Fauves

22 pages
Extrait
de William Brice
Fauves William Brice
Synopsis

"Fauves" est un recueil de 50 nouvelles poétiques, philosophiques, contemporaines, trash, dans lequel les questions valent souvent mieux que les réponses. Sous son aspect patchwork le livre porte cependant en lui une logique implacable de bienveillance qui se déroulera discrètement en arrière plan tout au long de l'ouvrage.
Il s'agit là d'un extrait comprenant le premier tiers du recueil, soit 18 nouvelles.

Pour la suite, tous les liens sont accessibles ici même, sur mon profil.

Publié le 17 Avril 2021

Les statistiques du livre

  80 Classement
  271 Lectures 30 jours
  271 Lectures totales
  +10 Progression
  8 Téléchargement
  1 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

8 commentaires , 4 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

Salut @Germain Dufour, tu mets le doigt sur un des petit drame que je vis, et que je traverse comme on prend conscience d'une terrible injustice, toute proportion gardée bien sûr, et rien de fondamentalement grave, mais quand même : je dédie ma vie à l'écriture depuis sept ans environs, c'est un choix de vie pour lequel j'ai dû et je dois me battre, pour lequel j'ai ergonomisé mon existence, écrivant à la vie à la mort, bien avant le confinement. C'était déjà pas facile d'être publié, mais là tout le monde va s'y mettre, pratiquement sans effort, par ennui, et des mecs comme moi se retrouvent noyés face à des maisons d'éditions qui ne prennent même plus de nouveaux manuscrits, débordées par des propositions que personnellement je ne trouve pas forcément légitimes.
Ce n'est que mon point de vue personnel et égoïste, et en fait c'est génial que le monde se tourne vers l'art, notamment dans ce contexte hédoniste où les machines vont prendre de plus en plus le relais. Mais bon, ce que je vois c'est que j'ai pas fini de galérer, malgré toute mon implication et le mal que je me donne. C'est pour ça qu'il faut soutenir les talents, sortir des cases et aller supporter ceux qu'on aime sur les réseaux, et autres sites, sinon ça risque d'être la mort pour beaucoup d'entre nous.
Quoi qu'il en soit merci d'avoir lu, et commenté. Je te souhaite le meilleur, bien sur, comme à tout un chacun.

Publié le 05 Mai 2021

En vous lisant, et après avoir entendu aujourd’hui que 1 français sur 10 avait écrit pendant le confinement, 1/10 !!!, je me disais qu’il était peu probable que tous écrivent comme vous. Comme un boxeur, en plein combat. Ça paraît vital. Pour les autres, peut-être ça l'est aussi et peut-être ça va remplacer les psys !

Publié le 05 Mai 2021

Merci @Hubert, j'ai appris à vivre dans la peau de la bête ^^ Dans un monde trop ordonné, pour rétablir l'équilibre, il ne faut pas plus d'équilibre, mais bien un excédent de chaos. Au travers de mon écriture je tente de traiter la société grâce au monde usuel, imprégné donc d'un excédent subtil de chaos. La poésie quand à elle n'est pas un choix, c'est une évidence.
C'est bien vu de ta part.

Publié le 22 Avril 2021
5
Entre l'ordre et le chaos, tu poses ton regard cru sur une société malade, mais avec une touche de poésie. En écorché vif, tu nous surprends à chaque texte, par des réflexions qui semblent banales, et pourtant totalement incongrues voir bestiales. Il y a du loup garou en toi. Bravo, j'ai vraiment adoré ton style
Publié le 22 Avril 2021

Mon cher @Agostini Francois-Xavier, ubuesque, c'est le mot. Je suis ravi que la liberté soit un trait commun, on en a jamais assez. D'ailleurs ils t'ont laissé sortir de cette foutue maison de retraite au final ? ^^ Quoi qu'il en soit cultive la spontanéité, et le décalage si il faut. Prends soin de toi mec.

Publié le 21 Avril 2021
5
Bonjour 5 étoiles filantes pour l'effort, l'encouragement et l'imagination, c'est sûr, en matière d'écriture il faut tout essayer. Bonjour de Chalonnes-sur-Loire, ville mystique au fond de la vallée de la Loire, où on peut prendre le temps de penser et d'écrire même par ces temps ubuesques de confinement. Alors bonne lecture à tous les auteurs libres COMME VOUS ET MOI SUR monbestseller.com.
Publié le 20 Avril 2021

Ha, ha, je vais mieux ! Excuse-moi ! Je suis une incurable distraite ;-). À très vite...

