Bateau ivre

85 pages de Rachid Blanchet
Bateau ivre Rachid Blanchet
Synopsis

26 nouvelles fantastiques ou d'anticipation courtes ou très courtes.

Bonne lecture !

Publié le 08 Avril 2021

Les statistiques du livre

  267 Classement
  106 Lectures 30 jours
  106 Lectures totales
  +215 Progression
  0 Téléchargement
  1 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

9 commentaires , 2 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Lamish bis
Merci la Michèle :-) La nouvelle que tu as lue, "Bateau ivre", se retrouve désormais à la fin d'un recueil de 26 nouvelles. Ce recueil s'intitulait initialement "Le parfum d'Orphée" et avait été mis en ligne sur mBS sur mon compte Bruno Guennec. J'y ai ajouté deux nouvelles à la fin.

Publié le 14 Avril 2021
5
Je n'avais lu que le début... La suite délire bien encore. Magnifiques grands écarts entre rêve, pulsions et réalité. En insatiable curieuse, j'ai deviné, interprété, beaucoup aimé. Faut-il que je veille la suite ? Je t'embrasse, Michèle bis
Publié le 14 Avril 2021

@Saint-Bleyras
La vie suffit comme ivresse, comme vous avez raison ! A vrai dire, je ne sais même plus pourquoi j'ai choisi ce titre :-) Ce devait être une blague d'une page. C'est devenu une blague de dix. Le temps que vous écriviez votre gentil commentaire et, paf (si vous me permettez l'expression) c'était déjà fini. A très bientôt, Georges /Saint-Bleyras. Amitiés. Rachid / Bruno

Publié le 13 Avril 2021

@Rachid Blanchet
=
Derrière les Halles d'Avignon, il y avait un petit bistrot populaire, pas un piège à touristes.
=
Il portait un nom sympa, dont j'ai découvert plus tard qu'un auteur de poèmes, un certain Rambault, n'avait pas hésité à le copier pour en faire le titre d'un de ses textes. Ce bistrot s'appelait "Le bateau ivre".
=
J'y ai bu quelques cafés, j'aimais bien. Le cadre, les gens, la patronne. La vie me suffisait comme ivresse. Je ne me sentais moi-même plus "tiré par des haleurs", j'allais à mon initiative...
=
Peut-être vous y verrai-je un jour ? Dans un repli du temps, car "Le bateau ivre" a fermé. Mais vous l'écrivez maintenant, amputé de son article et à suivre dites-vous. Je vous suivrai, pour voir. Comme au poker. Mais curieux de la voir, la suite.
=
Amitiés,
Georges / Saint-Bleyras

Publié le 13 Avril 2021

@JOHANNELLE
Merci, Johannelle pour toutes ces remarques. Vous avez évidemment parfaitement raison. Pour le moment, je suis parti en mode free style, très parodique, sans me soucier (ou à peine) de cohérence et de vraisemblance. Ceci dit, c'est une nouvelle évolutive donc, si j'ai envie que ça devienne plus sérieux et plus crédible, il faudra que je reprenne tout ce que vous m'avez gentiment signalé. A bientôt. Rachid

Publié le 12 Avril 2021

Bonjour Rachid, bon rythme, écriture fluide... sympa ! En revanche, en tant que lectrice, il m'a manqué des infos de détails.. alors que ce papa décide de partir sur un coup de tête, je me suis posée la question sur l'âge des enfants, son environnement (milieu social, lieu etc...) En me posant ces questions, je décroche bien sûr de la lecture. Même très brièvement, sans s'étendre, de toutes petites précisions auraient été nécessaires, à mon sens et auraient enraciné le personnage dans son contexte et du coup, sa personnalité. Cela aurait également permis une mise en valeur de son "déracinement" volontaire. Et puis ce coup de fil anonyme, le personnage ne s'inquiète pas du numéro s'affichant sur son tél (ce qui serait normalement un réflexe) ce dernier susceptible de donner quelques indications quant au destinataire sauf... si "privé" ou autre.... et donne alors libre cours à la suite de votre histoire. L'histoire du motard... pas très clair... Mais bon c'est mon ressenti. J'espère que ces petites remarques vous seront utiles et n'oubliez pas que votre nouvelle est plutôt sympa !

Publié le 12 Avril 2021

@Rachid Blanchet
J'ai bien aimé le petit grain de fantaisie de votre nouvelle.
Bonne journée.

Publié le 11 Avril 2021

Je vous remercie @Elline Baudry.

Publié le 11 Avril 2021

Une nouvelle très bien écrite où le lecteur navigue entre la fiction et la réalité d'un personnage laissant perplexe sur sa réelle identité.

Publié le 11 Avril 2021

Chère @lamish
Tu me fais très plaisir car Saint-Bleyras est un auteur que j'admire sur ce site. J'avais envie d'abord d'écrire une nouvelle d'une page, pour rire, un pastiche de pas mal de textes que j'ai pu lire ici ou là. Ton encouragement m'a donné envie de pousser l'aventure un peu plus loin. Un grand merci pour ton indulgence. Bises...

Publié le 08 Avril 2021
5
Un nouvelle déconcertante, fort bien écrite au demeurant, qui m'a un peu évoqué le monde onirique de notre ami Saint-Bleyras... Merci, bises et bonne soirée, Rachid...
Publié le 08 Avril 2021