After AIDS (volume 1)

205 pages
Feuilleton
SFFUtopie
de Jack Felson
After AIDS (volume 1) Jack Felson
Synopsis

Ça y est! Un vaccin contre le tristement célèbre virus HIV a été mis au point et testé avec succès. C'est l'événement majuscule, la découverte que personne n'espérait plus. L'effervescence est immédiate. D'un mouvement commun, tout le monde s'accorde dans la fête, la détente et la déconnade... tout le monde? Non! Car quelques irréductibles parviennent à résister à la poussée de fièvre. Les uns cherchent à exploiter le nouveau filon, les autres profitent de l'occasion pour régler leurs comptes personnels et conjugaux de façon plus ou moins radicale. Dans la mêlée, d'autres personnages surnagent...
Un recueil de sketches rapides et cocasses situés au même moment, dans plusieurs des plus grandes villes du monde. A l'arrivée, une satire de nos sociétés dominées par le sexe et l'argent.

Publié le 05 Avril 2021

Les statistiques du livre

  90 Classement
  246 Lectures 30 jours
  873 Lectures totales
  -32 Progression
  0 Téléchargement
  4 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

2 commentaires
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Germain Dufour merci pour votre commentaire. En effet, comme précisé dans le synopsis, ce ne sont pas des nouvelles - qui en général n'ont aucun lien entre elles - mais des sketches tournant autour du même sujet (ce fameux vaccin, qui n'existe pas encore, et ses répercussions à court terme) et situés au moment de cette découverte. Je ne pense pas qu'il y ait de clef. Le livre n'a pas d'autre prétention et ambition que d'anticiper une certaine situation, attendue et fantasmée par beaucoup, et de divertir avec ça sur le ton de la satire sociale.
Egalement, il s'agit ici du premier tome.

Publié le 17 Mai 2021

Pas sûr d’avoir compris votre démarche ??? Oui d’accord, une fiction, un peu traitée farce, pas vraiment des nouvelles (pas de chutes dinguement inattendues), bref, j’aurais bien aimé avoir la clef, car vous avez raison, c’est un vrai sujet et un espoir fantasmagorique pour tant de millions d’humains.

Publié le 17 Mai 2021