Publié le 19 Avril 2021

Alors là, je suis sur le cul. Il est vrai que j'ai beau croire en ce que je fais, car l'écriture est une vocation à laquelle je m'accroche de manière vitale, un retour comme ça @Blanchet Rachid me va droit au cœur et justifie d'une certaine manière tout ce taf, ces joies et ces peines. Je ne saurait dire à quel point c'est pertinent mais ce que je retiendrai c'est ce sentiment d'avoir été compris au moins dans ma démarche, et dans la forme de sincérité que j'essaie de mettre en place. Quand à "songer de s'épanouir dans l'oreille des sourds", je te répondrais mon ami : "Le murmure à ta bouche me libère et propage l'idée."
Merci à toi, à Bruno, et aussi à ce serge dont on ne sait pourquoi il est sous parenthèses ^^

Il me semble que toi aussi @lamish tu avais été particulièrement élogieuse lors de la première publication, et tu es toujours là aujourd'hui, je t'en remercie encore. Quand à mon autre nouvelle elle est disponible ici même, dans la section "du même auteur", ou alors directement depuis mon profil.
De bonnes lectures à vous, et encore merci.

Publié le 19 Avril 2021

@William Brice Je suis plus fidèle qu'acharnée, et j'ai la mémoire de ce qui m'a plu ;-). Ton autre nouvelle m'a échappée, par contre... Sous quel pseudo et quel titre puis-je la trouver ? Bonne soirée, Michèle

Publié le 18 Avril 2021
5
J'ai beaucoup aimé cet aperçu de votre talent : il y a un côté prophétique et aussi surréaliste quand vous flirtez avec la poésie. Mélange assez détonant, avec des moments très crus, et des moments de douceur : lyrisme tendance new age et puis après un truc bien trash. Ca pourrait déstabiliser mais on a vu pire : il y en a qui font ça pour se rendre intéressant, ce n'est pas votre cas. Au contraire, j'ai eu le sentiment que ce que vous écrivez correspond très sincèrement à votre monde intérieur, traversé par des courants contraires, comme portés par différentes parts de vous, de l'enfance à l'âge adulte, avec des étapes de maturité différentes, des phases de révoltes et de désespoir qui alternent avec des phases d'espoir et d'acceptation. Difficile de vous situer donc... mais c'est peut-être ce que vous recherchez ? // Je me permets de relever quelques coquilles : qui finiT bien (p. 17), le nÔtre (p.18), touS les liens déjà présentS (p. 21). // J'ai retenu de vous cette déclaration : "je songe à m'épanouir dans l'oreille des sourds". Tant que vous ne devenez pas vous-même sourd aux autres, ça me semble un beau projet poétique. Bien à vous. Rachid / Bruno (et aussi Serge)
Publié le 18 Avril 2021

Bonjour @lamish, c'est assez marrant de retrouver une lectrice trois ans plus tard, qui de plus a su garder de bons souvenirs. Oui, Mahogany est un bon ami, et il a il me semble publié d'autres contenus plus érotiques apparemment. Il continue à écrire mais ne cherche pas forcément à être publié si j'en crois notre dernière conversation. Je ne connais pas ce Loïc par contre.
Tu es donc une acharnée du site ?! Si ça t'intéresse j'ai publié une autre nouvelle ici même, inédite celle là, si jamais tu veux aller y jeter un œil. Quoi qu'il en soit merci pour ce joli retour, c'est assez touchant et ça fait chaud au cœur. Merci.

Publié le 18 Avril 2021
5
Bonjour William. Je me souviens avoir lu "Fauve" dans son intégralité et l'avoir beaucoup aimé... M'être dit, après avoir aussi lu votre ami Mahogany, que, du côté de Nantes, il y a de belles plumes cash mais sensibles, des auteurs généreux et sincères. Entre-temps, j'ai fait la connaissance de Loïc Lanzenac, un autre Nantais qui confirme cette impression... J'ai donc relu le début de ce recueil, juste pour le plaisir, et vous étoile de la même façon. Bon dimanche. Amicalement, Michèle
Publié le 18 Avril 2021