre page pour ce PS qui tente de remettre les pendules à l'heure.
Publié le 31 Mars 2021