La rapporteuse des brumes

21 pages
Extrait
de Caroline Morlat Mialaret
La rapporteuse des brumes Caroline Morlat Mialaret
Synopsis

Ce texte tendre et mélancolique, existentiel et amoureux rassemble de nombreux sujets sous forme d'une suite d'intitulés. Ni nouvelles ni roman, la rapporteuse témoigne de trois saisons à contempler la vie. L'auteure s'adresse à ses lecteurs et les prend à partie comme des faiseurs de rêve.

Publié le 20 Juillet 2021

Les statistiques du livre

  158 Classement
  153 Lectures 30 jours
  1016 Lectures totales
  -69 Progression
  0 Téléchargement
  3 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

7 commentaires , 4 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@pelo
Merci beaucoup pour votre commentaire, il m'a émue et fait sourire. Je suis très contente que vous ayez apprécié.
Caroline

Publié le 13 Août 2021

Bon je reconnais que je n'ai pas tout compris et que j'ai eu parfois du mal à vous suivre dans vos pensées mais ce que j'ai compris, je l'ai apprécié. En tout cas l'amour que vous portez à votre amoureuse et bien j'ai trouvé cela trop mignon! Puis vous écrivez bien! Dans ma mémoire, sauf erreur de ma part, il me semble que vous dites que vous aimez votre amoureuse comme tous les impossibles, franchement c'est beau ce que vous dites. Puis vous avez raison nous les humains, nous aimons souvent ce qui est inaccessible. En effet c'est bien de prendre ses rêves pour une réalité sinon cela voudrait dire qu'on passerait son temps à rêver, c'est intelligent ce que vous dites! C'est trop stylé si vous arrivez à découvrir ce que vous écrivez lorsque vous écrivez. J'ai adoré l'histoire de l'oiseau qui découvre ses ailes et qui quitte la personne qui la soignait. J'avais pratiquement les larmes aux yeux lorsque j'ai lu cette histoire, on s'attache à ses petites bêtes. La personne en question dira concernant l'oiseau : Je le perdais mais je gagnais sa liberté. C'est émouvant!

Publié le 13 Août 2021

@Zoulou56
Merci de vos encouragements et de votre lecture. J’imagine que voir la poésie en tout tient fortement à la capacité à ressentir, oui.
Amitiés,
Caroline

Publié le 09 Août 2021
5
Vous avez été écorchée par la vie et lancez votre bouteille à la mer par ce récit très poétique digne de Jacques Prévert. On ressent votre hypersensibilité qui vous fait apprécier la beauté de la Vie dans tous vos rapports émotionnels à la terre la mer les pierres les animaux la musique et vous permet de vous reconstruire ainsi que la présence de votre compagne. Vous me faites penser à une HPE (haut potentiel émotionnel) qui se sent souvent incomprise car représentant seulement 2% de la population qui vous fait parfois choisir la solitude. Non vous n’êtes pas ordinaire... Continuez à écrire !
Publié le 09 Août 2021

@WildGoose
Je vous en prie. Merci de m’avoir lue et de m’avoir partagé votre sentiment.
Caroline

Publié le 09 Août 2021

J’ai aimé tous vos titres de pages. Ils portent eux à chaque fois une réflexion, un thème qui de fait donne matière à ses propres pensées. Et on lit les votres, engagées, troublées, contradictoires parfois, souvent pleines de bon sens d’observation, il y a de la philo dans la manière dont vous les façonnez, je me disais qu’un prof vous donnerait une excellente note :) Merci d’avoir ouvert votre carnet intime.

Publié le 09 Août 2021

@Blanchet Rachid ,
Je suis très émue de vous lire. Oui je vais écrire encore et encore. Vous avez commencé par mon recueil de jeunesse et vous enchaînez par mon texte achevé il y a à peine 3 mois. Je voyage à travers vous. Merci infiniment de me demander d’écrire. C’est l’injonction la plus agréable que je n’ai jamais lue.
Amitiés,
Caroline

Publié le 07 Août 2021
5
"Je veux dresser, bâtir, brandir une construction forte. On verra si j'y arrive." Oui, je trouve que vous y êtes arrivée. Votre livre me fait penser à ce poème de Paul Eluard ("Pour vivre ici" dans Le livre ouvert) qui commence par ce vers : Je fis un feu, l'azur m'ayant abandonné. Je tiens à vous remercier d'écrire. Il me reste deux livres de vous à lire sur ce site, c'est beaucoup et peu. J'ai noté : www.caromm.com, peut-être y trouverai-je Les incertains ont la vie fauve ? Je l'espère. "Il n'y a que peu de ravissements aussi entiers que l'écoute d'un beau chant." Votre chant m'a ravi. S'il vous plaît, continuez d'écrire. Amitiés. Rachid
Publié le 07 Août 2021

@IllusionParis11 merci infiniment

Publié le 20 Juillet 2021
5
Incroyable... merci de nous ouvrir à nous mêmes
Publié le 20 Juillet 2021
5
Après relecture je suis plutôt contente de ce livre, j'espère qu'il pourra vous plaire.
Publié le 20 Juillet 2021
Caroline Morlat Mialaret
Biographie

Caroline Morlat Mialaret est née en 1983 à Paris, elle vit et travaille à Vannes depuis 2014. Caroline vit pour l’écriture et la musique. Les...


A lire dans les actualités