oser eros azur

95 pages de Monique di Sposino
oser eros azur Monique di Sposino
Synopsis

Je rapporte ici mes aventures amoureuses, les hommes dont je m'éprends. Ce sont de courtes nouvelles. Trop courtes parfois, à l'image de la vie amoureuse du XXIème siècle.
...Mais à chaque fois très intenses.

Publié le 12 Avril 2021

Les statistiques du livre

  309 Classement
  89 Lectures 30 jours
  886 Lectures totales
  -79 Progression
  0 Téléchargement
  12 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

6 commentaires , 5 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Monique di Sposino, je suis venue par curiosité vers vos nouvelles car dans le genre "érotique", et parce qu’un ami auteur à qui je dois beaucoup vous avait appréciée pour la finesse et l’élégance de votre écriture.
Nouvelle sur la plateforme, je fais un petit tour des auteurs qui se sont illustrés dans le genre... et aussi pour savoir comment les lecteurs réagissent.
Je m’attendais à des remous car mon histoire a de quoi choquer les esprits qui manquent d’ouverture. J’y ai eu droit avant une prise de conscience salutaire. Je constate que j’ai beaucoup de lecteurs, de téléchargements, mais que pour l’instant du moins, ils préfèrent me lire "incognito". Voulez-vous que je vous dise ? Je les comprends ! Non parce que j’écris mal. Plutôt parce qu’ils avoueraient leur penchant.
Chère Monique, si j’ai eu beaucoup de partenaires et beaucoup de plaisir, je suis paradoxalement la femme d’un seul homme... c’est ainsi que je vis mon "bonheur d’aimer".
Amicalement. Ambrosine

Publié le 28 Août 2021
4
@Monique di Sposino : l'intrigue manque d'originalité et les personnages ne sont pas attachants mais le texte mérite quatre étoiles pour le style qui est très bon et captivant .
Publié le 18 Août 2021

@J. van Hout
Brétecher ? D'après ce que je vois sur internet, non, je ne m'en sens pas proche. Trop caustiques, ses personnages.

Peut-être une question de génération ? Aujourd'hui, il y a plus de liberté qu'à votre époque et à l'époque de Brétecher, probablement.

Je viens de placer une nouvelle version (revue et surtout augmentée) de mes nouvelles. Dites-moi si votre impression demeure...

Publié le 01 Juillet 2021

@monique di sposino
Ça fait un peu catalogue, non ?
Ça me fait penser à ce personnage de Bretecher, taillant une encoche dans le bois de son pied de lit à chaque fois qu’elle s’est tapé un nouveau mec…
Et pourtant il y a de la tendresse dans ce que vous racontez, de la tendresse, de la joie, de la vie … (vie se dit Éros en grec, je crois) c’est pourquoi j’aime bien. Que ces aventures soient vécues ou imaginaires.

Publié le 01 Juillet 2021

Merci à tous pour vos commentaires et vos étoiles !

Publié le 13 Mai 2021

@Louis Morot
Oui, dans une séance comme ça, c'est si chacun des deux se consacre à fond au plaisir de l'autre que chacun a le plus de plaisir.
Alors, me direz-vous, il faut avoir vraiment confiance en l'autre, confiance dans le fait qu'il se consacrera à "mon" plaisir. Eh oui, et il ne faut faire ça qu'avec des gens en qui on a confiance.

Publié le 13 Mai 2021
4
En vous lisant, je me suis rappelé une blague: " le sexe masculin est ce qu'il y a de plus léger au monde... Et oui!! une seule pensée le soulève!!" Bon je sais, c'est une connerie mais bon en même temps cela me fait marrer ce genre de connerie, il faut bien se détendre un peu merde! Non mais pour revenir à nos moutons, j'ai plutôt apprécié votre récit car vous n'êtes pas tombée dans la facilité c'est à dire la vulgarité, l'obscénité, la violence. Vous parlez de scènes de sexe avec finesse. Puis c'est sympa car on sent que les personnages se respectent notamment lorsqu'ils font l'amour. Puis il y a de la sensualité, comme dit la chanteuse Axelle Red: " J'aime, j'aime tes yeux, j'aime ton odeur, tous tes gestes en douceur, lentement dirigés sensualité..." Ils font bien l'amour vos personnages car ils ont le souci de l'autre et ils trouvent du plaisir. D'ailleurs il va falloir que j'en parle à ma femme...Non je rigole. En tout cas merci pour cette parenthèse douce, tendre et donc bienvenue.
Publié le 08 Mai 2021
5
@Monique di Sposino, un extrait que j'ai apprécié pour sa finesse et son élégance, dans lequel je retrouve la "patte" d'une littéraire. On peut supposer que les aventures manquantes sont de la même veine. J'ai vu que vous avez fait un passage sur la page d'@Alfred_Anchetain avec qui j'ai beaucoup échangé ces dernières semaines. Peut-être aurez-vous le plaisir de lire prochainement la discussion que nous avons eue sur un thème qu'il a choisi « Écrire un livre érotique », car nos motivations étaient très différentes pour nous lancer dans l'écriture érotique... et nos conceptions opposées. Comme j'ai l'occasion de le dire souvent, le genre "érotique" est très difficile à exprimer. Chère Monique, continuez à vous faire plaisir pour nous le faire partager. Merci pour ce moment de lecture !
Publié le 27 Avril 2021
5
lecture très agréable
Publié le 26 Avril 2021

Merci pour le commentaire.
J'ai écrit quelques autres nouvelles. Elles sont sur Amazon.

Publié le 16 Avril 2021
4
C'est la loi du genre : on a l'impression que le "coeur du sujet" tarde à venir... Mais qu'on y est, on y est ! Bien écrit, original. On a là deux courtes nouvelles agréables à lire. On a envie d'en lire plus !
Publié le 14 Avril 2021
Monique di Sposino
Biographie

Professeur d'italien. J'en dis plus sur moi-même au cours de mes...


A lire dans les actualités